Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Exploitation minière, Le Covid-19
Sujet : Bénéfices / Revenus

Cameco publie ses résultats pour le deuxième trimestre - Une bonne position financière, un bilan solide et le soutien d'un redémarrage prévu à Cigar Lake


SASKATOON, Saskatchewan, 31 juill. 2020 (GLOBE NEWSWIRE) -- Cameco (TSX : CCO; NYSE : CCJ) annonce aujourd'hui ses résultats financiers et d'exploitation consolidés pour le deuxième trimestre se terminant le 30 juin 2020 conformément aux Normes internationales d'information financière (IFRS).

« La pandémie de coronavirus (COVID-19) a eu des répercussions importantes sur les populations et les économies du monde entier, » déclare le président et chef de la direction de Cameco, Tim Gitzel. « Cameco, aussi, a ressenti la gravité de ces effets. L'arrêt proactif de ses activités s'est traduit par des frais d'entretien et de maintenance de 37 millions de dollars supplémentaires et par une dépendance accrue à l'égard du marché au comptant pour l'approvisionnement en uranium, une situation qui se reflète dans les résultats. Cependant, nous continuons à collaborer pour assurer la sécurité des gens et aider à reconstruire l'économie. Nous pensons que les mesures proactives que nous avons prises pour ralentir la propagation du virus COVID-19 sont prudentes et reflètent nos valeurs, c'est-à-dire accorder la priorité à la santé et à la sécurité de nos employés, de leurs familles et de leurs communautés. »

« Nous nous attendons à ce que notre entreprise résiste bien. Nos clients continuent d'avoir besoin de combustible d'uranium pour obtenir l'électricité nucléaire sans carbone qui fera partie de l'infrastructure indispensable au bon fonctionnement des hôpitaux, des établissements de soins et d'autres services essentiels pendant cette pandémie. La pandémie de COVID-19 a cependant perturbé la production mondiale d'uranium, aggravant les restrictions d'approvisionnement déjà observées dans le secteur depuis de nombreuses années, en raison de l'aspect économique de l'activité de production. L'industrie dépend d'une offre qui est devenue très concentrée, tant géographiquement que géologiquement. Compte tenu de l'incertitude permanente qui règne sur l'offre en cette période de pandémie et des questions de politique commerciale, nous pensons que les risques liés à l'offre sont plus importants que ceux qui pèsent sur la demande.

Par conséquent, nous pensons que notre plan de redémarrage de Cigar Lake au début du mois de septembre est prudent. Si la santé et la sécurité sont les principales considérations qui ont présidé à la décision de redémarrer la mine de Cigar Lake, on a également tenu compte d'aspects commerciaux, notamment des facteurs liés au marché et l'impact sur notre structure de coûts. Nous ne serons pas en mesure de compenser la production perdue. Nous visons donc à ce que notre part de la production de 2020 atteigne 5,3 millions de livres au total. Face à l'incertitude qui plane sur notre capacité à redémarrer et à poursuivre l'exploitation de la mine de Cigar Lake, sur les retards et les reports des travaux du projet et, donc, sur le taux de production qui en résultera en 2020 et 2021, nous pensons que le plan actuel représente un juste équilibre des considérations commerciales qui influent sur notre décision. »

« Nous disposons des outils nécessaires pour composer avec cet avenir incertain.  En fait, nous sommes bien placés pour gérer nous-mêmes les risques. Comme l'indique notre bilan, nous avons 878 millions de dollars de liquidités et de placements à court terme et pouvons compter sur une facilité de crédit non utilisée d'un milliard de dollars, dans laquelle nous ne prévoyons pas avoir besoin cette année. De plus, nous croyons que nos risques ont été considérablement réduits depuis la décision unanime de la Cour d'appel fédérale en notre faveur dans l'affaire fiscale qui nous opposait à l'Agence du revenu du Canada (ARC) pour les exercices 2003, 2005 et 2006. Convaincus que les principes de la décision s'appliqueront à tous les exercices postérieurs à 2006, nous espérons récupérer les 303 millions de dollars en espèces payés et les 482 millions de dollars en lettres de crédit garanties auprès de l'ARC dans le cadre de ce litige. »

« Nous demeurons déterminés à poursuivre notre stratégie de création de valeur à long terme. D'après nous, la sécurité de l'approvisionnement va rester une priorité pour nos clients et la hausse des prix va nous donner l'occasion d'apporter une valeur ajoutée grâce à nos actifs de premier rang. »

« La volonté de tenir compte des risques et des possibilités en matière d'environnement, de société et de gouvernance et qui, selon nous, assurera la pérennité de notre entreprise à long terme, est au coeur de toutes nos décisions. En ces temps incertains, peut-être plus que jamais, il va être essentiel de continuer à travailler ensemble pour s'inspirer des fondements solides que nous avons déjà établis ».

