Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Santé
Sujets : Nouvelles - Monde du travail, Première Nation, Plaidoyer (politique)

La grande priorité de la CSQ en 2021 - Convaincre le gouvernement Legault de mieux traiter le personnel du secteur public


MONTRÉAL, le 10 janv. 2021 /CNW Telbec/ - « Après la gestion de la pandémie en 2020, les négociations dans le secteur public seront le gros défi que le gouvernement du Québec devra relever en 2021. La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) compte d'ailleurs rappeler au premier ministre, François Legault, qu'il est maintenant plus que temps qu'il fasse un choix pour le Québec, le choix de bien traiter celles et ceux qui préparent l'avenir des élèves et des étudiants et qui prennent soin des personnes malades et souffrantes. »

La présidente de la CSQ, Sonia Ethier, a tenu aujourd'hui la traditionnelle conférence de presse pour faire connaître les priorités de son organisation pour la nouvelle année qui débute.

« La pandémie a mis en lumière l'état important de désorganisation dans lequel se trouve notre réseau de santé à la suite des coupes et des compressions des dernières années. La situation n'est guère mieux dans les réseaux de l'éducation et de l'enseignement supérieur où les mauvaises conditions de travail mettent en péril la capacité de l'État à garantir les services à la population. Après la crise sanitaire, il y a une véritable crise des conditions de travail que le gouvernement ne pourra régler qu'en mettant fin à l'exploitation éhontée des travailleuses et travailleurs du secteur public, qui a trop duré », explique Sonia Ethier.

Des mandats de grève qui se multiplient

La CSQ poursuivra d'ailleurs la mobilisation de ses membres, enclenchée en 2020, qui devrait se traduire par l'adoption de mandats de grève dans l'ensemble des syndicats d'ici la fin du mois de janvier. « Le ras-le-bol et la colère sont généralisés chez nos 125 000 membres du secteur public, et cela se traduit par d'importants appuis à la grève. »

Qualité de l'air et vaccination

Autre sujet : en ce qui concerne la qualité de l'air dans les écoles et bâtiments scolaires, Sonia Ethier a écouté attentivement les propos du ministre Jean-François Roberge à ce sujet, il y a deux jours, et elle l'invite à ne pas écarter trop rapidement le recours à des purificateurs d'air dans les classes où les normes ne sont pas satisfaisantes. « Le ministre semble dire que leur présence dans les classes et le bruit que ces appareils produisent seraient dérangeants pour la concentration des élèves. Je pense qu'il saute un peu trop vite aux conclusions et qu'il met en doute trop facilement le bon jugement du personnel pour ce qui est de choisir le meilleur emplacement pour ces purificateurs. Rappelons-nous qu'il n'y a pas si longtemps, le ministre doutait de la nécessité de porter des masques en classe, alors que son point de vue a changé depuis. La question des purificateurs d'air mérite sans nul doute d'être plus réfléchie également », met en garde la leader syndicale.

Un autre sujet qui préoccupe la présidente de la CSQ est la question de la vaccination du personnel du réseau scolaire et du réseau de l'enseignement supérieur.

« La décision d'inclure les enseignantes et les enseignants, ainsi que les éducatrices des services à la petite enfance, parmi les groupes prioritaires pour la vaccination est une bonne nouvelle. Cependant, nous pressons le gouvernement et l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) d'inclure tous les personnels de l'éducation dans ces groupes prioritaires, c'est-à-dire d'ajouter aussi le personnel de soutien ainsi que le personnel professionnel. En effet, ces travailleuses et ces travailleurs ne sont pas moins à risque que leurs collègues de l'enseignement », d'expliquer Sonia Ethier.

Des défis importants en petite enfance

En petite enfance, le gouvernement devra attaquer de front le manque de places en centres de la petite enfance (CPE) et en milieu familial régi et subventionné, dans toutes les régions du Québec. Ce déficit est causé, entre autres, par une pénurie de main-d'oeuvre sans précédent dans le réseau. « La CSQ tend la main au gouvernement pour trouver des solutions concrètes avec le Comité sur la rémunération, qui débutera sous peu pour le milieu familial, et avec les négociations nationales et regroupées en centres de la petite enfance qui sont présentement en cours », mentionne Sonia Ethier.

