Le Lézard
Sujets : Religion, Avis de décès

Une figure unique du monde muséal n'est plus


MONTRÉAL, le 29 juin 2020 /CNW Telbec/ - C'est avec beaucoup de tristesse que le Conseil d'administration du musée annonce le décès de soeur Madeleine Juneau (1945-2020), directrice générale depuis 1997 de la Maison Saint-Gabriel, musée et site historique.

Soeur Madeleine, membre de la Congrégation de Notre-Dame (CND), est décédée le 25 juin à l'hôpital de Verdun, où elle séjournait depuis quelques jours. Depuis un certain temps, sa santé s'était fragilisée. Sa volonté de fer l'aura poussée à poursuivre sa mission jusqu'à la fin.

Figure unique de la communauté muséale depuis plus d'une trentaine d'années, Madeleine Juneau a contribué à l'essor de la Maison Saint-Gabriel, le plus ancien témoin de l'architecture rurale de Montréal. Comme pour Marguerite Bourgeoys, l'éducation était pour Madeleine Juneau l'élément fondateur de tout ce qu'elle entreprenait et elle en a fait la raison d'être de l'institution qu'elle dirigeait.

Que ce soit par l'art, l'expérimentation, la médiation ou les jardins, elle cherchait toujours de nouvelles manières de stimuler l'intérêt pour l'histoire. Elle a su saisir les opportunités offertes par des évènements de commémoration pour mettre de l'avant de nombreux projets de legs pour les Montréalais, notamment par l'art public.

À l'occasion du 300e anniversaire de la mort de Marguerite Bourgeoys (1700-2000), elle présente une requête pour que le parc Marguerite-Bourgeoys accueille une oeuvre commémorative. Les Montréalais peuvent y admirer « Le village imaginé », du sculpteur Pierre Bourgault, qui représente à travers la symbolique de l'habitat les débuts difficiles de la colonie.

Pour souligner le 350e anniversaire de l'arrivée des premières Filles du Roy (1668-2013), elle souhaite la réalisation d'une murale sur l'École primaire Saint-Gabriel de la rue Wellington. L'oeuvre de la muraliste Annie Hamel, « Étoffes de pionnières, origines d'un peuple », illustre magnifiquement leur parcours historique et célèbre leur héritage.

Dans le cadre du 375e anniversaire de la fondation de Montréal, soulignons son leadership pour faire reconnaître l'importance des communautés religieuses féminines dans l'histoire de Montréal. Située au Grand Quai du Port de Montréal, la « Place des commencements » accueillera une création de l'artiste Yann Pocreau. Intitulée « Leurs effigies », la sculpture monumentale transcende l'influence de trois bâtisseuses de Montréal soit Jeanne Mance, Marguerite Bourgeoys et Marguerite d'Youville.

Les réalisations qui marquent le long parcours de Madeleine Juneau lui ont valu reconnaissances et distinctions. En 2017, elle devient Chevalière de l'Ordre national du Québec. La même année, elle reçoit la Croix du service méritoire qui reconnaît une action accomplie avec un professionnalisme exceptionnel dont le Canada a tiré des avantages considérables. En 2019, le titre d'Officière de l'Ordre de Montréal lui est également accordé.

Résidente de Pointe-Saint-Charles depuis les années 1980, Madeleine Juneau était profondément attachée au Sud-Ouest et à ses citoyens. L'activité de la « Run de pain » dans les rues du quartier depuis 2015 était sa façon de leur témoigner son appréciation.

La Congrégation de Notre-Dame communiquera les détails à propos des funérailles de soeur Madeleine Juneau lorsque cela sera possible.

SOURCE Maison Saint-Gabriel, musée et site historique



Communiqué envoyé le 29 juin 2020 à 08:00 et diffusé par :