Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Le Covid-19
Sujet : Restructuration / Refonte de capital

SNC-Lavalin annonce la transformation du secteur Ressources


De nouvelles activités compléteront les Services d'ingénierie, avec une rentabilité prévue en 2021

MONTRÉAL, le 31 juill. 2020 /CNW Telbec/ - Le Groupe SNC-Lavalin inc. (TSX: SNC) annonce qu'il est en train de transformer son secteur Ressources dans le but de se concentrer sur une offre de services dans un nombre limité de marchés principaux existants, activités qui compléteront les capacités générales de la Société en matière de services d'ingénierie et la stratégie associée et devraient permettre au secteur Ressources de renouer avec la rentabilité en 2021.

La Société avait déjà annoncé en juillet 2019 qu'elle explorerait toutes les options relativement au secteur Ressources, dans le cadre de sa décision d'abandonner les contrats clé en main à prix forfaitaire pour se concentrer sur ses grandes forces en matière de services d'ingénierie. Elle a achevé depuis un examen stratégique du secteur Ressources, qui a abouti à la décision de transformer ces opérations de manière à se centrer uniquement sur les éléments rentables du secteur en vendant ou fermant les installations non primaires et en se retirant de plusieurs régions.

Les nouvelles activités de services du secteur Ressources offriront des services ciblés qui devraient, selon les attentes de la direction, être rentables en 2021. D'ici la fin de 2020, le volet Projets du secteur Ressources sera presque entièrement réduit et les contrats clé en main à prix forfaitaire connexes seront principalement achevés.

Faits saillants

« Notre décision visant à transformer et redéfinir les services offerts dans le domaine des ressources est l'aboutissement d'une analyse stratégique approfondie de l'ensemble de nos activités du secteur Ressources. Comme les projets clé en main à prix forfaitaire seront en grande partie achevés d'ici la fin de l'année, le moment est bien choisi pour transformer et redéfinir nos activités de services, qui, à notre avis, peuvent être rentables de façon indépendante et compléter les autres activités de SNCL Services d'ingénierie », a déclaré Ian L. Edwards, président et chef de la direction de SNC-Lavalin. « Nous sommes confiants à l'idée d'aller de l'avant avec les activités de services du secteur Ressources et le potentiel pour ce qui est d'ajouter une valeur réelle à nos services professionnels et à nos capacités de gestion de projets dans l'ensemble des secteurs de service et des marchés essentiels. »

La voie de la rentabilité

La direction prévoit qu'en menant à bien la mise en place d'une nouvelle offre de services transformée, le secteur Ressources devrait posséder la capacité, l'ampleur et le potentiel de marché nécessaires pour être une composante rentable et attrayante de SNCL Services d'ingénierie et pour gagner des marges bénéficiaires au fil du temps, comme attendu des autres secteurs de la Société.

« Après les défis que nous avons dû relever au cours de la dernière période, nous sommes très motivés par la perspective qui s'offre à nous de redéfinir et remodeler nos activités des services, qui seront différentes à mesure que nous quitterons les régions non primaires, et de nous concentrer sur les principaux marchés des Amériques et du Moyen-Orient. Nous avons déjà pris des mesures claires en vue de cibler nos services dans les secteurs du pétrole et du gaz et de l'exploitation minière, en réduisant les frais généraux et passant en revue tous les aspects de nos activités afin de déterminer et consolider les domaines dans lesquels nous avons une expertise que nos clients valorisent et qui nous permettent d'offrir des services durables et rentables. Je tiens à remercier à la fois les membres de l'équipe pour leur contribution inestimable aux processus d'analyse et de prise de mesures préliminaires et nos clients pour le soutien apporté à notre nouvelle orientation fondée sur la transformation de nos activités et l'amélioration de nos services », a conclu Craig Muir, président, Ressources, SNC-Lavalin.

On s'attend à atteindre le seuil de rentabilité selon le RAII sectoriel ajusté (1) au cours du premier semestre de 2021 et à ce que l'opération soit rentable tout au long de l'année 2021. La voie de la rentabilité des activités de services du secteur Ressources est toute tracée en raison d'une combinaison de facteurs notamment la réduction importante des frais généraux, qui devraient diminuer de 50 % par rapport à 2019 d'ici la fin de 2020, et d'un autre 25 % d'ici la fin de 2021.

La restructuration des opérations entraînera des coûts ponctuels prévus de 50 à 60 millions $ environ, dont 30 millions $ seront comptabilisés au deuxième trimestre de 2020. À la suite de ce remaniement, on s'attend à ce que le secteur Ressources présente un RAII sectoriel ajusté (1) trimestriel négatif de 15 à 25 millions $ pour les derniers trimestres de 2020. 