Consolidated financial results
        
  THREE MONTHS SIX  MONTHS 
CONSOLIDATED HIGHLIGHTSENDED JUNE 30 ENDED JUNE 30 
($ MILLIONS EXCEPT WHERE INDICATED)20202019CHANGE20202019CHANGE
Revenue52538835%87168527%
Gross profit (loss)(14)42>(100%)2159(64)%
Net losses attributable to equity holders(53)(23)>(100%)(72)(41)(76)%
 $ per common share (basic)(0.13)(0.06)>(100%)(0.18)(0.10)(80)%
 $ per common share (diluted)(0.13)(0.06)>(100%)(0.18)(0.10)(80)%
Adjusted net losses (non-IFRS, see below)(65)(18)>(100%)(36)(51)29%
 $ per common share (adjusted and diluted)(0.16)(0.04)>(100%)(0.09)(0.13)31%
Cash provided by (used in) operations (after working capital changes)(316)(59)>(100%)(134)21>(100%)

L'information financière présentée pour les trois et six mois se terminant le 30 juin 2019 et le 30 juin 2020 n'est pas vérifiée.

BÉNÉFICES NETS

Le tableau suivant indique ce qui a contribué à la variation du bénéfice net et du bénéfice net ajusté (mesure hors normes IFRS, voir le tableau ci-dessous) au deuxième trimestre et au cours des six premiers mois de 2020, comparativement à la même période en 2019.

CHANGES IN EARNINGSTHREE MONTHSSIX MONTHS
($ MILLIONS)ENDED JUNE 30ENDED JUNE 30
 IFRSADJUSTEDIFRSADJUSTED
Net losses ? 2019(23)(18)(41)(51)
Change in gross profit by segment    
(We calculate gross profit by deducting from revenue the cost of products and services sold, and depreciation and amortization (D&A))
UraniumHigher sales volume9977
 Lower realized prices ($US)(1)(1)(6)(6)
 Foreign exchange impact on realized prices18181515
 Higher costs(83)(83)(65)(65)
 Change ? uranium(57)(57)(49)(49)
Fuel servicesHigher sales volume--11
 Higher realized prices ($Cdn)11111919
 Higher costs(7)(7)(6)(6)
 Change ? fuel services441414
Higher administration expenditures(6)(6)(4)(4)
Lower exploration expenditures1122
Change in reclamation provisions1-9-
Lower earnings from equity-accounted investee(11)(11)(10)(10)
Change in gains or losses on derivatives24-(61)8
Change in foreign exchange gains or losses(5)(5)4545
Change in income tax recovery or expense162410(4)
Other331313
Net losses ? 2020(53)(65)(72)(36)

Bénéfice net ajusté (mesure hors normes IFRS)

Le bénéfice net ajusté est une mesure qui ne possède pas de signification normalisée, ni de base de calcul uniforme en vertu des normes IFRS (mesure hors normes IFRS). Nous utilisons cette mesure comme un moyen significatif de comparer notre rendement financier d'une période à l'autre. Nous sommes d'avis qu'en plus des mesures conventionnelles préparées conformément aux normes IFRS, certains investisseurs utilisent cette information pour évaluer notre rendement. Le bénéfice net ajusté est notre résultat net attribuable aux actionnaires, ajusté pour refléter la performance financière sous-jacente de la période visée par ce rapport. La mesure du bénéfice ajusté reflète la conciliation des bénéfices nets de notre programme de couverture et les rentrées de devises au cours de la période visée. Elle a également été ajustée pour tenir compte des provisions pour remise en état de nos exploitations de Rabbit Lake et aux États-Unis, qui avaient subi une perte de valeur, et pour les impôts sur les bénéfices liés aux rajustements.

Le bénéfice net ajusté est un complément d'information non standard et ne doit pas être considéré isolément ou comme un substitut à l'information financière préparée selon les normes comptables. D'autres sociétés peuvent calculer cette mesure de manière différente, limitant ainsi son utilité comme mesure comparative directe.

Le tableau suivant présente un rapprochement du bénéfice net ajusté et du bénéfice net pour le deuxième trimestre et les six premiers mois de 2020 et le compare aux périodes correspondantes de 2019.

