Le Lézard
Classé dans : L'environnement
Sujets : Photo/Multimedia, Product/Service, Corporate Social Responsibility

AgroAmérica soutient la protection du ara rouge dans la réserve de biosphère Maya du Guatemala


26 aras rouges ont récemment été libérés dans la réserve de biosphère Maya du Guatemala grâce au soutien d'AgroAmérica, de la Wildlife Conservation Society (WCS), de la Fundación Solidaridad Latinoamericana, et du Conseil national des aires protégées (CONAP, selon son acronyme en espagnol).

Cette action a été entreprise avec pour objectif d'accroître le nombre de ces spécimens dans la réserve de biosphère Maya et, par conséquent, de contribuer au renforcement de la population sauvage de aras rouges. À l'issue de leur libération, on estime qu'il existe environ 300 aras dans la réserve.

« Les aras sont de plus en plus menacés de braconnage destiné au commerce illégal d'animaux sauvages, auquel s'ajoute une destruction de l'habitat principalement causée par les feux de forêts intentionnels, le bétail et l'expansion des habitations », a indiqué la WCS.

« Chez AgroAmérica, nous soutenons entièrement les activités visant à protéger et préserver les zones riveraines dans les régions au sein desquelles nous menons des opérations agricoles, ainsi que dans les zones présentant une importance d'un point de vue biologique pour le pays », a déclaré Fernando Bolaños, PDG d'AgroAmérica.

Afin d'honorer cet engagement, la société agroalimentaire AgroAmérica a signé un accord avec la WCS et la Fundación Solidaridad en vue de renforcer le système guatémalien des aires protégées (SIGAP, selon son acronyme en espagnol), via la mise en oeuvre de projets pilotes destinés à restaurer et préserver le paysage, conformément aux stratégies du CONAP et du ministère de l'Environnement et des ressources naturelles (MARN, selon son acronyme en espagnol).

L'accord vise à soutenir la conservation de 19 000 hectares de forêt au sein du parc national Laguna del Tigre. L'objectif consiste à protéger et surveiller les espèces menacées ainsi que leurs habitats, notamment les animaux tels que les aras rouges, les jaguars, les pécaris à lèvres blanches, les tapirs et les tortues blanches. Ceci nous aidera à assurer la protection des écosystèmes naturels (forêts, marécages et savanes) face aux menaces telles que les incendies, invasions et autres activités illégales au sein des écosystèmes de l'aire protégée.

AgroAmérica a également rejoint le projet de conservation environnementale de la Fondation du patrimoine culturel et naturel Maya (PACUNAM, selon son acronyme en espagnol), afin de participer à la protection de l'héritage culturel et naturel, notamment la forêt tropicale ainsi que la faune et la flore de la réserve de biosphère Maya au Guatemala.

« Chez AgroAmérica, nous adoptons une politique zéro déforestation, partageons les bonnes pratiques et expériences de terrain relatives à la norme RSPO, participons activement à des tables rondes techniques visant à gérer et développer des paysages durables, et soutenons des projets spécifiques en matière de reforestation et de conservation », a précisé M. Bolaños.

La libération de aras fait partie des nombreux projets promus par AgroAmérica.

À propos d'AgroAmérica

AgroAmérica est une entreprise agro-industrielle spécialisée dans la production et la commercialisation de produits alimentaires, via l'utilisation de méthodes de culture durables et responsables. Notre société exerce ses activités en Europe, aux États-Unis, au Mexique, au Guatemala, en Équateur, au Pérou ainsi qu'au Panama. AgroAmérica fonctionne sur la base d'une stratégie de durabilité d'entreprise visant à générer de la valeur tout en assurant un équilibre entre croissance économique, conservation des ressources naturelles et bien-être de ses clients et parties prenantes.

Le texte du communiqué issu d'une traduction ne doit d'aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d'origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 03:10
Birla Cellulose, qui fait partie du groupe Aditya Birla et qui est l'un des plus grands producteurs mondiaux de fibres cellulosiques artificielles (MMCF), a remporté la première édition des « National Innovative and Sustainable Supply Chain Awards »...

à 03:00
Promateris a lancé un projet d'investissement d'une nouvelle division, Bio Compounds, qui vise à fabriquer localement des matières premières à partir de ressources partiellement renouvelables, utilisées dans la production d'emballages compostables....

17 avr 2021
Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé aujourd'hui qu'il participera au Sommet virtuel des dirigeants sur le climat convoqué par le président des États-Unis d'Amérique, Joe Biden, les 22 et 23 avril. Conformément à la Feuille de route pour un...

17 avr 2021
La marque leader de véhicules électriques à deux roues, Yadea Technology Group Co., Ltd. (« Yadea », 01585.HK), a donné le coup d'envoi de « l'ère du vert » avec le lancement mondial de sa matrice de produits passionnants, qui comprend des motos...

17 avr 2021
Dans la continuité des actions visant à consolider les activités liées à la faune, et conformément à l'engagement figurant dans le Plan stratégique 2019-2023 du Ministère, le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la...

16 avr 2021
Le changement climatique ne s'est pas essoufflé en 2020, avec des températures mondiales sans précédent, des feux de forêts dévastateurs, une hausse accélérée du niveau des océans et l'extinction de certaines espèces. Dans ce contexte, le président...



Communiqué envoyé le 3 novembre 2020 à 15:10 et diffusé par :