Base pour les perspectives financières des activités de services du secteur Ressources

Les perspectives financières des activités de services du secteur Ressources fournies dans les présentes sont fondées sur les hypothèses et les méthodes décrites précédemment et dans le rapport de gestion du deuxième trimestre de 2020 de la Société à la rubrique « Comment nous établissons le budget et nos prévisions à l'égard des résultats »; et la rubrique « Énoncés prospectifs » ci-dessous et sont assujetties aux risques et incertitudes énoncés aux présentes et dans le rapport de gestion du rapport annuel 2019 et dans celui du deuxième trimestre 2020 de la Société, décrits plus en détail dans les documents d'information publiés par la Société.




1

Suppose le niveau actuel des produits et des activités de SNC-Lavalin et suppose et met en oeuvre le plan de transformation du secteur Ressources annoncé dans le présent communiqué.

Mesures financières non conformes aux IFRS et autres mesures conformes aux IFRS

Les résultats financiers de la Société sont préparés conformément aux IFRS. Cependant, la mesure financière non conforme aux IFRS soit le RAII sectoriel ajusté est utilisée par la Société dans ce communiqué de presse. Cette mesure non conforme aux IFRS est expliquée plus en détail ci-dessous et dans la section 9 du rapport de gestion de SNC-Lavalin du deuxième trimestre 2020, déposé auprès des autorités de règlementation des valeurs mobilières au Canada, disponible sur SEDAR au www.sedar.com et sur le site Internet de la Société à l'adresse www.snclavalin.com, sous la rubrique « Investisseurs ». Les mesures financières non conformes aux IFRS n'ont pas de définition normalisée en vertu des IFRS et pourraient donc ne pas être comparables aux mesures semblables présentées par d'autres émetteurs. La direction est d'avis que, en plus des mesures conventionnelles préparées conformément aux IFRS, ces mesures financières non conformes aux IFRS permettent de mieux comprendre les résultats financiers de la Société et certains investisseurs pourraient utiliser ces informations pour évaluer le rendement de la Société d'une période à l'autre. Cependant, ces mesures financières non conformes aux IFRS comportent certaines limites et ne devraient pas être considérées séparément ni comme un substitut aux mesures de rendement préparées en vertu des IFRS.

(1) Le RAII sectoriel ajusté correspond aux produits attribués au secteur pertinent moins i) les coûts directement liés aux activités, ii) les frais de vente, généraux et administratifs directs et iii) les frais de vente, généraux et administratifs corporatifs qui sont attribués aux secteurs. Le RAII sectoriel ajusté est la mesure utilisée par la direction pour évaluer le rendement des secteurs d'exploitation de la Société, en plus de donner aux investisseurs une indication de la rentabilité de chaque secteur, car il ne comprend pas l'incidence d'éléments dont qui ne reflètent pas, selon la direction, les opérations sous-jacentes des secteurs. Cette mesure financière facilite également l'évaluation du rendement des activités de la Société d'une période à l'autre. Les charges qui ne sont pas attribuées aux secteurs de l'entreprise sont : certains frais de vente, généraux et administratifs corporatifs qui ne sont pas directement associés à des projets ou à des secteurs, la perte de valeur découlant des pertes de crédit attendues, le gain (la perte) découlant des actifs (passifs) financiers à la juste valeur par le biais du résultat net, les coûts de restructuration, la perte de valeur du goodwill, la perte de valeur d'immobilisations incorporelles liées aux regroupements d'entreprises, les coûts liés aux acquisitions et les coûts d'intégration, l'amortissement des immobilisations incorporelles liées aux regroupements d'entreprises, la charge liée au règlement des accusations fédérales (SPPC), et les gains (pertes) sur cessions d'activités de SP&GP et d'investissements de Capital (ou ajustements des gains ou des pertes sur ces cessions), les charges financières nettes et l'impôt sur le résultat. De plus, il convient de noter que l'élément suivant a été retiré de la liste des éléments exclus du RAII sectoriel ajusté, car il n'y a pas eu d'ajustement de cette nature pour les périodes en cours et celles de l'année précédente : charge nette liée au règlement des recours collectifs de 2012 et frais juridiques associés. Se reporter à la section 4 du rapport de gestion du deuxième trimestre 2020 pour un rapprochement du RAII sectoriel ajusté et du résultat net (perte). Un rapprochement du RAII sectoriel ajusté de SP&GP et de Capital avec le résultat net (perte), tel qu'il est déterminé selon les normes IFRS, est présenté à la note 3 des états financiers consolidés intermédiaires résumés non audités de la Société pour les périodes de trois mois et de six mois, terminées le 30 juin 2020.

