Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Science et technologie, Le Covid-19
Sujets : Bénéfices, Dividendes / Ristournes

Québecor inc. annonce ses résultats consolidés pour le deuxième trimestre 2020


MONTRÉAL, le 6 août 2020 /CNW Telbec/ - Québecor inc. (« Québecor » ou la « Société ») communique aujourd'hui ses résultats financiers consolidés pour le deuxième trimestre 2020. Québecor consolide les résultats financiers de sa filiale Québecor Média inc. (« Québecor Média ») qu'elle détient en propriété exclusive.

La Société a revu au premier trimestre 2020 la nature et la définition de l'une de ses mesures non normalisées. Ainsi, la mesure « flux de trésorerie d'exploitation des secteurs », utilisée précédemment, a été abandonnée pour être remplacée par la nouvelle mesure « flux de trésorerie d'exploitation ». Cette mesure est dorénavant utilisée pour mesurer les flux de trésorerie d'exploitation générés sur une base consolidée par l'ensemble des secteurs d'activité, en plus des flux de trésorerie d'exploitation générés par chacun d'entre eux. La définition de la nouvelle mesure est présentée à la section « Définitions ».

Faits saillants du deuxième trimestre 2020

 

___________________________

1

Voir « Définitions - BAIIA ajusté »

2

Voir « Définitions - Bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies »

3

Voir « Définitions - Flux de trésorerie d'exploitation »

« Dans le contexte difficile lié à la COVID-19, Québecor a démontré, encore une fois, l'excellence de sa gestion opérationnelle et financière avec une croissance de ses résultats trimestriels supérieure en comparaison avec les grands joueurs nationaux de l'industrie », a commenté Pierre Karl Péladeau, président et chef de la direction de Québecor. « Malgré des baisses de revenus substantielles pour certaines unités d'affaires, la Société a continué de générer une croissance de sa clientèle, une hausse de sa rentabilité et a maintenu sa solidité financière, comme en témoignent les hausses de 4,5 % du BAIIA ajusté et de 18,6 % des flux de trésorerie d'exploitation, combiné à des liquidités disponibles totalisant 1,8 G$ à la fin du trimestre ». 

« En tant que fournisseur de services essentiels et à titre de grande entreprise citoyenne, notre mission de connecter, d'informer et de divertir la population a réellement pris tout son sens face à cette crise sanitaire sans précédent. Tout en priorisant la santé et la sécurité de nos clients, du public ainsi que de nos employés, nous avons travaillé sans relâche afin de continuer à offrir les services essentiels de télécommunications et de médias d'information à l'échelle du Québec. De plus, en retirant les limites de consommation de données sur tous les forfaits Internet, en annulant les frais d'itinérance pour nos clients à l'étranger et en donnant accès sans frais à notre chaîne d'information en continu LCN, Québecor a mis rapidement en place des mesures temporaires pour aider la clientèle à s'adapter à cet environnement incertain et sans pareil. De plus, dans le but de soutenir nos employés qui se retrouvent sans travail durant cette crise et de leur procurer une sécurité financière, nous leur offrons des prestations financières qui s'ajoutent aux programmes d'aide gouvernementale en place », a ajouté Pierre Karl Péladeau.

« Enregistrant une utilisation bien au-delà des standards habituels, les derniers mois ont démontré la robustesse du réseau de Vidéotron, et par conséquent, la pertinence des investissements effectuées au cours des dernières années, démontrant toute l'importance d'un environnement réglementaire stable qui favorise les investissements », a commenté Jean?François Pruneau, président et chef de la direction de Vidéotron. « Alors que notre objectif de brancher le plus de clients possible à notre réseau demeure, nous continuons d'innover et de bâtir de nouvelles infrastructures, notamment dans les régions de Charlevoix, du Bas-Saint-Laurent, de Memphrémagog et de la Montérégie, en vue d'offrir à leurs citoyens des services Internet haute vitesse dans le cadre du programme Québec haut débit - volet Régions branchées, annoncé par le ministère de l'Économie et de l'Innovation. D'ailleurs, la demande fulgurante pour les services de Vidéotron à laquelle nous assistons actuellement sur le territoire de l'Abitibi-Témiscamingue démontre le succès sans équivoque de notre stratégie de déploiement de services en régions ».

« Par ailleurs, la popularité de notre plateforme de divertissement et de gestion de la vie connectée Helix ne cesse de croître avec plus de 350 000 URG depuis son lancement en août 2019. Nos services en téléphonie mobile, d'Internet et de vidéo sur demande par abonnement Club illico (« Club illico ») continuent aussi d'afficher une croissance soutenue, avec des hausses respectives de 173 000, de 46 200 et de 41 200 URG au cours des 12 derniers mois », a précisé Jean?François Pruneau. 

« Tel que prévu, les résultats du deuxième trimestre 2020 de Groupe TVA inc. (« Groupe TVA ») reflètent l'incidence, pour un trimestre complet, de la pandémie de la COVID-19 qui a frappé durement notre industrie et qui a occasionné une réduction importante de nos activités afin de se conformer aux directives gouvernementales », a commenté France Lauzière, présidente et chef de la direction de Groupe TVA. « L'impact de cette crise sanitaire a engendré une baisse significative de nos revenus publicitaires, une diminution importante du nombre d'événements sportifs diffusés par la chaîne TVA Sports - y compris le report des séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey au troisième trimestre 2020 ? ainsi que l'arrêt de la majorité des activités de production de contenu ».

« Les parts de marché totales de Groupe TVA ont continué de progresser au cours du deuxième trimestre 2020 pour atteindre 42,3 parts, soit une hausse de 1,8 part. Compte tenu du contexte sans précédent auquel nous sommes confrontés, je suis d'autant plus fière du sommet de 10,6 parts enregistré par la chaîne spécialisée d'information en continu LCN, grâce à un gain exceptionnel de 5,1 parts au deuxième trimestre, ce qui renforce sa position à titre de chaîne spécialisée la plus écoutée au Québec », a ajouté France Lauzière.

« Grâce à l'acquisition de la salle de spectacle du Capitole de Québec, le Théâtre Capitole, annoncée le 17 juin 2020, nous venons bonifier l'offre de spectacles dans la Capitale-Nationale par le biais de cette salle unique et centenaire pouvant accueillir jusqu'à 1 300 personnes. En augmentant ainsi nos lieux de diffusion, nous sommes véritablement en mesure de créer un écosystème diversifié au bénéfice des promoteurs, des artistes et des amateurs de musique et de culture », a expliqué Martin Tremblay, chef de l'exploitation du Groupe Sports et divertissement de Québecor.

« Nous avons également lancé avec succès en mai 2020 la nouvelle plateforme d'écoute en continu QUB musique qui met de l'avant les artistes du Québec. Soutenir la culture québécoise fait partie de nos gênes et l'appui aux artistes d'ici en cette période de crise sanitaire est une priorité pour nous », a ajouté Martin Tremblay.

« Alors que nous assistons actuellement à la reprise graduelle des activités au Québec et que l'économie démontre des signes de rebond encourageants, nous continuons de suivre l'évolution de la situation de près et d'ajuster nos plans d'actions en conséquence. En plus de nous permettre de bien jouer notre rôle et de protéger nos acquis, notre solide situation financière nous donne l'opportunité de bien évaluer, de prioriser et de continuer d'investir prudemment dans des stratégies porteuses sur le long terme et de conserver ainsi notre position de chef de file en matière d'innovation. Enfin, je tiens une fois de plus à souligner le travail exceptionnel de nos employés qui ont su relever avec brio les défis liés à la pandémie au cours des derniers mois, tout en offrant à la population le service à la clientèle hors pair qui fait notre renommée », a conclu Pierre Karl Péladeau.

