Le Lézard
Sujets : Droit / Problèmes légaux, Sécurité publique, Plaidoyer (politique)

Déclaration aux médias au sujet du rapport Bastarache sur les recours collectifs contre la GRC


OTTAWA, ON, le 19 nov. 2020 /CNW/ - M. Brian Sauvé, président de la Fédération de la police nationale, a fait la déclaration suivante au sujet du rapport final de l'honorable Michel Bastarache sur le règlement Merlo Davidson rendu public aujourd'hui :

« Nous saluons la fin de ce chapitre juridique pour les personnes survivantes, dont les revendications ont maintenant été réglées, et nous espérons qu'elles y trouveront les ressources dont elles ont besoin pour guérir et tourner la page. Le rapport contient des détails sur des gestes et des attitudes inacceptables et insupportables, et les responsables devraient répondre de leurs actes. Nous condamnons entièrement ce genre de comportement et tout type de violence sexuelle, de harcèlement ou de discrimination.

Bien que le monde ait changé et évolué depuis que cette mesure a été réglée en 2016, il reste encore beaucoup de travail à faire pour atteindre l'égalité et le respect pour tous. Malheureusement, le harcèlement en milieu de travail est un problème qui touche un trop grand nombre de secteurs et d'organisations, peu importe leur taille, leur composition ou leur emplacement.

Les employés de toutes les organisations méritent un milieu de travail sécuritaire et inclusif qui permet aux personnes de tous les genres, races, antécédents et capacités de se sentir respectées et habilitées à réussir dans leur carrière. Il faut que chacun soit certain que son organisation prendra toutes les mesures nécessaires pour créer un milieu de travail inclusif, clarifier les attentes, offrir une formation appropriée et créer un environnement et un processus ouverts, respectueux et équitables pour examiner sérieusement les plaintes inévitables et y répondre avec rigueur.

La GRC prend des mesures proactives positives pour régler ces problèmes, et nous appuyons cette modernisation. Toute forme de harcèlement et la discrimination sont également des enjeux que nous nous sommes engagés à aborder dans le cadre de notre processus actuel de négociation collective et d'autres mesures, notre mandat visant à assurer une représentation forte, juste et progressive afin de promouvoir et de renforcer les droits de tous les membres de première ligne. »

À propos de la Fédération de la police nationale

La Fédération de la police nationale (FPN) a été accréditée en 2019 pour représenter environ 20 000 membres de première ligne de la GRC en service au Canada et à l'étranger. Il s'agit du plus important organisme canadien de relations de travail dans la police et le deuxième en importance en Amérique du Nord. La FPN constitue la première association nationale indépendante à représenter les membres de la GRC. La FPN vise à améliorer la sécurité de la population canadienne en négociant sa première convention collective pour les agents de première ligne de la GRC dans le but d'accroître les ressources, d'améliorer le matériel et la formation et d'obtenir un financement additionnel pour nos membres qui ont été victimes d'un sous-financement depuis bien trop longtemps. L'augmentation des ressources et du financement de la GRC contribuera à une plus grande sécurité et à une meilleure qualité de vie des collectivités grandes ou petites que la GRC sert, partout au Canada.

Pour en savoir davantage, voir le site https://npf-fpn.com/fr/anonymous-home/.

SOURCE National Police Federation



Communiqué envoyé le 19 novembre 2020 à 13:02 et diffusé par :