Énoncés prospectifs

Dans le présent communiqué de presse et ci-après, le terme « Société » ou le terme « SNC-Lavalin » désigne, selon le contexte, le Groupe SNC-Lavalin inc. et toutes ou certaines de ses filiales ou partenariats, ou le Groupe SNC-Lavalin inc. ou l'une ou plusieurs de ses filiales ou partenariats.

Les énoncés contenus dans le présent communiqué de presse faisant état des budgets, des estimations, des attentes, des prévisions, des objectifs, des prédictions, des projections pour l'avenir ou des stratégies de la Société ou de la direction peuvent être des « énoncés prospectifs » et peuvent être signalés par l'utilisation de verbes ou de termes tels que « anticiper », « s'attendre à », « cible », « cibler », « croire », « devoir », « économie de coûts », « espérer », « estimer », « évaluer », « perspective », « planifier », « pouvoir », « présumer », « prévoir », « projeter », « synergies », ainsi que par l'emploi du conditionnel ou du futur, que la tournure soit négative ou positive et quelle que soit la variante utilisée. Les énoncés prospectifs incluent également toutes les autres affirmations qui ne s'appuient pas sur des faits historiques. Ils comprennent également les énoncés liés aux éléments suivants : i) les dépenses d'investissement futures, les produits, les charges, les bénéfices, les résultats économiques, l'endettement, la situation financière, les pertes et les projets à venir, ii) les stratégies d'affaires et de gestion, l'expansion et la croissance des activités de la Société et iii) les répercussions prévues de la pandémie en cours de COVID-19 sur les activités et ses secteurs opérationnels à présenter ainsi que les éléments d'incertitudes s'y rattachant. Tous ces énoncés prospectifs sont formulés conformément aux règles refuges des lois sur les valeurs mobilières canadiennes applicables. La Société met en garde le lecteur que ces énoncés prospectifs, par leur nature même, comportent des risques et des incertitudes, et que les actions et/ou les résultats réels de la Société pourraient différer significativement de ceux contenus explicitement ou implicitement dans de tels énoncés prospectifs, ou pourraient avoir une incidence sur le degré avec lequel une projection particulière se réalisera. Les énoncés prospectifs sont présentés dans le but d'assister les investisseurs et autres personnes dans la compréhension de certains éléments clés des objectifs, priorités stratégiques, attentes et plans actuels de la Société, ainsi que pour leur permettre d'avoir une meilleure compréhension des activités de la Société ainsi que de l'environnement dans lequel elle prévoit exercer ses activités. Les lecteurs sont mis en garde que de telles informations peuvent ne pas être appropriées pour d'autres usages.

Les énoncés prospectifs formulés dans le présent communiqué de presse sont basés sur certaines hypothèses qui sont jugées raisonnables par la Société en date de ce communiqué. Les hypothèses sont posées tout au long du rapport de gestion annuel de 2019 de la Société (particulièrement dans les sections « Jugements comptables critiques et sources principales d'incertitudes relatives aux estimations » et « Comment nous analysons et présentons nos résultats ») qui ont été mises à jour dans le rapport de gestion du premier et deuxième trimestre de 2020. Si ces hypothèses s'avèrent inexactes, les résultats réels de la Société pourraient différer significativement de ceux contenus explicitement ou implicitement dans de tels énoncés prospectifs. De plus, des facteurs de risque importants pourraient faire en sorte que les hypothèses et estimations de la Société s'avèrent inexactes, et que les actions ou les résultats réels de la Société diffèrent significativement de ceux contenus explicitement ou implicitement dans de tels énoncés prospectifs. Ces facteurs de risque incluent, sans s'y limiter : a) répercussions de la pandémie de COVID-19 et les éléments d'incertitudes s'y rattachant; b) résultats de la nouvelle orientation stratégique de 2019, conjuguée à la réorganisation des activités; c) contrats à prix forfaitaire ou incapacité de la Société à respecter l'échéancier contractuel et les exigences de rendement ou à exécuter les projets de façon efficiente; d) octroi des contrats et calendrier; e) obligations de prestation restant à remplir; f) statut de fournisseur de services auprès d'organismes publics; g) activités mondiales; h) responsabilité en matière nucléaire; i) participation dans des investissements de Capital; j) dépendance envers des tiers; k) coentreprises et partenariats; l) systèmes et données informatiques; m) concurrence; n) responsabilité professionnelle de la Société ou sa responsabilité pour des services déficients; o) indemnités et pénalités pécuniaires relatives aux rapports et aux opinions techniques et professionnels fournis; p) protection d'assurance; q) santé et sécurité; r) compétence du personnel; s) arrêts de travail, négociations syndicales et autres questions relatives à la main-d'oeuvre; t) conditions météorologiques extrêmes et effet des catastrophes naturelles ou autres et crises sanitaires mondiales; u) propriété intellectuelle; v) cession ou vente d'actifs importants; w) incidence des résultats d'exploitation et du niveau d'endettement sur la situation financière; x) liquidités et situation financière; y) endettement; z) garantie aux termes du prêt consenti à SNC-Lavalin Autoroute Holding; aa) dépendance envers les filiales relativement au remboursement de la dette; bb) dividendes; cc) obligations au titre des avantages postérieurs à l'emploi, y compris des régimes de retraite; dd) besoins en fonds de roulement; ee) recouvrement auprès des clients; ff) dépréciation du goodwill et d'autres actifs; gg) issue des réclamations et litiges en cours et futurs; hh) enquêtes en cours et potentielles; ii) règlements; jj) nouvelle règlementation et inconduite ou non-respect des lois anticorruption ou autres lois ou règlements gouvernementaux par un employé, un agent ou un partenaire; kk) réputation de la Société; ll) limites inhérentes au cadre de contrôle de la Société; mm) lois et règlements en matière d'environnement; nn) Brexit; oo) conjoncture économique mondiale et pp) fluctuations dans les prix des marchandises.

