Le Lézard
Classé dans : Exploitation minière
Sujet : Nouveaux produits et services

Les scientifiques du NUST MISIS ont développé un moyen efficace de produire des dissipateurs thermiques à faible coût


MOSCOU, 11 décembre 2020 /PRNewswire/ -- Les scientifiques du NUST MISIS ont trouvé un moyen de réduire jusqu'à 10 fois le coût de production des dissipateurs thermiques industriels et électroniques. Par conséquent, le produit lui-même coûterait également moins cher. Les méthodes proposées supposent l'utilisation de caoutchouc et de carbure de silicium comme composants, c'est-à-dire que ces composants sont mélangés, pressés et frittés. L'article sur la recherche est publié dans Polymers.

NUST_MISIS_Logo

La dissipation thermique des appareils en fonctionnement est une nécessité constante, car la surchauffe réduit inévitablement la durée de vie d'équipements coûteux. Le graphite est l'un des matériaux les plus populaires pour les dissipateurs thermiques, car il résiste parfaitement aux températures élevées. Mais c'est un matériau coûteux, car sa production nécessite des conditions assez « propres » et des matières premières d'une qualité exceptionnelle.

Les scientifiques du Centre NUST MISIS pour les matériaux composites ont trouvé un moyen de réduire considérablement le coût de fabrication des dissipateurs thermiques. Au lieu du graphite, il a été proposé d'utiliser des matériaux polymères, des caoutchoucs avec des inclusions de carbure de silicium. Dans ce cas, la masse des inclusions peut même dépasser celle du matériau de base, en fonction de la solidité, de la ductilité et de la résistance à la chaleur souhaitées du matériau final.

Le processus de production est assez simple : la masse de caoutchouc est placée entre deux rouleaux qui tournent l'un vers l'autre à des vitesses différentes. Du carbure de silicium en poudre y est également ajouté. Les rouleaux mélangent les matériaux et en tirent une masse uniforme. Ensuite, la masse est placée dans une presse spéciale, où elle est mise en forme de la manière souhaitée. Enfin, la billette pressée est frittée à 360 °C.

« Il s'agit d'une production à très faible taux de déchets : au stade initial du mélange, la masse est homogène, comme la plasticine ou l'argile.  Ses restes peuvent être immédiatement réutilisés. En outre, le caoutchouc et le carbure de silicium sont des matériaux peu coûteux, si on les compare au graphite. Le matériau obtenu après frittage peut supporter des températures allant jusqu'à 300 °C, il dissipe parfaitement la chaleur et ne conduit pratiquement pas le courant. Autrement dit, il peut être utilisé aussi bien dans l'industrie que dans l'électronique », commente Andrey Stepashkin, chercheur au Centre NUST MISIS pour les matériaux composites.

Cependant, comme le notent les scientifiques, leur principale réussite n'est même pas de créer ce matériau particulier, mais de déterminer les propriétés mécaniques (résistance, résistance aux fissures, plasticité, etc.) qui peuvent être créées à l'aide des méthodes décrites ci-dessus. Ainsi, si le carbure de silicium est remplacé par de la fibre de carbone ou, par exemple, du nitrure de bore, ces composites trouveront des applications dans d'autres domaines technologiques, comme les composants conducteurs de l'électronique.

Source : https://en.misis.ru/university/news/science/2020-11/7086/ 
Logo : https://mma.prnewswire.com/media/955872/NUST_MISIS_Logo.jpg

 

 


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

5 mar 2021
Le groupe Sandvik, l'un des principaux fabricants mondiaux de machines de génie minier, investit 15 millions de dollars pour construire une nouvelle usine de fabrication à Menghe Town, dans le district national de haute technologie de Changzhou,...

5 mar 2021
Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC) L'environnement et les technologies propres seront des éléments clés de la relance économique du Canada. Évidemment, les enjeux liés à la lutte contre les changements climatiques...

5 mar 2021
À la demande du ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. Benoit Charette, le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) rend public aujourd'hui son rapport d'enquête et d'audience publique sur le...

5 mar 2021
Le Groupe TMX, chef de file boursier mondial du secteur minier, est heureux de parrainer le congrès annuel de 2021 de l'Association canadienne de prospecteurs et entrepreneurs (ACPE), qui se tiendra en mode virtuel du 8 au 11 mars. La Bourse de...

5 mar 2021
Doré Copper Mining Corp. (la « Société » ou « Doré Copper ») est heureuse d'annoncer ses plans de préparation pour le dénoyage des anciennes mines Joe Mann et Cedar Bay, fermées respectivement en 2007 et 1990. La Société a récemment effectué des...

4 mar 2021
Avec des droits miniers versés au gouvernement du Québec qui ont frôlé les 400 millions de dollars en 2019, l'industrie minière québécoise démontre une fois de plus son apport considérable à la prospérité socio-économique de la province. Pour...



Communiqué envoyé le 11 décembre 2020 à 00:27 et diffusé par :