Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Le Covid-19
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Économie

La majorité des chefs d'entreprise conviennent que la subvention salariale fédérale est un investissement intelligent dans le contexte de la reprise économique du Canada - Sondage de KPMG au Canada


Même si les dirigeants sont divisés quant à la question de savoir qui devrait recevoir la subvention temporaire, les investissements numériques sont considérés comme prioritaires pour s'adapter aux réalités de la pandémie.

TORONTO, le 21 sept. 2020 /CNW/ - La majorité des chefs d'entreprise canadiens interrogés (76 %) croient que la Subvention salariale d'urgence du Canada (« SSUC ») récemment rajustée constitue un bon investissement pour ramener les Canadiens au travail et relancer l'économie, selon un nouveau sondage auprès des clients mené par KPMG au Canada.

« Nos clients nous ont dit que le programme fédéral de subvention salariale les aide non seulement à maintenir leurs employés en poste, mais aussi à faire face aux coûts associés à la pandémie et à réembaucher les travailleurs qui ont été mis à pied », déclare Lucy Iacovelli, associée directrice canadienne du groupe Fiscalité nationale de KPMG. « Bien que l'économie ait connu une remontée, de nombreux chefs d'entreprise canadiens ne savent toujours pas ce que les prochains mois leur réservent et voient d'un bon oeil ce soutien continu pendant cette période de reprise fragile ».

Les trois quarts (76 %) des répondants disent qu'ils comptent sur les fonds de la subvention salariale pour maintenir leurs employés en poste alors que 53 % ont indiqué que la réduction des salaires des employés aide à faire face aux autres coûts liés à la COVID-19 et 23 % ont répondu que la subvention leur a permis de réembaucher des travailleurs qui avaient précédemment été mis à pied.

Parallèlement, l'enquête Perspective des chefs de la direction canadiens de KPMG de 2020 permet de constater que les chefs d'entreprise canadiens prennent des mesures pour s'adapter aux réalités de la pandémie en modifiant leurs stratégies d'affaires afin de répondre aux nouvelles demandes, aux changements sectoriels et aux méthodes de travail plus numériques. Par exemple, 84 % des chefs de la direction canadiens investissent davantage dans l'achat de nouvelles technologies, contre 67 % avant la COVID-19.

Qui devrait être admissible à la SSUC? Les avis sont partagés.

Les résultats du sondage révèlent également que le milieu des affaires est divisé quant à la question de savoir quelles entreprises devraient bénéficier du soutien de la SSUC, à la suite de la décision du gouvernement fédéral du 27 juillet 2020 d'en élargir l'accès. En vertu des nouvelles règles, le montant de la subvention salariale varie selon la baisse des revenus, avec une subvention maximale d'un taux combiné de 85 % pour les employeurs admissibles. Le gouvernement a prolongé le programme jusqu'au 21 novembre 2020 et n'exclut pas une possible prolongation allant jusqu'au 31 décembre 2020.

En réponse à ces changements, la moitié des répondants au sondage (50 %) conviennent que l'offre d'une subvention en deux volets (soit un montant de « base » et un montant « complémentaire ») est la bonne approche. Toutefois, 48 % estiment que la subvention ne devrait être accordée qu'aux entreprises ou aux secteurs considérablement touchés par le ralentissement.

« Quand on regarde les résultats, il est clair que les chefs d'entreprise ont des points de vue différents sur la question de savoir si le programme devrait être utilisé pour aider toutes les entreprises qui ont été touchées ou se concentrer uniquement sur celles qui ont été les plus durement ébranlées par la pandémie », ajoute Mme Iacovelli. « Les changements récents ont aussi rendu le processus de demande plus complexe, mais en prolongeant la date limite au 31 janvier 2021 pour toutes les périodes de demande, davantage de sociétés pourraient présenter une demande à l'automne et même rétroactivement. »

Les avis sont également partagés quant au rajustement du programme puisque 44 % des répondants lui accordent une note positive, 24 % estiment que le programme est passable et 17 % en ont une opinion négative.

Points saillants du sondage :

Sondage de KPMG sur la Subvention salariale d'urgence du Canada - À la mi-août, le groupe Fiscalité de KPMG a mené un sondage à l'échelle nationale auprès de ses clients qui sont des chefs d'entreprise, des propriétaires d'entreprises ou des membres de la haute direction afin de connaître leur point de vue sur le programme de SSUC rajusté. Le sondage a permis de recueillir près de 300 réponses de hauts dirigeants et de clients représentant un large éventail d'industries et de secteurs (notamment l'énergie, la fabrication, l'automobile, l'extraction minière, la construction et l'immobilier, les voyages et le tourisme, les services professionnels, les télécommunications et les médias, le commerce de détail, l'agroalimentaire et les organismes sans but lucratif). De tous les répondants, 83 % résident dans les provinces suivantes : en Ontario (38 %), en Alberta (24 %) et en Colombie-Britannique (21 %). La majorité des personnes interrogées (69 %) travaillent pour le compte de sociétés à capital fermé. Le sondage s'est terminé le 31 août 2020.

À PROPOS DE KPMG AU CANADA

KPMG s.r.l./S.E.N.C.R.L., cabinet d'audit, de fiscalité et de services-conseils (kpmg.ca/fr) et société canadienne à responsabilité limitée constituée en vertu des lois de l'Ontario, est le cabinet canadien membre affilié à KPMG International Cooperative (« KPMG International »). KPMG compte plus de 7 000 professionnels et employés dans 40 bureaux au Canada, qui servent des clients des secteurs privé et public. KPMG est reconnu pour être un employeur de choix et pour offrir l'un des meilleurs lieux de travail au pays.

Les cabinets indépendants membres du réseau KPMG sont affiliés à KPMG International, entité suisse. Chaque cabinet membre est une personne morale distincte et indépendante, et se décrit comme tel.

Cliquez sur les liens pour en apprendre plus sur les résultats du sondage 2020 KPMG Global CEO Outlook, COVID-19 Special Edition et de notre sondage auprès des chefs de la direction canadiens.

SOURCE KPMG LLP


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 16:00
La vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Mme Geneviève Guilbault, convie les représentants des médias à une annonce au sujet de la lutte contre le crime organisé et la...

à 14:56
Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, annonce que la Santé publique fait passer de nouveaux secteurs de la région sociosanitaire de Lanaudière au palier d'alerte maximale. Ainsi, en raison d'une augmentation de la...

à 13:50
Sufyan Ibrahim et Himanshu Yashavanthi Nagesh du Kasturba Medical College, en Inde, ont remporté le prestigieux Fujio Cup Quiz (FCQ), un évènement universitaire d'acquisition de connaissances actives, du NCRM NICHE 2020, sur les cellules souches et...

à 13:15
Kantar, le leader mondial des données, des connaissances et du conseil, annonce la nomination d'Alexis Nasard au poste de directeur général, à compter du 30 décembre 2020. Alexis Nasard, qui est actuellement directeur général de Bata, apporte à...

à 13:00
Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC) Le pays étant touché par la deuxième vague de la pandémie de COVID-19, il y a...

à 12:58
L'Agence d'évaluation d'impact du Canada (l'Agence) annonce la disponibilité d'une aide financière pour favoriser la participation du public et des groupes autochtones à l'évaluation d'impact fédérale du projet de route d'approvisionnement...



Communiqué envoyé le 21 septembre 2020 à 11:13 et diffusé par :