Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Science et technologie, Transport, Exploitation minière, Exploitation pétrolière, Chasse, pêche et plein air
Sujet : Nouveaux produits et services

Canada Nickel lance sa filiale à part entière NetZero Metals Inc. dans le but de mettre au point une production de nickel, de cobalt et de fer sans émissions de CO2


TORONTO, 27 juillet 2020 /PRNewswire/ -- Canada Nickel Company Inc. (TSX-V : CNC) (« Canada Nickel » ou la « société ») est heureuse d'annoncer qu'elle a créé une filiale à part entière, NetZero Metals, pour entamer la recherche et la mise au point d'un site de traitement qui serait situé à Timmins, dans la région d'Ontario, dans le but de faire appel aux technologies existantes pour produire des produits à base de nickel, de cobalt et de fer sans émissions de CO2.

La société a demandé à obtenir des marques commerciales pour les termes NetZero NickelTM, NetZero CobaltTM et NetZero IronTM aux États-Unis, au Canada et dans d'autres juridictions en rapport avec la production de produits à base de nickel, de cobalt et de fer sans émissions de CO2.

« L'industrie des véhicules électriques et de nombreux autres secteurs des biens de consommation ont besoin de métal zéro carbone cette décennie ? et non à une vague échéance de 2050 envisagée par de nombreuses autres entreprises des ressources », explique Mark Selby, PDG de Canada Nickel.

« Compte tenu des atouts uniques qu'offre la région de Timmins de par sa proximité immédiate avec l'hydroélectricité zéro carbone et notre Crawford Nickel-Cobalt Sulphide Project, qui comprend en grande partie de la serpentine qui absorbe naturellement le CO2 lorsqu'elle entre en contact avec l'air, Canada Nickel a le potentiel de mettre au point les produits zéro carbone que nos clients attendent du secteur minier. Le nickel étant le métal de prédilection pour alimenter la révolution de l'énergie propre, notre attachement à la production zéro carbone est le choix qui s'impose pour l'environnement, les consommateurs et nos investisseurs. »

La serpentine, la roche hôte qui constitue plus de 90 pour cent de la masse de la ressource au Crawford Nickel-Cobalt Sulphide Project1, a fait l'objet de nombreuses études qui ont montré que cette roche absorbait naturellement le dioxyde de carbone (CO2) lorsqu'elle est en contact avec l'air grâce à un processus naturel de carbonatation minérale spontanée.

L'industrie du nickel est confrontée à un certain nombre de défis, dès lors que l'approche de traitement actuelle fondée sur les minerais de latérite et de sulfure a une importante empreinte environnementale sous la forme d'émissions de SO2 et de CO2. Ces défis écologiques ne feront que s'intensifier compte tenu du profil d'approvisionnement du secteur, avec le plus gros de la croissance récente de l'approvisionnement en nickel et la source principale de la croissance future de la production étant la production de fonte de nickel en Indonésie qui, selon des sources du secteur, utilise de 25 à 30 tonnes de charbon pour produire une seule tonne de nickel, ce qui, conjugué à d'autres sources de CO2, génère environ 90 tonnes d'émissions de CO2 de catégorie 1 et de catégorie 2 par tonne de nickel produit (voir Figure 1).

Pour un module de batterie dans un véhicule électrique qui contenait 50 kg de nickel provenant de cette source, cela représenterait environ 4 tonnes d'émissions de CO2 pour ce véhicule. D'autres sources de croissance de l'approvisionnement en nickel qui présentent des problèmes en termes d'empreinte environnementale supplémentaire sont les projets de lixiviation à l'acide haute pression (HPAL) en Indonésie qui envisagent des technologies comme la décharge de résidus en haute mer, qui correspondrait à une décharge dans les océans d'environ 100 tonnes de matériau par tonne de nickel.

Principales technologies à l'examen pour une exploitation zéro carbone 

Canada Nickel va examiner le recours à plusieurs autres solutions pour atteindre ses objectifs de NetZero à chaque étape de son processus d'exploitation minière : extraction, broyage et traitement.

Extraction 

La seule grande technologie permettant de réduire l'empreinte carbone des activités minières est le recours autant que possible à des pelles excavatrices à treuil électrique et à des camions à trolley qui utilisent de l'électricité, au lieu de diesel, comme source d'énergie. Compte tenu de la proximité immédiate des capacités de production hydroélectrique zéro carbone, le recours à l'électricité au lieu du diesel a le potentiel de réduire sensiblement les émissions de carbone.

