Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Le Covid-19
Sujet : Bénéfices / Revenus

Stingray dévoile ses résultats pour le quatrième trimestre de 2020


Faits saillants du quatrième trimestre

Faits saillants de l'exercice complet

MONTRÉAL, 03 juin 2020 (GLOBE NEWSWIRE) -- Groupe Stingray Inc. (TSX : RAY.A; RAY.B) (la « société » ou « Stingray »), chef de file de la musique, des médias et de la technologie, a dévoilé aujourd'hui ses résultats financiers pour le quatrième trimestre et l'exercice clos le 31 mars 2020.

Faits saillants financiers
(en milliers de dollars, sauf les données par action)
Trimestres clos les
31 mars
 Périodes de douze mois
closes les
31 mars
 2020 2019%  20202019 %
Produits68 398 72 730(6,0) 306 721212 650 44,2
BAIIA ajusté1)28 217 22 40725,9  118 08672 234 63,5
Bénéfice net (perte nette)(8 486)3 942?  13 970(11 988)?
Par action ? dilué (en $)(0,11)0,06?  0,18(0,19)?
Bénéfice net ajusté2)10 095 14 725(31,4) 55 90839 727 40,7
Par action ? dilué (en $)2)0,13 0,21(38,1) 0,740,61 21,3
Flux de trésorerie liés aux activités
 d'exploitation
14 062 18 072(22,2) 88 14544 703 97,2
Flux de trésorerie disponibles ajustés3)17 974 9 84582,6  78 35038 834 101,8


1)Le BAIIA ajusté, une mesure non conforme aux IFRS, est défini comme suit : le bénéfice net (la perte nette) avant le montant net des charges financières (produits financiers), la variation de la juste valeur des placements, les impôts, l'amortissement et les radiations d'immobilisations corporelles, l'amortissement des actifs au titre de droits d'utilisation, l'amortissement des immobilisations incorporelles, la rémunération fondée sur des actions, les charges liées aux unités d'actions attribuées en fonction de la performance et aux unités d'actions différées, l'avantage tangible exigé par le CRTC et les coûts d'acquisition, les frais juridiques et les charges de restructuration et autres charges.
2)Le bénéfice net ajusté, une mesure non conforme aux IFRS, est défini comme suit : le bénéfice net avant la variation de la juste valeur des placements, les pertes (profits) liés à l'évaluation à la valeur de marché des instruments dérivés, l'amortissement des immobilisations incorporelles, la rémunération fondée sur des actions, les charges liées aux unités d'actions attribuées en fonction de la performance et aux unités d'actions différées, l'avantage tangible exigé par le CRTC et les coûts d'acquisition, les frais juridiques et les charges de restructuration et autres charges, déduction faite des impôts connexes.
3) Les flux de trésorerie disponibles ajustés, une mesure non conforme aux IFRS, sont définis comme suit : les flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation diminués des dépenses d'investissement, des intérêts payés et du remboursement d'obligations locatives, majorés des coûts d'acquisition, des frais juridiques et des charges de restructuration et autres charges, ajustés pour tenir compte du gain ou de la perte non réalisé sur change et de la variation nette des éléments hors trésorerie du fonds de roulement.

« Les résultats du quatrième trimestre reflètent dans une certaine mesure l'incidence de la COVID-19. Le secteur Radio a été quelque peu touché au cours du trimestre et les produits ont continué de baisser en avril et, dans une moindre mesure, en mai. Compte tenu de l'incidence initiale de la COVID-19 sur les produits du secteur Radio, nous sommes satisfaits de nos résultats consolidés du quatrième trimestre étant donné que le BAIIA ajusté a augmenté de 25,9 % pour s'établir à 28,2 millions de dollars », a déclaré Eric Boyko, président, chef de la direction et cofondateur de Stingray.

« Au tout début de la crise de la COVID-19, nous avons décidé d'agir rapidement et énergiquement et de mettre en place d'importantes mesures de réduction de coûts afin que notre situation financière demeure solide. Nous avons réduit nos dépenses d'exploitation de dizaines de millions de dollars, et une partie de cette réduction sera permanente. Il s'agit là d'une mesure audacieuse qui a été motivée par notre détermination à maintenir un niveau élevé de flux de trésorerie disponibles.

