Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Le Covid-19
Sujets : Bénéfices / Revenus, Calendrier d'événements

Rogers Sugar Inc. : Résultats du quatrième trimestre de l'exercice 2020


MONTRÉAL, 25 nov. 2020 (GLOBE NEWSWIRE) -- Rogers Sugar Inc. (la « Société » ou « Rogers ») (TSX : RSI) annonce aujourd'hui ses résultats du quatrième trimestre et de l'exercice 2020. La Société a inscrit un BAIIA ajusté1) de 31,2 millions de dollars pour le quatrième trimestre et de 92,3 millions de dollars pour l'exercice 2020, comparativement à 22,2 millions de dollars et à 87,8 millions de dollars pour la période correspondante de l'exercice précédent et l'exercice précédent, respectivement.

« Notre excellente performance pour l'exercice 2020 est directement attribuable aux efforts de notre équipe dévouée et agile, ainsi qu'à notre vision stratégique à long terme qui consiste à continuer de bâtir une entreprise résiliente et prospère », a déclaré John Holliday, président et chef de la direction de Rogers et Lantic Inc. « Au cours de l'exercice, nous avons dégagé plus de produits, des marges plus élevées et des flux de trésorerie disponibles plus importants, le tout en composant avec les retombées d'une pandémie mondiale, une récolte de betteraves fortement amoindrie et des blocages de voies ferrées. Pendant ce temps, la sécurité de notre personnel est demeurée primordiale, et grâce à l'instauration de pratiques et de protocoles de sécurité exhaustifs, nos usines ont continué de fonctionner à pleine capacité. De plus, nous avons restructuré avec succès notre chaîne d'approvisionnement pour veiller à ce que les besoins de nos clients soient satisfaits, tout en menant à bien nos projets d'amélioration des immobilisations qui généreront des gains d'efficacité et des économies à long terme. En ce qui concerne l'exercice 2021, nous nous attendons à ce que l'excellente performance de la Société se poursuive, soutenue par la demande de nos clients qui reste ferme et une réduction des charges d'exploitation et des frais de distribution essentiellement attribuable au retour à une récolte et à une production de sucre de betterave normales à Taber. »

Mise à jour concernant la COVID-19

En décembre 2019, une nouvelle souche de coronavirus appelée COVID-19 a été détectée. Au 20 mars 2020, la COVID-19 s'était répandue dans plus de 100 pays et l'Organisation mondiale de la santé avait déclaré que l'éclosion était devenue une pandémie. La pandémie de COVID-19 a nui à l'économie mondiale et perturbé les marchés des capitaux et les chaînes d'approvisionnement, en plus de limiter considérablement les déplacements d'affaires et de suspendre l'activité commerciale.

Nos activités étant considérées comme des services essentiels par le gouvernement, les usines de la Société ont continué de fonctionner selon leur capacité normale. La Société a instauré des mesures et des protocoles de protection rigoureux afin de protéger la santé et la sécurité de ses employés. La pandémie de COVID-19 risque d'avoir des conséquences majeures sur nos activités en ce qui concerne la demande des clients, les chaînes d'approvisionnement et d'expédition, les activités d'exploitation, la volatilité des marchés des capitaux, les passifs au titre des régimes de retraite et des avantages du personnel ainsi que d'autres paramètres économiques fondamentaux.

Les retombées de la pandémie de COVID-19 sur nos activités pourraient durer encore longtemps, et l'incidence qu'elles auront à terme sur la Société sera tributaire de l'évolution de la situation, laquelle est incertaine et impossible à prévoir, notamment la durée et la gravité de la pandémie, la durée pendant laquelle les mesures d'aide des gouvernements seront en vigueur, l'efficacité des mesures prises pour enrayer la pandémie et traiter la maladie et le temps qu'il faudra pour revenir à des conditions économiques et opérationnelles normales.

