Le Lézard
Classé dans : Santé, Le Covid-19

Formation des inhalothérapeutes - L'OPIQ et le CMQ réclament un baccalauréat


MONTRÉAL, le 5 août 2020 /CNW Telbec/ - L'Ordre professionnel des inhalothérapeutes du Québec (OPIQ), en collaboration avec le Collège des médecins du Québec (CMQ), a déposé un mémoire à l'Office des professions du Québec dans lequel une réforme de la formation des inhalothérapeutes est réclamée. Les deux ordres professionnels considèrent que la formation initiale, qui est actuellement un diplôme d'études collégiales, doit être bonifiée, compte tenu de la complexité des tâches effectuées par les inhalothérapeutes. Ils demandent ainsi qu'un baccalauréat en inhalothérapie soit mis en place, dès la rentrée scolaire 2021.

Fruit d'une concertation inédite entre l'OPIQ et le CMQ, le mémoire intitulé Rehaussement de la formation initiale des inhalothérapeutes du Québec est soumis dans le cadre du nouveau processus d'analyse mis en place en janvier 2019. Il s'agit d'une nouvelle étape dans le rehaussement de la formation initiale des inhalothérapeutes, qui est discuté avec le gouvernement depuis plus de 20 ans et qui a été déclaré prioritaire en 2008.

Alors que la population québécoise est vieillissante, que les maladies chroniques augmentent et que de plus en plus de personnes présentent des situations complexes de comorbidités comprenant des troubles respiratoires, l'OPIQ et le CMQ estiment qu'il est désormais incontournable d'aller de l'avant et que tout report supplémentaire serait jugé inacceptable. En effet, le rehaussement de la formation des inhalothérapeutes est nécessaire afin d'outiller les futures cohortes à acquérir le jugement clinique indispensable à l'accomplissement sécuritaire de l'ensemble de leurs activités professionnelles, dans les situations de plus en plus complexes auxquelles ils sont confrontés, notamment en soins cardiorespiratoires et critiques.

Selon l'OPIQ et le CMQ, cette réforme, qui répond à l'ensemble des préoccupations des parties prenantes, serait la plus facile à mettre en place, puisqu'elle s'inscrirait dans le format connu des baccalauréats dans le domaine de la santé et que plusieurs cours qui composeraient un éventuel baccalauréat en inhalothérapie sont déjà offerts dans d'autres cursus d'enseignement.

Citations

«?Alors que la lutte contre la COVID-19 a mis en évidence le rôle crucial des inhalothérapeutes dans l'organisation des soins en situation critique, il est plus que jamais nécessaire de procéder au rehaussement au niveau de baccalauréat de leur formation afin que ces professionnels de la santé soient en mesure de répondre aux besoins évolutifs des clientèles vulnérables au Québec.?»

Jocelyn Vachon, président de l'Ordre professionnel des inhalothérapeutes du Québec

«?En plus d'améliorer la qualité des soins offerts au Québec, notamment en milieux de soins critiques, et de renforcer la protection du public, cette solution permettrait d'améliorer le fonctionnement des équipes multidisciplinaires dispensant des soins avancés avec des équipements de pointe.?»

-  Dr Mauril Gaudreault, président du Collège des médecins du Québec

À propos de l'Ordre professionnel des inhalothérapeutes du Québec
L'Ordre professionnel des inhalothérapeutes du Québec a pour mission la protection du public, en assurant à la population québécoise des soins cardiorespiratoires sécuritaires et de qualité. L'OPIQ tient également un rôle central dans la promotion de la santé et la prévention de la maladie. Il regroupe plus de 4?000 inhalothérapeutes, des cliniciens avec une expertise confirmée en santé cardiorespiratoire, qui travaillent principalement au sein des établissements publics de santé du Québec. Pour plus de renseignements au sujet de l'OPIQ, consultez son site Internet au www.opiq.qc.ca.

À propos du Collège des médecins du Québec
Le Collège des médecins du Québec est l'ordre professionnel des médecins québécois. Sa mission : une médecine de qualité au service du public.

SOURCE Ordre professionnel des inhalothérapeutes du Québec (OPIQ)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 13:50
Les membres de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) manifestent aujourd'hui dans plusieurs régions du Québec alors qu'ils et elles sont sans convention collective depuis le 31 mars. « Notre...

à 13:31
Allergan Inc., une société d'AbbVie, collabore étroitement avec Santé Canada afin de retirer volontairement FIBRISTALMD (acétate d'ulipristal en comprimés à 5 mg) à l'échelle du Canada. Après un examen des bienfaits et des risques associés à...

à 13:07
Les coprésidentes du Comité consultatif spécial fédéral, provincial et territorial sur l'épidémie de surdoses d'opioïdes, à savoir la Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada, et la Dre Jennifer Russell, médecin...

à 13:00
Son Excellence la très honorable Julie Payette, gouverneure générale du Canada, accueillera la Dre Jan Christilaw, O.C., pour une conversation en direct qui se déroulera le jeudi 1er octobre 2020, à 13 h 30 HAE. La conversation durera 30 minutes et...

à 12:57
Quinze grands créateurs canadiens sont prêts à révéler leur vision d'un avenir sans cancer du sein lors de la toute première projection virtuelle du Bal masqué de la 17e Collection Cashmere...

à 12:30
Le Collège des médecins du Québec a présenté aujourd'hui, devant la Commission des relations avec les citoyens, son mémoire portant sur le projet de loi no 56, Loi visant à reconnaître et à soutenir les personnes proches aidantes et modifiant...



Communiqué envoyé le 5 août 2020 à 07:00 et diffusé par :