Crise liée à la COVID-19

La pandémie de la COVID-19 continue d'avoir des répercussions majeures sur l'environnement économique au Canada et à l'échelle mondiale. Le 13 mars 2020, afin de limiter la propagation du virus, le gouvernement du Québec a imposé une série de restrictions et de mesures préventives spéciales, y compris la suspension des activités commerciales jugées non essentielles. Depuis, le gouvernement du Québec a annoncé graduellement les étapes de son plan de réouverture qui se déroule sur plusieurs mois. La crise sanitaire a réduit les activités de nombreux partenaires d'affaires de Québecor et a entraîné un ralentissement marqué de certains secteurs d'activité de la Société au premier semestre 2020. Entre autres répercussions, le virus de la COVID?19 et les mesures mises en place pour limiter sa propagation ont causé une réduction importante des activités dans les points de vente de Vidéotron et un report de la migration des clients vers sa nouvelle plateforme de divertissement et de gestion du domicile Helix; une diminution des revenus publicitaires; une baisse importante des événements sportifs diffusés par la chaîne TVA Sports et une réduction des activités cinématographiques et celles liées au contenu audiovisuel dans le secteur Média; des reports ou des annulations de spectacles et d'événements ainsi qu'une interruption de la distribution de musique et de livres dans le secteur Sports et divertissement. Cependant, Québecor a continué et continuera de fournir les services essentiels de télécommunications et de nouvelles durant cette pandémie, tout en protégeant la santé et la sécurité de ses employés et du public. Vidéotron a également pris de nombreuses mesures importantes pour faciliter la vie de ses clients, notamment la suspension des limites de données (frais de dépassement) jusqu'au 30 juin 2020 sur tous les forfaits Internet résidentiels et affaires, la fourniture de services supplémentaires et la suspension temporaire de certains frais. De plus, le réseau de Vidéotron a bien absorbé l'augmentation du trafic depuis le début de la crise sanitaire. Sa stratégie d'augmenter en continu la capacité du réseau, en prévoyant bien à l'avance les augmentations de consommation, s'est avérée très pertinente. De même, Groupe TVA a débrouillé le signal de sa chaîne d'information en continu LCN jusqu'au 30 juin 2020 afin de permettre à la population du Québec d'avoir accès en temps réel à tous les développements relativement à cette crise sanitaire et a également continué de diffuser du contenu télévisé sur ses canaux de distribution. En raison du ralentissement de l'économie, près de 10 % des employés de Québecor ont reçu des prestations conformément au Programme de soutien de la Société pour compenser leur mise en disponibilité. Durant la crise sanitaire, ce programme offre une aide financière qui s'ajoute aux programmes de Subvention salariale d'urgence du Canada ou de Prestation canadienne d'urgence.  

Tableaux financiers

Tableau 1

Faits saillants financiers des deuxièmes trimestres de Québecor - 2016 à 2020

(en millions de dollars canadiens, sauf pour les montants relatifs aux données par action de base)


2020


2019


2018


2017


2016













Revenus

1 003,8

$

1 056,9

$

1 038,7

$

1 034,0

$

1 001,0

$

BAIIA ajusté

475,7


455,0


425,9


412,0


384,5


Bénéfice lié aux activités poursuivies attribuable aux actionnaires

142,4


140,2


41,0


129,4


18,6


Bénéfice net attribuable aux actionnaires

174,9


140,2


42,0


137,1


18,5


Bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies

144,9


136,2


105,9


87,0


78,7


Par action de base :











Bénéfice lié aux activités poursuivies attribuable aux actionnaires

0,56


0,55


0,17


0,53


0,08


Bénéfice net attribuable aux actionnaires

0,69


0,55


0,18


0,57


0,08


Bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies

0,57


0,53


0,45


0,36


0,32


 

Tableau 2

Flux de trésorerie d'exploitation pour les huit derniers trimestres

(en millions de dollars canadiens)


T2-2020


T1-2020


T4-2019


T3-2019


T2-2019


T1-2019


T4-2018


T3-2018



















Télécommunications

322,8

$

302,5

$

248,5

$

306,5

$

281,8

$

288,5

$

169,4

$

251,4

$

Média

?


(3,6)


16,9


17,8


(3,0)


(6,9)


14,5


21,2


Sports et divertissement

2,1


(4,7)


1,8


6,0


(3,1)


(2,3)


1,7


7,4


Siège social

1,2


0,8


(6,7)


2,1


(0,8)


(3,0)


(5,3)


?


Total

326,1

$

295,0

$

260,5

$

332,4

$

274,9

$

276,3

$

180,3

$

280,0

$

Comparaison des deuxièmes trimestres 2020 et 2019

Revenus de 1,00 G$, en baisse de 53,1 M$ (-5,0 %).

BAIIA ajusté de 475,7 M$, en hausse de 20,7 M$ (4,5 %).

Bénéfice net attribuable aux actionnaires de 174,9 M$ (0,69 $ par action de base) au deuxième trimestre 2020, contre 140,2 M$ (0,55 $ par action de base) à la même période de 2019, soit une hausse de 34,7 M$ (0,14 $ par action de base).

Bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies de 144,9 M$ (0,57 $ par action de base) au deuxième trimestre 2020, contre 136,2 M$ (0,53 $ par action de base) à la même période de 2019, soit une hausse de 8,7 M$ (0,04 $ par action de base), ou de 6,4 %.

Flux de trésorerie d'exploitation de 326,1 M$, en hausse de 51,2 M$ (18,6 %), expliquée principalement par l'augmentation de 20,7 M$ du BAIIA ajusté et par la baisse de 29,0 M$ des acquisitions d'immobilisations.

Flux de trésorerie générés par les activités d'exploitation poursuivies de 393,5 M$, en hausse de 104,3 M$, expliquée surtout par l'écart favorable de la variation nette des éléments hors caisse liés aux activités d'exploitation.

Comparaison des premiers semestres 2020 et 2019

Revenus de 2,06 G$, en baisse de 24,9 M$ (-1,2 %).

BAIIA ajusté de 912,4 M$, en hausse de 36,7 M$ (4,2 %).

Bénéfice net attribuable aux actionnaires de 306,5 M$ (1,21 $ par action de base) au premier semestre 2020, contre 329,2 M$ (1,29 $ par action de base) à la même période de 2019, soit une baisse de 22,7 M$ (0,08 $ par action de base).

Bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies de 256,4 M$ (1,01 $ par action de base) au premier semestre 2020, contre 247,6 M$ (0,97 $ par action de base) à la même période de 2019, soit une hausse de 8,8 M$ (0,04 $ par action de base), ou de 3,6 %.

Flux de trésorerie d'exploitation de 621,1 M$, en hausse de 69,9 M$ (12,7 %), expliquée principalement par l'augmentation de 36,7 M$ du BAIIA ajusté et par la baisse de 39,4 M$ des acquisitions d'immobilisations.

Flux de trésorerie générés par les activités d'exploitation poursuivies de 715,1 M$, en hausse de 245,4 M$, expliquée principalement par l'écart favorable de la variation nette des éléments hors caisse liés aux activités d'exploitation.

