Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Transport, Le Covid-19
Sujet : Bénéfices

Uni-Sélect inc. annonce ses résultats et les faits saillants du quatrième trimestre et de l'exercice 2020 :



Sauf indication contraire, dans ce communiqué de presse, tous les montants sont en milliers de $US, à l'exception des montants par action et des pourcentages.

BOUCHERVILLE, QC, le 19 févr. 2021 /CNW Telbec/ - Uni-Sélect inc. (TSX: UNS) («?Uni-Sélect?» ou la «?Société?») a annoncé aujourd'hui ses résultats financiers du quatrième trimestre et de l'exercice clos le 31 décembre 2020.

« Dans l'ensemble, nos résultats du quatrième trimestre ont été comparables à ceux du trimestre précédent, clôturant une année difficile avec une certaine stabilité. Les ventes ont baissé de 15 % en 2020, affectées par la pandémie mondiale, mais ont suivi la tendance de nos trois marchés, avec un creux au deuxième trimestre et un rebond marqué au deuxième semestre. Comme prévu, les segments du marché secondaire de l'automobile se sont mieux comportés que ceux du revêtement aux États-Unis », a déclaré Brent Windom, président et chef de la direction de Uni-Sélect inc.

« Alors que notre BAIIA ajusté(1) a suivi une trajectoire similaire, notre marge du BAIIA ajusté(1) est revenue à des niveaux normalisés au cours du second semestre de l'année, nos deux segments du marché secondaire de l'automobile affichant en 2020 des marges supérieures à celles de l'année dernière. Nous avons pu y parvenir en mettant en oeuvre des mesures strictes de contrôle des coûts et en tirant parti de notre culture d'amélioration continue qui, cette année seulement, nous a permis de générer 30 millions de dollars supplémentaires d'économies annualisées. Ces actions, en plus d'une gestion rigoureuse de notre fonds de roulement, se sont traduites par une forte trésorerie d'exploitation de 133 millions de dollars pour l'année, que nous avons utilisée principalement pour réduire notre endettement total net(1), conformément à notre stratégie d'affectation de nos capitaux.

Il reste beaucoup d'incertitudes liées à la pandémie mondiale, à l'impact du Brexit et aux changements structurels en cours sur le marché des revêtements aux États-Unis. Compte tenu des informations dont nous disposons à ce jour, nous prévoyons que nos ventes consolidées de 2021 et notre BAIIA ajusté(1) s'amélioreront progressivement par rapport à 2020. Au cours de l'année, nous prévoyons accélérer certains investissements en immobilisations corporelles, pour atteindre les niveaux d'avant la crise. Nous restons confiants en ce qui concerne la pérennité de notre entreprise et disposons de la souplesse financière nécessaire pour exécuter notre plan d'affaires », a conclu M. Windom.

_______________________________

(1)

Mesures financières autres que les IFRS. Pour plus de renseignements, voir la section «?Mesures financières autres que les IFRS?».

Mise à jour sur le Plan d'amélioration de la performance

La Société a accéléré la mise en place de sa culture d'amélioration continue afin de se positionner stratégiquement pour la relance et la croissance après la COVID-19. Ceci a mené à l'annonce du CIP, le 22 juin 2020, dont l'approche à long terme vise à améliorer la productivité et l'efficacité des trois unités d'affaires, tout en veillant à ce que les besoins des clients restent le centre des préoccupations. Les principaux objectifs de ce plan sont de s'assurer que les clients sont servis selon les plus hauts standards, que les activités et le modèle d'affaires sont positionnés de manière à répondre aux demandes et aux attentes à long terme des marchés dans lesquels la Société opère, et qu'elle continue d'être un solide chef de file sur le marché, tout en assurant un environnement sécuritaire et sain pour tous. Pour atteindre ces objectifs, un examen approfondi des activités a été entrepris par l'équipe respective de chacun des segments, générant un certain nombre d'initiatives clés, notamment la manière de servir les clients, le redimensionnement là où c'est nécessaire, l'automatisation et l'optimisation de la logistique de la chaîne d'approvisionnement. L'exécution du CIP a débuté en juin 2020 et la majorité des initiatives ont été implantées au cours du troisième trimestre. Par conséquent, en date du 31 décembre 2020, le CIP était essentiellement complété dans les secteurs Produits automobiles Canada et Parts Alliance Royaume-Uni. Toutefois, des domaines potentiels d'optimisation sont actuellement examinés du côté du secteur FinishMaster États?Unis, visant à arrimer sa structure de coût et l'évolution de son portefeuille de clients.

Grâce à ce plan, la Société prévoyait originalement de générer des économies annualisées d'environ 28,0 à 30,0 millions de dollars d'ici la fin de 2020, déterminées à partir du premier trimestre de 2020. En date du 31 décembre 2020, des économies annualisées de l'ordre de 30,0 millions de dollars étaient réalisées, atteignant le seuil anticipé. Ces économies sont principalement attribuables à la réduction des effectifs et à l'intégration de 39 magasins corporatifs.

Le coût total de la réalisation du CIP était estimé à 13,8 millions de dollars, principalement pour les indemnités de départ et les coûts de fermeture dans le cadre des activités de redimensionnement. La Société prévoyait aussi la radiation de certains actifs pour environ 6,2 millions de dollars. Au 31 décembre 2020, la Société a comptabilisé des frais de restructuration et autres totalisant 20,3 millions de dollars, desquels 6,3 millions de dollars représentent des frais hors caisse relatifs à la radiation des actifs.

Le tableau suivant résume les impacts annualisés au 31 décembre 2020 :



Anticipé

Réalisé


D'ici la fin de
2020

Au

 31 déc. 2020

Économies de coûts annualisées

28?000

30?000

Frais de restructuration et autres :



Frais de restructuration (1)

10?500

10?251

Autres frais encourus (2)

6 200

6 347

Frais hors caisse relatifs à la radiation d'actifs (3)

3 300

3 665


20?000

20?263

(1)         

Principalement pour des indemnités de départ.

(2)         

Principalement des pertes de valeur sur immobilisations corporelles.