Faits saillants du quatrième trimestre

Le tableau suivant présente les principaux résultats consolidés.

(non audité)Quatrièmes trimestres
 Exercices
 
(en milliers de dollars, sauf le volume et les données par action)2020 2019 2020 2019 
Sucre (tonnes métriques)225 396 196 903 761 055 741 144 
Sirop d'érable (en milliers de livres)13 181 10 163 53 180 42 377 
         
 $ $ $ $ 
Produits totaux246 212 207 572 860 801 794 292 
Marge brute37 890 29 073 126 199 122 575 
Résultat des activités d'exploitation22 829 (32 800)68 010 24 147 
(Perte nette) bénéfice net12 952 (40 021)35 419 (8 167)
(Perte nette) bénéfice net de base par action0,13 (0,38)0,34 (0,08)
(Perte nette) bénéfice net dilué(e) par action0,12 (0,38)0,34 (0,08)
Dividendes par action0,09 0,09 0,36 0,36 
Résultats non conformes aux IFRS1)        
Marge brute ajustée1)40 065 29 026 126 118 116 578 
Résultat ajusté des activités d'exploitation1)25 004 17 153 67 929 68 150 
BAIIA ajusté1)31 231 22 215 92 259 87 808 
Bénéfice net ajusté1)14 551 9 910 35 245 37 079 
Bénéfice net ajusté de base par action1)0,14 0,09 0,34 0,35 
Flux de trésorerie disponibles sur douze mois1)40 001 30 843 40 001 30 843 
1) Se reporter à la rubrique « Mesures non conformes aux PCGR » du rapport de gestion pour les définitions et un rapprochement avec les mesures conformes aux PCGR.

Veuillez vous reporter au rapport de gestion pour obtenir de plus amples renseignements sur les résultats consolidés de la Société.

Information sectorielle

Le tableau qui suit présente les résultats clés par secteur.

Résultats consolidésQuatrième trimestre de l'exercice 2020 Quatrième trimestre de l'exercice 2019
(en milliers de dollars)Sucre Produits
de l'érable
 Total  Sucre Produits
de l'érable
  Total  
Produits188 666$57 546$246 212$ 159 432$48 140 $207 572 $
Marge brute32 198 5 692 37 890  24 643 4 430  29 073  
Charges administratives et de vente7 803 2 589 10 392  4 730 2 622  7 352  
Frais de distribution4 197 472 4 669  3 465 1 056  4 521  
Dépréciation du goodwill? ? ?  ? 50 000  50 000  
Résultat des activités d'exploitation (« BAII »)20 198$2 631$22 829$ 16 448$(49 248)$(32 800)$
Résultats non conformes aux PCGR1) :             
Marge brute ajustée1)35 503$4 562$40 065$ 24 358$4 668 $29 026 $
Résultat ajusté des activités d'exploitation (« BAII ajusté »)1)23 503$1 501$25 004$ 16 163$990 $17 153 $
BAIIA ajusté1)27 982$3 249$31 231$ 19 662$2 553 $22 215 $
Renseignements supplémentaires :             
Entrées d'immobilisations corporelles et d'immobilisations incorporelles8 394 578 8 972  7 054 1 081  8 135  
              
Résultats consolidésExercice 2020  Exercice 2019 
(en milliers de dollars)Sucre Produits
de l'érable
 Total  Sucre Produits
de l'érable
  Total  
Produits631 263$229 538$860 801$ 595 878$198 414 $794 292 $
Marge brute105 088 21 111 126 199  100 301 22 274  122 575  
Charges administratives et de vente27 959 10 981 38 940  21 609 9 962  31 571  
Frais de distribution16 266 2 983 19 249  13 153 3 704  16 857  
Dépréciation du goodwill? ? ?  ? 50 000  50 000  
Résultat des activités d'exploitation (« BAII »)60 863$7 147$68 010$ 65 539$(41 392)$24 147 $
Résultats non conformes aux PCGR :             
Marge brute ajustée1)106 212$19 906$126 118$ 94 032$22 546 $116 578 $
Résultat ajusté des activités d'exploitation (« BAII ajusté »)1)61 987$5 942$67 929$ 59 270$8 880 $68 150 $
BAIIA ajusté1)78 877$13 382$92 259$ 73 135$14 673 $87 808 $
Renseignements supplémentaires :             
Entrées d'immobilisations corporelles et d'immobilisations incorporelles20 711 6 569 27 280  22 645 4 468  27 113  
1) Se reporter à la rubrique « Mesures non conformes aux PCGR » du rapport de gestion pour les définitions et un rapprochement avec les mesures conformes aux PCGR.