Opérations financières

Programme de rachat d'actions dans le cours normal des activités

Le 5 août 2020, la Société a autorisé un programme de rachat dans le cours normal des activités pour un maximum de 1 000 000 actions catégorie A (droits de vote multiples) (« actions catégorie A ») représentant environ 1,3 % des actions catégorie A émises et en circulation, et pour un maximum de 6 000 000 actions subalternes catégorie B (comportant droit de vote) (« actions catégorie B ») représentant environ 3,5 % des actions catégorie B émises et en circulation au 31 juillet 2020. Les rachats pourront être effectués entre les 15 août 2020 et 14 août 2021, au cours du marché en vigueur sur le marché libre par l'entremise de la Bourse de Toronto ou d'autres systèmes de négociation parallèles. Toutes les actions ainsi rachetées seront annulées. En date du 31 juillet 2020, 77 211 134 actions catégorie A et 173 422 307 actions catégorie B étaient émises et en circulation.

La moyenne quotidienne des opérations sur les actions catégorie A et les actions catégorie B de la Société entre les 1er février 2020 et 31 juillet 2020 sur la Bourse de Toronto a été de 2 162 actions catégorie A et de 509 188 actions catégorie B. Par conséquent, la Société pourra racheter un maximum de 1 000 actions catégorie A et de 127 297 actions catégorie B au cours d'un même jour de Bourse aux termes de son programme de rachat.

La Société est d'avis que le rachat des actions en vertu de cette offre publique de rachat dans le cours normal des activités est dans le meilleur intérêt de la Société et de ses actionnaires.

La Société annonce également qu'elle conclura le ou vers le 7 août 2020 une entente visant un régime d'achat de titres automatique (le « régime ») avec un courtier désigné en vue de permettre le rachat d'actions aux termes du régime à des moments où il lui serait interdit de le faire en raison de restrictions réglementaires ou de périodes volontaires d'interdiction des opérations. Le régime a été préalablement autorisé par la Bourse de Toronto. Il entrera en vigueur le 15 août 2020 et se terminera en même temps que le programme de rachat dans le cours normal des activités.

Aux termes du régime, avant d'entrer dans une période volontaire d'interdiction d'opérations, la Société peut demander, sans y être tenue, au courtier désigné de faire des achats dans le cadre du programme de rachat dans le cours normal des activités. Ces achats seront établis à la discrétion du courtier désigné selon des paramètres établis par la Société avant les périodes d'interdiction. En dehors de ces périodes, les rachats seront effectués à la discrétion de la direction de la Société.

Entre les 15 août 2019 et 31 juillet 2020, des 1 000 000 actions catégorie A et 6 000 000 actions catégorie B qu'elle était autorisée à racheter dans le cadre de ce précédent programme de rachat dans le cours normal des activités, la Société n'a racheté aucune action catégorie A, et a racheté 5 783 556 actions catégorie B au prix moyen pondéré de 30,29539 $ par action au moyen de transactions sur le marché libre, par l'entremise de la Bourse de Toronto et de systèmes de négociation parallèles.

Au cours du premier semestre 2020, la Société a racheté et annulé 3 143 300 actions catégorie B pour une contrepartie totale en espèces de 95,6 M$ (1 319 600 actions catégorie B pour une contrepartie totale en espèces de 39,5 M$ à la même période de 2019). L'excédent de 77,0 M$ du prix de rachat sur la valeur comptable des actions catégorie B rachetées a été comptabilisé en réduction des bénéfices non répartis (une augmentation du déficit de 31,7 M$ à la même période de 2019).

Au cours du premier semestre 2019, 180 000 actions catégorie B ont été émises à la suite de l'exercice d'options d'achat d'actions pour une contrepartie en espèces de 2,7 M$. À la suite de cette transaction, le surplus d'apport a augmenté de 3,0 M$ et le passif lié aux régimes d'options d'achat d'actions a diminué du même montant.

Dividendes

Le 5 août 2020, le conseil d'administration de Québecor a déclaré un dividende trimestriel de 0,20 $ par action sur les actions catégorie A et les actions catégorie B. Ce dividende sera versé le 15 septembre 2020 aux actionnaires inscrits à la date de clôture des registres le 21 août 2020. Ce dividende est désigné à titre de dividende déterminé conformément au paragraphe 89(14) de la Loi de l'impôt sur le revenu du Canada et à son équivalent provincial.

Débentures convertibles

Conformément aux modalités de l'acte de fiducie régissant les débentures convertibles, le dividende trimestriel déclaré le 11 mars 2020 sur les actions catégorie B de Québecor a déclenché un ajustement du prix plancher et du prix plafond alors en vigueur. Ainsi, à compter du 26 mars 2020, les caractéristiques de conversion des débentures convertibles sont assujetties à un prix plancher ajusté d'environ 26,57 $ par action (soit un nombre maximum d'environ 5 644 430 actions catégorie B correspondant à un ratio de 150,0 M$ sur le prix plancher ajusté) et un prix plafond ajusté d'environ 33,22 $ par action (soit un nombre minimum d'environ 4 515 544 actions catégorie B correspondant à un ratio de 150,0 M$ sur le prix plafond ajusté).

Information financière détaillée

Pour une analyse détaillée des résultats du deuxième trimestre 2020 de Québecor, le lecteur peut consulter le rapport de gestion ainsi que les états financiers consolidés résumés de Québecor disponibles sur son site à l'adresse www.quebecor.com/fr/investisseurs/documents-financiers ou par l'intermédiaire des services de dépôt SEDAR à www.sedar.com.

Téléconférence des investisseurs et diffusion sur Internet

Le 6 août 2020, à 11 h (HAE), aura lieu une téléconférence sur les résultats de Québecor pour le deuxième trimestre 2020, ave c une période de questions réservée aux analystes financiers. On peut y accéder en composant le 1 877 293?8052, code d'accès pour les participants 48006#. Une version enregistrée, en anglais seulement, sera disponible par la suite en composant le 1 877 293?8133, numéro de conférence et code d'accès pour les participants 48006#, entre les 6 août 2020 et 6 novembre 2020. De plus, la téléconférence sera diffusée en direct sur le site Internet de Québecor à l'adresse www.quebecor.com/fr/investisseurs/conferences-et-assemblee. Il y a lieu de s'assurer de disposer d'un logiciel adéquat avant d'écouter la téléconférence. L'adresse Internet indiquée ci?dessus comprend des directives ainsi qu'un lien direct pour le téléchargement gratuit du logiciel choisi.

