Le Lézard
Classé dans : Les affaires, L'environnement
Sujets : Capital de risque, Conservation / Recyclage, Expansion d'entreprise

La start-up AgTech ?nsect étend son 3ème tour de financement à 372 millions de dollars pour améliorer la sécurité alimentaire mondiale et le développement durable avec la première et la plus grande ferme verticale à bilan carbone négatif du monde


Ynsect obtient un financement total de 425 millions de dollars, plus que la somme totale levée par l'ensemble du secteur des protéines d'insectes dans le monde

- Le capital permettra à la société de bâtir la plus grande ferme d'insectes du monde qui est en cours de construction au nord de Paris, en France, un projet à bilan carbone négatif, d'étoffer sa gamme de produits et de s'étendre en Amérique du Nord

- Le nouveau financement provient d'Astanor Ventures (principal investisseur de la série C), Upfront Ventures basé à Los Angeles, FootPrint Coalition de Robert Downey Jr., Happiness Capital, Supernova Invest et Armat Group

- Le financement est soutenu par un consortium bancaire, dont la Caisse des Dépôts, le Crédit Agricole Brie Picardie et la Caisse d'Épargne Hauts-de-France

PARIS, 10 octobre 2020 /PRNewswire/ -- ?nsect, la start-up de ferme d'insectes, a annoncé l'extension de son financement de série C à 372 millions de dollars ? la somme la plus importante jamais levée par une entreprise « AgTech » non américaine.

L'accroissement démographique mondial a augmenté les besoins en protéines et en plantes dans le monde, pour la consommation humaine et comme source de nourriture pour les poissons, la volaille, les porcs et le bétail. Selon l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture, la consommation de protéines animales va croître de 52 % entre 2007 et 2030[1], ce qui représente un risque sérieux pour les écosystèmes fragiles de la planète. 

Pour résoudre ce problème, ?nsect a créé un procédé breveté pour la culture du ver de farine Molitor afin de produire des protéines et des engrais hautement digestibles. Ces produits remplacent durablement les protéines animales utilisées dans la chaîne d'approvisionnement en pisciculture et dans les fermes d'élevage, dans la nourriture des animaux de compagnie et dans les engrais. Des études ont montré que l'utilisation des produits ?nsect a conduit à une augmentation de 34 % des rendements de la truite arc-en-ciel, une baisse de la mortalité de 40 % des crevettes et une augmentation de 25 % des rendements de colza.

Grâce à sa ferme verticale, ?nsect utilise 98 % moins de terre tout en réduisant considérablement l'empreinte carbone de la production de protéines et en produisant zéro déchet. Des analyses réalisées par la société Quantis montrent que le projet présente un bilan carbone négatif avec une chaîne de valeur séquestrée et évite l'augmentation des émissions de CO2.

« Notre ambition est de révolutionner la chaîne alimentaire en commençant par ses fondements : les insectes et la terre, a expliqué Antoine Hubert, co-fondateur et PDG d'?nsect. Le changement climatique et l'accroissement de la population mondiale nous obligent à produire plus de nourriture avec moins de terres disponibles et moins de ressources. Nous sommes convaincus qu'?nsect peut jouer un rôle essentiel dans cette solution globale. »

Le processus de production d'?nsect repose sur une technologie innovante protégée par près de 30 brevets, soit 40 % de l'ensemble des brevets détenus par les 10 principales sociétés de protéines d'insectes du monde.

Partenaires de série C

Banque d'investissement : Jefferies (Dominic Lester - Joseph Benito Sanz) ? Juristes d'entreprises : fonds propres ? Baker McKenzie (Matthieu Grollemund et Hélène Parent), créance ? August & Debouzy (Xavier Rohmer et Olivier Moriceau)

À propos de Y?nsect 

?nsect est le leader mondial de la production de protéines d'insectes et d'engrais naturels. Fondée en 2011 à Paris en France, la société du Next40 transforme les insectes en alimentation haut de gamme pour les animaux domestiques, les poissons et les plantes. Depuis ses fermes ultramodernes, ?nsect offre une solution durable à long terme pour accélérer la consommation de protéines et de plantes.

[1] http://www.fao.org/fileadmin/templates/wsfs/docs/expert_paper/How_to_Feed_the_World_in_2050.pdf

 


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

24 oct 2020
« Pour avoir du développement durable, il faut d'abord du développement! ». C'est ce que le chef du Parti conservateur du Québec, Adrien Pouliot, a mentionné au moment du dépôt par le PCQ d'un mémoire au BAPE appuyant le projet de gaz naturel...

24 oct 2020
Le ministre de l'Économie et de l'Innovation, M. Pierre Fitzgibbon, annonce l'attribution d'un montant total de 15 millions de dollars à trois organismes sans but lucratif afin d'appuyer le développement de projets mobilisateurs dans le domaine de...

23 oct 2020
Le secteur de l'énergie solaire de la Chine doit s'attendre à profiter d'une croissance accélérée dans la mesure où la Chine vise à atteindre un sommet d'émissions de CO2 avant 2030 et à atteindre la carboneutralité avant 2060, selon les experts...

23 oct 2020
Comme il l'avait fait pour les zones 12, 13 et 14 plus tôt ce mois-ci, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs annonce la mise en place des modalités de remboursement des permis de chasse à l'orignal pour les zones 10 et 11 en raison de la...

23 oct 2020
Mitsubishi Chemical Holdings (« MCHC ») (TOKYO : 4188) a annoncé que lors de l'assemblée de son Conseil d'administration organisée aujourd'hui, la société avait adopté une résolution visant à changer de cadre dirigeant représentant, tel qu'indiqué...

23 oct 2020
17 h - Le ministère des Transports du Québec avise les usagers de la route des principales entraves sur le réseau supérieur de la région métropolitaine pour ce soir et la fin de semaine. Exceptionnellement, ces travaux peuvent être annulés ou...



Communiqué envoyé le 9 octobre 2020 à 19:16 et diffusé par :