Sucre

Le rendement élevé du secteur du sucre pour le quatrième trimestre et l'exercice 2020 s'explique par l'accroissement des volumes dans pratiquement tous les segments du secteur du sucre et par la hausse de la marge brute ajustée. Une partie de l'augmentation des volumes pour le quatrième trimestre et l'exercice considérés, soit environ 14 000 tonnes métriques, est attribuable à la semaine supplémentaire que compte l'exercice 2020.

(en milliers de dollars, sauf les volumes)Quatrièmes trimestres  Exercices 
 2020 2019  2020  2019 
Produits188 666$159 432$ 631 263 $595 878$
          
Volume (TM) au 28 septembre 2019196 903    741 144    
Variation :         
Produits industriels10 367    (10 850)   
Produits de consommation5 818    19 770    
Produits liquides5 418    5 642    
Ventes à l'exportation6 890    5 349    
Variation totale28 493    19 911    
Volume au 3 octobre 2020225 396    761 055    

L'augmentation des produits pour le quatrième trimestre de l'exercice 2020 et pour l'exercice est attribuable à la semaine d'exploitation supplémentaire que comporte l'exercice 2020, à la hausse des cours moyens pondérés du sucre brut en dollars canadiens et à l'augmentation de l'ensemble des volumes.

L'augmentation des volumes au quatrième trimestre dans le secteur des produits industriels est principalement attribuable à la semaine supplémentaire de livraisons et au retour à la demande normale pour certains gros comptes industriels qui avaient été touchés plus tôt dans l'exercice par la pandémie de COVID-19. Pour l'exercice 2020 au complet, la diminution des volumes de ventes du secteur des produits industriels par rapport à l'exercice précédent résulte de la baisse de la demande au troisième trimestre occasionnée par la pandémie de COVID-19, qui a entraîné une réduction de la demande de fabrication de produits alimentaires destinés au secteur des services alimentaires. Les ventes non récurrentes à un concurrent qui ont eu lieu au premier trimestre de l'exercice 2019 ainsi que le blocage des voies ferrées survenu pendant le deuxième trimestre de l'exercice écoulé, lequel a constitué une entrave pour l'approvisionnement de nos clients en Ontario, ont influé sur le volume de ventes du secteur des produits industriels.

L'augmentation du volume de ventes du secteur des produits de consommation pour le quatrième trimestre et l'exercice 2020 s'explique par la semaine supplémentaire de livraisons pour l'exercice considéré et la forte demande persistante sur le marché de détail résultant de la tendance à fabriquer des produits boulangers chez soi qui s'est accentuée depuis la pandémie de COVID-19.

En ce qui concerne le secteur des produits liquides, l'augmentation pour le trimestre et l'exercice considérés s'explique par la semaine supplémentaire de livraisons au cours de l'exercice 2020 et la hausse de la demande attribuable aux clients existants.