L'élimination des déchets de roche et de résidus lors du processus d'extraction permettra également de mettre la serpentine au contact de l'air, ce qui devrait ainsi permettre à ce matériau d'absorber le CO2 via la carbonatation minérale naturelle et de compenser les émissions de CO2 provenant du projet. La quantité et la vitesse précises avec lesquelles le CO2 peut être absorbé par les matériaux extraits à Crawford seront analysées lors des toutes prochaines phases des travaux.

Broyage 

Habituellement, le traitement à grande échelle de sulfures de moindre qualité requiert une quantité importante d'électricité. Ici encore, la proximité géographique avec l'hydroélectricité offre le potentiel de minimiser les émissions de carbone pour cette étape de la production.

NetZero Metals ? traitement du concentré de nickel-cobalt 

Les procédés existants pour le traitement des concentrés de nickel-cobalt en vue d'éliminer le soufre, le fer et d'autres impuretés ont engendré d'importantes quantités de CO2, de SO2 et d'autres impuretés pour un certain nombre de producteurs à travers le monde.

Canada Nickel explorera la possibilité de produire des produits à base de nickel et de cobalt en faisant appel aux procédés pyrométallurgiques actuels tels que le grillage, le grillage par sulfatation et la réduction en utilisant des fours à arcs électriques (utilisant du gaz naturel au lieu de coke ou de charbon en tant qu'agent réducteur), les gaz émis étant capturés et réacheminés pour permettre au CO2 d'être capturé par les déchets rocheux et les résidus du Crawford Nickel-Cobalt Sulphide Project1. La société examinera également les procédés hydrométallurgiques existants pour produire des produits à base de nickel et de cobalt comme l'Albion ou d'autres procédés similaires, lesquels génèrent peu d'effluents gazeux pour produire des produits à base de nickel et de cobalt. Ces effluents gazeux seront à nouveau capturés et traités pour s'assurer que les émissions de CO2 et de SO2 soient réduites au maximum.

NetZero Metals ? traitement du concentré de magnétite

La société examinera la possibilité de produire des produits à base de fer en faisant appel aux procédés actuels de fer préréduit (DRI) ou de réduction dans des fours à arcs électriques utilisant du gaz naturel avant d'être réacheminé pour permettre au CO2 d'être capturé par les déchets rocheux et les résidus provenant du dépôt.

Prochaines étapes 

La société va annoncer des changements d'encadrement au sein du conseil d'administration afin de contribuer à guider la société dans ce projet important. L'approche NetZero sera intégrée aux travaux réalisés pour l'ingénierie de l'évaluation économique préliminaire qui a déjà été annoncée et qui est actuellement en cours. Des études particulières visant à analyser la quantité et la chronologie de l'absorption de CO2 par la roche hôte à Crawford et la conception de processus pour le traitement en aval des matériaux de nickel et de cobalt et du concentré de magnétite seront annoncées et mises en oeuvre tout au long de la fin de l'année.

1 Le Crawford Nickel-Cobalt Sulphide Project est un projet d'exploration et de développement de phase précoce. Il n'y a aucune garantie que ce projet atteindra la phase de développement ou de production avancée. La viabilité économique et la faisabilité technique du Crawford Nickel-Cobalt Sulphide Project de la société n'ont pas été établies à un niveau de confiance soutenu par un PEA, PFS ou FS et, par conséquent, il n'y a actuellement aucune preuve montrant que ce projet aura une empreinte « zéro carbone ». La société envisage actuellement d'effectuer un PEA d'ici à la fin 2020.

À propos de Canada Nickel Company

Canada Nickel Company Inc. promeut la prochaine génération de projets de sulfure de nickel-cobalt afin d'offrir le nickel et le cobalt nécessaires pour alimenter les véhicules électriques et les marchés de l'acier inoxydable en plein essor. Canada Nickel Company a déposé des demandes dans plusieurs juridictions afin de faire déposer les termes NetZero NickelTM, NetZero CobaltTM et NetZero IronTM, et elle est occupée à mettre au point des procédés permettant la production de produits à base de nickel, de cobalt et de fer sans émissions de CO2. Canada Nickel permet aux investisseurs d'exploiter le nickel et le cobalt dans des juridictions à faibles risques politiques. Canada Nickel compte actuellement son projet phare détenu à 100 % Crawford Nickel-Cobalt Sulphide Project au coeur du camp minier prolifique de Timmins-Cochrane.