De plus, en solidarité avec nos clients du secteur radiophonique, plus de 8 000 entreprises locales situées partout au Canada, nous avons créé le programme de relance de Stingray, des subventions publicitaires radiophoniques d'au moins 15 millions de dollars. Ce programme a pour but d'aider les petites entreprises locales en difficulté à faire redémarrer leurs activités en investissant dans la publicité. Nos clients ont réagi de façon extrêmement positive, ce qui a permis à notre équipe de vente de reprendre les pourparlers avec les clients actuels et les nouveaux.

À l'exercice 2020, le secteur radio a contribué pour la première fois aux produits pour un exercice complet et ce secteur a obtenu d'excellents résultats sur plusieurs fronts, notamment des produits de 152,3 millions de dollars et un BAIIA ajusté de 58,5 millions de dollars. Les synergies ont donné un meilleur résultat que prévu, se chiffrant à 12,0 millions de dollars. Les produits provenant du secteur Diffusion et musique pour entreprises ont atteint 154,5 millions de dollars, ce qui s'explique essentiellement par l'acquisition de DJ Matic et de Novramedia, conjuguée à la croissance interne liée aux abonnements, partiellement contrebalancées par la résiliation de certains contrats internationaux assortis de faibles marges. Le BAIIA ajusté pour le secteur a atteint 63,7 millions de dollars, soit une hausse de 20,6 %. À la fin de l'exercice, nous avions 419 000 abonnés à la VSDA, en hausse de 15,1 % par rapport à l'exercice précédent. Les flux de trésorerie disponibles ajustés ont progressé de plus de 100 % et se sont établis à 78,4 millions de dollars en raison surtout de la contribution du secteur Radio. Enfin, nous estimons que nos actions ont beaucoup de valeur et nous avons racheté près de 3 millions d'actions pour 17,6 millions de dollars au cours de l'exercice.

L'entente conclue récemment avec Dollarama en vue d'offrir des solutions de diffusion musicale pour espaces commerciaux et des solutions d'affichage numérique à ses 1 300 magasins partout au Canada témoigne de la valeur que nous créons pour nos clients, même dans des temps plus difficiles. Dans le contexte actuel de pandémie, nous faisons partie intégrante de la stratégie de messagerie sur les mesures de sécurité à adopter dans les commerces. De plus, les perspectives d'avenir de cette entreprise nous paraissent encourageantes, compte tenu du fait que sa clientèle est solide et bien diversifiée et que ses produits proviennent dans une proportion d'environ 50 % de banques, de pharmacies et de supermarchés. Au cours du quatrième trimestre, nous avons réalisé l'acquisition de Chatter Research Inc., une solution de rétroaction de clients fondées sur l'IA pour les entreprises, qui permettra à notre division Stingray Affaires de poursuivre sa croissance.

À partir du premier trimestre de 2021, nous commencerons à récolter les bénéfices de nos mesures de réduction de coûts. Tant que nous ne pouvons voir clairement ce que l'avenir nous réserve, le capital sera surtout affecté à court terme à la réduction de la dette et au maintien de notre dividende. Nous pourrions également saisir des occasions de réaliser des acquisitions complémentaires. À l'heure actuelle, nous sommes bien armés pour surmonter la crise étant donné que nous avons mis en place des mesures nous permettant de faire face à l'adversité au cours des prochains trimestres et de donner une impulsion à nos affaires. À ce stade, nous prévoyons que nos flux de trésorerie disponibles ajustés pour 2021 demeureront solides », a conclu M. Boyko.

Résultats du quatrième trimestre
Les produits du quatrième trimestre de 2020 ont diminué de 4,3 millions de dollars, ou 6,0 %, pour se chiffrer à 68,4 millions de dollars, en comparaison de 72,7 millions de dollars pour le quatrième trimestre de 2019. Cette diminution s'explique avant tout par l'incidence initiale de la pandémie de COVID-19 sur les produits du secteur Radio.

