Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Transport, Vacance et tourisme, Le Covid-19
Sujet : Bénéfices

Air Canada annonce ses résultats pour le deuxième trimestre de 2020


MONTRÉAL, le 31 juillet 2020 CNW Telbec/ - Air Canada a annoncé aujourd'hui des liquidités non soumises à restrictions de 9,120 G$ au 30 juin 2020, chiffre conforme à ses prévisions, contre des liquidités non soumises à restrictions de 7,380 G$ au 31 décembre 2019. Le total des revenus a reculé, passant de 4,738 G$ au deuxième trimestre de 2019 à 527 M$ au deuxième trimestre de 2020, soit une baisse de 4,211 G$ (-89 %). Les revenus tirés du fret ont augmenté de 52 % pour s'établir à 269 M$. La Société a annoncé un BAIIDA1) (bénéfice avant intérêts, impôts et dotation aux amortissements) (compte non tenu des éléments particuliers) négatif de 832 M$ pour le deuxième trimestre de 2020 comparativement au BAIIDA de 916 M$ enregistré au deuxième trimestre de 2019. Air Canada a constaté une perte d'exploitation de 1,555 G$ au deuxième trimestre de 2020, contre un bénéfice d'exploitation de 422 M$ au deuxième trimestre de 2019.

« À l'instar de nombreuses autres grandes sociétés aériennes de par le monde, les résultats d'Air Canada pour le deuxième trimestre confirment les effets dévastateurs et sans précédent de la pandémie de COVID-19 et des restrictions de déplacements, fermetures de frontières et mesures de mise en quarantaine imposées par les autorités gouvernementales, a indiqué Calin Rovinescu, président et chef de la direction d'Air Canada. Au Canada, les restrictions fédérales et interprovinciales comptent parmi les plus strictes du monde. Dans les faits, ces restrictions ont entraîné la cessation de la quasi-totalité des activités du secteur de l'aviation commerciale. Une demande fragile exacerbant la situation, Air Canada a transporté moins de 4 % du nombre de passagers transportés au deuxième trimestre de l'exercice précédent. Dans ce contexte opérationnel pratiquement impossible, je suis extrêmement fier de notre équipe, qui déploie des efforts extraordinaires pour traverser sans encombre cette crise, tirant parti de la solide situation financière ainsi que des nombreux autres atouts que nous avons développés ou acquis au cours de la dernière décennie.

« Depuis la mi-mars, nous avons mobilisé sur les marchés financiers la somme de 5,5 G$ dans le cadre d'opérations de financement en instruments de capitaux propres, instruments d'emprunt et instruments adossés à du matériel volant. De ce fait, au 30 juin, nous disposions de liquidités de plus de 9 G$ pour nous aider à passer à travers la crise de la COVID-19. En outre, nous avons pris la décision stratégique de réduire les dépenses et de préserver les liquidités, en procédant notamment à une importante réduction d'effectif visant les gestionnaires et employés de première ligne, à une compression de 1,3 G$ de nos charges fixes et dépenses d'investissement, au retrait définitif de 79 appareils (soit plus de 30 % du parc aérien principal et du parc aérien d'Air Canada Rouge pris ensemble), à la suspension, pour une durée indéterminée, de certaines lignes intérieures et à la fermeture de certaines escales, outre la réduction de 92 % de notre capacité réseau, calculée en nombre de sièges, pour le trimestre. Il s'agit là de certaines des décisions douloureuses mais nécessaires que nous avons prises afin de stabiliser la situation de la Société et de préserver sa trésorerie en cette période d'incertitude. Nous sommes désormais tournés vers l'avenir en vue de transformer cette épreuve exceptionnelle en une occasion tout aussi exceptionnelle de nous redéfinir comme société aérienne plus petite mais encore plus agile, dotée d'un parc aérien simplifié et rajeuni ainsi que d'une structure de coûts allégée.

