Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Première Nation, CFG

Déclaration du ministre des Services aux Autochtones, de la ministre des Relations Couronne-Autochtones, de la ministre de la Santé et du ministre des Affaires du Nord au sujet de l'élimination du racisme dans le système de soins de santé


OTTAWA, ON, le 16 oct. 2020 /CNW/ - Aujourd'hui, l'honorable Marc Miller, l'honorable Carolyn Bennett, l'honorable Patty Hajdu et l'honorable Daniel Vandal, ont fait la déclaration suivante au sujet de la réunion virtuelle avec des représentants des peuples et organisations autochtones, des professionnels de la santé et des administrations provinciales et territoriales visant à éliminer le racisme systémique dans le système de soins de santé :

«?Les établissements de l'ensemble du pays continuent de négliger les peuples autochtones.

Le système de soins de santé a laissé tomber Joyce Echaquan et sa famille et a laissé tomber les peuples autochtones. Tous les ordres de gouvernement sont responsables de cet échec continu. Il est inacceptable que les Premières Nations, les Inuit et les Métis continuent d'être victimes de racisme et de discrimination systémiques lorsqu'ils tentent de recevoir les soins dont ils ont besoin. Le racisme tue, et le racisme systémique tue systématiquement. Cette situation se traduit par des craintes et de la méfiance envers un système dont la réussite passe inévitablement par la confiance. Le fait d'éviter ou de refuser de recourir aux soins de santé entraîne et exacerbe d'importantes iniquités dans les résultats sanitaires et sociaux.

Tous les peuples autochtones doivent avoir un accès juste et équitable à des services de soins de santé de qualité et sécuritaires sur le plan culturel, quel que soit le professionnel de la santé qu'ils rencontrent, l'endroit où ils se trouvent ou le moment auquel ils en ont besoin.

Nous devons intervenir immédiatement pour éliminer le racisme envers les Autochtones dans les systèmes de santé canadiens afin que chacun soit traité avec soin, respect et dignité lorsqu'il demande une aide médicale. Cette préoccupation n'est pas nouvelle, certes, mais elle est urgente. Le gouvernement fédéral ne peut pas à lui seul apporter tous les changements nécessaires. Nous devons travailler en collaboration avec les partenaires autochtones et professionnels de la santé, les organes directeurs, les provinces et les territoires pour mettre fin au racisme et à la discrimination systémique et offrir aux Autochtones des soins égaux empreints de compassion. 

Nous avons tous l'obligation morale de dénoncer le racisme sous toutes ses formes et d'unir nos forces pour poursuivre le travail visant à éliminer le racisme systémique subi par les Premières Nations, les Inuit et les Métis dans les systèmes de santé canadiens.

Dans ce contexte, le gouvernement du Canada a organisé une réunion virtuelle, aujourd'hui, pour écouter les peuples autochtones et les professionnels de la santé venus faire part des expériences de racisme systémique qu'ils ont vécues dans les systèmes de santé fédéral, provinciaux et territoriaux. Aujourd'hui, tous les participants ont reconnu la nécessité de prendre des mesures concrètes pour lutter contre le racisme et la discrimination inacceptables dans tous nos établissements. Les expériences communiquées par les participants orienteront les mesures urgentes et concrètes à court terme que les gouvernements, les autorités sanitaires, les établissements d'enseignement, les associations de professionnels de la santé, les ordres professionnels et les organismes d'accréditation pourront mettre en oeuvre pour prévenir et consigner les actes de racisme systémique et manifeste, et pour imposer des conséquences et une reddition de compte.

Le dialogue d'aujourd'hui a également fait ressortir les mesures à prendre pour renforcer la représentation des peuples autochtones dans la prestation de services de santé, accroître la sécurité des Autochtones dans les systèmes de santé et adapter davantage les approches de soins et de services aux réalités culturelles des Autochtones. Ce travail exige, entre autres, des efforts accrus pour améliorer le soutien à l'éducation post-secondaire des Autochtones; l'introduction de soins axés sur le patient et de ressources en langues autochtones; et une formation obligatoire et continue sur la lutte contre le racisme, ainsi que sur la sécurité et l'humilité culturelles pour tous les praticiens de la santé.

Le gouvernement du Canada s'est engagé à organiser une autre réunion en janvier 2021, au cours de laquelle les mesures proposées et mises en oeuvre seront présentées par les gouvernements et les organisations de santé. Ces mesures serviront à élaborer des plans nationaux concrets qui assureront la sécurité culturelle dans l'ensemble des établissements et comporteront des mesures de responsabilisation visant à éliminer le racisme dans nos systèmes de santé. D'ici là, nous demeurons résolus à appuyer des approches de prestation de soins de santé équitables et adaptées aux réalités culturelles, dirigées par la communauté, axées sur la communauté et fondées sur les distinctions.

Nous continuerons de travailler avec tous les partenaires pour accroître la sécurité culturelle et le respect envers les peuples autochtones dans les systèmes de santé canadiens. Le dernier discours du Trône renforce l'engagement du gouvernement à l'égard de l'élaboration conjointe d'une loi sur la santé des Autochtones fondée sur les distinctions. Bien qu'une nouvelle loi ne soit pas en soi une solution à tous les problèmes, elle offrirait des possibilités de faire progresser notre engagement conjoint avec nos partenaires pour apporter des changements significatifs.

Il appartient à chacun de nous de faire notre part pour éliminer le racisme et la discrimination envers les peuples autochtones. Nous avons tous la responsabilité d'améliorer notre conscience culturelle autochtone et de dénoncer les actes de racisme dès que nous en sommes témoins.?»

Restés branchés
Participez à la conversation sur les peuples autochtones au Canada :
Twitter : @GCAutochtones
Facebook : @GCAutochtones
Instagram : @gcautochtones

Twitter : @Min_ServAutoch

Pour obtenir plus d'information ou pour vous abonner, visitez www.sac.gc.ca/filsrss.

SOURCE Services aux Autochtones Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 18:58
Les représentants des médias sont priés de noter que, devant l'impasse vécue par la FIQ à la table de négociation, la présidente de la FIQ, Nancy Bédard, participera à une action inusitée, accompagnée de Brigitte Pétrie, présidente du FIQ-SPSME. À...

à 18:05
Le Sommet mondial 2020 des jeunes scientifiques (WYSS) s'est tenu les 18 et 19 octobre 2020, à Wenzhou, dans la province de Zhejiang, et a rassemblé des représentants de 125 pays et régions et d'organisations internationales. Parmi les participants...

à 17:47
Le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, accepte la demande formulée au gouvernement par la présidente de la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse, madame Régine Laurent, quant à...

à 17:39
Le premier ministre, François Legault, a tenu à féliciter l'ensemble des Québécois qui, en respectant les mesures, ont contribué à réduire la contagion de la COVID-19 et à stabiliser la situation dans notre réseau de la santé. La deuxième vague est...

à 16:25
Le CHUM, le CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal (CCSMTL) et le CIUSSS de l'Est-de-l'Île-de-Montréal (CEMTL) unissent leurs forces pour rouvrir l'Hôtel-Dieu et faire face à la seconde vague de COVID-19. Dès aujourd'hui, le plus vieil hôpital...

à 13:52
La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) se montre très critique à l'égard du plan de relance du gouvernement Legault, qui repose essentiellement sur le seul secteur de la construction et met de côté les femmes, qui constituent la moitié de la...



Communiqué envoyé le 16 octobre 2020 à 19:43 et diffusé par :