Le Lézard
Classé dans : Santé, Le Covid-19
Sujets : Sécurité publique, Première Nation, CFG

Mise à jour sur la COVID-19 dans les communautés autochtones


OTTAWA, TERRITOIRE ALGONQUIN TRADITIONNEL, ON, le 17 juill. 2020 /CNW/ - Tout au long de la pandémie de COVID-19, l'honorable Marc Miller, ministre des Services aux Autochtones, ainsi que le Dr Tom Wong, médecin hygiéniste en chef de la santé publique, ont fourni des mises à jour régulières aux médias.

En l'absence d'une séance d'information en personne cette semaine, Services aux Autochtones Canada (SAC) fait la mise à jour suivante sur la COVID-19.

En ces mois d'été où le temps se fait plus doux dans bien des provinces, l'occasion est belle de passer du temps dans la nature. Les activités extérieures peuvent être bénéfiques pour la santé mentale et physique, pourvu que l'on n'oublie pas de prendre certaines mesures simples pour prévenir la propagation de la COVID-19 lors de ces sorties, notamment en limitant la taille des rassemblements et en maintenant une distance d'au moins deux longueurs de bras entre soi-même et les autres personnes (environ deux mètres ou six pieds).

De plus, au sein des communautés et dans tout le pays, les personnes peuvent aider en prenant les mesures suivantes :

La courbe de la COVID-19 continue de s'aplatir dans les communautés des Premières Nations, des Inuits et des Métis, car les dirigeants travaillent sans relâche pour veiller à ce que les membres de leur communauté aient accès aux informations de santé publique les plus récentes, et ils plaident pour le soutien dont leurs communautés ont besoin. Pour rehausser ces efforts, certaines autorités sanitaires régionales et Premières Nations travaillent en vue de la mise en commun d'un plus grand nombre de données sur la COVID-19 aux fins d'analyse et de publication, au besoin, à l'appui de l'autodétermination.

En ce qui concerne les communautés des Premières Nations dans les provinces, en date du 16 juillet, SAC est au courant des données suivantes :

Il y a un total de 17 cas positifs confirmés au Nunavik (Québec) et tous se sont rétablis.

Bien qu'il s'agisse d'une évolution positive, les personnes et les communautés doivent rester vigilantes et prendre des mesures pour se protéger, ainsi que leurs familles et leurs communautés.

Le gouvernement du Canada continue de travailler avec les dirigeants et les communautés des Premières Nations, des Inuits et des Métis, à chaque étape de la pandémie, pour s'assurer que nous répondons aux besoins continus, comblons les lacunes dans la prévention de la COVID-19 et dans les interventions et aidons les divers secteurs de l'économie afin qu'ils soient en mesure de se remettre de cette pandémie.

SAC appuie les plans d'intervention des communautés en réponse à la COVID-19, en rehaussant la capacité en matière de services de santé, en renforçant l'infrastructure de santé communautaire et les mesures de préventions et de contrôle, et également en répondant aux demandes de matériel médical et de fournitures autres.

La semaine dernière, on a annoncé un investissement de 2?657?560 $ dans le programme d'intervention en santé mentale et de lutte contre les dépendances pendant la pandémie, mis en place par la Nation nishnawbe aski (NNA). Il s'agit d'une initiative communautaire unique et novatrice dirigée par les Premières Nations pour répondre aux besoins de santé particuliers des membres de cette communauté du nord de l'Ontario. Elle permettra de recenser les services de santé mentale et de mieux-être qui sont déjà en place et de combler les lacunes existantes afin que chaque personne puisse avoir accès à des services de santé mentale établis en milieu communautaire et adaptés aux réalités culturelles en cas de besoin.

De plus, nous travaillons directement avec les communautés pour recenser les besoins en matière d'infrastructure sanitaire de pointe, afin d'appuyer la capacité de dépistage, de triage et d'isolement dans l'éventualité d'éclosions de cas de COVID-19, et de répondre aux besoins des professionnels de la santé supplémentaires envoyés dans les communautés en réponse à la COVID-19. Cela comprend le réaménagement des locaux communautaires existants et l'approvisionnement en structures mobiles par l'entremise de fournisseurs aptes à les déployer rapidement dans les communautés qui en ont besoin.

SAC continue de traiter rapidement les demandes d'équipement de protection individuelle (EPI), aussi efficacement que possible, pour s'assurer que les communautés sont prêtes à faire face à la COVID-19 et pour garantir la sécurité des travailleurs de la santé et des autres personnes qui facilitent la prestation des services de santé. En date du 14 juillet, nous avons expédié 1 024 commandes d'EPI, y compris du désinfectant pour les mains, des masques N95, des écrans de protection et des gants.

À ce jour, le gouvernement du Canada a répondu à des centaines de demandes venant des communautés et des organisations autochtones pour soutenir diverses mesures, notamment en prévoyant des espaces supplémentaires pour le dépistage médical et l'auto-isolement, en soutenant les aînés ainsi qu'en engageant des professionnels de la santé supplémentaires pour aider les communautés dans leur lutte contre le virus.