(3)         

Composés principalement des frais de consultants visant l'optimisation des processus de logistique, de la liquidation d'inventaires et des frais de déménagement

RÉSULTATS FINANCIERS

Le tableau ci-après présente les renseignements consolidés sélectionnés :





QUATRIÈMES TRIMESTRES

PÉRIODES DE DOUZE MOIS

2020

2019

2020

2019

Ventes

366 246

412 602

1 471 816

1 739 572






BAIIA (1)

21 457

(27 997)

64 643

76 458

Marge du BAIIA (1)

5,9 %

(6,8 %)

4,4 %

4,4 %

BAIIA ajusté (1)

23 900

27 930

88 811

129 931

Marge du BAIIA ajusté (1)

6,5 %

6,8 %

6,0 %

7,5 %






BAI

(2 521)

(51 530)

(35 304)

(17 389)

Marge du BAI (1)

(0,7 %)

(12,5 %)

(2,4 %)

(1,0 %)

BAI ajusté (1)

988

5 437

(6 990)

40 736

Marge du BAI ajusté (1)

0,3 %

1,3 %

(0,5 %)

2,3 %






Éléments spéciaux

2 443

55 927

24 168

53 473






Résultat net

(5 075)

(49 447)

(31 531)

(19 845)

Résultat ajusté (1)

(1 409)

4 560

(7 831)

30 771






Résultat net par action

(0,12)

(1,17)

(0,74)

(0,47)

Résultat net par action ajusté (1)

(0,03)

0,11

(0,18)

0,73

(1)

Mesures financières autres que les IFRS. Pour plus de renseignements, voir la section «?Mesures financières autres que les IFRS?».

RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE

Les ventes consolidées de 366,2 millions de dollars du trimestre ont diminué de 11,2 %, par rapport au même trimestre de l'année précédente, la pandémie de COVID-19 entrainant une décroissance organique consolidée de 12,0 %. Les ventes organiques de chacun des secteurs ont suivi la tendance de leur industrie et marché respectifs et reflètent le même schéma que celui observé lors du troisième trimestre, où une décroissance organique de 12,6 % a été enregistrée. De plus, les ventes consolidées ont été affectées par l'érosion anticipée résultant de l'intégration des magasins corporatifs au cours des douze derniers mois, dans le cadre des plans d'amélioration. D'autre part, les ventes consolidées ont bénéficié des fluctuations favorables des devises britannique et canadienne, ainsi que de la contribution des acquisitions d'entreprises.

La Société a généré un BAIIA de 21,5 millions de dollars pour le trimestre, affecté par des éléments spéciaux comprenant les frais de restructuration et autres relatifs au CIP de 1,8 millions de dollars et les frais relatifs à l'examen des solutions de rechange stratégiques de 0,6 million de dollars. Une fois ajusté, le BAIIA était de 23,9 millions de dollars ou 6,5 % des ventes, comparativement à 27,9 millions de dollars ou 6,8 % des ventes en 2019. La diminution de 30 points de base de la marge du BAIIA ajusté s'explique principalement par une absorption moindre des coûts fixes, un effet direct de la diminution du volume des ventes, ainsi que par une diminution des incitatifs des fournisseurs provenant de l'optimisation des stocks, principalement dans le secteur FinishMaster États-Unis. Ces éléments ont été partiellement contrebalancés par les économies réalisées dans le cadre du CIP, grâce à l'alignement des effectifs et à l'intégration de 45 magasins corporatifs (39 venant du CIP et six du Plan d'amélioration de la performance, soit le PIP) au cours des douze derniers mois, ainsi qu'aux mesures de contrôle des coûts mises en place pour faire face à la pandémie et contrer la baisse des ventes. En outre, le quatrième trimestre de 2020 comprend des subventions gouvernementales britanniques spécifiques à la COVID?19 pour des frais de loyers de 1,0 million de dollars, soit environ 20 points de base.

Le résultat net et le résultat ajusté du trimestre courant ont respectivement été de (5,1) millions de dollars et (1,4) millions de dollars, comparativement à (49,4) millions de dollars et 4,6 millions de dollars en 2019. La diminution de 6,0 millions de dollars du résultat ajusté, comparativement au trimestre correspondant de 2019, provient principalement d'un BAIIA ajusté plus faible et d'un taux d'imposition différent.

Résultats sectoriels du quatrième trimestre

Le secteur FinishMaster États-Unis a enregistré des ventes trimestrielles de 154,7 millions de dollars, en baisse de 22,0 % comparativement à 2019, et une décroissance organique équivalente, affectées par la COVID?19. La croissance organique du quatrième trimestre a suivi la même tendance que celle observée au cours du troisième trimestre; l'industrie des produits de revêtement automobile s'avérant plutôt discrétionnaire, il n'est pas prévu qu'elle reprenne au même rythme que celle des pièces automobiles. Ce secteur a enregistré un BAIIA de 8,2 millions de dollars pour le trimestre. Une fois ajusté des éléments spéciaux, le BAIIA était de 8,4 millions de dollars ou 5,4 % des ventes, comparativement à 16,4 millions de dollars ou 8,3 % des ventes en 2019. La baisse de 290 points de base de la marge du BAIIA ajusté s'explique principalement par le déclin des ventes et des marges brutes, la réduction de l'absorption des coûts fixes, ainsi que la diminution de rabais à la suite de l'optimisation des stocks. De plus, ce secteur est affecté par une évolution défavorable dans la composition de la clientèle, compte tenu d'une reprise plus rapide des comptes nationaux au détriment des comptes traditionnels. Ces facteurs ont été partiellement contrebalancés par les économies provenant de la réduction des effectifs et de l'intégration de 33 magasins corporatifs au cours des douze derniers mois en lien avec le CIP et le PIP, ainsi que par la diminution des dépenses discrétionnaires. Bien que selon la tendance saisonnière, le quatrième trimestre soit plus faible au niveau des ventes, ce secteur a réussi à générer un BAIIA ajusté plus élevé que lors du troisième trimestre grâce au contrôle strict des dépenses d'exploitation et au CIP.