Finalement, l'augmentation du volume des ventes à l'exportation pour le trimestre et l'exercice considérés est attribuable à l'accroissement des contingents tarifaires mondiaux pour le sucre raffiné destiné aux États-Unis au cours de l'exercice 2020. Au total, les ventes de la Société ont représenté 5 349 tonnes métriques de plus que celles de l'exercice précédent. La majeure partie du volume additionnel a été vendue au quatrième trimestre de l'exercice 2020. Les ventes à l'exportation pour l'exercice 2020 se sont chiffrées à environ 57 000 tonnes métriques, dont environ 18 000 tonnes métriques aux termes des différents contingents tarifaires pour le sucre raffiné destiné aux États-Unis.

(en milliers de dollars, sauf les données en tonnes métriques)Quatrièmes trimestres  Exercices 
 2020 2019   2020 2019  
Marge brute32 198$24 643 $ 105 088$100 301 $
Ajustement total du coût des ventes1) 2)3 305 (285)  1 124 (6 269) 
Marge brute ajustée1)35 503$24 358 $ 106 212$94 032 $
Marge brute par tonne métrique142,85$125,15 $ 138,08$135,33 $
Marge brute ajustée par tonne métrique157,51$123,71 $ 139,56$126,87 $
Éléments inclus dans la marge brute :         
Amortissement des immobilisations corporelles et des actifs au titre de droits d'utilisation3 920$3 298 $ 14 918$13 072 $
1)  Se reporter à la rubrique « Mesures non conformes aux PCGR » du rapport de gestion pour les définitions et un rapprochement avec les mesures conformes aux PCGR.
2)  Se reporter à la rubrique « Résultats ajustés » du rapport de gestion.

La marge brute ajustée pour le trimestre considéré a augmenté de 11,1 millions de dollars, ou 45,8 %, par rapport à celle du dernier trimestre de l'exercice 2019. Pour le quatrième trimestre de l'exercice 2020, la marge brute ajustée a augmenté de 33,80 $ la tonne métrique par rapport à celle du trimestre correspondant de l'exercice précédent. Cette variation favorable de la marge brute ajustée par tonne métrique découle surtout du volume de ventes plus élevé dans les segments des épiceries et des exportations.

Pour l'exercice 2020, la marge brute ajustée a augmenté de 12,2 millions de dollars, ou 13 %. La marge brute ajustée de l'exercice 2020 a progressé de 12,69 $ la tonne métrique par rapport à celle de l'exercice 2019. Cette variation favorable de la marge brute ajustée par tonne métrique découle surtout du volume de ventes plus élevé dans les segments des épiceries et des exportations ainsi que du volume moindre provenant de l'usine de sucre de betterave de Taber.

(en milliers de dollars)Quatrièmes trimestres  Exercices 
 2020 2019   2020 2019  
Résultat des activités d'exploitation20 198$16 448 $ 60 863$65 539 $
Ajustement total du coût des ventes1) 2)3 305 (285)  1 124 (6 269) 
Résultat ajusté des activités d'exploitation (« BAII ajusté »)23 503$16 163 $ 61 987$59 270 $
Amortissement des immobilisations corporelles et incorporelles, ainsi que des actifs au titre de   droits d'utilisation4 479 3 499   16 890 13 865  
BAIIA ajusté1) 2)27 982$19 662 $ 78 877$73 135 $
1)  Se reporter à la rubrique « Mesures non conformes aux PCGR » du rapport de gestion pour les définitions et un rapprochement avec les mesures conformes aux PCGR.
2)  Se reporter à la rubrique « Résultats ajustés » du rapport de gestion.

Le BAIIA ajusté pour le quatrième trimestre et l'exercice 2020 a augmenté de 8,3 millions de dollars et de 5,7 millions de dollars, respectivement, par rapport à ceux de l'an dernier. Cette amélioration s'explique principalement par la hausse du résultat ajusté des activités d'exploitation, comme il est décrit plus haut, et par l'ajustement plus important au titre de la dotation aux amortissements hors trésorerie qui résulte essentiellement de la mise en oeuvre de l'IFRS 16. L'adoption de la nouvelle norme IFRS 16, Contrats de location, a donné lieu à une augmentation de 0,9 million de dollars et de 3,0 millions de dollars du BAIIA ajusté pour le trimestre et l'exercice considérés, respectivement.

