Le Lézard
Classé dans : Santé
Sujets : Rappels de produits, Animaux et animaux de compagnie, Sécurité publique, CFG

Avis de santé publique : Éclosion d'infections liées à E. coli associées aux aliments crus et congelés pour animaux de compagnie de la marque Carnivora


OTTAWA, ON, le 12 juin 2020 /CNW/ - Avis original

Pourquoi tenir compte du présent avis

L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) collabore avec des partenaires provinciaux de la santé publique et Santé Canada pour enquêter sur une éclosion d'infections liées à E. coli O157 dans trois provinces. L'éclosion semble se poursuivre, car des cas récents continuent d'être signalés à l'ASPC.

Selon les résultats de l'enquête à ce jour, l'exposition aux aliments crus et congelés pour animaux de compagnie de la marque Carnivora a été identifiée comme la source probable de l'éclosion. Toutes les personnes qui sont tombées malades ont déclaré avoir été exposées à des aliments crus et congelés pour animaux de compagnie de la marque Carnivora ou à des chiens nourris avec ces aliments crus, avant que la maladie ne survienne.

Le 12 juin 2020, l'entreprise responsable a volontairement rappelé les aliments crus et congelés pour animaux de compagnie de la marque Carnivora qui sont touchés, lesquels portent divers codes de date :

Ces produits ont été vendus en Colombie-Britannique, en Alberta, en Saskatchewan et au Manitoba, et ont pu être distribués dans d'autres provinces ou territoires. Pour obtenir de plus amples renseignements sur les produits touchés, veuillez consulter le site Web Rappels et avis de sécurité de Santé Canada.

Cette éclosion nous rappelle que les produits alimentaires crus pour animaux de compagnie contiennent de la viande crue et devraient être manipulés de la même façon que les autres produits de viande crue. Il est conseillé aux Canadiens de ne pas donner à leurs animaux de compagnie des aliments crus et congelés de la marque Carnivora ayant fait l'objet d'un rappel. Comme l'enquête est en cours, il est possible que d'autres produits soient concernés. Si vous avez en votre possession des aliments crus et congelés pour animaux de compagnie de la marque Carnivora sans leur emballage d'origine et que vous ne pouvez confirmer que ces produits sont liés à cette éclosion, ne prenez aucun risque et jetez-les.

Si d'autres produits sont rappelés, Santé Canada en informera le public sur le site Web Rappels et avis de sécurité.

Cet avis de santé publique sera mis à jour à mesure que l'enquête évoluera.

Résumé de l'enquête

En date du 12 juin 2020, quatre cas d'infection à E. coli O157 liés à cette éclosion ont été confirmés dans les provinces suivantes : la Colombie-Britannique (1), l'Alberta (2) et le Manitoba (1). La maladie s'est déclarée chez les personnes touchées entre le début mars et la mi-mai 2020. Deux personnes ont été hospitalisées. Aucun décès n'a été signalé. Les personnes qui ont été malades sont âgées de 3 à 43 ans. La majorité des personnes malades (75 %) sont de sexe féminin.

L'enquête collaborative sur l'éclosion a été lancée parce que des cas signalés de maladies à E. coli O157 ayant des empreintes génétiques similaires ont été identifiés. Toutes les personnes qui sont tombées malades ont déclaré avoir été exposées à des aliments crus et congelés pour animaux de compagnie de la marque Carnivora achetés dans diverses animaleries avant que la maladie ne survienne.

L'entreprise responsable a volontairement rappelé les aliments crus et congelés pour animaux de compagnie de la marque Carnivora qui sont touchés, lesquels portent divers codes de date. Le rappel a été déclenché par les conclusions de l'enquête sur l'éclosion.

Il est possible que d'autres cas d'infection plus récents soient signalés dans le contexte de cette éclosion vu qu'il s'écoule un certain temps entre l'apparition de la maladie chez une personne et le moment où son cas est signalé aux responsables de la santé publique. Le signalement de cas pour la présente éclosion s'étend sur une période de trois à quatre semaines.

Qui est le plus à risque?

La bactérie E. coli O157 est plus susceptible de provoquer des maladies graves que les autres souches d'E. coli. Les femmes enceintes, les personnes dont le système immunitaire est affaibli, les enfants en bas âge et les personnes âgées courent le plus grand risque de complications graves.

Alors que la plupart des personnes qui deviennent malades après avoir été infectées par E. coli O157 se rétablissent complètement d'elles-mêmes, certaines seront beaucoup plus malades au point qu'il faudra les hospitaliser. L'infection peut même entraîner des effets persistants sur leur état de santé. Dans de rares cas, des complications mettant la vie en danger peuvent se manifester, y compris un accident vasculaire cérébral, une insuffisance rénale ou une crise d'épilepsie, lesquelles pourraient entraîner la mort. Il se peut que certaines personnes soient infectées par la bactérie et ne deviennent pas malades ou ne présentent aucun symptôme, mais qu'elles puissent tout de même transmettre l'infection à d'autres.

