Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Femme

Québec étudiera la possibilité de rendre accessibles gratuitement les produits menstruels dans les institutions publiques


QUÉBEC, le 4 déc. 2020 /CNW Telbec/ - L'Assemblée nationale du Québec a adopté unanimement une motion présentée par la députée indépendante de Marie-Victorin, Catherine Fournier, demandant au gouvernement du Québec d'étudier la possibilité de rendre les produits hygiéniques féminins accessibles gratuitement dans l'ensemble des institutions publiques, dont les écoles.

« Rappelons que le 24 novembre dernier, le Parlement écossais a adopté à l'unanimité une loi visant à garantir le droit d'accès aux produits hygiéniques féminins, et ce, gratuitement. En Colombie-Britannique, l'ensemble des écoles publiques du réseau scolaire sont obligatoirement tenues d'offrir des produits d'hygiène féminine à leurs élèves. Ici, au Québec, plusieurs municipalités ont instauré des programmes de subvention visant à encourager l'achat de produits hygiéniques féminins réutilisables et durables », a souligné Mme Fournier.

« Ma toute première intervention à l'Assemblée nationale en février 2017 portait sur la « taxe rose », soit le phénomène par lequel les femmes paient davantage que les hommes pour les mêmes produits d'hygiène, pour ne nommer que cet exemple. Être femme, c'est cependant aussi devoir payer pour des produits que n'ont jamais à acheter les hommes. C'est le cas des produits menstruels, qui peuvent représenter plusieurs milliers de dollars au cours de notre vie. Pour certaines femmes, c'est la goutte de trop dans leur budget. Des études montrent même que des jeunes filles vont parfois jusqu'à manquer l'école lorsqu'elles ont leurs règles, par manque d'accès à des tampons, serviettes sanitaires ou autres », a ajouté la députée de Marie-Victorin.

« Grâce au mouvement En règle Québec, j'ai déposé une pétition à l'Assemblée nationale en septembre 2019 pour sensibiliser les parlementaires sur cette situation. Aujourd'hui, dans la foulée de l'avant-gardisme dont a fait preuve l'Écosse en devenant le premier État du monde à se doter d'une telle législation, j'ai décidé de déposer une motion pour que le Québec emboîte le pas. Le gouvernement s'est engagé à étudier la possibilité de le faire dans les institutions publiques, dont les écoles. C'est une belle avancée pour l'égalité des sexes. Après tout, est-ce qu'on s'interroge sur la pertinence de fournir du papier de toilette et du savon dans les salles de bain ? Poser la question, c'est y répondre. J'espère que le gouvernement ira de l'avant », a conclu Catherine Fournier.

SOURCE Bureau de la députée de Marie-Victorin - Catherine Fournier


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 12:00
Au cours du dernier mois, l'homologation de deux vaccins contre la COVID-19 a donné une lueur d'espoir à de nombreux Canadiens, dont moi, que la fin de la pandémie approche. Cet espoir survient près d'un an après le début de la pandémie de COVID-19...

à 11:30
La ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Chantal Rouleau, souligne, au nom du ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, l'ouverture de la nouvelle unité de cancérologie de l'Hôpital...

à 11:00
Les plus récentes données sur l'évolution de la COVID-19, au Québec, font état de 1 457 nouveaux cas pour la journée d'hier, pour un nombre total de 253 633 personnes infectées. Parmi celles-ci, 227 215 sont rétablies. Elles font également état de...

à 10:00
Le vendredi 22 janvier 2021, Postes Canada a renvoyé à la maison les travailleurs et travailleuses du quart d'après-midi de l'établissement Gateway East pour qu'ils s'isolent durant 14 jours, et ce, sur recommandation de la Santé publique de Peel. La...

à 07:00
La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) et l'ensemble de ses fédérations du réseau scolaire, soit la Fédération des syndicats de l'enseignement , la Fédération du personnel de soutien scolaire (FPSS-CSQ), la Fédération des professionnelles et...

23 jan 2021
C'est avec regret que le Conseil des juifs hassidiques du Québec a constaté que certains membres des communautés n'ont pas respecté les directives de la Santé publique limitant à dix le nombre de personnes pouvant être présentes en même temps dans un...



Communiqué envoyé le 4 décembre 2020 à 15:21 et diffusé par :