Pour le trimestre, les produits générés au Canada ont diminué 3,8 millions de dollars, ou 8,1 %, passant de 47,3 millions de dollars au quatrième trimestre de 2019 à 43,5 millions de dollars. Les produits générés aux États-Unis ont augmenté de 0,9 million de dollars, ou 9,5 %, pour atteindre 10,2 millions de dollars au quatrième trimestre de 2020, comparativement à 9,3 millions de dollars au quatrième trimestre de 2019. Les produits générés dans les autres pays se sont chiffrés à 14,7 millions de dollars au quatrième trimestre de 2020, en baisse de 1,4 million de dollars, ou 8,7 %, comparativement à ceux de 16,1 millions de dollars inscrits au quatrième trimestre de 2019. Le recul découle principalement de la résiliation de certains contrats assortis de faibles marges.

Le total des produits du secteur Diffusion et musique pour entreprises a reculé de (0,2) million de dollars, ou 0,6 %, passant de 38,7 millions de dollars au quatrième trimestre de 2019 à 38,5 millions de dollars. Ce recul s'explique surtout par la résiliation de certains contrats internationaux assortis de faibles marges, contrée en partie par une croissance interne des abonnements.

Les produits du secteur Radio se sont élevés à 29,9 millions de dollars, contre 34,0 millions de dollars pour le quatrième trimestre de 2019, ce qui représente une baisse de 4,1 millions de dollars, ou 12,0 %, du fait surtout de l'incidence initiale de la pandémie de COVID-19.

Le BAIIA ajusté s'est chiffré à 28,2 millions de dollars au quatrième trimestre de 2020, contre 22,4 millions de dollars au quatrième trimestre de 2019, soit une hausse de 5,8 millions de dollars, ou 25,9 %. La marge du BAIIA ajusté s'est établie à 41,3 %, contre 30,8 % au quatrième trimestre de 2019. L'augmentation du BAIIA ajusté est essentiellement attribuable à la contrepassation de certaines charges à payer, à la réduction des coûts liés d'exploitation et à l'adoption de l'IFRS 16, contrebalancées en partie par l'incidence initiale de la pandémie de COVID-19 sur les produits du secteur Radio. Compte non tenu de l'incidence de l'IFRS 16, le BAIIA ajusté se serait chiffré à 26,6 millions de dollars et la marge connexe se serait établie à 39,0 %.

Une perte nette de 8,5 millions de dollars [(0,11) $ par action] a été inscrite au quatrième trimestre de 2020, comparativement à un bénéfice net de 3,9 millions de dollars (0,06 $ par action) au quatrième trimestre de 2019. Cet écart est attribuable essentiellement à la variation négative de l'évaluation à la valeur de marché des instruments dérivés, de la perte de change et d'un profit lié à la radiation du solde à payer sur une acquisition comptabilisée au quatrième trimestre de 2019, en partie contrebalancés par un recouvrement d'impôts et l'amélioration des résultats d'exploitation. Le bénéfice net ajusté s'est chiffré à 10,1 millions de dollars (0,13 $ par action) pour le quatrième trimestre de 2020, comparativement à 14,7 millions de dollars (0,21 $ par action) pour le quatrième trimestre de 2019. La baisse reflète essentiellement une perte de change et un profit lié à la radiation du solde à payer sur une acquisition comptabilisée au quatrième trimestre de 2019, qui ont été partiellement neutralisés par l'amélioration des résultats d'exploitation.

Les entrées de trésorerie liées aux activités d'exploitation se sont chiffrées à 14,1 millions de dollars au quatrième trimestre de 2020, en comparaison de 18,1 millions de dollars au quatrième trimestre de 2019. Les flux de trésorerie disponibles ajustés dégagés au quatrième trimestre de 2020 se sont élevés à 18,0 millions de dollars, comparativement à 9,8 millions de dollars au quatrième trimestre de 2019. Cette hausse est principalement attribuable à l'amélioration des résultats d'exploitation et à la baisse des impôts payés.

Au 31 mars 2020, la société disposait de 2,5 millions de dollars en trésorerie et en équivalents de trésorerie, d'une dette subordonnée de 39,6 millions de dollars ainsi que de facilités de crédit de 365,0 millions de dollars, dont une tranche d'environ 25,2 millions de dollars était disponible.