Mise en garde concernant l'information prospective

Les énoncés figurant dans le présent communiqué de presse qui ne sont pas des faits historiques constituent des énoncés prospectifs assujettis à des risques, à des incertitudes et à des hypothèses importants connus et inconnus qui sont susceptibles d'entraîner un écart important entre les résultats réels de Québecor dans des périodes futures et ceux qui figurent dans les énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont généralement reconnaissables à l'utilisation du conditionnel, d'expressions prospectives comme « proposer », « s'attendre », « pouvoir », « anticiper », « avoir l'intention de », « estimer que », « prévoir », « désirer », ou « croire » ou de la tournure négative de ces expressions ou de leurs variantes ou toute terminologie similaire. Au nombre des facteurs pouvant entraîner un écart entre les résultats réels et les attentes actuelles figurent la saisonnalité (y compris les fluctuations saisonnières des commandes de clients), les risques d'exploitation (y compris la variation de la demande des clients pour les produits de Québecor et les mesures relatives à l'établissement des prix instaurés par des concurrents), les nouveaux concurrents et la capacité à fidéliser les clients actuels de Québecor et à en attirer de nouveaux, les risques liés à la fragmentation du marché de la publicité, les risques liés aux couvertures d'assurances, les risques associés à l'investissement en capital (y compris les risques liés au développement technologique, à la disponibilité et aux bris des équipements), les risques environnementaux, les risques liés à la cybersécurité et au maintien de la protection des renseignements personnels, les risques liés aux interruptions dues à des bris d'équipements, des pannes de réseaux, la menace de catastrophes naturelles, les épidémies, les pandémies ou d'autres crises de santé publique, y compris la pandémie de la COVID?19, et l'instabilité politique dans certains pays, les risques liés aux mesures d'urgence mises en oeuvre par divers gouvernements, les risques associés aux conventions collectives, le risque de crédit, les risques financiers, les risques liés à l'endettement, les risques de fluctuation de taux d'intérêt, les risques de change, les risques associés aux lois et à la réglementation gouvernementale, les risques liés aux changements dans la législation fiscale et la fluctuation générale de la conjoncture politique et économique. Les investisseurs et autres personnes devraient noter que la liste des facteurs mentionnés ci?dessus qui sont susceptibles d'influer sur les résultats futurs n'est pas exhaustive et éviter de se fier indûment à tout énoncé prospectif. Pour de plus amples renseignements sur les risques, incertitudes et hypothèses susceptibles d'entraîner un écart entre les résultats réels de Québecor et les attentes actuelles, veuillez vous reporter aux documents publics déposés par Québecor, disponibles à <www.sedar.com> et à <www.quebecor.com>, y compris, en particulier, la rubrique « Risques et incertitudes » du rapport de gestion de Québecor pour l'exercice terminé le 31 décembre 2019 et la rubrique « Mise à jour des risques et incertitudes » du rapport de gestion de Québecor pour la période terminée le 30 juin 2020.

Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse reflètent les projections de Québecor au 6 août 2020 et sont sous réserve des changements pouvant se produire après cette date. Québecor décline expressément toute obligation ou tout engagement de mettre à jour ces énoncés prospectifs, que ce soit en raison de nouveaux renseignements ou d'événements futurs ou pour quelque autre motif que ce soit, à moins que les lois sur les valeurs mobilières applicables l'exigent.

À propos de Québecor

Chef de file canadien des télécommunications, du divertissement, des médias d'information et de la culture, Québecor est l'une des entreprises de communication intégrées les plus performantes de l'industrie. Portées par la volonté de faire vivre la meilleure expérience qui soit à ses clients, toutes les filiales et marques de Québecor se distinguent par une offre de produits et services de qualité, multiplateformes et convergents.

Québecor (TSX : QBR.A, QBR.B), dont le siège social est solidement implanté au Québec, emploie plus de 10 000 personnes au Canada. 

Entreprise familiale fondée en 1950, Québecor a à coeur de s'impliquer activement dans sa communauté. Chaque année, elle s'investit auprès de plus de 400 organismes dans les domaines aussi essentiels que sont la culture, la santé, l'éducation, l'environnement et l'entrepreneuriat. 

Visitez notre site Internet : www.quebecor.com

Suivez-nous sur Twitter : www.twitter.com/Quebecor 

DÉFINITIONS

BAIIA ajusté

Dans son analyse des résultats d'exploitation, la Société définit le BAIIA ajusté, tel que concilié avec le bénéfice net conformément aux Normes internationales d'information financière (« IFRS »), comme le bénéfice net avant l'amortissement, les frais financiers, le gain sur évaluation et conversion des instruments financiers, la restructuration des activités d'exploitation et autres éléments, les impôts sur le bénéfice et le bénéfice lié aux activités abandonnées. Le BAIIA ajusté, tel que décrit ci?dessus, n'est pas une mesure des résultats définie conformément aux IFRS. Ce n'est pas non plus une mesure destinée à remplacer d'autres outils d'évaluation du rendement financier ou l'état des flux de trésorerie comme indicateur de liquidités. Cette mesure ne devrait pas être considérée isolément ou comme substitut aux autres mesures de rendement calculées selon les IFRS. La Société se sert du BAIIA ajusté pour évaluer le rendement de ses investissements dans Québecor Média. La direction et le conseil d'administration de la Société utilisent cette mesure pour évaluer tant les résultats consolidés de la Société que les résultats des secteurs d'exploitation qui en font partie. Cette mesure élimine le niveau substantiel de dépréciation et d'amortissement des actifs corporels et incorporels et n'est pas affectée par la structure du capital ou par les activités d'investissement de la Société et de ses secteurs d'activité. En outre, le BAIIA ajusté est utile, car il constitue un élément important des régimes de rémunération incitative annuels de la Société. Toutefois, cette mesure est limitée puisqu'elle ne tient pas compte du coût périodique des actifs corporels et incorporels nécessaires pour générer les revenus des secteurs de la Société. D'autres mesures qui tiennent compte de ces coûts, telles que les flux de trésorerie d'exploitation et les flux de trésorerie libres liés aux activités d'exploitation poursuivies, sont également utilisées par la Société. La définition du BAIIA ajusté de la Société peut différer de celle utilisée par d'autres entreprises.

Le tableau 3 présente le rapprochement du BAIIA ajusté avec le bénéfice net divulgué aux états financiers consolidés résumés de Québecor.

Tableau 3

Rapprochement du BAIIA ajusté présenté dans ce communiqué avec le bénéfice net divulgué aux états financiers consolidés résumés

(en millions de dollars canadiens)


Trois mois terminés les 30 juin

Six mois terminés les 30 juin


2020


2019


2020


2019











BAIIA ajusté (BAIIA ajusté négatif) :









  Télécommunications

463,6

$

450,0

$

899,1

$

873,0

$

  Média

7,6


5,7


11,7


6,9


  Sports et divertissement

2,8


(1,5)


(1,0)


(2,2)


  Siège social

1,7


0,8


2,6


(2,0)



475,7


455,0


912,4


875,7


Amortissement

(195,7)


(188,6)


(393,8)


(377,1)


Frais financiers

(81,6)


(82,8)


(169,0)


(164,9)


Gain sur évaluation et conversion des instruments financiers

4,2


16,4


27,5


2,1


Restructuration des activités d'exploitation et autres éléments

(10,3)


(17,3)


(14,2)


(25,8)


Impôts sur le bénéfice

(50,8)


(44,3)


(91,3)


(82,2)


Bénéfice lié aux activités abandonnées

32,5


?


33,8


97,5


Bénéfice net

174,0

$

138,4

$

305,4

$

325,3

$

Bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies

La Société définit le bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies, tel que concilié avec le bénéfice net attribuable aux actionnaires conformément aux IFRS, comme le bénéfice net attribuable aux actionnaires avant le gain sur évaluation et conversion des instruments financiers, la restructuration des activités d'exploitation et autres éléments, déduction faite des impôts sur le bénéfice afférents aux ajustements et du bénéfice net attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle afférent aux ajustements et avant le bénéfice lié aux activités abandonnées attribuable aux actionnaires. Le bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies, tel que décrit ci?dessus, n'est pas une mesure des résultats définie conformément aux IFRS. Cette mesure ne devrait pas être considérée isolément ou comme substitut aux autres mesures de rendement calculées selon les IFRS. La Société utilise le bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies pour analyser les tendances en matière de rendement de ses activités. Les éléments énumérés ci?dessus sont exclus du calcul de cette mesure puisqu'ils nuisent à la comparabilité des résultats financiers. Le bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies est plus représentatif aux fins d'évaluation du bénéfice prévisible. La définition du bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies peut différer de celle utilisée par d'autres entreprises. 

