Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujet : CPG

Demande d'intervention d'Hydro-Québec - Le Tribunal administratif du travail ordonne aux employés de métier d'Hydro-Québec travaillant dans la région de Manicouagan d'effectuer les heures de travail requises le soir et durant la fin de semaine


MONTRÉAL, le 22 nov. 2020 /CNW Telbec/ - Hydro-Québec a transmis au Tribunal le 20 novembre une demande d'intervention. Dans cette demande, l'employeur allègue que depuis le 4 novembre les salariés des équipes de mécaniciens d'appareillage du complexe Bersimis refusent systématiquement et de manière concertée de travailler le soir et la fin de semaine. Depuis le 19 novembre, ce refus a aussi été signifié par les équipes de mécaniciens d'appareillage de l'installation Manic-2.

Pour l'employeur, le travail en heures supplémentaires de soir et de fin de semaine fait partie de la prestation usuelle de travail lorsque la situation le requiert ou lorsqu'il y a urgence. Selon Hydro-Québec, ce refus concerté a pour conséquence de retarder le retour en service des groupes turbines alternateurs qui sont hors fonction pour entretien ou à cause de bris. Ce moyen de pression affecte de manière importante la capacité de production à l'approche de la pointe de la demande en électricité durant la saison hivernale.

La séance de conciliation convoquée dès vendredi en soirée n'ayant pas permis au Syndicat des employé-es de métiers d'Hydro-Québec, section locale 1500 et Hydro-Québec de convenir d'une entente, les parties ont été entendues en audience le lendemain.

Dans sa décision, le Tribunal déclare que le refus concerté d'effectuer du travail en heures supplémentaires constitue un moyen de pression illégal. Il ordonne aux salariés des équipes de mécaniciens d'appareillage, d'électriciens d'appareillage et d'ouvriers civils compris dans l'unité de négociation travaillant dans la région de Manicouagan, de cesser immédiatement de refuser de façon concertée de fournir leur prestation de travail habituelle et d'effectuer les heures de travail requises en heures supplémentaires de soir et de fin de semaine.  

Le Tribunal autorise le dépôt de sa décision au greffe de la Cour supérieure du district de Montréal. Il rappelle aux parties que ce dépôt confère à l'ordonnance le même effet que s'il s'agissait d'un jugement de la Cour. Le défaut de s'y conformer peut être sanctionné par une procédure d'outrage au Tribunal.

Suivez le Tribunal sur Twitter.

SOURCE Tribunal administratif du travail


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

7 mai 2021
SHANGHAI, 8 mai 2021 /PRNewswire/ -- WuXi Biologics (« WuXi Bio ») (2269.HK), une société mondiale possédant des plates-formes technologiques de pointe en matière de produits biologiques en libre accès, a annoncé qu'elle avait finalisé le rachat...

7 mai 2021
Atlas Renewable Energy, une entreprise d'énergie renouvelable de premier plan établie dans les Amériques, a annoncé aujourd'hui qu'elle a obtenu un prêt de 150 millions de dollars américains d'IDB Invest, membre du Groupe de la Banque interaméricaine...

7 mai 2021
TELUS Corporation (TELUS) a annoncé aujourd'hui que les candidats nommés dans la circulaire d'information de 2021 de l'entreprise ont été élus administrateurs de TELUS. Les résultats détaillés de l'élection des administrateurs ayant eu lieu à...

7 mai 2021
Dans le contexte des négociations du secteur public, la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) convie les médias à une action de mobilisation le lundi 10 mai 2021, à 8 h 45, devant les portes du Conseil du trésor, à Québec. À cette occasion, une...

7 mai 2021
Le gouvernement du Canada fera une annonce importante en matière de logement à Vancouver. Les médias sont invités à se joindre à...

7 mai 2021
Dans la dernière année, la demande de services virtuels en santé mentale pour les jeunes a fortement augmenté. Pour répondre à ce besoin urgent, RBC a...



Communiqué envoyé le 22 novembre 2020 à 14:54 et diffusé par :