Au moment où la COVID-19 continue de toucher les Canadiens partout au pays, les Premières Nations, les Inuits et les Métis se heurtent également à des obstacles sur les plans sanitaire, social et économique. Le gouvernement du Canada reconnaît que les Autochtones ont des besoins qui leur sont propres, en particulier dans le cas de ceux qui sont séparés de leur famille et de leur communauté. Il est connu qu'un certain nombre de déterminants sociaux de la santé contribuent au risque d'éclosions dans les communautés autochtones. Les Autochtones au Canada affichent des taux supérieurs de surpeuplement dans les logements et un fardeau plus lourd en ce qui a trait aux maladies chroniques, comparativement aux non-Autochtones. Certains Autochtones vivent dans des parties éloignées et isolées du pays. Le manque d'occasions et de ressources s'ajoute aux problèmes de longue date qui découlent de la colonisation. SAC mesure la nécessité d'adopter une perspective sociale, économique et culturelle pour offrir les mesures de soutien qui s'imposent pour garder les gens en sécurité.

Dans le cadre de la réponse à la COVID-19, le gouvernement du Canada s'est engagé à verser 90 millions de dollars aux organisations et communautés autochtones offrant des services aux membres des Premières Nations vivant hors réserve et aux Autochtones qui vivent dans un centre urbain pendant la pandémie de COVID-19. Ces fonds appuient les projets communautaires répondant aux besoins essentiels d'Autochtones qui figurent parmi les plus vulnérables pendant cette crise, notamment des projets axés sur la sécurité alimentaire, les services de soutien en santé mentale, l'équipement sanitaire et l'équipement de protection. Cette somme pourrait également servir à combler d'autres besoins, notamment sous la forme de soutien à l'intention des aînés, de services de transport et de matériel éducatif à l'intention des enfants et des jeunes Autochtones.

Le gouvernement du Canada a également mis à disposition des fonds pour répondre aux besoins immédiats du nord en matière de santé, d'économie et de transport. Ces fonds comprennent des transferts aux gouvernements du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut pour soutenir leurs préparatifs et leurs interventions en matière de santé et de services sociaux dans le cadre de leur réponse à la COVID-19, et ils aideront les transporteurs aériens à assurer l'approvisionnement continu en nourriture et autres biens et services essentiels dans les communautés éloignées accessibles uniquement par avion.

Alors que nous envisageons l'avenir avec un optimisme prudent, nous accordons toujours la priorité au soutien des dirigeants autochtones dans les efforts qu'ils déploient pour protéger la santé, la sécurité et la prospérité des communautés. Nous sommes conscients que la réouverture ne signifie pas la même chose pour tout le monde.

La semaine dernière, le groupe de travail sur la santé publique dans les communautés autochtones éloignées et isolées du Comité consultatif spécial a publié un guide sur la réouverture afin d'aider les dirigeants autochtones à prendre des décisions durant cette pandémie. Ce groupe de travail est composé de représentants des organisations nationales et régionales des Premières Nations, des Inuits et des Métis, des autorités sanitaires ainsi que des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux. 

Aucune communauté ne sera laissée pour compte. Le gouvernement du Canada est prêt à aider les communautés à répondre à leurs besoins en fonction de leurs priorités, et reconnaît que nous ne pouvons le faire qu'en étroite collaboration avec les dirigeants autochtones de tout le pays.

Faits en bref

Liens connexes

Le coronavirus (COVID-19) et les communautés autochtones 
Maladie à coronavirus (COVID-19) : Prévention et risques 
Outil d'atténuation des risques concernant les rassemblements et événements ayant lieu pendant la pandémie de la COVID-19

Restez branchés

Joignez-vous à la conversation pour en savoir davantage sur les Autochtones au Canada :

Twitter : @GCAutochtones
Facebook : @GCAutochtones
Instagram : @gcautochtones

Facebook : @GCAutochtonesEnSante

Twitter : @Min_ServAutoch

Vous pouvez vous abonner pour recevoir nos communiqués et nos discours par fils RSS. Pour obtenir plus d'information ou pour vous abonner, visitez www.sac.gc.ca/filsrss.

SOURCE Services aux Autochtones Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 04:30
Le résultat des tests menés récemment par le collectif COVID-STOP sur la qualité de l'air dans certaines écoles inquiète la Fondation Jasmin Roy Sophie Desmarais. Face à cette situation, l'organisme lance un appel aux dons de la population, à...

à 03:00
La marque professionnelle d'imagerie thermique FOTRIC continue d'innover en matière de technologie pour que les utilisateurs améliorent leur efficacité, en toute sécurité. En août, FOTRIC a lancé un imageur thermique de mesure de la température pour...

29 nov 2020
Les facteurs génétiques peuvent déterminer la réaction possible d'un individu à une infection, indépendamment de son âge et des pathologies préexistantes. Grâce à l'analyse, nous pouvons mieux comprendre pourquoi certaines personnes présentent des...

29 nov 2020
Kawartha Dairy Limited procède au rappel de certains produits de crème glacée de marque Kawartha Dairy en raison de la présence possible de morceaux de métal. Les consommateurs ne doivent pas consommer les produits visés par le rappel décrits...

29 nov 2020
L'Institut de Cardiologie de Montréal (ICM) annonce aujourd'hui que l'étude clinique COLCORONA continuera de recruter des patients adultes non-hospitalisés atteints de la COVID-19. Cette décision résulte de la recommandation du comité indépendant de...

29 nov 2020
Au lieu de présenter une mise à jour en personne aux médias, la Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada, a fait aujourd'hui la déclaration suivante : « Alors que la recrudescence de la COVID-19 se poursuit au Canada,...



Communiqué envoyé le 17 juillet 2020 à 09:45 et diffusé par :