Résultats de l'exercice
Les produits de l'exercice 2020 ont augmenté de 94,0 millions de dollars, ou 44,2 %, pour s'établir à 306,7 millions de dollars, comparativement à 212,7 millions de dollars pour l'exercice 2019. Cette augmentation s'explique surtout par les acquisitions de Newfoundland Capital Corporation Inc. (« NCC »), de DJ Matic et de Novramedia conjuguées à la croissance interne liée aux abonnements, partiellement contrebalancées par la résiliation de certains contrats internationaux assortis de faibles marges.

Le BAIIA ajusté a progressé de 45,9 millions de dollars, ou 63,5 %, pour s'établir à 118,1 millions de dollars pour l'exercice 2020, comparativement à 72,2 millions de dollars pour l'exercice 2019. La marge du BAIIA ajusté s'est établie à 38,5%, comparativement à 34,0 % pour l'exercice 2019. L'augmentation du BAIIA ajusté découle principalement des acquisitions de NCC et de DJ Matic, de l'adoption de l'IFRS 16, de la réduction des coûts d'exploitation, de la croissance interne liée aux abonnements et de la contrepassation de certaines charges à payer, atténuées par l'incidence initiale de la pandémie de COVID-19 sur les produits du secteur Radio. Compte non tenu de l'incidence de l'IFRS 16, le BAIIA ajusté se serait chiffré à 111,6 millions de dollars et la marge connexe se serait établie à 36,4 %.

Le bénéfice net ajusté s'est établi à 55,9 millions de dollars (0,74 $ par action) pour l'exercice 2020, contre 39,7 millions de dollars (0,61 $ par action) pour l'exercice 2019. L'augmentation est attribuable surtout à l'amélioration des résultats d'exploitation, partiellement contrée par une hausse des charges d'intérêts, un profit lié à la radiation du solde à payer sur une acquisition comptabilisée au quatrième trimestre de 2019, une perte de change et une augmentation de l'amortissement des immobilisations corporelles et de la charge d'impôt.

Déclaration de dividende
Le 20 mai 2020, la société a déclaré un dividende de 0,075 $ par action à droit de vote subalterne, par action à droit de vote subalterne variable et par action à droit de vote multiple. Ce dividende sera payable le 15 juin 2020 ou vers cette date aux porteurs d'actions inscrits le 29 mai 2020.

La politique de la société en matière de dividendes est assujettie au pouvoir discrétionnaire du conseil d'administration et peut varier en fonction notamment des flux de trésorerie disponibles, des résultats d'exploitation, de la situation financière, des perspectives de croissance ou de tout autre facteur que le conseil d'administration juge pertinent.

Les dividendes payés sont désignés comme étant « déterminés » aux fins de la Loi de l'impôt sur le revenu (Canada) et des dispositions équivalentes de la fiscalité provinciale et territoriale.

Autres faits saillants des activités et événements postérieurs à la clôture
Le 29 mai 2020, la société a obtenu un prêt à terme additionnel de 20,0 millions de dollars venant à échéance le 29 mai 2021. Le montant du prêt additionnel a été utilisé pour réduire la facilité de crédit renouvelable.

Le 7 mai 2020, la société a annoncé un programme d'une valeur minimale de 15,0 millions de dollars en subventions publicitaires radiophoniques destinées aux entreprises locales présentes dans les marchés canadiens où Stingray exploite des stations de radio. Ces subventions publicitaires radiophoniques varieront entre 1 000 $ et 100 000 $ par entreprise. Les entreprises sélectionnées disposeront de douze mois pour se servir de la subvention afin de réserver leur temps d'antenne et diffuser leur campagne publicitaire. Les bénéficiaires n'auront pas à investir de sommes additionnelles dans les stations de radio de Stingray pour recevoir la subvention.

Le 6 mai 2020 (la « date de prise d'effet »), la société a annoncé l'acquisition de Marketing Sensorial México (« MSM »), le leader mexicain des solutions marketing au point de vente. Cette entente renforce la présence de Stingray Affaires au Mexique. En tant que partenaire actuel de Stingray Affaires dans l'offre de services multimédias aux 1 500 pharmacies et aux 1 500 cliniques exploitées par Farmacias del Ahorro au Mexique, MSM se spécialise dans la production de contenus pour affichage numérique, la musique d'ambiance pour espaces commerciaux, et la vente et la location d'équipement audiovisuel. L'entreprise répond aux besoins d'un large éventail de secteurs (plus de 5 800 emplacements), notamment des banques, des pharmacies de détail et des concessionnaires automobiles, et compte de nombreux clients de renom, tels que Grupo Financiero Santander México, Scotiabank México et BMW. La contrepartie totale se compose d'un montant de 45,0 millions de pesos mexicains (2,7 millions de dollars) à payer au plus tard a) 30 jours après la date de prise d'effet, ou b) 2 jours après la production par le vendeur des documents de clôture, et d'une contrepartie éventuelle.