  THREE MONTHSSIX MONTHS
  ENDED JUNE 30ENDED JUNE 30
($ MILLIONS)2020201920202019
Net losses attributable to equity holders(53)(23)(72)(41)
Adjustments    
 Adjustments on derivatives(41)(17)29(40)
 Reclamation provision adjustments23241726
 Income taxes on adjustments6(2)(10)4
Adjusted net losses(65)(18)(36)(51)

Chaque trimestre, nous sommes tenus de mettre à jour les provisions pour remise en état de toutes les opérations, en fonction des nouvelles estimations des flux de trésorerie, des taux d'actualisation et des taux d'inflation. Il en résulte normalement un rajustement d'une obligation liée à la mise hors service d'une immobilisation, en plus du solde de la provision. Lorsque les actifs d'une opération ont été radiés en raison d'une perte de valeur, comme c'est le cas pour nos exploitations de Rabbit Lake et nos opérations de récupération sur place aux États-Unis, le rajustement est comptabilisé directement dans l'état des résultats dans la rubrique « Autres charges (revenus) d'exploitation ». Se reporter à la note 7 de nos états financiers intermédiaires pour de plus amples renseignements. Ce montant a été exclu de notre mesure du bénéfice net ajusté.

Faits saillants sectoriels

   THREE MONTHS SIX MONTHS 
   ENDED JUNE 30 ENDED JUNE 30 
HIGHLIGHTS20202019CHANGE20202019CHANGE
UraniumProduction volume (million lbs)-2.5(100)%2.15.0(58)%
 Sales volume (million lbs)9.26.639%15.211.532%
 Average realized price($US/lb)32.9933.07-32.3632.64(1)%
  ($Cdn/lb)46.1344.314%44.2843.671%
 Revenue ($ millions)42629345%67450035%
 Gross profit (loss) ($ millions)(34)23(248)%(29)20(245)%
Fuel servicesProduction volume (million kgU)2.73.9(31)%6.47.7(17)%
 Sales volume (million kgU)3.23.2-6.36.22%
 Average realized price($Cdn/kgU)28.9525.3714%29.4326.2912%
 Revenue ($ millions)928015%18616314%
 Gross profit ($ millions)241926%534033%

Le point sur le conseil d'administration 

Le conseil d'administration de Cameco a nommé Leontine Atkins à titre de membre du conseil d'administration à compter du 1er août 2020. Mme Atkins est actuellement membre du conseil d'administration de Seven Generations Energy et de Points International, une plateforme mondiale de commerce électronique de fidélisation de premier plan. Elle a été associée chez KPMG Canada de 2006 jusqu'au début de l'année 2019 et était auparavant associée chez KPMG aux Pays-Bas. Titulaire d'un baccalauréat en administration des affaires, avec option finance de l'Université Acadia, Mme Atkins possède également une maîtrise en administration des affaires de l'Université Dalhousie. Cette comptable professionnelle agréée (CPA) détient également le titre IAS.A de l'Institut des administrateurs de sociétés. Dès sa nomination au poste d'administratrice, Mme Atkins fera partie des comités de surveillance des réserves, de nomination, de gouvernance d'entreprise et des risques de Cameco.

Rapport de gestion et états financiers

Le rapport de gestion du deuxième trimestre et les états financiers consolidés résumés intermédiaires non vérifiés fournissent une explication détaillée de nos résultats d'exploitation pour les trois et six mois se terminant le 30 juin 2020, comparativement aux mêmes périodes l'année passée. Le présent communiqué doit être lu en parallèle avec ces documents ainsi qu'avec nos états financiers consolidés vérifiés et les notes afférentes pour l'année se terminant le 31 décembre 2019, notre rapport de gestion annuel et du 1er trimestre et notre notice annuelle la plus récente, qui sont tous disponible sur notre site Web à cameco.com, sur SEDAR à sedar.com et sur EDGAR à sec.gov/edgar.shtml.

Personnes compétentes

Les renseignements techniques et scientifiques dont il est question dans le présent communiqué de presse ont été approuvés par les personnes suivantes qui sont des personnes qualifiées aux fins de la Norme canadienne 43-101 :

Mise en garde concernant les renseignements de nature prospective

Le présent communiqué de presse contient des déclarations et de l'information sur nos attentes concernant l'avenir, que nous appelons des renseignements de nature prospective. Les énoncés prospectifs sont fondés sur nos opinions actuelles, lesquelles peuvent changer considérablement, et les résultats et événements réels peuvent différer considérablement de nos prévisions actuelles.

