Le Lézard
Classé dans : Santé, Exploitation minière
Sujet : Plaidoyer (politique)

Réforme en santé-sécurité - Se mobiliser pour vraiment protéger tout le monde


SEPT-ÎLES, QC, le 15 janv. 2021 /CNW Telbec/ - Le Conseil central de la Côte-Nord et le Syndicat des Métallos dans la région unissent leur voix pour dénoncer le projet de loi no 59 sur la santé et la sécurité du travail et exiger une réforme qui protège vraiment tous les travailleurs et travailleuses.

Tel que présenté, le projet de loi fait en sorte de réduire la prévention dans les secteurs « prioritaires » tels les secteurs industriels et miniers. « On attendait la réforme depuis des décennies et on demandait que soient étendus les mécanismes de prévention à tous les milieux de travail. On nous impose plutôt des reculs dans des milieux de travail comme les usines et les mines », déplorent en coeur le président du Conseil central de la Côte-Nord de la CSN, Guillaume Tremblay, et le coordonnateur du Syndicat des Métallos pour la Côte-Nord, Nicolas Lapierre.

La réforme multiplie les reculs dans les milieux de travail les plus dangereux : réduction du temps alloué à la prévention, plus de pouvoir aux employeurs et moins de décisions conjointes, des embûches à la reconnaissance des lésions professionnelles et aux retraits préventifs des travailleuses enceintes, retour au travail forcé avant même la guérison...

Plusieurs milieux de travail du secteur manufacturier ou de l'industrie lourde, dont les mines où les décès se comptaient par dizaines avant l'entrée en vigueur des mécanismes de prévention à la fin des années 1970, seront considérés comme étant à risque « moyen » ou même « faible ». C'est que les niveaux de risque et les exigences en prévention seraient, avec le projet de loi no 59, établis en fonction des débours des employeurs et non des risques réels. « Ça incite les employeurs à contester encore plus les réclamations et à camoufler des accidents. Ça punit les milieux de travail où il y a eu un travail de fond qui a permis de réduire le nombre d'accidents », dénonce Nicolas Lapierre.

Son collègue de la CSN renchérit : «?Au lieu d'étendre à tout le monde les succès enregistrés au fil des ans par les groupes prioritaires en matière de prévention, comme dans le secteur de l'industrie lourde, le gouvernement coupe dans leurs droits. C'est reçu comme une gifle?», s'indigne Guillaume Tremblay.

En contrepartie, dans les milieux jugés à risque faible par le gouvernement, comme l'éducation ou certains secteurs de la santé, majoritairement féminins, les minutes octroyées à la prévention seront nettement insuffisantes, aussi peu qu'une demi-heure par mois dans certains cas.

Des injustices

Le projet de loi ne va pas assez loin en matière de santé psychologique, échouant à reconnaître le « mal du siècle » qu'est l'épuisement professionnel. Certaines lésions physiques, comme la surdité ou des cancers professionnels, seront aussi plus difficilement reconnues.

Les médecins traitants verront leur marge de manoeuvre réduite au profit de la CNESST ou encore des médecins désignés par l'employeur. C'est notamment le cas pour les retraits préventifs des femmes enceintes ou qui allaitent, qui seront assujettis à des protocoles administratifs. Dans le même esprit, la CNESST pourrait décréter la fin des soins et traitements ou même le retour au travail avant la fin du processus de guérison, et ce, malgré l'avis du médecin traitant. « C'est inadmissible de telles économies de bouts de chandelles au détriment des travailleurs et travailleuses accidentés ou malades », tonnent messieurs Lapierre et Tremblay.

Consultez le site CSN SSTvraiment.org 
Consultez le site Métallos Projet de loi no 59, Ça ne passe pas

SOURCE Syndicat des Métallos (FTQ)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

26 fév 2021
Avania, un leader mondial de la recherche sous contrat à service complet (Contract Research Organization, CRO), axé sur le développement de la technologie médicale (MedTech), a annoncé aujourd'hui avoir refinancé avec succès ses facilités bancaires...

26 fév 2021
Mathew Knowles, le magnat de la musique devenu auteur, professeur et activiste anime son premier podcast sur iHeartRadio. Mathew Knowles IMPACT est une émission hebdomadaire d'une heure au cours de laquelle M. Knowles, ses invités et les auditeurs...

26 fév 2021
En fonction des recommandations de la Santé publique, le ministère de la Santé et des Services sociaux apporte certaines précisions importantes quant aux mesures d'assouplissement des consignes de prévention contre la COVID-19 pour la semaine de la...

26 fév 2021
Le Syndicat des Métallos dénonce les Libéraux fédéraux de n'avoir pas tenu leurs promesses en refusant d'appuyer le projet de loi sur l'assurance-médicaments du Nouveau Parti Démocratique (NPD). « Quand l'occasion s'est présentée d'agir sur une...

26 fév 2021
L'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) ne s'explique pas comment le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, a pu approuver la décision d'augmenter de centaines de...

26 fév 2021
Le gouvernement du Canada fait le nécessaire pour accélérer la vaccination des personnes au Canada, et il continue de s'employer à faire en sorte que la population canadienne ait accès à des vaccins sûrs et efficaces contre la COVID-19 dès que...



Communiqué envoyé le 15 janvier 2021 à 09:30 et diffusé par :