Le 14 avril 2020, la société a annoncé le lancement de chaînes télé gratuites financées par la publicité et de services de vidéo sur demande par abonnement (VSDA) en collaboration avec huit grands fournisseurs de services par contournement : Huawei, qui est présent à l'échelle mondiale; le groupe mexicain izzi; et XUMO, LG, Vizio, Samsung, Tivo Plus et Clic Digital, aux États-Unis. Grâce à ces ententes de distribution, plus de 300 millions de téléspectateurs pourraient s'ajouter à l'auditoire de Stingray.

Le 23 mars 2020, la société a annoncé qu'elle avait obtenu de la Bourse de Toronto (la « TSX ») l'autorisation de modifier son offre de rachat afin d'augmenter le nombre maximal d'actions à droit de vote subalterne et d'actions à droit de vote subalterne variable (collectivement, les « actions à droit de vote subalterne ») qu'elle a l'intention de racheter aux fins d'annulation au cours de la période de 12 mois qui sera close le 15 août 2020, pour le faire passer de 2 924 220 à 4 903 887 actions à droit de vote subalterne, ce qui représente environ 10 % du flottant des actions à droit de vote subalterne au 7 août 2019. Toutes les autres modalités et conditions de l'offre de rachat demeurent inchangées. Un courtier inscrit rachètera les actions à droit de vote subalterne pour le compte de Stingray par l'intermédiaire de la TSX et d'autres systèmes de négociation canadiens. Le prix payé pour les actions à droit de vote subalterne sera le cours en vigueur au moment de l'acquisition, et Stingray fixera le nombre d'actions à droit de vote subalterne achetées et le moment des achats. Toutes les actions rachetées en vertu de l'offre de rachat seront annulées.

Le 6 mars 2020, la société a annoncé l'acquisition d'une participation de 30 % dans The Podcast Exchange (TPX), l'autorité canadienne en matière de publicité sur baladodiffusion qui regroupe des milliers de productions audio, et assure plus de 70 millions d'impressions par mois dans un éventail de genres et de réseaux. Cette transaction offrira à Stingray une occasion privilégiée de générer des revenus publicitaires dans ce nouveau créneau, et propulsera la croissance de l'entreprise auprès du segment clé des 18 à 34 ans.

Le 18 février 2020, la société a annoncé le lancement de Stingray Country au Canada. Cette chaîne de vidéoclips propose aux abonnés le meilleur du new country, du bro-country, du country pop et des grands succès country des années 90. Stingray Country est la seule chaîne télévisée entièrement consacrée à ce genre musical au Canada.

Le 5 février 2020, la société a déclaré un dividende de 0,075 $ par action à droit de vote subalterne, par action à droit de vote subalterne variable et par action à droit de vote multiple. Ce dividende sera payable vers le 16 mars 2020 aux actionnaires inscrits le 28 février 2020.

Le 3 février 2020, la société et Music Choice ont conclu et signé une entente de règlement qui met un terme définitif au litige des parties concernant les brevets aux États-Unis et qui règle complètement et définitivement la totalité des réclamations, des demandes reconventionnelles et des défenses présentées dans le cadre de ce litige. Le montant du règlement, soit 13,3 millions de dollars américains (17,2 millions de dollars à la date du règlement), sera payé en deux versements égaux. Le premier paiement a été versé à la date du règlement et le second le sera au plus tard le 15 février 2021. La société a ainsi comptabilisé une charge de 17,1 millions de dollars dans les coûts d'acquisition, frais juridiques, charges de restructuration et autres charges. Les modalités du règlement n'ont pas d'incidence sur les services actuellement offerts par Stingray aux États-Unis, dont la prestation ne sera pas interrompue.