Le secteur Produits automobiles Canada a enregistré des ventes de 124,9 millions de dollars, en hausse de 2,1 % comparativement au trimestre correspondant de 2019, grâce à l'apport des acquisitions d'entreprises et à l'appréciation du dollar canadien au cours du trimestre actuel de 2020. Ce secteur a enregistré une décroissance organique négligeable pour le trimestre, la performance des centres de distribution vendant aux clients indépendants ayant été tempérée par une moindre performance des ventes aux installateurs, le réseau de magasins étant plus sensible aux effets de la pandémie de COVID?19. Dans l'ensemble, le second semestre a été positif pour ce secteur, qui a pu maintenir son niveau de ventes par rapport au même semestre de l'année précédente, malgré le contexte difficile de la pandémie de COVID-19. Ce secteur a enregistré un BAIIA de 12,7 millions de dollars pour le trimestre. Une fois ajusté des éléments spéciaux relatifs au CIP, le BAIIA était de 13,4 millions de dollars ou 10,7 % des ventes, comparativement à 9,2 millions de dollars ou 7,6 % des ventes en 2019. La marge du BAIIA ajusté a augmenté de 310 points de base, bénéficiant d'économies liées à l'alignement des effectifs dans le cadre du CIP, ainsi que d'un calendrier favorable des rabais des fournisseurs. En outre, le trimestre a bénéficié de gains sur devises étrangères enregistrés au cours du trimestre actuel, contrairement à des pertes en 2019, représentant un écart d'environ 170 points de base. Pour un second trimestre consécutif, ce secteur a réussi à améliorer la marge du BAIIA ajusté par rapport à celle du trimestre correspondant de 2019.

Le secteur Parts Alliance Royaume-Uni a enregistré des ventes de 86,7 millions de dollars, une diminution de 5,8 % comparativement au trimestre correspondant de 2019. Les ventes ont été affectées par la COVID-19 depuis la fin du premier trimestre, entrainant une décroissance organique de 6,0 %, ainsi que par l'érosion anticipée provenant de l'intégration de magasins corporatifs au cours des douze derniers mois. L'appréciation de la livre sterling a partiellement contrebalancé la diminution de 2,3 %. La décroissance organique du quatrième trimestre a été légèrement plus faible que celle de 5,3 % enregistrée au troisième trimestre, le Royaume-Uni étant entré dans la deuxième vague de la pandémie de COVID-19 et en raison du confinement imposé par le gouvernement. Ce secteur a enregistré un BAIIA et un BAIIA ajusté de 6,7 millions de dollars ou 7,8 % des ventes pour le trimestre, comparativement à 5,1 millions de dollars ou 5,6 % des ventes et 5,2 millions de dollars ou 5,7 % des ventes en 2019. L'amélioration de 210 points de base de la marge du BAIIA ajusté est principalement attribuable aux économies provenant de l'optimisation des effectifs dans le cadre du CIP et de la réduction des dépenses discrétionnaires. Le trimestre courant a également bénéficié de subventions gouvernementales pour des frais d'exploitation liés aux loyers d'un montant de 1,0 million de dollars, contrebalançant une moindre absorption des coûts fixes en raison de la baisse du niveau des ventes. Il s'agit du second trimestre consécutif au cours duquel ce secteur présente une amélioration du BAIIA ajusté par rapport à l'année précédente, à la fois en dollars et en pourcentage des ventes, malgré une diminution des ventes.

RÉSULTATS DE LA PÉRIODE DE DOUZE MOIS
Les ventes consolidées de 1?471,8 millions de dollars de la période ont diminué de 15,4 %, lorsque comparées à la période correspondante de 2019, principalement en raison de la décroissance organique de 15,3 %, pénalisée par la pandémie de la COVID-19 depuis mars, de l'érosion anticipée provenant de l'intégration de magasins corporatifs au cours des douze derniers mois et de la fluctuation défavorable du dollar canadien. Ces éléments ont été partiellement contrebalancés par la contribution d'une journée additionnelle de facturation et des acquisitions d'entreprises.

La Société a généré un BAIIA de 64,6 millions de dollars pour la période, affecté par des éléments spéciaux comprenant les frais de restructuration et autres relatifs au CIP de 21,5 millions de dollars, ainsi que les frais relatifs à l'examen des solutions de rechange stratégiques de 2,7 millions de dollars. Une fois ajusté, le BAIIA était de 88,8 millions de dollars ou 6,0 % des ventes, comparativement à 129,9 millions de dollars ou 7,5 % des ventes en 2019. La marge du BAIIA ajusté a diminué de 150 points de base comparativement à 2019, affectée par une absorption moindre des coûts fixes, un effet direct de la diminution du volume des ventes, ainsi que par une diminution des incitatifs des fournisseurs provenant de l'optimisation des stocks, principalement dans le secteur FinishMaster États-Unis. De plus, la période de douze mois a été affectée par des provisions additionnelles de désuétude des stocks et de mauvaises créances de 7,7 millions de dollars. Ces éléments ont été partiellement contrebalancés par les économies réalisées dans le cadre du CIP, grâce à l'alignement des effectifs et à l'intégration de magasins corporatifs, ainsi qu'aux mesures de contrôle des coûts mises en place pour faire face à la pandémie et contrer la baisse des ventes. De plus, l'année 2020 a bénéficié de subventions gouvernementales liées à la COVID-19 de 6,0 millions de dollars.

Le résultat net et le résultat ajusté de la période ont respectivement été de (31,5) millions de dollars et (7,8) millions de dollars, comparativement à (19,8) millions de dollars et 30,8 millions de dollars en 2019. La diminution de 38,6 millions de dollars du résultat ajusté, comparativement à la période correspondante de 2019, provient principalement d'un BAIIA ajusté plus faible, comme expliqué plus haut, de taux d'intérêt plus élevés, de la perte sur l'extinction de la dette de 3,1 millions de dollars à la suite de la conclusion de la nouvelle entente de crédit le 29 mai 2020, ainsi qu'un taux d'imposition différent.

Résultats sectoriels de la période de douze mois

Le secteur FinishMaster États-Unis a enregistré des ventes de 653,7 millions de dollars pour la période. Les ventes de 2020, affectées par la COVID-19 depuis la fin du premier trimestre, ont diminué de 21,3 % par rapport à 2019, une réduction équivalant à la décroissance organique. Ce secteur a enregistré un BAIIA de 24,5 millions de dollars. Une fois ajusté des éléments spéciaux, le BAIIA était de 32,9 millions de dollars ou 5,0 % des ventes, comparativement à 73,1 millions de dollars ou 8,8 % des ventes en 2019. La diminution de 380 points de base de la marge du BAIIA ajusté s'explique principalement par la baisse du volume des ventes et de la marge brute, une absorption réduite des coûts fixes, une diminution des rabais découlant de l'optimisation de stocks, ainsi que par une évolution défavorable dans la composition de la clientèle liée aux comptes nationaux, lesquels se rétablissent plus rapidement que les comptes traditionnels. En outre, la période de douze mois inclut des provisions additionnelles pour désuétude des stocks et mauvaises créances totalisant environ 3,6 millions de dollars. Ces éléments ont été partiellement contrebalancés par les économies réalisées dans le cadre du CIP, grâce à la réduction des effectifs et à l'intégration de magasins corporatifs au cours des douze derniers mois. De plus, l'année 2020 a bénéficié des mises à pied temporaires et de la réduction des heures de travail en lien avec les mesures mises en place pour contrer la COVID-19, lesquelles mesures ont prédominées au cours du deuxième trimestre.