Avertissement concernant les énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse renferme certaines informations qui peuvent constituer des « énoncés prospectifs » au sens de la loi canadienne en vigueur relative aux valeurs mobilières. Les énoncés prospectifs visent entre autres, sans s'y limiter, les résultats de forage en rapport avec le Crawford Nickel-Cobalt Sulphide Project, le moment où sont effectuées des études économiques, le potentiel du Crawford Nickel-Cobalt Sulphide Project, le développement potentiel de la production de nickel, de cobalt et de fer sans émissions de CO2, les plans stratégiques, y compris les résultats futurs de l'exploration et du développement, et les objectifs de l'entreprise et techniques. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d'hypothèses qui, bien que jugées raisonnables, s'accompagnent de risques connus et inconnus, d'incertitudes et d'autres facteurs susceptibles d'entraîner un écart sensible entre les résultats réels et les événements futurs et ceux qui avaient été exprimés ou suggérés dans ces énoncés prospectifs. Les facteurs susceptibles d'avoir une incidence sur les résultats sont, entre autres : les prix futurs et l'offre des métaux, la demande future des métaux, les résultats du forage, l'incapacité à réunir les fonds nécessaires pour couvrir les dépenses requises pour conserver et développer les biens, les responsabilités environnementales (connues et inconnues), les incertitudes générales concernant les activités, l'économie, la concurrence, la situation politique et la situation sociale, les résultats des programmes d'exploration, le moment auquel arrivera l'estimation actualisée des ressources, les risques du secteur minier, les retards dans l'obtention des autorisations des pouvoirs publics, et l'incapacité d'obtenir les autorisations des autorités de réglementation ou des actionnaires. Rien ne permet de garantir que ces informations seront exactes, dès lors que les résultats réels et les événements futurs pourraient sensiblement s'écarter de ceux qui avaient été anticipés dans les énoncés. Par conséquent, le lecteur ne doit pas s'appuyer de manière excessive sur ces énoncés prospectifs. Tous les énoncés prospectifs que renferme le présent communiqué de presse sont valables à la date où ils ont été formulés et se fondent sur les avis et les estimations de la direction et sur les informations à la disposition de la direction à ladite date. Canada Nickel décline toute intention ou obligation d'actualiser ou de réviser des énoncés prospectifs quels qu'ils soient, qu'il s'agisse de nouvelles informations, d'événements futurs ou de tout élément, sauf prescription légale.

Mark Selby, PDG, téléphone : +1 647-256-1954, adresse électronique : info@canadanickel.com


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 11:08
JA Solar a récemment annoncé avoir fourni des modules bifaces à verre double totalisant 43,8 MW pour le premier projet solaire de la Malaisie, qui conjugue des modules bifaces à verre double à des dispositifs de suivi. Une fois en exploitation, ce...

à 11:00
Du 3 au 28 août 2020, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs invite la population à s'exprimer sur les coupes de bois et les activités forestières inscrites dans les plans d'aménagement forestier intégré opérationnels (PAFIO) du...

à 10:56
Le 1er août, Suntech a annoncé que l'extension de 1,5 GW des modules à hauts rendements dans l'usine de fabrication de modules de Wuxi a été mise officiellement en production. Grâce à un investissement total de 490 millions RMB, la nouvelle usine de...

à 10:46
Le ministère des Transports entreprendra la reconstruction du pont d'étagement de l'autoroute 520 (Côte-de-Liesse) au-dessus de la 55e Avenue à Montréal et à Dorval le 10 août 2020. Le chantier se poursuivra jusqu'au printemps 2022. Une fois les...

à 10:00
Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs rappelle aux citoyens qu'il est obligatoire de détenir un permis pour récolter du bois de chauffage à des fins domestiques dans les forêts publiques. Ce permis permet aux utilisateurs de bois de...

à 10:00
Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs rappelle aux citoyens qu'il est obligatoire de détenir un permis pour récolter du bois de chauffage dans les forêts publiques. Ce permis permet aux utilisateurs de bois de chauffage de récolter un...



Communiqué envoyé le 27 juillet 2020 à 07:00 et diffusé par :