Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Transport, Vacance et tourisme, Le Covid-19
Sujets : Acquisitions et fusions d'entreprises, Offres

Deux opérations de financement rapportent 1,23 G$ supplémentaires à Air Canada


MONTRÉAL, le 22 juin 2020 /CNW Telbec/ - Air Canada a annoncé aujourd'hui avoir récemment conclu deux autres opérations de financement qui lui ont rapporté un produit net de 1,23 G$. Depuis le début de la pandémie de COVID-19 au premier trimestre 2020, Air Canada a réuni 5,5 G$ de liquidités.

Le 22 juin 2020, Air Canada a terminé le placement privé de 840 M$ en capital de billets garantis de deuxième rang à 9,00 % échéant en 2024 (les « billets de 2024 »), qui ont été vendus à 98 % de leur valeur nominale. Les billets de 2024 sont des obligations garanties d'Air Canada, assorties d'une sûreté de deuxième rang sur certains intérêts dans des biens immobiliers, l'équipement de services au sol, certains baux relatifs aux créneaux d'aéroport et aux portes d'embarquement et certaines lignes, conjointement avec les baux relatifs aux créneaux d'aéroport et aux portes d'embarquement utilisés pour ces lignes.

Plus tôt en juin, Air Canada a réalisé un placement privé d'une tranche de certificats de fiducie bonifiés portant sur du matériel de catégorie C d'une valeur nominale globale d'environ 315 M$ américains, vendus à 95?002 % de la valeur nominale. La tranche de catégorie C est de rang inférieur aux certificats de fiducie bonifiés portant sur du matériel, série 2015-1, série 2015-2 et série 2017-1 déjà émis; elle est garantie par des charges sur les 27 avions financés au moyen des certificats de fiducie bonifiés portant sur du matériel, série 2015-1, série 2015-2 et série 2017-1. Les certificats de fiducie bonifiés portant sur du matériel de catégorie C sont assortis d'un taux d'intérêt de 10?500 % par année et leur date de distribution finale est censée être le 15 juillet 2026.

« Le fait qu'Air Canada ait pu ajouter 1,23 G$ à ses liquidités grâce à ces deux dernières opérations sans recourir à ses actifs non grevés déjà déclarés place la compagnie aérienne en excellente position pour accéder à des fonds supplémentaires si le besoin s'en fait sentir. À ces démarches s'ajoutent les initiatives en cours visant à réduire l'épuisement du capital, comme la réduction des effectifs, un programme de transformation des coûts de 1,1 G$ et la rationalisation des capacités et du réseau », a déclaré Pierre Houle, directeur général et trésorier d'Air Canada. 

En plus des financements susmentionnés, Air Canada a également conclu les opérations de financement suivantes en 2020 :

« Nous avons commencé l'année 2020 à deux doigts d'être un investissement de qualité, avec un bilan très solide, une faible dette nette et d'importantes liquidités avant la pandémie de COVID-19 et l'imposition par le gouvernement de quarantaines et de restrictions aux frontières qui ont eu pour effet de détruire la demande et d'épuiser les liquidités. La forte position relative d'Air Canada nous a permis de naviguer à travers cette crise et nous sommes intimement convaincus que nous réussirons à maintenir les liquidités à des niveaux plus que suffisants pour relever les défis et tirer parti des occasions à venir. Grâce à ces dernières opérations, Air Canada a maintenant réuni environ 5,5 G$ en 2020 et prévoit terminer le deuxième trimestre de 2020 avec des liquidités d'au moins 9 G$ », a conclu M. Houle.

Air Canada a rajouté le produit net de ces opérations à son fonds de roulement et l'affecte aux fins générales de l'entreprise. Le produit net tiré des financements servira à augmenter les liquidités d'Air Canada, ce qui lui procurera davantage de souplesse d'un point de vue opérationnel et dans le cadre de la mise en oeuvre prévue de ses mesures d'atténuation et de récupération en réponse à la pandémie de COVID-19.

Le bassin d'actifs non grevés d'Air Canada (compte non tenu de la valeur d'Aéroplan et de Vacances Air Canada) s'élève à environ 2,5 G$ aux taux de change actuels. Air Canada continuera à explorer les possibilités de financement si des liquidités supplémentaires s'avéraient nécessaires ou pour refinancer la dette existante de manière à reporter les échéances.

MISE EN GARDE RELATIVE AUX DÉCLARATIONS PROSPECTIVES
Le présent communiqué contient des « déclarations prospectives » au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables. Ces déclarations peuvent être fondées sur la prévision de résultats à venir et l'estimation de montants qu'il est actuellement impossible de déterminer. Il peut s'agir d'observations concernant entre autres les prévisions, les stratégies, les attentes, les activités planifiées ou les actions à venir et les attentes de la Société relativement à l'emploi du produit tiré des placements. Ces déclarations prospectives se reconnaissent à l'emploi de termes tels que « préliminaire », « prévoir », « croire », « estimer », « projeter », « planifier » et autres termes semblables, éventuellement employés au futur ou au conditionnel, notamment à la mention de certaines hypothèses. Comme, par définition, les déclarations prospectives partent d'hypothèses, dont celles décrites aux présentes, elles sont soumises à des risques et des incertitudes d'importance. Il ne faut pas prêter foi aux déclarations prospectives en raison, notamment, de la survenance possible d'événements externes ou de l'incertitude qui caractérise le secteur. Les résultats réels peuvent donc différer sensiblement des résultats évoqués par les déclarations prospectives du fait de divers facteurs, notamment ceux indiqués ci-après. La valeur des actifs composant le bassin d'actifs non grevés d'Air Canada peut être défavorablement touchée par un certain nombre de facteurs, incluant la situation du marché, la conjoncture économique et les taux de change.