Produits de l'érable

(en milliers de dollars, sauf les volumes)Quatrièmes trimestres Exercices
 2020 2019  2020 2019 
Volume (en milliers de livres)13 181 10 163  53 180 42 377 
Produits57 546$48 140$ 229 538$198 414$

Les produits du quatrième trimestre et de l'exercice 2020 ont augmenté de 9,4 millions de dollars et de 31,1 millions de dollars par rapport à ceux de l'an dernier, en raison surtout de l'augmentation des volumes de ventes aux clients nouveaux et existants. Les volumes ont augmenté de 29,7 % et de 25,5 % pour le quatrième trimestre et l'exercice considérés, respectivement, ce qui est attribuable en partie à la demande accrue occasionnée par la pandémie de COVID-19.

(en milliers de dollars, sauf les taux de la marge brute ajustée)Quatrièmes trimestres  Exercices 
 2020  2019  2020  2019 
Marge brute5 692 $4 430$ 21 111 $22 274$
Ajustement total du coût des ventes1) 2)(1 130) 238  (1 205) 272 
Marge brute ajustée1)4 562 $4 668$ 19 906 $22 546$
Pourcentage de la marge brute9,9 %9,2% 9,2 %11,2%
Pourcentage de la marge brute ajustée1)7,9 %9,7% 8,7 %11,4%
Éléments inclus dans la marge brute :         
Amortissement des immobilisations corporelles et des actifs au titre de droits d'utilisation809 $557$ 3 083 $1 855$
1)  Se reporter à la rubrique « Mesures non conformes aux PCGR » du rapport de gestion pour les définitions et un rapprochement avec les mesures conformes aux PCGR.
2)  Se reporter à la rubrique « Résultats ajustés » du rapport de gestion.

La marge brute ajustée pour le trimestre et l'exercice à l'étude s'est établie à 4,6 millions de dollars et à 19,9 millions de dollars, respectivement. Exprimée en pourcentage, la marge brute ajustée du quatrième trimestre et de l'exercice considérés a diminué par rapport à l'an dernier, en raison surtout de la diminution des prix moyens découlant d'une concurrence plus vive sur le marché. Les charges d'exploitation non récurrentes engagées durant l'exercice relativement à la relocalisation de l'usine de production de Granby ont aussi eu un effet sur la marge brute ajustée de l'exercice 2020.

Les charges administratives et de vente pour le quatrième trimestre et l'exercice à l'étude se sont chiffrées à 2,6 millions de dollars et à 11,0 millions de dollars, respectivement. Les charges du quatrième trimestre sont similaires à celles du trimestre correspondant de l'exercice précédent, tandis que la hausse de 1,0 million de dollars par rapport à l'exercice 2019 découle principalement des frais supplémentaires engagés pour soutenir les activités, compte tenu des dépenses liées à la pandémie de COVID-19.

Les frais de distribution du quatrième trimestre et de l'exercice considéré ont baissé respectivement de 0,6 million de dollars et de 0,7 million de dollars par rapport à ceux du trimestre correspondant de l'exercice précédent et de l'exercice 2019, en raison essentiellement des changements touchant la composition des ventes de produits.

(en milliers de dollars)Quatrièmes trimestres  Exercices 
 2020  2019   2020  2019  
Résultat des activités d'exploitation2 631 $(49 248)$ 7 147 $(41 392)$
Ajustement total du coût des ventes1) 2)(1 130) 238   (1 205) 272  
Résultat ajusté des activités d'exploitation (« BAII ajusté »)1)1 501  (49 010)  5 942  (41 120) 
Charges non récurrentes :         
Autres éléments non récurrents63  131   852  437  
Amortissements1 685  1 432   6 588  5 356  
Dépréciation du goodwill?  50 000   ?  50 000  
BAIIA ajusté1) 3 249 $2 553 $ 13 382 $14 673 $
1)  Se reporter à la rubrique « Mesures non conformes aux PCGR » du rapport de gestion pour les définitions et un rapprochement avec les mesures conformes aux PCGR.
2)  Se reporter à la rubrique « Résultats ajustés » du rapport de gestion.