Les ventes du secteur Produits automobiles Canada se sont établies à 485,4 millions de dollars, une baisse de 6,0 %, comparativement à 2019, affectée par la COVID-19, qui a entrainé une décroissance organique de 6,2 %, ainsi que par la dépréciation du dollar canadien. Ces éléments ont été partiellement contrebalancés par la contribution des acquisitions d'entreprises et d'une journée additionnelle de facturation. Ce secteur a enregistré un BAIIA de 41,3 millions de dollars pour l'année. Une fois ajusté des éléments spéciaux, le BAIIA était de 48,0 millions de dollars ou 9,9 % des ventes, comparativement à 47,2 millions de dollars ou 9,1 % des ventes en 2019. La marge du BAIIA ajusté s'est améliorée de 80 points de base, comparativement à 2019, grâce aux économies liées au CIP et au PIP, aux mesures mises en place pour faire face à la pandémie de COVID-19 au cours du deuxième trimestre, y compris les mises à pied temporaires, la réduction des heures de travail et la réduction des dépenses discrétionnaires, ainsi qu'aux subventions gouvernementales relatives aux salaires enregistrés au cours du troisième trimestre. Ces éléments ont contrebalancé la perte de revenus du programme de bannière ProColor et les rabais volume et incitatifs additionnels qui ne se sont pas reproduits en 2020. En outre, les marges de 2020 ont été affectées par une moindre absorption des coûts fixes résultant de la diminution du volume des ventes et des dépenses additionnelles de mauvaises créances.

Le secteur Parts Alliance Royaume-Uni a enregistré des ventes de 332,7 millions de dollars pour la période de douze mois, une diminution de 15,3 % par rapport à la même période l'année précédente, principalement due à la décroissance organique de 14,5 %, affectée par la pandémie de COVID-19 depuis la fin du premier trimestre, ainsi qu'à l'érosion anticipée résultant de l'intégration des magasins corporatifs au cours des douze derniers mois. Ces éléments ont été partiellement contrebalancés par une différence favorable dans le nombre de jours de facturation et par l'appréciation de la livre sterling. Ce secteur a enregistré un BAIIA de 15,2 millions de dollars pour la période. Une fois ajusté des éléments spéciaux, le BAIIA était de 20,4 millions de dollars ou 6,1 % des ventes, comparativement à 22,0 millions de dollars ou 5,6 % des ventes pour la période correspondante de 2019. La marge du BAIIA ajusté de l'année 2020 a augmenté de 50 points de base comparativement à 2019, stimulée par les économies découlant du CIP et les mesures mises en place pour faire face à la pandémie de COVID-19, telles que les mises à pied temporaires, la réduction des heures de travail et la diminution des dépenses. En outre, le secteur a bénéficié de subventions gouvernementales pour des frais d'exploitation liés aux loyers s'élevant à 2,5 millions de dollars. Ces éléments ont été partiellement atténués par des provisions additionnelles pour désuétude des stocks et de mauvaises créances enregistrées au cours du deuxième et du troisième trimestre, une moindre absorption des coûts fixes et un niveau de rabais moins élevé en raison de la réduction des volumes d'achat.

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE

Uni-Sélect tiendra le 19 février 2021, à 8 h 00 (heure de l'Est), une conférence téléphonique pour discuter des résultats du quatrième trimestre de 2020 de la Société. Pour joindre la conférence, veuillez composer le 1 866 865?3087 (ou le 1 647 427-7450 pour les appels internationaux).

Un enregistrement de la conférence sera disponible à compter de 11 h 30 (heure de l'Est) le 19 février 2021, et ce, jusqu'à 23 h 59 (heure de l'Est), le 19 mars 2021. Pour accéder à l'enregistrement différé de la conférence, il suffit de composer le 1 855 859-2056, suivi de 8291097.

Vous pouvez également accéder à la webdiffusion de la conférence des résultats du trimestre à partir de la section «?Investisseurs?», de notre site web à uniselect.com. La webdiffusion sera archivée par la suite. Les participants devraient prévoir le temps nécessaire, avant le début de l'appel, pour accéder à la webdiffusion et aux diapositives.

À PROPOS D'UNI-SÉLECT

Avec plus de 4 800 employés au Canada, aux États-Unis et au Royaume-Uni, Uni-Sélect est un chef de file de la distribution de peinture automobile, de revêtements industriels et d'accessoires connexes en Amérique du Nord, ainsi qu'un chef de file de la distribution de produits automobiles destinés au marché secondaire de l'automobile au Canada et au Royaume-Uni. Le siège social de Uni-Sélect est situé à Boucherville (Québec) Canada et ses actions sont négociées à la Bourse de Toronto (UNS).

Au Canada, Uni-Sélect dessert plus de 16?000 ateliers de réparation et de carrosserie automobile et plus de 4?000 ateliers à travers ses bannières d'atelier de réparation/installation et de carrosserie automobile. Son réseau national compte plus de 1?000 grossistes indépendants et plus de 75 magasins corporatifs, dont plusieurs exercent leurs activités sous les programmes de bannières de Uni?Sélect tels que BUMPER TO BUMPER®, AUTO PARTS PLUS® et FINISHMASTER®.

Aux États-Unis, Uni-Sélect, par l'intermédiaire de sa filiale à part entière FinishMaster, Inc., exploite un réseau national de plus de 145 magasins corporatifs de produits de revêtement automobile sous la bannière FINISHMASTER®, laquelle dessert un réseau de plus de 30?000 clients annuellement dont plus de 5?500 ateliers de carrosserie à titre de fournisseur principal.