Réforme en santé et en sécurité du travail

Au cours de l'année 2021, la CSQ travaillera activement à faire bonifier les changements proposés par la réforme des lois en santé et en sécurité du travail, notamment lors de son passage en commission parlementaire, le 21 janvier 2021.

Parmi les changements souhaités, la CSQ proposera que les maladies à caractère psychologique soient davantage reconnues dans la loi et que les secteurs de la santé, de l'éducation et de l'enseignement supérieur soient reconnus à leur juste valeur quant à leur niveau de risques en matière de lésions professionnelles.

Une Charte de la langue française à renforcer

Du côté de la Centrale, le projet de loi visant à renforcer la Charte de la langue française est également fortement attendu. La CSQ est inquiète du recul du français au Québec, particulièrement dans la métropole. On souhaite notamment qu'on étende l'application de la Charte aux entreprises sous juridiction fédérale et qu'on applique les dispositions de protection et de promotion de la langue française dans les PME québécoises. Le dossier est à suivre, comme celui visant la réforme du mode de scrutin pour lequel le gouvernement Legault avait promis d'aller jusqu'au bout.

Appui aux peuples autochtones pour la reconnaissance de leurs droits

Finalement, la présidente de la CSQ continuera d'appuyer fortement les peuples autochtones pour qu'ils obtiennent enfin des gouvernements du Québec et du Canada la pleine reconnaissance de leurs droits et des conditions de vie dignes et humaines. Il faut établir une relation de confiance et de respect mutuels entre les Autochtones et les non-Autochtones, et nos gouvernements doivent prendre des mesures fermes pour mettre fin à toute forme de racisme à l'endroit des Autochtones.

Profil de la CSQ

La CSQ représente plus de 200 000 membres, dont environ 125 000 font partie du personnel de l'éducation. La CSQ compte 11 fédérations qui regroupent quelque 240 syndicats affiliés; s'ajoute également l'AREQ (CSQ), l'Association des retraitées et retraités de l'éducation et des autres services publics du Québec. La CSQ est également présente dans les secteurs de la santé et des services sociaux, des services éducatifs à la petite enfance, du municipal, des loisirs, de la culture, du communautaire et des communications.

SOURCE CSQ


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 17:00
Veuillez noter que toutes les heures indiquées sont locales. Ottawa (Ontario) 12 h 30 La vice-première ministre fera une annonce avec la ministre de la Prospérité de la classe moyenne et ministre associée des Finances. Un point de presse suivra....

à 11:00
Alors que le gouvernement du Québec poursuit ses consultations pré-budgétaires, le Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) a lancé ce matin une nouvelle opération de visibilité pour attirer l'attention du ministre des Finances sur...

à 10:24
Aujourd'hui, cinq lauréats du prix Nobel et plus de 3 000 scientifiques de plus de 100 pays ont signé la Déclaration scientifique de Groningue appelant les dirigeants, les décideurs et les investisseurs du monde entier à changer notre façon de...

à 10:00
Le vendredi 22 janvier 2021, Postes Canada a renvoyé à la maison les travailleurs et travailleuses du quart d'après-midi de l'établissement Gateway East pour qu'ils s'isolent durant 14 jours, et ce, sur recommandation de la Santé publique de Peel. La...

à 08:00
La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), à l'origine de la création du Fonds de solidarité, tient à saluer le départ de son président et chef de la direction depuis 2014, Gaétan Morin et à lui souhaiter une excellente...

à 07:00
La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) et l'ensemble de ses fédérations du réseau scolaire, soit la Fédération des syndicats de l'enseignement , la Fédération du personnel de soutien scolaire (FPSS-CSQ), la Fédération des professionnelles et...



Communiqué envoyé le 10 janvier 2021 à 10:00 et diffusé par :