Le BAIIA ajusté pour le quatrième trimestre et l'exercice 2020 a augmenté de 0,7 million de dollars et diminué de 1,3 million de dollars, respectivement, par rapport à ceux de l'an dernier. Pour le quatrième trimestre, la variation favorable résulte essentiellement de la réduction des frais de distribution. Pour l'exercice 2020, l'écart s'explique principalement par la variation défavorable de la marge brute et la hausse des charges administratives et de vente, contrebalancées en partie par les frais de distribution moins élevés.

À la clôture de l'exercice 2019, la Société a passé en revue l'évaluation de l'unité génératrice de trésorerie correspondant au secteur des produits de l'érable et a conclu que la valeur comptable du goodwill était supérieure à la valeur recouvrable attendue. La Société a donc comptabilisé une perte de valeur sans effet sur la trésorerie de 50,0 millions de dollars dans le solde du goodwill au quatrième trimestre de l'exercice 2019.

Perspectives

La santé et la sécurité de nos employés demeurent primordiales pour nous. Nous suivons attentivement toutes les recommandations des autorités de santé publique émises par rapport à la COVID-19 et avons mis en place des protocoles de sécurité rigoureux. Même si nos usines n'ont cessé de fonctionner, sans interruption pendant la pandémie de COVID-19, il est encore difficile d'estimer ou de prévoir les répercussions futures sur nos activités ou nos résultats financiers. La Société surveille de près la situation et réagira rapidement lorsque les circonstances changeront.

Secteur du sucre

La Société s'attend à ce que le secteur du sucre offre encore une bonne performance au cours de l'exercice 2021. L'effet combiné d'une forte demande sous-jacente conduisant à une augmentation des volumes et d'une récolte de betteraves fructueuse devrait se traduire par une amélioration de la performance d'un point de vue opérationnel et financier au cours de l'exercice 2021.

Volume des ventes et BAIIA ajusté
Les conditions de marché devraient demeurer favorables pour le secteur du sucre au cours de l'exercice 2021, en dépit de l'effet persistant de la pandémie de COVID-19. La Société prévoit une amélioration modérée du volume des ventes et du BAIIA ajusté par rapport à l'exercice 2020. Le volume des ventes pour l'exercice 2021 devrait augmenter de quelque 5 000 tonnes métriques, nonobstant la semaine supplémentaire de l'exercice 2020, pour atteindre environ 766 000 tonnes métriques.

Volume ? clients industriels

La Société prévoit que le volume des ventes du segment de clients industriels augmentera d'environ 4 000 tonnes métriques pour l'exercice 2021, ce qui représente le retour à une demande normale peu touchée par la pandémie de COVID-19 au cours de l'exercice 2021.

En ce qui concerne le secteur des produits liquides du segment de clients industriels, la Société s'attend à ce que le volume de l'exercice 2021 soit similaire à celui de l'exercice 2020.

Volume ? clients de détail

La demande sur le marché de détail au cours de l'exercice 2020 a été plus forte que prévu en raison des retombées de la pandémie de COVID-19 et de la semaine d'exploitation supplémentaire. Pour l'exercice 2021, la Société ne s'attend pas à ce que la demande, qui avait été stimulée par la pandémie de COVID-19, atteigne la même vigueur et elle s'attend à voir diminuer le volume des ventes au détail de quelque 8 000 tonnes métriques, ou 7,0 %, par rapport à l'exercice 2020.