La Société met en garde le lecteur que la liste des facteurs qui précède n'est pas exhaustive. Pour plus d'information sur les risques et incertitudes, et sur les hypothèses qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de la Société diffèrent des attentes actuelles, se reporter respectivement aux sections « Risques et incertitudes », « Comment nous analysons et présentons nos résultats » et « Jugements comptables critiques et sources principales d'incertitudes relatives aux estimations » du rapport de gestion 2019 de la Société qui ont été mises à jour dans le rapport de gestion du premier et deuxième trimestre de 2020, déposés auprès des autorités de règlementation des valeurs mobilières au Canada, disponible sur SEDAR au www.sedar.com et sur le site Internet de la Société, www.snclavalin.com, sous la rubrique « investisseurs ».

Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué reflètent les attentes de la Société en date de ce dernier, et sont sujets à changement après cette date. La Société ne s'engage nullement à actualiser publiquement ou à réviser ces énoncés prospectifs, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d'événements futurs ou autres, sauf si les lois ou les règlements applicables l'exigent.

À propos de SNC-Lavalin
Fondée en 1911, SNC-Lavalin est une Société spécialisée en gestion de projet offrant des services professionnels entièrement intégrés et exploitant des bureaux partout dans le monde. SNC-Lavalin rassemble les personnes, les technologies et les données pour façonner et livrer des projets et des concepts de classe mondiale, tout en offrant des solutions novatrices complètes tout au long du cycle de vie des actifs. Notre expertise est vaste - les services-conseils, la cybersécurité et les réseaux intelligents, la conception et l'ingénierie, l'approvisionnement, la gestion de projet et de la construction, l'exploitation et l'entretien, la mise hors service et les investissements de maintien - et nous l'offrons aux clients de quatre secteurs stratégiques, soit de l'ingénierie, conception et gestion de projet (ICGP), des infrastructures, de l'énergie nucléaire et des ressources, appuyés par Capital. Nos gens. Votre réussite. Avec passion. www.snclavalin.com

SOURCE SNC-Lavalin


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 03:00
Le sentiment des dirigeants quant aux perspectives pour les trois prochains mois pour l'économie mondiale s'est amélioré à -16,8 contre -27,7 en mai (dans une fourchette de -50 à +50) La Chine est la première économie couverte par le baromètre à...

à 02:00
Dans le cadre de la stratégie de Cambridge University Press visant à mettre l'accent sur le libre accès, cinq de ses revues seront publiées conjointement avec Hindawi Limited en vertu d'un nouvel accord de publication collaboratif. À partir de...

à 01:05
Regulatory News: Le groupe Vifor Pharma a enregistré une croissance au premier semestre 2020, malgré les conditions difficiles d'accès des patients aux traitements dues à la pandémie de COVID-19. Les prévisions financières 2020 ont été mises à jour...

5 aoû 2020
- Le Seoul International Financial Office (SIFO), un espace dédié aux institutions financières nationales et internationales, sera créé à Yeouido, un haut lieu de la finance en Corée - Suite à l'achèvement du SIFO, Séoul invite les institutions...

5 aoû 2020
Shenzhen Goodix Technology Co. Ltd., un fournisseur de solutions intégrées qui offre des solutions logicielles et matérielles de pointe pour les semi-conducteurs, a annoncé aujourd'hui que ses solutions d'empreintes digitales innovantes ont remporté...

5 aoû 2020
Mercedes-Benz et Contemporary Amperex...



Communiqué envoyé le 31 juillet 2020 à 07:09 et diffusé par :