« Par-dessus tout, la contraction de près de 90 % du chiffre d'affaires et le recul de plus de 96 % du nombre de passagers que nous annonçons aujourd'hui devraient rendre encore plus manifeste l'urgence pour les autorités gouvernementales du Canada de prendre des mesures raisonnables afin de rouvrir prudemment la frontière et de rétablir l'activité économique. D'autres territoires un peu partout dans le monde sont en train de montrer qu'il est possible de gérer, de manière sécuritaire et responsable, les priorités complémentaires que sont la santé publique, la relance économique ainsi que la préservation et la création d'emplois. C'est pourquoi Air Canada a récemment fait écho au message que nombre de chefs d'entreprises et de dirigeants syndicaux, dont plus de 140 grandes sociétés canadiennes et entreprises spécialisées dans le voyage et le tourisme employant près de trois millions de Canadiens et Canadiennes, ont adressé au gouvernement du Canada afin que ce dernier prenne des mesures prudentes visant à remplacer les restrictions globales de déplacements et les exigences de mise en quarantaine par des mesures ciblées, fondées sur des données éprouvées et tenant compte du contexte actuel.

« En ce qui nous concerne à Air Canada, nous mettons tous nos efforts à poursuivre nos activités et à faire le nécessaire pour un retour concurrentiel à mesure que la pandémie s'estompe. En vue de promouvoir la sécurité des clients et de restaurer leur confiance, nous avons lancé Air Canada SoinPropre+, un programme multidimensionnel complet de biosécurité visant toutes les phases du voyage. En outre, nous avons lentement amorcé la reconstruction de notre réseau, en rappelant un nombre restreint d'employés et en rétablissant de façon sélective les services primés qui ont hissé Air Canada parmi les meilleures sociétés aériennes du monde. Pour tout cela, je tiens à remercier nos employés de leurs efforts et leur dévouement incroyables. Ensemble, nous avons hâte d'accueillir notre clientèle dès son retour », a conclu M. Rovinescu.

Air Canada a pris ou prendra les mesures suivantes à l'égard de la pandémie de COVID-19 :

Service à la clientèle et sécurité

Capacité

Financement et situation de trésorerie

Programme de compression des coûts et de réduction et de report des dépenses d'investissement

Récapitulatif du deuxième trimestre

Air Canada a enregistré une perte nette de 1,752 G$, soit une perte par action - résultat dilué de 6,44 $, contre un bénéfice net de 343 M$, soit un bénéfice par action - résultat dilué de 1,26 $ au deuxième trimestre de 2019.

Au 30 juin 2020, la dette nette s'est établie à 4,564 G$, en hausse de 1,723 G$ par rapport au 31 décembre 2019, du fait de l'incidence des variations visant les flux de trésorerie nets affectés aux activités d'exploitation et aux activités d'investissement au cours du premier semestre de 2020. L'incidence défavorable de la dépréciation du dollar canadien au 30 juin 2020 par rapport au 31 décembre 2019 a accru la dette libellée en devises (principalement en dollars américains) de 350 M$.

Au deuxième trimestre de 2020, les flux de trésorerie nets affectés aux activités d'exploitation se sont établis à 1,251 G$, soit une détérioration de 2,341 G$ par rapport à la période correspondante de 2019, du fait de la baisse du résultat d'exploitation et de la contraction de la trésorerie tirée du fonds de roulement en raison du fléchissement des produits perçus d'avance imputable aux graves répercussions de la pandémie de COVID-19. Au deuxième trimestre de 2020, les entrées nettes de trésorerie provenant des activités de financement se sont chiffrées à 4,089 G$, en hausse de 4,470 G$ en regard du deuxième trimestre de 2019.

Le produit net tiré des financements par instruments d'emprunt et instruments de capitaux propres de 4,358 G$ au deuxième trimestre de 2020 rend compte de l'incidence des opérations de financement décrites plus haut.

Perspectives et principales hypothèses

Comme indiqué plus haut, Air Canada prévoit réduire la capacité pour le troisième trimestre de 2020 d'environ 80 % en comparaison du trimestre correspondant de 2019. La Société continuera d'ajuster de manière dynamique la capacité et de prendre les mesures nécessaires pour tenir compte des alertes sanitaires, des restrictions de déplacements, des fermetures de frontières à l'échelle mondiale ainsi que de la demande passagers.