Air Canada, tout comme le reste de l'industrie mondiale du transport aérien, fait face à une chute prononcée et rapide du trafic et à une baisse correspondante de ses revenus en raison de la pandémie de coronavirus (« COVID-19 ») et des restrictions de déplacements imposées dans de nombreux pays, dont le Canada et les États-Unis. Les effets de la pandémie de COVID-19 ont commencé à se faire sentir sur le trafic et les ventes au début de mars 2020. Ces effets comprennent une détérioration spectaculaire des résultats et des flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation. La demande de voyages demeure très difficile à déterminer étant donné les restrictions imposées par les gouvernements; ces restrictions et les inquiétudes au sujet des déplacements liées au virus de la COVID-19, outre les attentes des voyageurs à l'égard de la nécessité de certaines précautions comme la distanciation physique, compriment sensiblement la demande. Air Canada ne peut prévoir ni toutes les répercussions ni le moment où la situation s'améliorera, mais estime que les effets de la pandémie de COVID-19 dureront au moins trois ans. Air Canada suit de très près la situation et prendra les mesures qui s'imposent en fonction de l'évolution de la pandémie de COVID-19. Ces mesures dépendront de divers facteurs, dont l'évolution de l'épidémie, les mesures prises par le gouvernement et la réaction des passagers, dont aucun ne peut être prédit avec certitude.

Les autres facteurs pouvant faire en sorte que les résultats diffèrent sensiblement des résultats évoqués par les déclarations prospectives comprennent les facteurs dont il est fait mention dans le dossier d'information publique d'Air Canada qui peut être consulté à l'adresse www.sedar.com, notamment à la rubrique 14, « Facteurs de risque », du rapport de gestion du premier trimestre de 2020 d'Air Canada et à la rubrique 20, « Facteurs de risque », du rapport de gestion de 2019 d'Air Canada. Les déclarations prospectives contenues dans le présent communiqué représentent les attentes d'Air Canada en date du présent communiqué (ou à la date à laquelle elles sont censées avoir été formulées) et elles peuvent changer par la suite. Toutefois, Air Canada n'a ni l'intention ni l'obligation d'actualiser ou de réviser ces déclarations à la lumière de nouveaux éléments d'information ou d'événements futurs ou pour quelque autre motif, sauf si elle y est tenue par la réglementation en valeurs mobilières applicable.

À propos d'Air Canada

Air Canada est le plus grand transporteur aérien du Canada à proposer des services intérieurs et internationaux. Le transporteur national du Canada compte parmi les 20 plus importantes sociétés aériennes du monde et il a accueilli plus de 51 millions de clients en 2019. Air Canada est membre cofondateur du réseau Star Alliance, le plus vaste regroupement de transporteurs aériens du monde. Air Canada est le seul transporteur d'envergure internationale offrant une gamme complète de services à détenir la cote quatre étoiles en Amérique du Nord, selon la firme de recherche indépendante britannique Skytrax, qui a également proclamé Air Canada meilleur transporteur aérien en Amérique du Nord pour 2019. Pour de plus amples renseignements sur Air Canada, consultez aircanada.com/medias, suivez @AirCanada sur Twitter et joignez-vous à Air Canada sur Facebook.

Internet : aircanada.com/media 

SOURCE Air Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 07:45
À titre de membre de la Commission des transports et de l'environnement (CTE), le député des Îles-de-la-Madeleine et porte-parole du Parti Québécois en matière de transports, Joël Arseneau, réclame un mandat d'initiative afin que ses membres puissent...

à 07:00
La commission d'enquête du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE), composée de Mme Corinne Gendron, présidente, et de MM. Antoine Morissette et Pierre Renaud, commissaires, annonce la première partie de l'audience publique sur le...

4 jui 2020
À l'aube du 7e anniversaire de la tragédie de Lac-Mégantic, le gouvernement du Québec confirme que le projet de construction de la voie de contournement ferroviaire de Lac-Mégantic progresse de façon très satisfaisante, et que l'échéancier de...

3 jui 2020
Le ministère des Transports informe les usagers de la route et ses partenaires que des travaux de réfection de la chaussée seront effectués sur la route 173 (route du Président-Kennedy), entre le boulevard Wilfred-Carrier et le chemin Harlaka, à...

3 jui 2020
17 h - Le ministère des Transports du Québec avise les usagers de la route des principales entraves sur le réseau supérieur de la région métropolitaine pour ce soir et la fin de semaine. Exceptionnellement, ces travaux peuvent être annulés ou...

3 jui 2020
Devant l'annonce de l'arrêt  du service aérien pour plusieurs liaisons au Québec, le CPQ (Conseil du patronat du Québec) demande aux différents ordres de gouvernement d'agir rapidement. « Le transport aérien est un contributeur essentiel à la...



Communiqué envoyé le 22 juin 2020 à 16:21 et diffusé par :