Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Santé, Transport, Vacance et tourisme, Le Covid-19
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Économie, Sécurité publique

LunaJets entrevoit un véritable raz de marée dans l'industrie des jets privés


GENEVA, 8 septembre 2020 /PRNewswire/ --

L'industrie entre dans l'oeil du cyclone.

Le marché des jets privés se voit confronté à des défis sans précédent, la pandémie de Covid-19 ayant aggravé une industrie déjà fragile. Depuis le début de l'année, le marché de l'affrètement de jets privés a baissé de 33,8 % en volume et les recettes sont encore plus faibles, le bilan de l'Europe étant inférieur à celui de l'Amérique. L'ensemble des segments du marché de l'affrètement est touché, mais les principaux concernés sont les vols longs transcontinentaux et les vols affrétés d'affaires. Selon LunaJets, la vague actuelle des nouvelles mesures de quarantaine et de restrictions en matière de voyages va avoir un effet immédiat et dévastateur sur le marché.

Un véritable cataclysme

« Les chiffres du marché cet été sont trompeurs !  L'industrie a bénéficié de la chute des compagnies aériennes commerciales, avec une forte augmentation de la clientèle « loisirs » et de nouveaux passagers en jet privé, mais le mois de septembre marquera un véritable retour à la réalité », prédit Alain Leboursier, directeur général de LunaJets.

« La demande de vols d'affaires, qui représente 70 % de notre activité de septembre à Noël, reste faible malgré des tarifs particulièrement bas sur les retours le jour même ou les vols transatlantiques », note M. Leboursier.  « C'est un véritable cataclysme compte tenu de l'incertitude engendrée par les mesures de quarantaine, le confinement, la faible demande des entreprises, la surcapacité structurelle et le levier financier de cette industrie.  Certains opérateurs de jets ou concurrents semblent vivre au pays des Bisounours, affichant des chiffres excessivement optimistes.  L'aviation privée possède un long passé de fraudes, de faillites et d'échecs, parmi les fabricants, les opérateurs et les courtiers en affrètement.  Le réveil risque d'être douloureux, l'industrie étant beaucoup plus fragile que lors de la crise passée. »

Consolidation du marché

« Le secteur des jets privés ne s'est jamais remis de la crise de 2009.  Bien avant la crise de Covid-19, l'effondrement de JetSmarter et d'autres catastrophes ont prouvé que gaspiller l'argent des investisseurs ne constitue pas un modèle durable », poursuit M. Leboursier.  « La rigueur financière de LunaJets, un bilan sans dette, une gestion stable et un long historique de croissance et de rentabilité nous placent en bonne position pour tirer profit des opportunités à venir. »

Faible demande dans un marché volatil

Les restrictions en matière de voyages et les perturbations des compagnies aériennes commerciales ont fait augmenter le nombre de nouveaux clients, principalement pour les vols intraeuropéens.  Malgré cette reprise inattendue sur le court terme, la division « Private Jet » de LunaJets est toujours en baisse de 18 % en volume depuis le début de l'année.  La forte croissance au premier trimestre (+ 30 %), suivie d'un effondrement total au deuxième trimestre (- 70 %) en raison des restrictions en matière de voyages, n'a pas été compensée par la reprise actuelle au troisième trimestre, et le quatrième trimestre semble déjà peu prometteur.

« Nous distinguons deux marchés : celui des avions de petite et moyenne taille qui affiche des résultats relativement bons jusqu'à présent, et celui des avions à cabine plus grande, les vols long-courriers et le segment des voyages d'affaires qui reste faible.  En général, les conjonctures difficiles apportent de nouvelles tendances sur le marché : les clients profitent de bonnes affaires et de tarifs réduits », note Guillaume Launay, responsable des ventes.  « Aujourd'hui, posséder un avion qui se déprécie rapidement ou une carte de jet à tarif fixe de 25 heures n'a aucun sens économique, alors que les clients peuvent profiter de services d'affrètement à la demande à un bien meilleur prix », ajoute-t-il.  « Nos offres « Pay-as-you-fly » (tarification à l'usage) constituent le meilleur moyen d'utiliser le bon avion, pour la bonne mission et au bon prix. »

Taux horaires en baisse

Une faible demande combinée à une forte surcapacité des avions entraîne également une baisse des tarifs horaires (- 20 % en moyenne), puisque les opérateurs de jets acceptent des réductions pour maintenir leur flotte opérationnelle.  Cette tendance touche davantage le marché des grandes cabines que celui des petites.  LunaJets répercute la réduction de prix directement sur ses clients, ce qui représente un énorme avantage pour eux.  « La réservation de vols transatlantiques ou aller-retour le jour même n'a jamais été aussi bon marché », a noté M. Launay.