Air Canada prévoit que l'épuisement du capital net1) s'établira dans une fourchette de 1,35 G$ à 1,6 G$ (soit entre 15 M$ et 17 M$ par jour, en moyenne) au troisième trimestre de 2020. Cette prévision de l'épuisement du capital net, qui tient compte de dépenses d'investissement de 4 M$ par jour et de coûts liés aux obligations locatives et au service de la dette de 5 M$ par jour, est à rapprocher de l'épuisement du capital net de 1,724 G$ (soit environ 19 M$ par jour en moyenne) au deuxième trimestre de 2020. L'amélioration projetée de l'épuisement du capital net pour le troisième trimestre de 2020 rend compte des importantes mesures prises en vue de réduire l'épuisement du capital (voir plus haut) et du contexte en légère progression en ce qui a trait à la demande, facteurs en partie contrebalancés par la hausse des dépenses d'investissement, notamment au titre de la livraison de nouveaux appareils. L'épuisement du capital net projeté pour le troisième trimestre de 2020 repose sur certaines hypothèses, soit la réouverture de certaines frontières internationales, la levée des restrictions de déplacements sur un certain nombre de marchés et l'amélioration continue de la demande passagers.

1) Mesures hors PCGR

Sont décrites ci-après certaines mesures financières hors PCGR qu'utilise Air Canada pour fournir aux lecteurs des renseignements supplémentaires sur sa performance financière et opérationnelle. Comme ces mesures ne sont pas conformes aux PCGR pour la présentation d'états financiers et qu'elles n'ont pas de sens normalisé, elles ne sauraient être comparées à des mesures similaires présentées par d'autres entités et ne doivent pas être considérées comme pouvant se substituer à des résultats établis selon les PCGR ou comme ayant préséance sur ceux-ci. Les lecteurs sont invités à se reporter à la rubrique intitulée « Mesures financières hors PCGR » du rapport de gestion du deuxième trimestre de 2020 d'Air Canada pour un complément d'information sur les mesures hors PCGR et pour un rapprochement de ces mesures avec les PCGR du Canada.

Les états financiers consolidés et les notes complémentaires du deuxième trimestre de 2020 d'Air Canada ainsi que son rapport de gestion du deuxième trimestre de 2020 peuvent être consultés sur son site à aircanada.com et seront déposés sur SEDAR au www.sedar.com.

Pour un complément d'information sur les documents publics d'Air Canada, dont sa Notice annuelle datée du 30 mars 2020, veuillez consulter SEDAR au www.sedar.com.

Avis concernant la téléconférence du deuxième trimestre

Air Canada invite les analystes à sa téléconférence trimestrielle qui se tiendra aujourd'hui, 31 juillet 2020, à 8 h 30 HE. Calin Rovinescu, président et chef de la direction, Michael Rousseau, chef de la direction adjoint et chef des Affaires financières, ainsi que Lucie Guillemette, vice-présidente générale et chef des Affaires commerciales, répondront aux questions des analystes. Après la période de questions des analystes, Michael Rousseau et Pierre Houle, directeur général et trésorier, répondront aux questions des prêteurs à terme de type B et des porteurs d'obligations d'Air Canada.

Les membres des médias et du public peuvent écouter cette téléconférence. Suivent les renseignements détaillés :

Composez le 416 340-2217 ou le 1 800 806-5484, mot de passe : 3795785#

Écoutez la webémission audio en direct au : https://bell.media-server.com/mmc/p/dctdriqx 