Au Royaume-Uni et en Irlande, Uni-Sélect, par l'intermédiaire de son groupe de filiales Parts Alliance, est un important distributeur de produits automobiles destinés au marché secondaire qui dessert plus de 20?000 clients avec un réseau de plus de 170 magasins corporatifs. www.uniselect.com

MISE EN GARDE CONCERNANT LES DÉCLARATIONS PROSPECTIVES

Certaines déclarations faites dans le présent communiqué constituent des déclarations prospectives. Habituellement, les termes comme hypothèse, but, orientation, objectif, perspective, projet, stratégie, cible et d'autres expressions semblables, ainsi que les temps et les modes comme le futur et le conditionnel de certains verbes tels que viser, s'attendre à, croire, prévoir, avoir l'intention de, planifier, chercher à et aspirer à, permettent de repérer les déclarations prospectives. Les déclarations prospectives contenues dans ce communiqué incluent des affirmations relatives au moment de la reprise des opérations et au retour des employés en mise à pied temporaire, aux économies anticipées résultant des initiatives d'efficacité et au moment où seront réalisées ces économies, aux coûts reliés aux indemnités de départ devant être versées aux employés ainsi qu'aux coûts pour la fermeture de magasins, ainsi qu'à notre capacité à faire face à l'incertitude économique actuelle. Toutes ces déclarations prospectives sont faites conformément aux «?dispositions refuges?» prévues dans les lois canadiennes applicables en matière de valeurs mobilières.

Les déclarations prospectives, du fait même de leur nature, font l'objet de risques et d'incertitudes intrinsèques et reposent sur plusieurs hypothèses, tant générales que précises, donnant lieu à la possibilité que les résultats ou les événements réels diffèrent de façon significative des attentes exprimées ou sous-entendues dans ces déclarations prospectives et que nos perspectives commerciales, objectives, plans et priorités stratégiques ne soient pas atteints. En particulier, Uni-Sélect fait face à des impacts importants sur ses affaires en raison de la pandémie de COVID-19. La pandémie de COVID-19 a provoqué un déclin majeur de l'activité économique en Amérique du Nord et au Royaume-Uni, ce qui a causé une baisse de la demande pour les produits et services de Uni-Sélect, une baisse de la productivité résultant des fermetures d'entreprises ordonnées par les gouvernements, l'augmentation des mesures de santé et sécurité, et une menace à la continuité des affaires pour certains des magasins, fournisseurs, clients et/ou partenaires de Uni-Sélect. La durée et l'envergure de l'impact de la pandémie de COVID-19 sur les affaires de Uni-Sélect, incluant ses opérations et le marché pour ses actions, vont dépendre des développements futurs, qui sont hautement incertains et ne peuvent être prédits en ce moment, et incluent la durée, la gravité et l'envergure de la pandémie et les actions prises dans diverses juridictions pour contenir ou traiter la pandémie. En revanche, ces impacts pourraient, entre autres choses, affecter négativement les liquidités de Uni-Sélect et/ou sa capacité à respecter ses engagements relatifs à son endettement. Les risques et incertitudes auxquels sont sujets les déclarations prospectives incluent aussi les facteurs de risque décrits dans le Rapport de gestion de la Société pour l'exercice terminé le 31 décembre 2020 sous la section « Gestion des risques » disponible sur www.sedar.com ainsi que sur le site web de Uni-Sélect à www.uniselect.com. Par conséquent, nous ne pouvons garantir la réalisation des déclarations prospectives et nous mettons en garde le lecteur contre le risque que représente le fait de s'appuyer sur ces déclarations prospectives. Les déclarations prospectives contenues aux présentes sont faites en date du présent communiqué de presse. À moins d'y être tenu en vertu des lois sur les valeurs mobilières applicables, Uni-Sélect n'assume aucune obligation quant à la mise à jour ou à la révision des déclarations prospectives en raison de nouvelles informations, d'événements futurs ou d'autres changements.

MESURES FINANCIÈRES AUTRES QUE LES IFRS

L'information comprise dans ce communiqué comporte certains renseignements qui ne sont pas des mesures financières du rendement conformes aux IFRS. Les mesures financières autres que les IFRS n'ont pas de signification normalisée en vertu des IFRS et, par conséquent, il est peu probable qu'elles soient comparables à des définitions similaires présentées par d'autres sociétés. La Société est d'avis que les lecteurs de ce présent communiqué peuvent tenir compte de ces mesures de rendement aux fins d'analyse. Ce qui suit présente les définitions des termes utilisés par la Société qui ne sont pas définis selon les IFRS.

Croissance organique - Cette mesure consiste à quantifier l'augmentation des ventes consolidées entre deux périodes données, en excluant l'impact des acquisitions, de l'érosion des ventes provenant de l'intégration de magasins corporatifs, des variations du taux de change et, lorsqu'il y a lieu, de la différence du nombre de jours de facturation. Cette mesure aide Uni-Sélect à juger l'évolution intrinsèque des ventes générées par sa base d'exploitation par rapport au reste du marché. La détermination du taux de croissance organique, qui est fondée sur des constats raisonnables aux yeux de la direction, pourrait différer des taux de croissance organique réels.

BAIIA et BAIIA ajusté - Le BAIIA représente le résultat net excluant les charges financières, l'amortissement et l'impôt sur le résultat. Il s'agit d'un indicateur financier mesurant la capacité d'une société de rembourser et d'assumer ses dettes. Les investisseurs ne doivent pas le considérer comme un critère remplaçant les ventes ou le résultat net, ni comme un indicateur des résultats d'exploitation ou de flux de trésorerie, ni comme un paramètre de mesure de liquidité, mais comme une information additionnelle.

Le BAIIA ajusté exclut certains ajustements, qui pourraient avoir une incidence sur la comparabilité des résultats financiers de la Société. Ces ajustements correspondent, entre autres, aux frais de restructuration et autres, aux frais relatifs à l'examen des solutions de rechange stratégiques, à la perte de valeur du goodwill ainsi qu'au gain net sur la cession d'activités.

Marge du BAIIA et marge du BAIIA ajusté - La marge du BAIIA est un pourcentage qui correspond au BAIIA divisé par les ventes. La marge du BAIIA ajusté est un pourcentage qui correspond au BAIIA ajusté divisé par les ventes.