Le 27 janvier 2020, la société a acquis la totalité des actions en circulation de Chatter Research Inc., un chef de file torontois de la création, du développement et du déploiement de solutions de saisie en temps réel de la rétroaction de clients fondées sur l'intelligence artificielle à l'intention des commerces de détail et du secteur de l'hôtellerie. La contrepartie totale de 9,5 millions de dollars est composée d'un montant de 2,1 millions de dollars payé à la date d'acquisition et d'une contrepartie conditionnelle de 7,4 millions de dollars.

Téléconférence
La société tiendra une téléconférence pour présenter ses résultats le jeudi 4 juin 2020, à 10 h (heure de l'Est). Les personnes intéressées peuvent s'y joindre en composant le 647-788-4922 (Toronto) ou le 1-877-223-4471 (sans frais). Un enregistrement pourra être écouté jusqu'au 4 juillet 2020 à minuit en composant le 1-800-585-8367 ou le 416-621-4642, suivi du code « 5454379 ».

À propos de Stingray
Groupe Stingray (TSX : RAY.A; RAY.B), entreprise située à Montréal, est un chef de file dans les domaines de la musique, des médias et de la technologie comptant plus de 1 200 employés dans le monde entier. Stingray est un fournisseur de premier plan de services sélectionnés offerts directement aux consommateurs ou à des entreprises, notamment des chaînes musicales télévisées, plus de 100 stations de radio, du contenu vidéo à la demande par abonnement, des chaînes de télévision en format 4K ultra-haute définition (UHD), des produits de karaoké, de l'affichage dynamique numérique, de la musique en magasin et des applications de musique qui ont été téléchargées plus de 150 millions de fois. Stingray rejoint 400 millions d'abonnés (ou utilisateurs) dans 156 pays.

Information prospective
Le présent communiqué contient de l'information prospective au sens des lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables. Cette information prospective comprend, sans s'y limiter toutefois, des énoncés sur les objectifs, les convictions, les projets, les attentes, les prévisions, les estimations et les intentions de Stingray. On reconnaît généralement les énoncés contenant de l'information prospective à l'emploi de mots et d'expressions comme « pourrait », « devrait », « s'attendre à », « compter », « croire », « escompter », « prévoir », « projeter », « estimer », « planifier » et « continuer », entre autres, ou de la forme négative de ces termes ou d'une terminologie semblable, y compris des références à certaines hypothèses. Veuillez noter, toutefois, que ce ne sont pas tous les énoncés prospectifs qui contiennent ce genre de formulations. Les énoncés prospectifs reposent sur un certain nombre d'hypothèses et sont assujettis à une variété de risques et d'incertitudes qui, pour la plupart, sont indépendants de la volonté de la société. En raison de ces risques et incertitudes, les résultats réels pourraient différer sensiblement de ceux exprimés de façon explicite ou implicite dans les énoncés prospectifs. Ces risques et incertitudes comprennent, entre autres, les facteurs de risque présentés dans la notice annuelle de Stingray pour l'exercice clos le 31 mars 2020, publiée sur SEDAR, au www.sedar.com. Par conséquent, la mise en garde qui précède vise toute l'information prospective contenue dans le présent communiqué, et rien ne garantit que les résultats ou les développements escomptés par Stingray se matérialiseront ou, même s'ils se matérialisent pour l'essentiel, qu'ils produiront les conséquences ou les effets attendus sur les activités, la situation financière ou les résultats d'exploitation de Stingray. Sauf indication contraire ou à moins que le contexte ne s'y oppose, les énoncés prospectifs ne sont formulés qu'en date du présent communiqué, et la société ne s'engage d'aucune façon à les mettre à jour ou à les modifier pour tenir compte de faits nouveaux ou d'événements ultérieurs ni pour quelque autre raison, à moins que la loi ne l'y oblige.