MISE EN GARDE CONCERNANT LES ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent communiqué contient des énoncés prospectifs au sens de la législation en valeurs mobilières applicable. Ces énoncés découlent d'analyses et d'autres renseignements fondés sur la prévision de résultats à venir et l'estimation de montants qu'il est actuellement impossible de déterminer. Ils peuvent porter sur des observations concernant, entre autres, des prévisions, des stratégies, des attentes, des opérations projetées ou des actions futures. Ces énoncés prospectifs se reconnaissent à l'emploi de termes comme « préliminaires », « prévoir », « croire », « pouvoir », « estimer », « projeter » et « planifier », employés au futur et au conditionnel, et d'autres termes semblables, ainsi qu'à l'évocation de certaines hypothèses. Comme, par définition, les énoncés prospectifs partent d'hypothèses, dont celles décrites dans le présent communiqué, ils sont soumis à de grands risques et incertitudes. Les énoncés prospectifs ne sont donc pas entièrement assurés en raison, notamment, de la survenance possible d'événements externes ou de l'incertitude qui caractérise le secteur. Les résultats réels peuvent donc différer sensiblement des résultats évoqués par ces énoncés prospectifs du fait de divers facteurs, notamment ceux indiqués ci-après.

Air Canada, tout comme le reste de l'industrie mondiale du transport aérien, fait face à une chute prononcée et rapide du trafic et à une baisse correspondante de ses revenus en raison de la pandémie de coronavirus (« COVID-19 ») et des restrictions de déplacements imposées dans de nombreux pays, en particulier au Canada ainsi qu'aux États-Unis. Les effets de la pandémie de COVID-19 ont commencé à se faire sentir sur le trafic et les ventes au début de mars 2020. Ces effets comprennent une détérioration spectaculaire des résultats et des flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation. La demande pour le reste de 2020 demeure très difficile à déterminer étant donné l'évolution des restrictions imposées par les gouvernements de par le monde et la sévérité des restrictions au Canada; ces restrictions et les inquiétudes au sujet des déplacements liées à la pandémie de COVID-19 ainsi que les attentes des passagers concernant certaines précautions comme la distanciation physique compriment sensiblement la demande. En outre, la pandémie de COVID-19 a de sérieuses répercussions économiques, notamment sur les dépenses des entreprises et des ménages, facteur qui pourrait en retour affecter gravement la demande de transport. Air Canada ne peut prévoir ni toutes les répercussions ni le moment où la situation s'améliorera. La Société suit de très près la situation et prendra les mesures qui s'imposent en fonction de l'évolution de la pandémie de COVID-19. Ces mesures dépendront de divers facteurs, dont l'évolution de l'épidémie, les mesures prises par le gouvernement et la réaction des passagers, ainsi que le moment de la reprise visant les voyages internationaux et les voyages d'affaires, qui sont des segments de marché cruciaux pour Air Canada, dont aucun ne peut être prédit avec certitude.

D'autres facteurs peuvent faire en sorte que les résultats diffèrent sensiblement des résultats évoqués par ces énoncés prospectifs, notamment la capacité d'Air Canada de dégager ou de maintenir une rentabilité nette, la conjoncture économique et le contexte géopolitique, le calendrier et les modalités de la remise en service des appareils 737 MAX de Boeing au sein de son parc aérien (notamment l'intégration de ceux qui font l'objet de commandes, de même que la gestion du parc aérien d'Air Canada et de ses activités jusqu'à la remise en service ou l'intégration des appareils), l'état du secteur et du marché et le contexte influant sur la demande, la concurrence, les cours de l'énergie, sa dépendance à l'égard des technologies, sa capacité de mettre en oeuvre efficacement des initiatives stratégiques opportunes et d'autres initiatives importantes (notamment sa faculté de réduire les charges d'exploitation), les risques liés à la cybersécurité, les conflits armés, les attentats terroristes, les autres épidémies, sa dépendance envers les fournisseurs clés, les pertes par sinistre, l'évolution de la législation, de la réglementation ou de procédures judiciaires, sa capacité de lancer et d'exploiter avec succès son nouveau programme de fidélité, les changements climatiques et les facteurs liés à l'environnement (dont les systèmes météorologiques et autres phénomènes naturels, et des facteurs d'origine humaine), les interruptions de services, sa dépendance envers les transporteurs régionaux et autres, sa capacité de préserver et de faire croître sa marque, les relations de travail et les coûts connexes, sa dépendance à l'égard des partenaires Star Alliance et des coentreprises, les limites imposées aux termes de clauses restrictives, sa capacité de rembourser ses dettes et de conserver la liquidité, les litiges actuels et éventuels avec des tiers, les taux de change, les régimes de retraite, sa capacité de recruter et de conserver du personnel qualifié, les questions d'assurance et les coûts qui y sont associés, ainsi que les facteurs dont il est fait mention dans le dossier d'information publique d'Air Canada qui peut être consulté à l'adresse www.sedar.com, notamment à la rubrique 14, Facteurs de risque, du rapport de gestion du deuxième trimestre de 2020 d'Air Canada et à la rubrique 20, Facteurs de risque, du rapport de gestion de 2019 d'Air Canada. Par ailleurs, l'acquisition de Transat A.T. Inc. est assujettie à l'approbation des organismes de réglementation et à la satisfaction de certaines conditions usuelles, et rien ne garantit que l'acquisition sera réalisée, ou qu'elle le sera conformément aux modalités décrites dans le rapport de gestion de 2019 d'Air Canada. Les énoncés prospectifs contenus ou intégrés par renvoi dans le présent communiqué représentent les attentes d'Air Canada en date de ce communiqué (ou à la date à laquelle ils sont censés avoir été formulés) et ils peuvent changer par la suite. Toutefois, Air Canada n'a ni l'intention ni l'obligation d'actualiser ou de réviser ces énoncés à la lumière de nouveaux éléments d'information ou d'événements futurs ou pour quelque autre motif, sauf si elle y est tenue par la réglementation en valeurs mobilières applicable.