Le tableau 4 présente le rapprochement du bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies avec le bénéfice net attribuable aux actionnaires divulgué aux états financiers consolidés résumés de Québecor.

Tableau 4

Rapprochement du bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies présenté dans ce communiqué avec le bénéfice net attribuable aux actionnaires divulgué aux états financiers consolidés résumés

(en millions de dollars canadiens)


Trois mois terminés les 30 juin

Six mois terminés les 30 juin


2020


2019


2020


2019











Bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies

144,9

$

136,2

$

256,4

$

247,6

$

Gain sur évaluation et conversion des instruments financiers

4,2


16,4


27,5


2,1


Restructuration des activités d'exploitation et autres éléments

(10,3)


(17,3)


(14,2)


(25,8)


Impôts sur le bénéfice afférents aux ajustements1

3,1


4,6


2,5


6,7


Bénéfice net attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle afférent aux ajustements

0,5


0,3


0,5


1,1


Activités abandonnées

32,5


?


33,8


97,5


Bénéfice net attribuable aux actionnaires

174,9

$

140,2

$

306,5

$

329,2

$












1

Y compris l'impact de la fluctuation de l'impôt sur le bénéfice, applicable sur les éléments ajustés, pour des raisons statutaires ou dans le cadre de transactions fiscales.

Flux de trésorerie d'exploitation et flux de trésorerie libres liés aux activités d'exploitation poursuivies

Flux de trésorerie d'exploitation

Les flux de trésorerie d'exploitation représentent le BAIIA ajusté, moins les acquisitions d'immobilisations et les acquisitions d'actifs incorporels (excluant les acquisitions de licences et les renouvellements). Les flux de trésorerie d'exploitation représentent les fonds disponibles pour les paiements d'intérêts et d'impôts, les déboursés relatifs aux programmes de restructuration, les acquisitions d'entreprises, les acquisitions et renouvellements de licences, le paiement de dividendes, le remboursement de la dette à long terme et le rachat d'actions. Les flux de trésorerie d'exploitation ne sont pas une mesure de la liquidité établie conformément aux IFRS. Il ne s'agit pas d'une mesure destinée à remplacer d'autres outils d'évaluation du rendement financier ou l'état des flux de trésorerie comme indicateur de liquidités. Les flux de trésorerie d'exploitation sont utilisés par la direction et le conseil d'administration de la Société pour évaluer les fonds générés par l'exploitation de l'ensemble de ses secteurs. La définition des flux de trésorerie d'exploitation de la Société peut différer de celle adoptée par d'autres entreprises.

Flux de trésorerie libres liés aux activités d'exploitation poursuivies

Les flux de trésorerie libres liés aux activités d'exploitation poursuivies représentent les flux de trésorerie générés par les activités d'exploitation poursuivies selon les IFRS, moins les flux de trésorerie utilisés pour les acquisitions d'immobilisations et les acquisitions d'actifs incorporels (excluant les déboursés liés aux acquisitions de licences et les renouvellements), plus le produit de l'aliénation d'éléments d'actif. Les flux de trésorerie libres liés aux activités d'exploitation poursuivies sont utilisés par la direction et le conseil d'administration de la Société pour évaluer les fonds générés par l'exploitation de la Société. Les flux de trésorerie libres liés aux activités d'exploitation poursuivies représentent les fonds disponibles pour les acquisitions d'entreprises, les acquisitions et renouvellements de licences, le paiement de dividendes, le remboursement de la dette à long terme et le rachat d'actions. Les flux de trésorerie libres liés aux activités d'exploitation poursuivies ne sont pas une mesure de la liquidité établie conformément aux IFRS. Il ne s'agit pas d'une mesure destinée à remplacer d'autres outils d'évaluation du rendement financier ou l'état des flux de trésorerie comme indicateur de liquidités. La définition des flux de trésorerie libres liés aux activités d'exploitation poursuivies de la Société peut différer de celle adoptée par d'autres entreprises.

Les tableaux 5 et 6 présentent le rapprochement des flux de trésorerie d'exploitation et des flux de trésorerie libres générés par les activités d'exploitation poursuivies avec les flux de trésorerie générés par les activités d'exploitation poursuivies divulgués aux états financiers consolidés résumés.

Tableau 5

Flux de trésorerie d'exploitation

(en millions de dollars canadiens)


Trois mois terminés les 30 juin

Six mois terminés les 30 juin


2020


2019


2020


2019











BAIIA ajusté (BAIIA ajusté négatif)









  Télécommunications

463,6

$

450,0

$

899,1

$

873,0

$

  Média

7,6


5,7


11,7


6,9


  Sports et divertissement

2,8


(1,5)


(1,0)


(2,2)


  Siège social

1,7


0,8


2,6


(2,0)



475,7


455,0


912,4


875,7


Moins









Acquisitions d'immobilisations:









  Télécommunications

(93,6)


(122,9)


(182,5)


(217,2)


  Média

(1,6)


?


(3,5)


(6,6)


  Sports et divertissement

?


(0,5)


(0,1)


(1,0)


  Siège social

(0,4)


(1,2)


(0,5)


(1,2)



(95,6)


(124,6)


(186,6)


(226,0)


Acquisitions d'actifs incorporels:









  Télécommunications

(47,2)


(45,3)


(91,3)


(85,5)


  Média

(6,0)


(8,7)


(11,8)


(10,2)


  Sports et divertissement

(0,7)


(1,1)


(1,5)


(2,2)


  Siège social

(0,1)


(0,4)


(0,1)


(0,6)



(54,0)


(55,5)


(104,7)


(98,5)


Flux de trésorerie d'exploitation









  Télécommunications

322,8


281,8


625,3


570,3


  Média

?


(3,0)


(3,6)


(9,9)


  Sports et divertissement

2,1


(3,1)


(2,6)


(5,4)


  Siège social

1,2


(0,8)


2,0


(3,8)



326,1

$

274,9

$

621,1

$

551,2

$




1  Rapprochement avec les flux de trésorerie utilisés pour les acquisitions d'immobilisations selon les états financiers consolidés résumés :

Trois mois terminés les 30 juin

Six mois terminés les 30 juin

2020


2019


2020


2019


       Acquisitions d'immobilisations

(95,6)

$

(124,6)

$

(186,6)

$

(226,0)

$

       (Diminution) augmentation nette des créditeurs courants liés aux acquisitions d'immobilisations 

(11,1)


9,7


(0,1)


(28,7)


       Flux de trésorerie utilisés pour les acquisitions d'immobilisations

(106,7)

$

(114,9)

$

(186,7)

$

(254,7)

$




2  Rapprochement avec les flux de trésorerie utilisés pour les acquisitions d'actifs incorporels selon les états financiers consolidés résumés :

Trois mois terminés les 30 juin

Six mois terminés les 30 juin

2020


2019


2020


2019


       Acquisitions d'actifs incorporels

(54,0)

$

(55,5)

$

(104,7)

$

(98,5)

$

       Augmentation (diminution) nette des créditeurs courants liés aux acquisitions d'actifs incorporels

6,0


4,4


(46,1)


(3,8)


       Flux de trésorerie utilisés pour les acquisitions de licences

?


(255,8)


?