BAI ajusté, résultat ajusté et résultat ajusté par action - La direction utilise le BAI ajusté, le résultat ajusté ainsi que le résultat ajusté par action pour évaluer le BAI, le résultat net et le résultat par action provenant des activités d'exploitation, excluant certains ajustements, nets d'impôt pour le résultat ajusté et le résultat ajusté par action, qui pourraient avoir une incidence sur la comparabilité des résultats financiers de la Société. La direction considère que ces mesures facilitent l'analyse et permettent une meilleure compréhension de la performance des activités de la Société. L'objectif de ces mesures est de fournir de l'information additionnelle.

Ces ajustements correspondent, entre autres, aux frais de restructuration et autres, aux frais relatifs à l'examen des solutions de rechange stratégiques, à la perte de valeur du goodwill, au gain net sur la cession d'activités, ainsi qu'à l'amortissement des immobilisations incorporelles relatives à l'acquisition de Parts Alliance. La direction considère l'acquisition de Parts Alliance comme transformationnelle. Le fait d'exclure ces éléments ne veut pas dire qu'ils sont non récurrents.

Marge du BAI et marge du BAI ajusté - La marge du BAI est un pourcentage qui correspond au BAI divisé par les ventes. La marge du BAI ajusté est un pourcentage qui correspond au BAI ajusté divisé par les ventes.

Flux de trésorerie disponibles - Cette mesure correspond aux flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation selon les tableaux consolidés des flux de trésorerie, ajustés des éléments suivants : la variation des éléments du fonds de roulement, les acquisitions d'immobilisations corporelles et la différence entre la somme versée relativement aux avantages postérieurs à l'emploi et la dépense de la période. Uni-Sélect considère les flux de trésorerie disponibles comme un important indicateur de la solidité financière et du rendement des activités, car ils révèlent le montant des fonds disponibles pour gérer la croissance du fonds de roulement, payer les dividendes, rembourser la dette, réinvestir dans la Société et profiter des différentes opportunités de marché qui se présentent.

Les flux de trésorerie disponibles excluent certaines variations dans les éléments du fonds de roulement (dont les débiteurs et autres recevables, les stocks et les créditeurs et charges à payer) et autres fonds générés et utilisés selon les tableaux consolidés des flux de trésorerie. Par conséquent, ils ne devraient pas être considérés comme une alternative aux tableaux consolidés des flux de trésorerie ou comme une mesure de liquidité, mais comme une information additionnelle.

Endettement total net - Cette mesure correspond à la dette à long terme incluant les versements exigibles à court terme, nette de la trésorerie.

Ratio de l'endettement total net sur le BAIIA ajusté - Ce ratio correspond à l'endettement total net divisé par le BAIIA ajusté.

MESURES FINANCIÈRES AUTRES QUE LES IFRS (SUITE)

Le tableau suivant présente une conciliation de la croissance organique.


Quatrièmes trimestres

Périodes de douze mois


2020

2019

2020

2019

FinishMaster États-Unis

154 657

198 271

653 720

830 765

Produits automobiles Canada

124 908

122 321

485 388

516 112

Parts Alliance Royaume-Uni

86 681

92 010

332 708

392 695

Ventes

366 246

412 602

1 471 816

1 739 572



%


%

Variation des ventes

(46 356)

(11,2)

(267 756)

(15,4)

Impact de la conversion du dollar canadien et de la livre sterling

(3 586)

(0,9)

1 602

0,1

Nombre de jours de facturation

467

0,1

(6 333)

(0,4)

Érosion des ventes provenant de l'intégration de magasins corporatifs

1 469

0,3

9 830

0,6

Acquisitions

(1 318)

(0,3)

(3 405)

(0,2)

Croissance organique consolidée

(49 324)

(12,0)

(266 062)

(15,3)

Le tableau suivant présente une conciliation du BAIIA et du BAIIA ajusté.


Quatrièmes trimestres

Périodes de douze mois


2020

2019

%

2020

2019

%

Résultat net

(5 075)

(49 447)


(31 531)

(19 845)


Charge (recouvrement) d'impôt sur le résultat

2 554

(2 083)


(3 773)

2 456


Amortissement

14 891

16 042


62 597

64 187


Charges financières, montant net

9 087

7 491


37 350

29 660


BAIIA

21 457

(27 997)

176,6

64 643

76 458

(15,5)

Marge du BAIIA

5,9 %

(6,8 %)


4,4 %

4,4 %


Éléments spéciaux

2 443

55 927


24 168

53 473


BAIIA ajusté

23 900

27 930

(14,4)

88 811

129 931

(31,6)

Marge du BAIIA ajusté

6,5 %

6,8 %


6,0 %

7,5 %


Le tableau suivant présente une conciliation du BAI et du BAI ajusté.


Quatrièmes trimestres

Périodes de douze mois


2020

2019

%

2020

2019

%

Résultat net

(5 075)

(49 447)


(31 531)

(19 845)


Charge (recouvrement) d'impôt sur le résultat

2 554

(2 083)


(3 773)

2 456


BAI

(2 521)

(51 530)

95,1

(35 304)

(17 389)

(103,0)

Marge du BAI

(0,7 %)

(12,5 %)


(2,4 %)

(1,0 %)


Éléments spéciaux

2 443

55 927


24 168

53 473


Amortissement des immobilisations incorporelles relatives à l'acquisition de Parts Alliance

1 066

1 040


4 146

4 652


BAI ajusté

988

5 437

(81,8)

(6 990)

40 736

(117,2)

Marge du BAI ajusté

0,3 %

1,3 %


(0,5 %)

2,3 %









Le tableau suivant présente une conciliation du résultat ajusté et du résultat ajusté par action.


Quatrièmes trimestres

Périodes de douze mois


2020

2019

%

2020

2019

%

Résultat net

(5 075)

(49 447)

89,7

(31 531)

(19 845)

(58,9)

Éléments spéciaux, nets d'impôt

2 975

53 144


19 547

46 755


Amortissement des immobilisations incorporelles relatives à l'acquisition de Parts Alliance, net d'impôt

691

863


4 153

3 861


Résultat ajusté

(1 409)

4 560

(130,9)

(7 831)

30 771

(125,4)

Résultat par action

(0,12)

(1,17)

89,7

(0,74)

(0,47)

(57,4)

Éléments spéciaux, nets d'impôt

0,07

1,26


0,46

1,11


Amortissement des immobilisations incorporelles relatives à l'acquisition de Parts Alliance, net d'impôt

0,02

0,02


0,10

0,09


Résultat par action ajusté

(0,03)

0,11

(127,3)

(0,18)

0,73

(124,7)

Le tableau suivant présente une conciliation des flux de trésorerie disponibles.