Voici quelques exemples de renseignements de nature prospective figurant dans le présent communiqué de presse : notre attente d'une bonne position financière avec un bilan solide soutenu par le redémarrage prévu de Cigar Lake; nos attentes concernant la résilience de notre entreprise, notre capacité à gérer le risque de manière autonome et à ne pas faire appel à notre facilité de crédit, notamment pour financer les besoins en capitaux pour 2020; notre attente selon laquelle nous continuerons à fournir le combustible d'uranium nécessaire à la production d'électricité nucléaire afin de garantir la disponibilité des services essentiels pendant cette pandémie; notre conviction que nos risques ont été considérablement réduits grâce à la décision de la Cour d'appel fédérale et que les principes de cette décision s'appliqueront aux années d'imposition suivantes; le recouvrement prévu de 785 millions de dollars payés ou garantis à ce jour auprès de l'ARC et de 10,25 millions de dollars en frais juridiques, plus un montant pour les débours; notre plan de redémarrage de Cigar Lake et la part de production visée pour 2020; les prévisions d'achats sur le marché au comptant en 2020, le coût unitaire des ventes et les soldes de trésorerie; notre opinion selon laquelle la division des services de combustible bénéficie de la transition du marché de conversion; notre point de vue sur le marché de l'uranium, y compris les prix au comptant, les facteurs fondamentaux à long terme, l'offre, la demande et les possibilités de valeur ajoutée; et les dates prévues pour les futures annonces de résultats financiers.

Les risques matériels qui pourraient conduire à des résultats différents sont notamment les suivants : le fait que nous pourrions être obligés de faire appel à notre facilité de crédit pour gérer les perturbations de nos activités causées par la pandémie COVID-19 et pour financer les besoins en capitaux pour 2020; que nous pourrions être incapables de gérer efficacement l'incertitude actuelle causée par la pandémie de COVID-19 et les risques opérationnels, sécuritaires, commerciaux ou financiers qui y sont liés, y compris le risque de perturbation importante de nos activités, de notre main-d'oeuvre, des fournitures ou services requis et de notre capacité à produire, transporter et livrer l'uranium; que notre entreprise pourrait ne pas être aussi résistante que prévu pour se remettre des perturbations causées par la pandémie de COVID-19; que nos plans de redémarrage et de production à Cigar Lake soient retardés ou ne réussissent pas pour une raison quelconque; que notre point de vue sur le marché de l'uranium, la fourniture du combustible d'uranium nécessaire pour alimenter l'électricité nucléaire pendant la pandémie de COVID-19, ou les risques qui pèsent sur nous s'avèrent inexacts; que nous n'obtenions pas gain de cause dans un appel de la décision de la Cour d'appel fédérale et que cela entraîne, en fin de compte, des obligations fiscales et des obligations de paiement importantes qui auraient un effet négatif important sur nous; la possibilité de résultats sensiblement différents dans les différends avec l'ARC pour les années d'imposition ultérieures; le risque que nous ne puissions pas, pour quelque raison que ce soit, obtenir un remboursement complet des montants que nous avons payés ou garantis, ou le paiement complet des indemnités de frais; des changements imprévus dans l'offre, la demande, la conclusion de contrats et les prix de l'uranium; un accident majeur dans une centrale nucléaire; des changements dans les règlements ou les politiques du gouvernement; le risque que des litiges, des arbitrages ou des appels contre nous aient une issue défavorable; le risque que nos stratégies changent, échouent ou aient des conséquences imprévues; le risque que nos estimations et prévisions se révèlent incorrectes; et le risque que nous soyons retardés dans l'annonce de nos résultats financiers futurs.

En présentant ces renseignements de nature prospective, nous avons formulé des hypothèses importantes qui pourraient s'avérer inexactes, notamment des hypothèses concernant notre capacité à gérer avec succès l'incertitude actuelle causée par la pandémie de COVID-19 et les risques opérationnels, sécuritaires, commerciaux et financiers connexes qu'elle engendre; la capacité de notre entreprise à se remettre des perturbations causées par la pandémie de COVID-19; la capacité à gérer les perturbations de notre entreprise causées par la pandémie de COVID-19 sans faire appel à notre facilité de crédit; les principes de la décision de la Cour d'appel fédérale devraient s'appliquer à tous les exercices fiscaux ultérieurs; notre capacité à obtenir le remboursement des montants que nous avons précédemment payés ou garantis et le paiement des indemnités de frais; les hypothèses concernant notre capacité à reprendre et à maintenir la production à Cigar Lake et la capacité de l'usine de McClean Lake à redémarrer et à broyer le minerai de Cigar Lake; nos hypothèses concernant l'offre, la demande, les contrats et les prix de l'uranium; les conditions du marché et les autres facteurs sur lesquels nous avons fondé nos plans et prévisions futurs; l'absence de toute réglementation, politique ou décision gouvernementale défavorable; l'issue favorable de tout litige ou de toute demande d'arbitrage ou d'appel contre nous; et notre capacité à annoncer les résultats financiers futurs lorsqu'ils sont attendus.

