Le Lézard
Classé dans : Science et technologie, Santé, Le Covid-19
Sujet : Product/Service

L'essai clinique sur le RLF-100 (aviptadil) a démontré un rétablissement rapide des cellules pulmonaires de l'homme suite à une insuffisance respiratoire et à l'inhibition de la réplication virale du SARS-CoV-2


NeuroRx, Inc. et Relief Therapeutics Holdings AG (SIX : RLF, OTC : RLFTF), « Relief », ont annoncé aujourd'hui que la prise de RLF-100 (aviptadil) a permis un rétablissement rapide chez la plupart des patients atteints de Covid-19 les plus gravement malades, en insuffisance respiratoire. En parallèle, des chercheurs indépendants ont signalé qu'aviptadil bloquait la réplication virale du SARS-CoV-2 dans les cellules pulmonaires et les monocytes de l'homme.

Le RLF-100 a reçu la désignation Fast Track (procédure accélérée) de la FDA et est en cours de développement en tant que contre-mesure médicale à une menace concrète, en coopération avec les National Institutes of Health (Instituts américains de la santé) et d'autres agences fédérales. Des recherches supplémentaires seront réalisées.

Le premier rétablissement clinique rapide à être signalé dans le cadre d'une procédure IND d'utilisation d'urgence a été fait par des docteurs du Houston Methodist Hospital. Selon ce rapport, un homme de 54 ans a contracté le Covid-19 alors qu'il était traité pour le rejet d'une double greffe pulmonaire et a pu respirer sans l'assistance d'un ventilateur après quatre jours de traitement.1 Des résultats similaires ont ensuite été observés chez 15 patients supplémentaires bénéficiant d'un traitement IND d'utilisation d'urgence et d'un protocole d'accès élargi de la FDA, ces dispositions étant accessibles aux patients trop malades pour être admis à l'essai de Phase 2/3 de la FDA en cours.

Chez certains patients atteints de Covid-19 en phase aiguë, les manifestations de pneumonite classique par rayons X ont rapidement disparu, le taux d'oxygénation dans le sang s'est amélioré, et l'on a observé une diminution moyenne de 50 % ou plus des marqueurs laboratoires associés à l'inflammation liée au Covid-19.2 clinicaltrials.gov NCT04311697.

Les résultats cliniques pourraient s'appuyer sur la preuve que le VIP inhibe la réplication virale du SARS-CoV-2 dans les cellules pulmonaires et les cellules immunitaires (monocytes) de l'homme. Ces conclusions ont été publiées par des chercheurs brésiliens dans un laboratoire de bioconfinement de niveau 4.3 Ces mêmes chercheurs ont publié une étude cas-témoins, qui montrent que les patients ayant survécu au Covid-19 après avoir été placés sous ventilateur présentaient des taux de VIP sanguin nettement plus élevés que les patients décédés à la suite d'une insuffisance respiratoire.

« Aucun autre agent antiviral n'a permis de rétablissement rapide probant après une infection virale, ou démontré une inhibition de la réplication virale en laboratoire », a déclaré le professeur Jonathan Javitt, PDG et président de NeuroRx. « Nous réalisons des essais contre placebo pour voir si les résultats observés dans le cadre des études rétrospectives ouvertes seront confirmés chez les patients moins malades atteints d'une insuffisance respiratoire liée au Covid. Notre comité indépendant de surveillance des données réalisera dans le courant du mois une analyse intermédiaire de ces données. »

À propos du VIP dans le cas de lésions pulmonaires

Le polypeptide intestinal vasoactif (VIP) a été découvert par feu le Docteur Sami Said en 1970. Bien qu'il ait été identifié pour la première fois dans le tractus intestinal, on sait aujourd'hui que le VIP est produit dans tout l'organisme et qu'il se concentre principalement dans les poumons. Plus de 100 études révisées par des pairs ont montré que le VIP présente une puissante activité anti-inflammatoire/anti-cytokine dans des modèles animaux de détresse respiratoire, de lésions pulmonaires graves et d'inflammation. Plus important encore, 70 % du VIP dans le corps est lié à une cellule rare du poumon, la cellule alvéolaire de type II, qui est essentielle à la transmission de l'oxygène au corps. Le VIP est utilisé en toute sécurité chez l'homme depuis 20 ans dans le cadre de multiples essais chez l'homme pour la sarcoïdose, la fibrose pulmonaire, l'asthme/allergie et l'hypertension pulmonaire.