À l'intention des médias :
Photos 
Vidéos 
Articles

SOURCE Air Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

2 aoû 2020
POKER LOTTO Main gagnante: A-D, 7-H, 6-S, 7-C, J-S. Légende: C = CLUB, H = HEART, S = SPADE, D = DIAMOND J = JACK, Q = QUEEN, K = KING, A = ACE MEGA DICE LOTTO9, 16, 19, 27, 32 & 38 No comp. 2. PICK-2: 9 4 PICK-3: 1 7 9 PICK-4: 2 9 2 0 ENCORE:...

2 aoû 2020
Dimanche 02/08/2020 PICK-2: 2 7 PICK-3: 6 1 4 PICK-4: 4 9 2 0 ENCORE: 9555314 DAILY KENO 1, 2, 13, 17, 19, 22, 27, 31, 35, 38, 40, 47, 52, 56, 57, 59, 60, 61, 63, 68. SOURCE OLG Winners

2 aoû 2020
Samedi  01/08/2020 Gros lot de LOTTO 6/49 estimé à 6 millions $12, 13, 17, 22, 39 & 40. No comp. 25 Lot garanti de LOTTO 6/4969679688-01 ONTARIO 4910, 13, 16, 19, 27 & 44. No comp. 38. Gros lot de LOTTARIO estimé à 380,000 $7, 25, 28, 29, 30 & 40....

1 aoû 2020
Samedi 01/08/2020 PICK-2: 0  0 PICK-3: 6  3   0 PICK-4: 1  1   4   2 ENCORE: 5699332 DAILY KENO3, 7, 9, 10, 12, 18, 19, 21, 23, 25,28, 33, 36, 37, 41, 44, 52, 53, 54, 62. SOURCE OLG Winners

1 aoû 2020
Vérifiez vos billets! Un seul billet gagnant du gros lot impressionnant de 70 millions de dollars du tirage de LOTTO MAX du vendredi 31 juillet 2020 a été vendu à Thornhill. C'est la troisième fois que le gros lot maximum est gagné en Ontario. Le...

1 aoû 2020
Vendredi 31/07/2020 Gros lot de LOTTO MAX estimé à 70 millions $08, 16, 19, 22, 28, 31 & 38. No comp. 25 MAXMILLION: 01, 04, 05, 06, 10, 12 & 31 01, 05, 16, 18, 32, 39 & 46 01, 12, 15, 23, 26, 30 & 33 02, 04, 05, 27, 43, 45 & 49 02, 05, 10, 27,...



Communiqué envoyé le 31 juillet 2020 à 06:00 et diffusé par :