Ce que vous devez faire pour protéger votre santé

Vérifiez si vous avez des aliments crus et congelés pour animaux de compagnie de la marque Carnivora visés par le rappel dans votre congélateur.

L'entreprise responsable a volontairement rappelé les aliments crus et congelés pour animaux de compagnie de la marque Carnivora qui sont touchés, lesquels portent divers codes de date. Ces produits ont été vendus en Colombie-Britannique, en Alberta, en Saskatchewan et au Manitoba, et ont pu être distribués dans d'autres provinces ou territoires. Pour obtenir de plus amples renseignements sur les produits touchés, veuillez consulter le site Web Rappels et avis de sécurité de Santé Canada.

Pour prévenir d'autres maladies, suivez les conseils suivants en matière de salubrité des aliments :

Symptômes

Les personnes infectées à E. coli O157 peuvent développer une multitude de symptômes. Certaines ne tombent pas malades du tout, bien qu'elles puissent quand même transmettre l'infection à d'autres. D'autres peuvent ressentir de sérieux maux d'estomac. Dans certains cas, les personnes deviennent gravement malades et doivent être hospitalisées.

Voici les symptômes qui peuvent se manifester entre le premier et le dixième jour après un contact avec les bactéries :

La plupart des symptômes disparaissent au bout de cinq à dix jours. Il n'y a pas vraiment de traitement contre les infections à E. coli, autrement que de surveiller l'évolution de la maladie, assurer le confort du malade et éviter la déshydratation par une hydratation et une alimentation adéquates. Les personnes qui développent des complications pourraient nécessiter des soins plus poussés, comme une dialyse dans les cas d'insuffisance rénale. Si les symptômes persistent, vous devriez communiquer avec votre fournisseur de soins de santé.

Ce que fait le gouvernement du Canada

Le gouvernement du Canada s'est engagé à assurer la salubrité des aliments. L'Agence de la santé publique du Canada mène l'enquête en matière de santé humaine sur une éclosion. Elle communique régulièrement avec ses partenaires fédéraux, provinciaux et territoriaux afin de surveiller la situation et de collaborer sur les mesures à prendre pour contrer une éclosion.

Santé Canada apporte son soutien pour informer les Canadiens des produits qui sont retirés du marché canadien.

Le gouvernement du Canada continuera de tenir les Canadiens au courant des nouvelles informations relatives à cette enquête.

Renseignements épidémiologiques

La figure 1 présente une courbe épidémiologique pour cette éclosion. Les responsables d'enquêtes sur des éclosions se servent de ces renseignements pour montrer quand les maladies se manifestent, quand elles atteignent un sommet et quand elles disparaissent. Il peut s'écouler plusieurs semaines entre le moment où une personne tombe malade et le moment où la maladie est signalée et où les tests confirment un lien avec l'éclosion. Les données sont disponibles pour quatre cas.

Figure 1 : Nombre de personnes infectées par E. coli O157:H7 (Groupe CNW/Agence de la santé publique du Canada)

Description textuelle            

Tableau 1 - Nombre de personnes infectées par E. coli O157:H7 par semaine d'apparition de la maladie ou de prélèvement d'échantillon

Semaine d'apparition des symptômes ou de prélèvement d'échantillon

Nombre de cas

2020-03-08

2

2020-03-15

0

2020-03-22

0

2020-03-29

0

2020-04-05

1

2020-04-12

0

2020-04-19

0

2020-04-26

0

2020-05-03

0

2020-05-10

1

2020-05-17

0

2020-05-24

0

Renseignements supplémentaires

 

SOURCE Agence de la santé publique du Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 15:30
Après examen du rapport produit par le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) en lien avec l'événement du 20 juin 2020 entourant le décès d'un homme constaté le 21 juin 2020 à Montréal, le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP)...

à 14:05
Taconic Biosciences, leader mondial parmi les fournisseurs de modèles animaux destinés à la recherche pharmaceutique, annonce un élargissement de son portefeuille d'immuno-oncologie.   L'immuno-oncologie est une priorité de recherche de premier...

à 13:37
La ministre des Affaires municipales et de l'Habitation, ministre responsable de la région du Saguenay?Lac-Saint-Jean et députée de Chicoutimi, Andrée Laforest, annonce aujourd'hui, au nom de la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants,...

à 13:29
La députée de Roberval, Nancy Guillemette, annonce aujourd'hui, au nom de la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, le lancement des travaux de construction de la maison des aînés et alternative de Roberval, un...

à 12:29
Alors que la crise des surdoses est nationale et que la pandémie de la COVID-19 précarise davantage les usagers de drogues, Montréal vit un nombre sans précédent de décès par surdose. C'est dans ce contexte alarmant que nous demandons à la Ville de...

à 12:00
Alors que la recrudescence de la COVID-19 se poursuit au Canada, nous surveillons un ensemble d'indicateurs épidémiologiques pour déterminer où la transmission de la maladie est la plus forte, où elle se propage ainsi que ses répercussions sur la...



Communiqué envoyé le 12 juin 2020 à 23:44 et diffusé par :