Les renseignements de nature prospective sont conçus pour vous aider à comprendre les points de vue actuels de la direction sur ses perspectives à court et à long terme, et pourraient ne pas convenir à d'autres fins. Nous ne mettrons pas nécessairement à jour ces informations à moins d'y être tenus par les lois sur les valeurs mobilières.

Conférence téléphonique

Nous vous invitons à participer à notre téléconférence du deuxième trimestre le mercredi 29 juillet 20209, à 8 h (heure de l'Est).

L'appel sera ouvert à tous les investisseurs et aux médias. Pour y participer, veuillez composer le 1-800-319-4610 (Canada et États-Unis) ou le 1-604-638-5340. Votre appel sera pris en charge par un téléphoniste. Les diapositives et la webdiffusion en direct de la conférence téléphonique seront disponibles à partir d'un lien sur cameco.com. Ce lien sera publié sur notre page d'accueil le jour de l'appel.

Par ailleurs, une version enregistrée de la conférence sera disponible :

Dates de publication des rapports trimestriels 2020

Nous envisageons annoncer nos résultats financiers et d'exploitation consolidés du troisième trimestre 2020 avant l'ouverture des marchés le 6 novembre 2020.

La date en 2021 pour l'annonce de nos résultats financiers et d'exploitation consolidés du quatrième trimestre et de 2020 sera indiquée dans notre rapport de gestion du troisième trimestre de 2020. Les dates d'annonce sont sujettes à changement.

Profil de l'entreprise

Cameco est l'un des principaux fournisseurs mondiaux de combustible d'uranium, une énergie indispensable à l'assainissement de l'air à travers le monde. Notre position concurrentielle repose sur le fait que nous détenons le contrôle des plus grandes réserves à haute teneur du monde et que nos coûts d'exploitation sont faibles. Partout dans le monde, les services publics comptent sur nos produits de combustible nucléaire pour produire de l'électricité dans des réacteurs nucléaires sûrs, fiables et sans émissions de carbone. Nos actions se négocient aux bourses de Toronto et de New York. Notre siège social est situé à Saskatoon, en Saskatchewan.

Dans le présent communiqué de presse, les termes « nous », « notre », « la Société » et « Cameco » désignent Cameco Corporation et ses filiales, sauf indication contraire.

Renseignements aux investisseurs :
Rachelle Girard
306-956-6403
rachelle_girard@cameco.com

Renseignements aux médias :
Jeff Hryhoriw
306-385-5221
jeff_hryhoriw@cameco.com 


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 10:00
Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, M. Jean Boulet, souligne le lancement de Stratégies de recherche d'emploi 2.0, une plateforme de formation en ligne. Ce projet...

à 10:00
Le Syndicat des agents de la paix en services correctionnels du Québec (SAPSCQ-CSN) condamne fortement le plan de déconfinement des Établissements de détentions du Québec que le ministère de la Sécurité publique (MSP) met en branle à partir...

à 10:00
Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs rappelle aux citoyens qu'il est obligatoire de détenir un permis pour récolter du bois de chauffage à des fins domestiques dans les forêts publiques. Ce permis permet aux utilisateurs de bois de...

à 10:00
Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs rappelle aux citoyens qu'il est obligatoire de détenir un permis pour récolter du bois de chauffage dans les forêts publiques. Ce permis permet aux utilisateurs de bois de chauffage de récolter un...

à 09:47
L'Armée populaire de libération de la Chine (APL) a beaucoup progressé depuis sa naissance lors du soulèvement armé dans la ville de Nanchang le 1er août 1927, alors qu'elle ne comptait que 20 000 soldats. Avec deux millions de soldats aujourd'hui,...

à 09:15
Disruptive.Asia s'est entretenu lors du Sommet pour un monde meilleur Huawei de cette semaine avec Vunnaporn Devahastin, secrétaire général du bureau thaïlandais de la Commission nationale de l'économie et de la société numériques (ONDE), qui...



Communiqué envoyé le 31 juillet 2020 à 01:15 et diffusé par :