Volume des ventes à l'exportation

La Société prévoit que les volumes de ventes à l'exportation pour l'exercice 2021 augmenteront d'environ 10 000 tonnes métriques par rapport à ceux de l'exercice 2020 grâce à la mise en oeuvre de nouveaux contingents et à la reprise des expéditions de betteraves vers le Mexique qui avaient été reportées. Cette hausse tient compte de 14 400 tonnes métriques pour l'exercice 2021 devant provenir de l'usine de Taber aux termes des contingents spéciaux prévus par l'AEUMC qui sont entrés en vigueur le 1er juillet 2020.

Autres

Pour l'exercice 2021, la Société prévoit que le retour à des conditions d'exploitation normales à l'usine de transformation du sucre de betterave de Taber aura un effet favorable sur le BAIIA ajusté. À l'automne 2019, la récolte de betteraves a été suspendue très tôt en raison des conditions climatiques extrêmement difficiles en Alberta. Par conséquent, la récolte est à l'origine de la quantité de sucre raffiné nettement moindre qui a été produite, donnant lieu à une insuffisance de l'ordre de 62 000 tonnes métriques. En vue de la récolte de 2020, la Société a contracté une superficie à cultiver de 30 000 acres, soit 2 000 acres de plus que l'exercice précédent. Par ailleurs, l'usine de Taber a entamé sa période de récolte et sa campagne de coupe plus tôt que les années précédentes, et dans des conditions de croissance normales, la nouvelle récolte devrait produire environ 132 000 tonnes métriques de sucre de betterave.

Les programmes d'entretien des trois installations devraient suivre la tendance observée au cours des années précédentes. Les dépenses affectées aux projets d'immobilisations devraient aussi être semblables à celles des dernières périodes. Pour l'exercice 2021, la Société prévoit consacrer entre 25,0 millions et 30,0 millions de dollars à différents projets d'immobilisations, environ un tiers de ce montant devant être affecté à des projets générant un rendement du capital investi.

Au mois d'octobre 2020 la Société a annoncé une collaboration stratégique avec DouxMatok, une entreprise de technologie alimentaire qui est à l'avant-garde de la mise au point de technologies de libération efficace des saveurs, pour offrir une solution exclusive de réduction du sucre à base de sucre de canne aux entreprises alimentaires en Amérique du Nord. Même si cela ne représente qu'une petite fraction du marché des édulcorants, nous estimons que cette solution pourrait nous offrir un avantage concurrentiel dans ce créneau.

Secteur des produits de l'érable

Pour l'exercice 2021, la Société s'attend à ce que se poursuive la tendance à l'amélioration des marges sur ventes, qui est stimulée par la conclusion fructueuse des négociations contractuelles avec ses clients nouveaux et existants. De plus, la Société prévoit abaisser ses charges d'exploitation et améliorer sa marge brute grâce à l'optimisation continue de ses installations et aux gains d'efficacité découlant des investissements réalisés au cours des deux derniers exercices dans sa nouvelle usine de Granby et son usine existante de Dégelis. Les pressions concurrentielles dans le secteur acéricole se sont stabilisées au cours des derniers trimestres, mais la Société mobilise toujours ses efforts pour conserver sa part de marché et améliorer ses marges sur ventes.

Les dépenses d'investissement du secteur des produits de l'érable devraient diminuer considérablement, compte tenu des dépenses engagées au cours des deux derniers exercices pour améliorer et accroître la capacité de production. Nous nous attendons toujours à une croissance stable de la demande visant les produits dérivés de l'érable, quoique plus modérée que celle qui a été observée durant la pandémie de COVID-19.

Se reporter aux rubriques « Énoncés prospectifs » et « Risques et incertitudes ».