(255,8)


       Flux de trésorerie utilisés pour les acquisitions d'actifs incorporels

(48,0)

$

(306,9)

$

(150,8)

$

(358,1)

$

 

Tableau 6

Flux de trésorerie libres liés aux activités d'exploitation et flux de trésorerie générés par les activités d'exploitation poursuivies divulgués aux états financiers consolidés résumés

(en millions de dollars canadiens)


Trois mois terminés les 30 juin

Six mois terminés les 30 juin


2020


2019


2020


2019











Flux de trésorerie d'exploitation provenant du tableau 5

326,1

$

274,9

$

621,1

$

551,2

$

Plus (moins)









Portion monétaire des frais financiers

(79,5)


(80,8)


(164,9)


(160,9)


Portion monétaire liée à la restructuration des activités d'exploitation et autres éléments

(10,3)


(2,0)


(14,2)


(7,0)


Impôts exigibles

(59,3)


(39,8)


(120,3)


(85,4)


Autres

(1,7)


(0,3)


2,4


0,6


Variation nette des éléments hors caisse liés aux activités d'exploitation

69,3


(42,8)


101,9


(150,6)


(Diminution) augmentation nette des créditeurs courants liés aux acquisitions d'immobilisations

(11,1)


9,7


(0,1)


(28,7)


Augmentation (diminution) nette des créditeurs courants liés aux acquisitions d'actifs incorporels

6,0


4,4


(46,1)


(3,8)


Flux de trésorerie libres liés aux activités d'exploitation poursuivies

239,5


123,3


379,8


115,4


Plus (moins)









Flux de trésorerie utilisés pour les acquisitions d'immobilisations

106,7


114,9


186,7


254,7


Flux de trésorerie utilisés pour les acquisitions d'actifs incorporels (excluant les déboursés liés aux achats de licences et aux renouvellements)

48,0


51,1


150,8


102,3


Produits de l'aliénation d'éléments d'actifs

(0,7)


(0,1)


(2,2)


(2,7)


Flux de trésorerie générés par les activités d'exploitation poursuivies

393,5

$

289,2

$

715,1

$

469,7

$

INDICATEURS CLÉS DE RENDEMENT

Unité génératrice de revenus

La Société se sert d'un indicateur clé de rendement utilisé dans l'industrie, soit l'UGR. Une UGR représente, le cas échéant, le nombre de clients aux services d'Internet par câble, de télédistribution et de Club illico, et le nombre de lignes aux services de téléphonie mobile et de téléphonie par câble. L'UGR n'est pas une mesure établie conformément aux IFRS et la définition et la méthode de calcul de l'UGR utilisées par la Société peuvent différer de celles utilisées par d'autres entreprises ou publiées par des autorités publiques.

Facturation moyenne par unité

La Société se sert d'un indicateur clé de rendement utilisé dans l'industrie, soit la FMPU. Cet indicateur sert à mesurer la facturation moyenne d'abonnement par UGR. La FMPU n'est pas une mesure établie conformément aux IFRS et la définition et la méthode de calcul de la FMPU utilisées par la Société peuvent différer de celles utilisées par d'autres entreprises.

La FMPU mobile se calcule en divisant la facturation moyenne d'abonnement du service de téléphonie mobile par le nombre moyen d'UGR de ce service durant la période visée, puis en divisant ce résultat par le nombre de mois de cette même période.

La FMPU totale se calcule en divisant la facturation moyenne combinée d'abonnement des services d'Internet par câble, de télédistribution, de Club illico, de téléphonie mobile et de téléphonie par câble, par le nombre total moyen d'UGR des services d'Internet par câble, de télédistribution, de téléphonie mobile et de téléphonie par câble durant la période visée, puis en divisant ce résultat par le nombre de mois de cette même période.

QUÉBECOR INC. 











ÉTATS CONSOLIDÉS DES RÉSULTATS 






















(en millions de dollars canadiens, sauf pour les montants relatifs aux données par action) 


Trois mois terminés les



Six mois terminés les


(non audités) 


30 juin



30 juin




2020


2019



2020


2019
























Revenus 


1 003,8

$

1 056,9

$


2 059,3

$

2 084,2

$












Coûts liés au personnel 


136,7


172,2



314,7


354,0


Achats de biens et services


391,4


429,7



832,2


854,5


Amortissement 


195,7


188,6



393,8


377,1


Frais financiers 


81,6


82,8



169,0


164,9


Gain sur évaluation et conversion des instruments financiers 


(4,2)


(16,4)



(27,5)


(2,1)


Restructuration des activités d'exploitation et autres éléments


10,3


17,3



14,2


25,8


Bénéfice avant impôts sur le bénéfice 


192,3


182,7



362,9


310,0


Impôts sur le bénéfice (recouvrement) : 











Exigibles 


59,3


39,8



120,3


85,4


Différés


(8,5)


4,5



(29,0)


(3,2)




50,8


44,3



91,3


82,2













Bénéfice lié aux activités poursuivies


141,5


138,4



271,6


227,8


Bénéfice lié aux activités abandonnées


32,5


-



33,8


97,5













Bénéfice net


174,0

$

138,4

$


305,4

$

325,3

$












Bénéfice (perte) lié(e) aux activités poursuivies attribuable aux 











Actionnaires


142,4

$

140,2

$


272,7

$

231,7

$

Participations ne donnant pas le contrôle


(0,9)


(1,8)



(1,1)


(3,9)













Bénéfice net (perte nette) attribuable aux 











Actionnaires


174,9

$

140,2

$


306,5

$

329,2

$

Participations ne donnant pas le contrôle


(0,9)


(1,8)



(1,1)


(3,9)













Résultat par action attribuable aux actionnaires











De base :











Tiré des activités poursuivies 


0,56

$

0,55

$


1,08

$

0,91

$

Tiré des activités abandonnées


0,13


-



0,13


0,38


Bénéfice net 


0,69


0,55



1,21


1,29


Dilué :











Tiré des activités poursuivies 


0,54


0,47



0,96


0,88


Tiré des activités abandonnées


0,12


-



0,13


0,37


Bénéfice net 


0,66


0,47



1,09


1,25













Nombre moyen pondéré d'actions en circulation (en millions) 


252,8


255,9



253,4


255,9


Nombre moyen pondéré d'actions diluées (en millions) 


258,6


262,1



259,2


262,1


 

QUÉBECOR INC. 











ÉTATS CONSOLIDÉS DU RÉSULTAT GLOBAL






















(en millions de dollars canadiens) 


Trois mois terminés les



Six mois terminés les


(non audités) 


30 juin



30 juin




2020


2019



2020


2019























Bénéfice lié aux activités poursuivies


141,5

$

138,4

$


271,6

$

227,8

$












Autres éléments du résultat global liés aux activités poursuivies :











Éléments pouvant être reclassés aux résultats :











Couvertures de flux de trésorerie :











(Perte) gain sur évaluation des instruments financiers dérivés


(19,0)


49,5



43,9


30,2


Impôts différés


6,4


(4,7)



(8,6)


1,8













Éléments qui ne seront pas reclassés aux résultats :











Régimes à prestations définies :











Perte sur réévaluation


(62,0)


-



(62,0)


-


Impôts différés


16,0


-



16,0


-




(58,6)


44,8



(10,7)


32,0













Résultat global lié aux activités poursuivies


82,9


183,2



260,9


259,8













Bénéfice lié aux activités abandonnées


32,5


-



33,8


97,5













Résultat global


115,4

$

183,2

$


294,7

$

357,3

$












Résultat global lié aux activités poursuivies attribuable aux 











Actionnaires


87,3

$

185,0

$


265,5

$

263,7

$

Participations ne donnant pas le contrôle


(4,4)


(1,8)



(4,6)


(3,9)













Résultat global attribuable aux 











Actionnaires


119,8

$

185,0

$


299,3

$

361,2

$

Participations ne donnant pas le contrôle


(4,4)


(1,8)



(4,6)


(3,9)


 

QUÉBECOR INC. 