« Nous continuons à gagner des parts de marché, grâce à une croissance record de nouveaux clients (+ 80 % par rapport à l'année précédente), mais globalement cela n'a pas compensé l'absence de nos clients fidèles du continent américain, du Moyen-Orient et de l'Asie », précise Eymeric Segard.

Forte demande d'affrètement de marchandises

LunaLogisitk, la division des marchandises, a réalisé de bons résultats durant la crise sanitaire.  Par avion-cargo, elle a expédié des tonnes de marchandises en provenance d'Asie, d'Afrique, d'Europe et du Moyen-Orient.  Le plus gros volume transporté par la société a été consacré à la demande d'équipements de protection individuelle de la Chine vers l'Europe.  Plus de 100 millions de masques ont été fournis à des clients européens, notamment des entités gouvernementales françaises et britanniques, des groupes de luxe et de vente au détail, ainsi que diverses sociétés privées.

« La capacité de LunaLogistik à livrer des tonnes d'EPI en un temps record, dès le début de la crise, a confirmé l'esprit d'entreprise au coeur des valeurs de notre société », conclut M. Segard.

À propos de LunaJets

Fondée à Genève en 2007, LunaJets est le premier courtier en jets privés, offrant un service flexible et une disponibilité 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, partout dans le monde. Les services de LunaJets s'appuient sur une technologie exclusive qui permet de concilier les besoins des clients avec les jets d'affaires disponibles. Des jets très légers aux gros porteurs, en passant par les affrètements de groupe, les avions de ligne et le transport de marchandises, LunaJets vous donne accès à plus de 4 800 avions grâce à sa plateforme de réservation en ligne, offrant le meilleur rapport qualité-prix sur le marché. www.lunajets.com

Logo - https://mma.prnewswire.com/media/1248766/LunaJets_Logo.jpg

Contact:
LunaJets 
press@lunajets.com 
+41 844 041 844

 


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 14:00
Comme d'autres acteurs de l'industrie des transports, VIA Rail Canada (VIA Rail) continue d'être fortement touchée par la pandémie de la COVID-19, notant une baisse...

à 13:35
Les Producteurs de grains du Québec, l'Atlantic Grains Council et les Grain Farmers of Ontario craignent pour leur avenir puisque la proposition présentée par le gouvernement fédéral lors de la réunion des ministres fédéral-provinciaux-territoriaux...

à 13:30
C'est avec fierté que Bell Canada annonce de nouveau l'obtention de résultats hors pair, publiés dans le rapport annuel 2019-2020 de la Commission des plaintes relatives aux services de télécom-télévision (CPRST). Certes, la crise de la COVID-19 a...

à 13:20
Papiers Tissu KP inc. (« PTKP »), qui détient une participation limitée dans Produits Kruger S.E.C (« PK S.E.C. »), fera une présentation à la conférence sur les produits forestiers de RBC Marchés des capitaux, le mercredi 2 décembre 2020. Dino...

à 13:20
Desjardins octroie 1?355 000 $ en appui à cinq projets sur l'Île de Montréal. Ces cinq projets contribueront à la relance socioéconomique de la métropole alors que la pandémie de COVID-19 continue de présenter plusieurs...

à 13:10
Le registrateur de la Commission des alcools et des jeux de l'Ontario (CAJO) a émis un ordre de suspension immédiate du permis de vente d'alcool de Tengo KTV, situé au 8360, chemin Kennedy, Unionville, pour des raisons d'intérêt et de sécurité...



Communiqué envoyé le 8 septembre 2020 à 04:00 et diffusé par :