Les décès liés au Covid-19 sont principalement dus à une insuffisance respiratoire. Cependant, avant cette phase aiguë, il existe des preuves d'une infection virale précoce des cellules alvéolaires de type II. Ces cellules sont connues pour avoir une forte concentration de récepteurs ACE2 (enzyme de conversion de l'angiotensine II), qui servent de voie d'entrée au SARS-CoV-2 dans les cellules. Il a été démontré que les coronavirus se répliquent dans les cellules alvéolaires de type II, mais pas dans les cellules de type I, plus nombreuses.2 Ces mêmes cellules alvéolaires de type II présentent de fortes concentrations de récepteurs VIP à leur surface, ce qui a donné lieu à l'hypothèse selon laquelle le VIP pourrait protéger ces cellules contre les lésions.

La lésion des cellules alvéolaires de type II est un mécanisme de plus en plus plausible de la progression du Covid-19 (Mason 2020). Ces cellules spécialisées régénèrent les cellules de type I, plus nombreuses, qui tapissent les poumons. Plus important encore, les cellules de type II fabriquent un surfactant qui enrobe le poumon et qui est crucial pour l'échange d'oxygène. À l'exception du RLF-100, aucun traitement actuellement proposé pour le Covid-19 ne cible spécifiquement ces cellules de type II vulnérables.

À propos du RLF-100

Le RLF-100 (aviptadil) est une formulation brevetée de polypeptide intestinal vasoactif (VIP) qui a été développé sur la base des travaux originaux du Docteur Said et a été approuvé à l'origine pour des essais sur l'homme par la FDA en 2001 et l'Agence européenne des médicaments en 2005. Le VIP est principalement concentré dans le poumon et est connu pour protéger contre une variété de cytokines inflammatoires. Prédécesseur de Relief, Mondo Biotech a reçu de la FDA la désignation de médicament orphelin en 2001 pour l'aviptadil pour le traitement du syndrome de détresse respiratoire aiguë, et en 2005 pour le traitement de l'hypertension artérielle pulmonaire. L'Agence européenne des médicaments a attribué la désignation de médicament orphelin à Mondo en 2006 pour le traitement des lésions pulmonaires aiguës et en 2007 pour le traitement de la sarcoïdose. La FDA et l'EMA ont toutes deux attribué à l'aviptadil des autorisations de nouveau médicament expérimental pour des essais chez l'homme.

À propos de RELIEF THERAPEUTICS Holding AG

Le groupe de sociétés Relief se concentre principalement sur des projets au stade clinique basés sur une solide base scientifique ou sur des molécules d'origine naturelle (peptides et protéines) ayant déjà fait l'objet d'essais cliniques et d'utilisation chez les patients humains. Relief concentre actuellement ses efforts sur le développement de nouveaux traitements contre les pathologies respiratoires.

Relief Therapeutics bénéficie des désignations de médicament orphelin de la Food and Drug Administration américaine et de l'Union européenne pour l'utilisation du VIP dans le traitement du SDRA, de l'hypertension pulmonaire et de la sarcoïdose. Relief Therapeutics détient également un brevet américain1 pour le RLF-100 et les procédés de fabrication exclusifs pour sa synthèse.

RELIEF THERAPEUTICS Holding AG est cotée à la Bourse suisse SIX sous le symbole RLF.

À propos de NeuroRx, Inc.