Quatrièmes trimestres

Périodes de douze mois


2020

2019

2020

2019

Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation

48 341

3 520

132 613

33 332

Variation des éléments de fonds de roulement

(31 513)

26 060

(54 268)

93 980


16 828

29 580

78 345

127 312

Acquisitions d'immobilisations corporelles

(1 479)

(5 379)

(5 932)

(21 649)

Différence entre la somme versée relativement aux avantages postérieurs à l'emploi et la dépense de la période

480

(137)

(102)

(5)

Flux de trésorerie disponibles

15 829

24 064

72 311

105 658

UNI-SÉLECT INC.
ÉTATS CONSOLIDÉS DES RÉSULTATS

(en milliers de $US, à l'exception des données par action)

Trimestres

clos le 31 décembre

Exercices clos le

31 décembre


2020

2019

2020

2019


(non
audités
)

(non

audités)

(audités)

(audités)






Ventes

366 246

412 602

1 471 816

1 739 572

Achats, nets de la fluctuation des stocks

255 859

284 328

1 037 741

1 189 236

Marge brute

110 387

128 274

434 075

550 336






Salaires et avantages sociaux

61 899

74 611

235 996

309 270

Autres dépenses d'exploitation

24 588

25 733

109 268

111 135

Éléments spéciaux

2 443

55 927

24 168

53 473

Résultat avant charges financières, amortissement et impôt sur le résultat

21 457

(27 997)

64 643

76 458






Charges financières, montant net

9 087

7 491

37 350

29 660

Amortissement

14 891

16 042

62 597

64 187

Résultat avant impôt sur le résultat

(2 521)

(51 530)

(35 304)

(17 389)

Charge (recouvrement) d'impôt sur le résultat

2 554

(2 083)

(3 773)

2 456

Résultat net 

(5 075)

(49 447)

(31 531)

(19 845)






Résultat par action





De base et dilué

(0,12)

(1,17)

(0,74)

(0,47)






Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires en circulation (en milliers)





De base et dilué

42 387

42 387

42 387

42 387






UNI-SÉLECT INC.
ÉTATS CONSOLIDÉS DU RÉSULTAT GLOBAL

(en milliers de $US)

Trimestres

clos le 31 décembre

Exercices clos le

31 décembre


2020

2019

2020

2019


(non audités)

(non

audités)

(audités)

(audités)






Résultat net

(5 075)

(49 447)

(31 531)

(19 845)






Autres éléments du résultat global





Éléments qui seront reclassés ultérieurement au résultat net :





Portion efficace des variations de la juste valeur des couvertures de flux de trésorerie (nette d'impôt de 14 $ et 191 $ pour le trimestre et l'exercice (29 $ et 281 $ respectivement en 2019))

(38)

134

(530)

(790)






Variation nette de la juste valeur des instruments financiers dérivés désignés comme éléments de couverture de flux de trésorerie transférée au résultat net (nette d'impôt de 57 $ et 158 $ pour le trimestre et l'exercice (8 $ et 54 $ respectivement en 2019))

155

23

437

(152)






Gains de change latents sur la conversion des états financiers à la monnaie de présentation

7 903

16 627

4 104

5 966






Gains (pertes) de change latent(e)s sur la conversion de la dette désignée comme élément de couverture des investissements nets dans des filiales étrangères 

4 903

(2 467)

1 798

6 976


12 923

14 317

5 809

12 000

Éléments qui ne seront pas reclassés ultérieurement au résultat net :





Réévaluations des obligations au titre des prestations définies à long terme
(nettes d'impôt de 212 $ et 2 154 $ pour le trimestre et l'exercice (1 284 $ et 802 $ respectivement en 2019))

589

3 710

(5 974)

(2 226)






Total des autres éléments du résultat global

13 512

18 027

(165)

9 774

Résultat global

8 437

(31 420)

(31 696)

(10 071)











UNI-SÉLECT INC.
ÉTATS CONSOLIDÉS DES VARIATIONS DE CAPITAUX PROPRES





Attribuable aux actionnaires

(en milliers de $US, audités)

Capital-actions

Surplus d'apports

Composante
capitaux
propres des
débentures convertibles

Résultats
non distribués

Cumul des
autres
éléments du
résultat global

Total des
capitaux propres















Solde au 31 décembre 2018

100 244

6 005

-

457 455

(39 822)

523 882








Ajustement IFRS 16

-

-

-

(4 944)

992

(3 952)

Solde au 1er janvier 2019

100 244

6 005

-

452 511

(38 830)

519 930








Résultat net

-

-

-

(19 845)

-

(19 845)

Autres éléments du résultat global

-

-

-

(2 226)

12 000

9 774

Résultat global

-

-

-

(22 071)

12 000

(10 071)








Contributions et distributions aux actionnaires :







Émission de débentures convertibles (nette d'impôt de 2 968 $)

-

-

8 232

-

-

8 232

Dividendes

-

-

-

(11 816)

-

(11 816)

Paiements fondés sur des actions

-

719

-

-

-

719


-

719

8 232

(11 816)

-

(2 865)








Solde au 31 décembre 2019

100 244

6 724

8 232

418 624

(26 830)

506 994








Résultat net

-

-

-

(31 531)

-

(31 531)

Autres éléments du résultat global

-

-

-

(5 974)

5 809

(165)

Résultat global

-

-

-

(37 505)

5 809

(31 696)








Contributions et distributions aux actionnaires :







Dividendes

-

-

-

(2 923)

-

(2 923)

Paiements fondés sur des actions

-

1 680

-

-

-

1 680


-

1 680

-

(2 923)

-

(1 243)








Solde au 31 décembre 2020

100 244

8 404

8 232

378 196

(21 021)

474 055















UNI-SÉLECT INC.
TABLEAUX CONSOLIDÉS DES FLUX DE TRÉSORERIE

(en milliers de $US)

Trimestres

clos le 31 décembre

Exercices clos le

31 décembre


2020

2019

2020

2019


(non audités)

(non

audités)

(audités)