Mesures d'évaluation à la valeur de marché

Compte tenu de l'évaluation à la valeur de marché de tous les instruments financiers dérivés à la clôture de chaque période de présentation de l'information financière, notre résultat comptable ne donne pas une image complète des facteurs et des tendances qui influent sur l'entreprise. Comme pour les périodes antérieures, nous avons calculé la marge brute ajustée et le bénéfice ajusté, qui rendent compte de la performance de la Société durant la période visée, sans tenir compte de l'incidence de l'évaluation à la valeur de marché des instruments financiers dérivés. Le bénéfice avant les intérêts et la charge d'impôt sur le résultat (« BAII ») comprend une perte de 2,2 millions de dollars et un profit de 0,1 million de dollars liés à l'évaluation à la valeur de marché pour le quatrième trimestre et l'exercice 2020, respectivement, ces montants étant déduits pour établir le BAII ajusté et la marge brute ajustée. Le BAIIA ajusté s'entend du BAII après ajustement pour tenir compte de l'ajustement total du coût des ventes au titre de l'évaluation à la valeur de marché des instruments financiers dérivés, de la dotation aux amortissements, de la dépréciation du goodwill et des charges non récurrentes du secteur des produits de l'érable. Se reporter à la rubrique « Mesures non conformes aux PCGR » du rapport de gestion.

Accès à l'information sur les résultats trimestriels

Rogers Sugar Inc. (RSI) tiendra une audioconférence pour discuter des résultats du quatrième trimestre de l'exercice 2020 le mercredi 25 novembre 2020 à 17 h 30 (heure de l'Est).

L'audioconférence sera présidée par M. John Holliday, chef de la direction, et M. Jean-Sébastien Couillard, chef de la direction financière.

Audioconférence et webdiffusion

Si vous voulez participer, veuillez composer le 1-877-223-4471. Pour écouter l'enregistrement de l'audioconférence qui sera disponible peu après la conférence, composez le 1-800-585-8367 suivi du code d'accès 1577637#. Cet enregistrement sera accessible jusqu'au 2 décembre 2020.

AU NOM DU CONSEIL D'ADMINISTRATION,


                                               

Monsieur Dallas H. Ross, président du conseil d'administration
Vancouver, Colombie-Britannique ? Le 25 novembre 2020

Pour de plus amples renseignements :
M. Jean-Sébastien Couillard, vice-président des finances, chef de la direction financière et secrétaire corporatif
Téléphone : 514-940-4350; courriel : jscouillard@lantic.ca ou consultez notre site Web à l'adresse www.LanticRogers.com



Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 12:15
C'est avec fierté que la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) annonce le lancement de sa 42e édition du concours Les Mercuriades! Le plus prestigieux concours d'affaires du Québec revient cette année pour faire briller et honorer...

à 11:45
Euroclear a le plaisir d'annoncer que l'acquisition du groupe MFEX, plateforme mondiale de distribution de fonds numériques de premier plan, a été finalisée hier. Euroclear avait annoncé son intention d'acquérir MFEX le 26 mars 2021. Les modalités...

à 11:31
Dans un nouveau rapport souscrit par Equisoft, la firme de recherche mondiale Celent présente les...

à 11:30
Reprise des négociations pour : Société : Fireweed Zinc Ltd. Symbole à la Bourse de croissance TSX : FWZ Les titres : Oui Reprise (HE) : 11 h 45 L'OCRCVM peut prendre la décision de suspendre (ou d'arrêter) temporairement les opérations à l'égard...

à 11:21
L'OCRCVM a suspendu la négociation des titres suivants : Société : Vertical Exploration Inc. Symbole à la Bourse de croissance TSX : VERT Les titres : Oui Motif : À la demande de la société en attendant une nouvelle Heure de la suspension (HE) : 10...

à 11:13
Le Groupe Banque TD (la TD) a annoncé aujourd'hui qu'il accorderait 10 millions de dollars canadiens au cours des cinq prochaines années au Black Opportunity Fund. Ce don substantiel est l'une des plus grosses sommes d'argent jamais octroyées au...



Communiqué envoyé le 25 novembre 2020 à 17:05 et diffusé par :