Le Lézard
Sujets : Sans buts lucratifs, Nouveaux produits et services, Religion, Plaidoyer (politique)

Le Président ukrainien Volodymyr Zelensky soutient la construction du Centre commémoratif de l'Holocauste de Babi Yar ; le comité de travail sera dirigé par Andriy Yermak, chef de l'Administration présidentielle


Le président Volodymyr Zelensky a déclaré aux membres du conseil de surveillance du Centre commémoratif de l'Holocauste de Babi Yar : « L'établissement de ce centre commémoratif est extrêmement important pour notre pays »

KIEV, Ukraine, 31 juillet 2020 /PRNewswire/ -- Lors d'une réunion en ligne concernant la construction du futur Centre commémoratif de l'Holocauste de Babi Yar dans la ville de Kiev, le Président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré au Conseil de surveillance du centre qu'il soutenait sa construction : 

President of Ukraine, Volodymyr Zelensky (Photo credit: The Presidential Office of Ukraine)

« L'établissement de ce centre commémoratif est extrêmement important pour notre pays. Son histoire contient de nombreuses pages tragiques. Mais nous devons les garder à l'esprit et en parler aux générations à venir. De tels moments devraient rester dans l'histoire de l'Ukraine. Ils sont dans nos conversations, dans notre mémoire, dans les livres. Ce serait une très bonne chose que ce projet prenne vie et que nous construisions l'histoire avec vous. » 

Le Président Zelensky a également souligné l'importance de se souvenir des « Justes parmi les Nations » ukrainiens, qui ont sauvé des Juifs pendant l'Holocauste.

Dans le cadre de cette réunion importante, les participants ont convenu de constituer un comité de travail, dirigé par Andriy Yermak, chef de l'Administration présidentielle. Ce comité coordonnera les travaux de construction du centre commémoratif ainsi que les préparatifs du 80e anniversaire du massacre de Babi Yar.

Ronald Lauder, membre du conseil de surveillance et président du Congrès juif mondial, a souligné que le centre commémoratif devra donner aux visiteurs une réponse claire à la question de l'antisémitisme et attirer l'attention du monde sur Babi Yar.

Ronald Lauder a déclaré : « Trois générations connaissent l'histoire de l'Holocauste et presque tout le monde sait ce qu'il s'est passé à Auschwitz, mais l'histoire de Babi Yar reste quasiment inconnue par les jeunes. Il est essentiel que les gens se rendent à Kiev pour visiter le Centre commémoratif de Babi Yar afin de comprendre les événements qui s'y sont déroulés. Nous avons aujourd'hui la possibilité de faire quelque chose de fantastique. Plus il y aura de gens qui savent ce qui s'est passé à Babi Yar, mieux sera le monde. »

Natan Sharansky, directeur du Conseil de surveillance, a indiqué que l'histoire de Babi Yar n'est pas seulement importante pour le peuple juif, car il s'agit également du site où d'autres nationalités ont péri, en particulier des Ukrainiens, des Biélorusses et des Polonais.

Natan Sharansky a déclaré : « Cette initiative n'est pas seulement un monument, mais c'est aussi un centre commémoratif crucial, avec un musée et un centre de recherche, contribuant à élever le degré de tolérance au sein de la société et jouant un rôle essentiel dans le positionnement de l'Ukraine dans le monde.  Ces institutions à travers le monde sont établies en partenariat avec l'État et soutenues par ses hauts fonctionnaires. »

Le premier Président de l'Ukraine (1991-1994), Leonid Kravtchouk, qui a également rejoint le Conseil de surveillance, a souligné que le futur Centre commémoratif constituera un symbole historique indiscutable. « Ce projet est intéressant, important et très complet. Il fera partie de l'histoire. Le massacre de Babi Yar fut une terrible tragédie et c'est pourquoi nous devons créer un souvenir inégalé de cet événement et donner vie au meilleur projet possible. »

L'ancien ministre des Affaires étrangères et vice-Chancelier de l'Allemagne (1998-2005) Joschka Fischer, également membre du Conseil de surveillance, a commenté : « Pour mon pays, il est très important de ne pas oublier et de tout faire pour préserver la mémoire de l'Holocauste et de ce terrible crime. »

En septembre 1941, quelques jours seulement après l'occupation de Kiev par les Nazis, environ 34 000 Juifs de la ville furent conduits au ravin de Babi Yar et exécutés sur une période de deux jours. D'autres massacres furent également perpétrés au même endroit par la suite, tuant des victimes d'autres minorités et nationalités.

Le Centre commémoratif de l'Holocauste de Babi Yar rendra respectueusement hommage aux victimes de cette tragédie et encouragera l'humanisation de la société en préservant la mémoire et en étudiant l'histoire de l'Holocauste.

À propos du Centre commémoratif de l'Holocauste de Babi Yar

Le Centre commémoratif de l'Holocauste de Babi Yar est une organisation caritative non gouvernementale dont l'objectif est de préserver et de cultiver la mémoire de l'Holocauste et du massacre de Babi Yar en Ukraine en transformant la région de Babi Yar en lieu de commémoration. La mission de la Fondation est de rendre dignement hommage à la mémoire des victimes de ce massacre et de contribuer à l'humanisation de la société en préservant et en étudiant l'histoire de l'Holocauste.

Photo - https://mma.prnewswire.com/media/1222366/President_Ukraine_Volodymyr_Zelensky.jpg



Communiqué envoyé le 31 juillet 2020 à 13:08 et diffusé par :