NeuroRx s'appuie sur plus de 100 ans d'expérience collective en matière de développement de médicaments et est dirigé par d'anciens cadres supérieurs de Johnson & Johnson, Eli Lilly, Pfizer et AstraZeneca, PPD. En plus de son travail sur le RLF-100, NeuroRx a obtenu la désignation de thérapie innovante et un protocole d'accord spécial pour développer le NRX-101 pour le traitement de la dépression bipolaire suicidaire, qui fait actuellement l'objet d'essais de Phase 3. Son conseil d'administration et ses conseillers comprennent Mme Sherry Glied, ancienne secrétaire adjointe du département américain de la santé et des services sociaux, M. Chaim Hurvitz, ancien président du groupe international Teva, le lieutenant général HR McMaster, 23e conseiller à la sécurité nationale, Wayne Pines, ancien commissaire associé de la Food and Drug Administration des États-Unis, le juge Abraham Sofaer et Daniel Troy, ancien conseiller juridique en chef de la Food and Drug Administration des États-Unis.

Avis de non-responsabilité : Cette communication contient, expressément ou implicitement, certaines déclarations prospectives concernant RELIEF THERAPEUTICS Holding AG, NeuroRx, Inc. et leurs activités. Ces déclarations impliquent certains risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats, la situation financière, les performances ou les accomplissements réels de RELIEF THERAPEUTICS Holding AG et/ou de NeuroRx, Inc. pourraient être significativement différents des résultats, performances ou accomplissements futurs exprimés ou sous-entendus dans ces déclarations prospectives. RELIEF THERAPEUTICS Holding AG fournit cette communication à la date d'aujourd'hui et ne s'engage pas à mettre à jour les déclarations prospectives contenues dans ce document à la suite de nouvelles informations, d'événements futurs ou autres.


1 US 8,178,489 Formulation pour aviptadil


1 Youssef, J.G.; Zahiruddin, F.; Al-Saadi, M.; Yau, S.; Goodarzi, A.; Huang, H.J.; Javitt, J.C. Brief Report: Rapid Clinical Recovery from Critical COVID-19 with Respiratory Failure in a Lung Transplant Patient Treated with Intravenous Vasoactive Intestinal Peptide . Pré-impressions 2020, 2020070178 (doi: 10.20944/preprints202007.0178.v1). https://www.preprints.org/manuscript/202007.0178/v1
2 http://ssrn.com/abstract=3665228.
3 Temerozo JR, Sacramenta Q, Fintelman-Rodriques N, et. al. The neuropeptides VIP and PACAP inhibit SARS-CoV-2 replication in monocytes and lung epithelial cells, decrease the production of proinflammatory cytokines, and VIP levels are associated with survival in severe Covid-19 patients doi: https://doi.org/10.1101/2020.07.25.220806. https://www.biorxiv.org/content/10.1101/2020.07.25.220806v2.full

Le texte du communiqué issu d'une traduction ne doit d'aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d'origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 10:05
L'Organisation des Nations Unies fondée par 51 États signataires à la fin de la Seconde Guerre mondiale, regroupe désormais 193 pays. Alors qu'elle célèbre son 75e anniversaire, l'organisation et le multilatéralisme qu'elle représente font face à des...

à 10:05
L'Association canadienne de la construction (ACC) vient de lancer sa campagne Le talent a sa place ici qui vise à encourager un plus grand nombre de Canadiens à envisager une carrière dans la construction....

à 10:00
Des ministres et des fonctionnaires du gouvernement du Canada tiendront une conférence de presse afin de fournir une mise à jour sur la maladie à coronavirus (COVID-19). Les fonctionnaires du gouvernement du Canada tiendront aussi une séance...

à 09:05
Le réseau 5G de Rogers, propulsé par Ericsson, s'étend et englobe maintenant plus de 60 villes et municipalités, dont Ajax, Burlington, Grimsby, Oakville et Whitby. La technologie du réseau 5G de prochaine génération stimulera la productivité et...

à 09:05
Une majorité de dirigeants d'entreprise du Canada considère que les effets de la pandémie de COVID-19 sont le principal frein à l'essor économique du pays, selon un nouveau sondage mené pour Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada)....

à 09:00
UNICEF Canada, qui est associé depuis longtemps à la tirelire orange de l'Halloween, lance sa nouvelle campagne repensée pour célébrer cette fête pendant la pandémie de COVID-19 : le Marchethon UNICEF de l'Halloween....



Communiqué envoyé le 4 août 2020 à 00:10 et diffusé par :