INFORMATION SECTORIELLE
























(en millions de dollars canadiens) 












(non auditée) 






























Trois mois terminés le 30 juin 2020






















Siège










Sports et


social et






Télécommunications


Média


divertissement


intersectoriels


Total














Revenus


869,1

$

132,7

$

25,9

$

(23,9)

$

1 003,8

$

Coûts liés au personnel


100,7


26,2


4,1


5,7


136,7


Achats de biens et services


304,8


98,9


19,0


(31,3)


391,4


BAIIA ajusté1


463,6


7,6


2,8


1,7


475,7














Amortissement










195,7


Frais financiers










81,6


Gain sur évaluation et conversion des instruments financiers










(4,2)


Restructuration des activités d'exploitation et autres éléments










10,3


Bénéfice avant impôts sur le bénéfice










192,3

$













Flux de trésorerie utilisés pour :












Acquisitions d'immobilisations


104,8

$

1,6

$

-

$

0,3

$

106,7

$

Acquisitions d'actifs incorporels


41,0


6,2


0,7


0,1


48,0






















Trois mois terminés le 30 juin 2019






















Siège










Sports et


social et






Télécommunications


Média


divertissement


intersectoriels


Total














Revenus


854,4

$

190,1

$

41,3

$

(28,9)

$

1 056,9

$

Coûts liés au personnel


95,9


59,9


9,9


6,5


172,2


Achats de biens et services


308,5


124,5


32,9


(36,2)


429,7


BAIIA ajusté 1


450,0


5,7


(1,5)


0,8


455,0














Amortissement










188,6


Frais financiers










82,8


Gain sur évaluation et conversion des instruments financiers 










(16,4)


Restructuration des activités d'exploitation et autres éléments










17,3


Bénéfice avant impôts sur le bénéfice










182,7

$













Flux de trésorerie utilisés pour :












Acquisitions d'immobilisations


111,2

$

2,0

$

0,5

$

1,2

$

114,9

$

Acquisitions d'actifs incorporels


296,5


9,0


1,1


0,3


306,9















Six mois terminés le 30 juin 2020






















Siège










Sports et


social et






Télécommunications


Média


divertissement


intersectoriels


Total














Revenus


1 743,8

$

307,5

$

60,7

$

(52,7)

$

2 059,3

$

Coûts liés au personnel


203,6


85,9


14,1


11,1


314,7


Achats de biens et services


641,1


209,9


47,6


(66,4)


832,2


BAIIA ajusté1


899,1


11,7


(1,0)


2,6


912,4














Amortissement










393,8


Frais financiers










169,0


Gain sur évaluation et conversion des instruments financiers










(27,5)


Restructuration des activités d'exploitation et autres éléments










14,2


Bénéfice avant impôts sur le bénéfice










362,9

$













Flux de trésorerie utilisés pour :












Acquisitions d'immobilisations


178,4

$

7,8

$

0,1

$

0,4

$

186,7

$

Acquisitions d'actifs incorporels


136,1


13,1


1,5


0,1


150,8






















Six mois terminés le 30 juin 2019






















Siège










Sports et


social et






Télécommunications


Média


divertissement


intersectoriels


Total














Revenus


1 695,1

$

362,8

$

81,7

$

(55,4)

$

2 084,2

$

Coûts liés au personnel


199,6


117,4


19,6


17,4


354,0


Achats de biens et services


622,5


238,5


64,3


(70,8)


854,5


BAIIA ajusté 1


873,0


6,9


(2,2)


(2,0)


875,7














Amortissement










377,1


Frais financiers










164,9


Gain sur évaluation et conversion des instruments financiers










(2,1)


Restructuration des activités d'exploitation et autres éléments










25,8


Bénéfice avant impôts sur le bénéfice










310,0

$













Flux de trésorerie utilisés pour :












Acquisitions d'immobilisations


243,8

$

8,7

$

1,0

$

1,2

$

254,7

$

Acquisitions d'actifs incorporels


345,1


10,6


2,1


0,3


358,1




1

Le chef de la direction utilise le BAIIA ajusté comme mesure du profit pour évaluer le rendement de chaque secteur. Le BAIIA ajusté est une mesure non normalisée selon les IFRS et est définie comme étant le bénéfice net avant l'amortissement, les frais financiers, le gain sur évaluation et conversion des instruments financiers, la restructuration des activités d'exploitation et autres éléments, les impôts sur le bénéfice et le bénéfice lié aux activités abandonnées.

 

QUÉBECOR INC. 














ÉTATS CONSOLIDÉS DES CAPITAUX PROPRES

























(en millions de dollars canadiens) 














(non audités) 






























Capitaux propres attribuables aux actionnaires
















  Capitaux propres












Cumul des


attribuables aux









Bénéfices


autres


participations


Total




Capital-

Surplus


non répartis


éléments du


ne donnant pas


des capitaux




actions  

d'apport


(déficit)


résultat global


le contrôle


propres






























Solde au 31 décembre 2018


1 065,9

$

4,7

$

(507,9)

$

(82,7)

$

88,5

$

568,5

$

Bénéfice net (perte nette)


-


-


329,2


-


(3,9)


325,3


Autres éléments du résultat global


-


-


-


32,0


-


32,0


Émission d'actions catégorie B


2,7


3,0


-


-


-


5,7


Dividendes


-


-


(42,9)


-


-


(42,9)


Rachat d'actions catégorie B 


(7,8)


-


(31,7)


-


-


(39,5)


Solde au 30 juin 2019


1 060,8


7,7


(253,3)


(50,7)


84,6


849,1


Bénéfice net


-


-


323,6


-


9,4


333,0


Autres éléments du résultat global


-


-


-


(13,4)


0,6


(12,8)


Dividendes


-


-


(57,4)


-


-


(57,4)


Émission d'actions catégorie B


5,6


9,7


-


-


-


15,3


Rachat d'actions catégorie B 


(10,5)


-


(44,6)


-


-


(55,1)


Solde au 31 décembre 2019


1 055,9


17,4


(31,7)


(64,1)


94,6


1 072,1


Bénéfice net (perte nette)


-


-


306,5


-


(1,1)


305,4


Autres éléments du résultat global


-


-


-


(7,2)


(3,5)


(10,7)


Émission d'actions catégorie B


-


-


-


-


-


-


Dividendes


-


-


(101,2)


-


(0,2)


(101,4)


Rachat d'actions catégorie B 


(18,6)


-


(77,0)


-


-


(95,6)


Solde au 30 juin 2020


1 037,3

$

17,4

$

96,6

$

(71,3)

$

89,8

$

1 169,8

$

 

QUÉBECOR INC. 