(audités)






ACTIVITÉS D'EXPLOITATION





Résultat net

(5 075)

(49 447)

(31 531)

(19 845)

Éléments hors caisse :





Éléments spéciaux

2 443

55 927

24 168

53 473

Charges financières, montant net

9 087

7 491

37 350

29 660

Amortissement

14 891

16 042

62 597

64 187

Charge (recouvrement) d'impôt sur le résultat

2 554

(2 083)

(3 773)

2 456

Amortissement et réserves relatifs aux incitatifs accordés aux clients

4 021

5 163

18 182

20 784

Autres éléments hors caisse

1 142

606

3 216

1 038

Variation des éléments du fonds de roulement

31 513

(26 060)

54 268

(93 980)

Intérêts payés

(12 548)

(6 631)

(30 837)

(27 918)

Impôt sur le résultat recouvert (versé)

313

2 512

(1 027)

3 477

Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation

48 341

3 520

132 613

33 332






ACTIVITÉS D'INVESTISSEMENT





Acquisition d'entreprises

(2 987)

-

(7 662)

(294)

Cession d'activités

-

2 265

258

19 528

Solde de prix d'achat, net

112

1 004

112

(643)

Trésorerie détenue en mains tierces

(1 448)

-

(701)

-

Avances aux marchands membres et incitatifs accordés aux clients

(1 844)

(3 121)

(7 412)

(16 645)

Remboursements d'avances à des marchands membres

953

1 541

3 485

6 237

Acquisitions d'immobilisations corporelles

(1 479)

(5 379)

(5 932)

(21 649)

Produits de la disposition d'immobilisations corporelles

1 044

347

1 813

3 025

Acquisitions et développement d'immobilisations incorporelles

(954)

(1 979)

(2 291)

(3 475)

Autres provisions payées

79

169

(252)

(138)

Flux de trésorerie liés aux activités d'investissement

(6 524)

(5 153)

(18 582)

(14 054)






ACTIVITÉS DE FINANCEMENT





Augmentation de la dette à long terme

11 558

41 071

554 680

245 909

Remboursement de la dette à long terme

(18 917)

(117 574)

(645 334)

(321 179)

Émission de débentures convertibles

-

95 026

-

95 026

Augmentation (diminution) nette des dépôts de garantie des marchands membres

70

18

283

(82)

Dividendes versés

-

(2 964)

(5 803)

(11 855)

Flux de trésorerie liés aux activités de financement

(7 289)

15 577

(96 174)

7 819

Écarts de conversion

1 249

998

814

575

Augmentation nette de la trésorerie

35 777

14 942

18 671

27 672

Trésorerie au début de la période

18 602

20 766

35 708

8 036

Trésorerie à la fin de la période

54 379

35 708

54 379

35 708











UNI-SÉLECT INC.
ÉTATS CONSOLIDÉS DE LA SITUATION FINANCIÈRE

(en milliers de $US, audités)

31 décembre


2020

2019

ACTIFS



Actifs courants :



Trésorerie

54 379

35 708

Trésorerie détenue en mains tierces

1 475

1 654

Débiteurs et autres recevables

188 808

250 861

Impôt sur le résultat à recevoir

2 025

2 712

Stocks

368 992

516 169

Frais payés d'avance

9 520

10 331

Total des actifs courants

625 199

817 435

Investissements et avances aux marchands membres

27 106

36 831

Immobilisations corporelles

155 071

171 420

Immobilisations incorporelles

186 863

197 751

Goodwill

340 328

333 030

Actifs d'impôt différé

40 705

29 927

TOTAL DES ACTIFS

1 375 272

1 586 394

PASSIFS



Passifs courants :



Créditeurs et charges à payer

313 600

448 530

Solde de prix d'achat, net

1 796

97

Provision pour les frais de restructuration

3 246

3 227

Impôt sur le résultat à payer

8 359

8 603

Dividendes à payer

-

3 002

Portion courante sur la dette à long terme et les dépôts de garantie des marchands membres

28 406

28 678

Instruments financiers dérivés

4 579

3 328

Total des passifs courants

359 986

495 465

Obligations au titre des prestations définies à long terme

28 337

16 902

Dette à long terme

396 289

456 173

Débentures convertibles

87 728

84 505

Dépôts de garantie des marchands membres

6 041

5 587

Solde de prix d'achat

-

477

Autres provisions

1 395

1 503

Instruments financiers dérivés

-

315

Passifs d'impôt différé

21 441

18 473

TOTAL DES PASSIFS

901 217

1 079 400

TOTAL DES CAPITAUX PROPRES

474 055

506 994

TOTAL DES PASSIFS ET DES CAPITAUX PROPRES

1 375 272

1 586 394




 

SOURCE Uni-Sélect Canada Inc.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 23:16
nd Industrial Investments B.V., qui fait partie de la société internationale de capital-investissement nd Group B.V. et actionnaire majoritaire de Next.e.GO Mobile SE, a conclu avec succès un financement de série B de plus...

à 17:42
17 h -- Le ministère des Transports du Québec avise les usagers de la route des principales entraves sur le réseau supérieur de la région métropolitaine pour ce soir et la nuit prochaine. Exceptionnellement, ces travaux peuvent être annulés ou...

à 17:09
Mobilité Montréal informe les usagers de la route que des fermetures majeures seront mises en place durant la fin de semaine, notamment dans l'échangeur Saint-Pierre. Ce secteur est à éviter dans la mesure du possible....

à 15:30
Le ministre des Transports, l'honorable Omar Alghabra, a fait aujourd'hui la déclaration suivante au sujet de l'audit de 2021 du Bureau du vérificateur général sur la surveillance de la sécurité ferroviaire de Transports Canada : « Je salue l'audit...

à 15:30
Grâce à la Stratégie nationale de construction navale, le gouvernement du Canada livre des navires à la Garde côtière canadienne et à la Marine royale canadienne, ce qui renforce le secteur maritime du Canada et crée des emplois pour les Canadiens...

à 14:35
L'arrondissement d'Anjou annonce qu'un chargement de la neige sera déclenché dès ce soir 19 h malgré le refus de la Ville centre d'en décréter un. Au cours des derniers jours, Montréal a reçu deux épisodes de neige laissant au sol 3 cm chaque fois....



Communiqué envoyé le 19 février 2021 à 06:30 et diffusé par :