ÉTATS CONSOLIDÉS DES FLUX DE TRÉSORERIE 






















(en millions de dollars canadiens) 


Trois mois terminés les



Six mois terminés les


(non audités) 


30 juin



30 juin




2020


2019



2020


2019


















Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation











Bénéfice lié aux activités poursuivies


141,5

$

138,4

$


271,6

$

227,8

$

Ajustements pour : 











Amortissement des immobilisations 


152,7


150,7



305,8


301,8


Amortissement des actifs incorporels 


34,3


28,8



70,2


57,4


Amortissement des actifs liés au droit d'utilisation


8,7


9,1



17,8


17,9


Gain sur évaluation et conversion des instruments financiers 


(4,2)


(16,4)



(27,5)


(2,1)


Dépréciation d'actifs


-


15,3



-


18,8


Amortissement des frais de financement et de l'escompte sur la dette à long terme


2,1


2,0



4,1


4,0


Impôts différés


(8,5)


4,5



(29,0)


(3,2)


Autres 


(2,4)


(0,4)



0,2


(2,1)




324,2


332,0



613,2


620,3


Variation nette des éléments hors caisse liée aux activités d'exploitation


69,3


(42,8)



101,9


(150,6)


Flux de trésorerie générés par les activités d'exploitation


393,5


289,2



715,1


469,7


Flux de trésorerie liés aux activités d'investissement











Acquisitions d'entreprises 


(10,8)


(11,1)



(10,8)


(34,6)


Dispositions d'entreprises


-


(0,9)



-


260,7


Acquisitions d'immobilisations 


(106,7)


(114,9)



(186,7)


(254,7)


Acquisitions d'actifs incorporels


(48,0)


(306,9)



(150,8)


(358,1)


Produit de l'aliénation d'éléments d'actif


0,7


0,1



2,2


2,7


Autres 


(2,3)


(5,9)



(2,9)


(7,2)


Flux de trésorerie utilisés pour les activités d'investissement


(167,1)


(439,6)



(349,0)


(391,2)


Flux de trésorerie liés aux activités de financement











Variation nette des emprunts bancaires 


4,0


(6,0)



(8,8)


(2,9)


Variation nette des facilités de crédit renouvelable


(82,3)


210,7



(135,2)


30,0


Remboursement de la dette à long terme 


(0,3)


(4,1)



(0,6)


(8,0)


Remboursement d'obligations locatives


(10,9)


(10,6)



(20,5)


(20,5)


Règlement de contrats de couverture 


(0,8)


(0,8)



(0,8)


(0,8)


Émission d'actions catégorie B


-


-



-


2,7


Rachat d'actions catégorie B


(61,5)


-



(95,6)


(39,5)


Dividendes 


(101,2)


(42,9)



(101,2)


(42,9)


Dividendes payés à des participations ne donnant pas le contrôle


-


-



(0,2)


-


Flux de trésorerie (utilisés pour) générés par les activités de financement


(253,0)


146,3



(362,9)


(81,9)













Flux de trésorerie (utilisés pour) générés par les activités poursuivies


(26,6)


(4,1)



3,2


(3,4)













Flux de trésorerie générés par (utilisés pour) les activités abandonnées


7,8


1,6



7,8


(0,7)













Espèces et quasi-espèces au début de la période


43,8


19,7



14,0


21,3


Espèces et quasi-espèces à la fin de la période


25,0

$

17,2

$


25,0

$

17,2

$












Les espèces et quasi-espèces se composent comme suit











   Espèces


20,3

$

5,7

$


20.3

$

5,7

$

   Quasi-espèces


4,7


11,5



4.7


11,5




25,0

$

17,2

$


25.0

$

17,2

$























Intérêts et impôts présentés dans les activités d'exploitation











Intérêts payés en espèces


118,3

$

110,7

$


157,2

$

157,8

$

Impôts payés en espèces (déduction faite des remboursements) 


(0,1)


42,1



22,9


180,8


 

QUÉBECOR INC. 







BILANS CONSOLIDÉS 














(en millions de dollars canadiens) 







(non audités)


30 juin



31 décembre




2020



2019
















Actif














Actif à court terme







Espèces et quasi-espèces 


25,0

$


14,0

$

Débiteurs 


552,5



548,0


Actifs liés à des contrats 


156,2



160,3


Impôts sur le bénéfice 


7,8



19,1


Stocks 


215,5



240,4


Autres éléments d'actif à court terme


119,8



121,2




1 076,8



1 103,0









Actif à long terme







Immobilisations 


3 309,2



3 415,9


Actifs incorporels


1 472,0



1 444,0


Écart d'acquisition 


2 692,9



2 692,9


Actifs liés au droit d'utilisation


132,3



110,4


Instruments financiers dérivés


902,9



679,8


Impôts différés


37,6



31,2


Autres éléments d'actif 


264,2



248,7




8 811,1



8 622,9


Total de l'actif


9 887,9

$


9 725,9

$








Passif et capitaux propres














Passif à court terme







Emprunts bancaires 


20,6

$


29,4

$

Créditeurs, charges à payer et provisions


747,4



809,6


Revenus différés


337,0



332,7


Impôts sur le bénéfice


91,3



4,2


Tranche à court terme de la dette à long terme 


5,4



57,2


Tranche à court terme des obligations locatives


32,0



31,3




1 233,7



1 264,4









Passif à long terme







Dette à long terme 


6 000,5



5 900,3


Instruments financiers dérivés 


-



2,1


Débentures convertibles


150,0



150,0


Obligations locatives


125,1



106,6


Impôts différés


833,9



859,2


Autres éléments de passif 


374,9



371,2




7 484,4



7 389,4


Capitaux propres







Capital-actions 


1 037,3



1 055,9


Surplus d'apport


17,4



17,4


Bénéfices non répartis (déficit)


96,6



(31,7)


Cumul des autres éléments du résultat global


(71,3)



(64,1)


Capitaux propres attribuables aux actionnaires


1 080,0



977,5


Participations ne donnant pas le contrôle


89,8



94,6




1 169,8



1 072,1









Total du passif et des capitaux propres


9 887,9

$


9 725,9

$

 

SOURCE Québecor


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 00:00
Compte tenu de l'augmentation des cas de COVID-19, les inquiétudes concernant la santé mentale et l'économie ont poussé les chefs d'entreprise français à adapter leur activité et leur vie privée de façon à établir à l'avenir un équilibre entre la vie...

30 sep 2020
Voici l'agenda public du premier ministre du Québec, M. François Legault, pour ce 1er octobre 2020. Veuillez noter que celui-ci peut changer sans préavis.   Période des questions et réponses orales Heure :  10 h Lieu : Salon Bleu Assemblée nationale...

30 sep 2020
Le 15 septembre 2020, la 75e session de l'Assemblée générale des Nations Unies s'est ouverte. Les leaders mondiaux demandent à ce que des efforts soient déployés pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD), une vision commune pour...

30 sep 2020
JetSupport, en partenariat avec PAL Aerospace, est heureux d'avoir obtenu un contrat pour fournir et soutenir des avions et des services de surveillance maritime pour les gardes-côtes néerlandais. Dans le cadre de ce nouveau contrat, exécuté sous...

30 sep 2020
Le Conseil des ministres a procédé aujourd'hui au renouvellement du mandat de Mme Manuelle Oudar à titre de présidente du conseil d'administration et chef de la direction de la Commission des normes, de l'équité et de la santé et sécurité du travail...

30 sep 2020
À l'heure du reconfinement dans les zones rouges frappées par la deuxième vague de la COVID-19, la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) et ses fédérations du réseau scolaire, la Fédération des syndicats de l'enseignement , la Fédération du...



Communiqué envoyé le 6 août 2020 à 06:00 et diffusé par :