Mesures non conformes aux IFRS
La société estime que le BAIIA ajusté et la marge du BAIIA ajusté sont des mesures importantes pour l'analyse de sa rentabilité opérationnelle, abstraction faite des décisions relatives au financement, des éléments hors trésorerie et des stratégies fiscales. La comparaison avec les pairs est également facilitée étant donné que les sociétés ont rarement la même structure du capital et la même structure de financement. La société estime que le bénéfice net ajusté et le bénéfice net ajusté par action sont des mesures importantes, car elles démontrent la rentabilité nette de ses activités principales. La société est d'avis que les flux de trésorerie disponibles ajustés constituent une mesure importante pour l'évaluation de la trésorerie générée compte tenu des dépenses d'investissement et des charges non liées aux activités principales. Cette mesure démontre la trésorerie disponible pour procéder à des acquisitions d'entreprises, verser des dividendes et réduire la dette. La société estime que la dette nette et le ratio dette nette/BAIIA ajusté sont des mesures importantes pour évaluer l'importance de la dette au regard de l'état de la situation financière de la société. Toutes ces mesures financières non conformes aux IFRS ne sont pas des mesures du bénéfice ni des flux de trésorerie reconnues par les IFRS et elles n'ont pas de définition normalisée aux termes des IFRS.

Notre méthode de calcul de ces mesures financières pourrait différer de celles d'autres émetteurs et, par conséquent, notre définition de ces mesures pourrait ne pas être comparable à celle présentée par d'autres émetteurs. Les investisseurs sont priés de noter que les mesures financières non conformes aux IFRS ne doivent pas être interprétées comme des substituts du bénéfice net établi selon les IFRS en tant qu'indicateurs de notre rendement, ni des flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation en tant que mesures de la trésorerie ou des flux de trésorerie.

Rapprochement du BAIIA ajusté et du bénéfice net ajusté avec le bénéfice net

 3 mois 12 mois
(en milliers de dollars canadiens)31 mars
2020
T4 2020
 31 mars
2019
T4 2019
  31 mars
2020
Exercice 2020
 31 mars
2019
Exercice 2019
 
Bénéfice net (perte nette)(8 486)3 942  13 970 (11 988)
Charges financières (produits financiers), montant net33 463 2 259  42 822 12 298 
Variation de la juste valeur des placements(1 914)336  (6 550)(565)
Impôts(4 165)1 833  1 692 (3 228)
Amortissement et radiation d'immobilisations corporelles2 790 2 791  11 477 7 703 
Amortissement d'actifs au titre de droits d'utilisation1 426 ?  5 618 ? 
Amortissement d'immobilisations incorporelles5 659 7 187  23 207 23 430 
Rémunération fondée sur des actions258 297  1 001 1 093 
Charges liées aux unités d'actions attribuées en fonction
 de la performance et aux unités d'actions différées
(1 507)630  745 1 368 
Avantages tangibles exigés par le CRTC? ?  ? 25 306 
Coûts d'acquisition, frais juridiques, charges de
 restructuration et autres charges
693 3 132  24 104 16 817 
BAIIA ajusté28 217 22 407  118 086 72 234 
Charges financières (produits financiers), montant net,
 à l'exclusion des pertes liées (profits liés) à l'évaluation
 à la valeur de marché des instruments dérivés
(10 976)739  (27 122)(9 300)
Impôts4 165 (1 833) (1 692)3 228 
Amortissement des immobilisations corporelles et radiations(2 790)(2 791) (11 477)(7 703)
Amortissement d'actifs au titre de droits d'utilisation(1 426)?  (5 618)? 
Charge d'impôts liée à la variation de la juste valeur des
 placements, à la rémunération fondée sur des actions, aux
 unités d'actions attribuées en fonction de la performance
 et aux unités d'actions différées, à l'amortissement des
 immobilisations incorporelles, aux avantages tangibles
 exigés par le CRTC, aux pertes liées (profits liés) à
 l'évaluation à la valeur de marché des instruments
 financiers dérivés ainsi qu'aux coûts d'acquisition, frais
 juridiques, charges de restructuration et autres charges
(7 095)(3 797) (16 269)(18 732)
Bénéfice net ajusté10 095 14 725  55 908 39 727 
          

Rapprochement des flux de trésorerie disponibles ajustés et des flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation

 3 mois 12 mois
(en milliers de dollars canadiens)31 mars
2020
T4 2020
 31 mars
2019
T4 2019
  31 mars
2020
Exercice 2020
 31 mars
2019
Exercice 2019
 
Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation14 062 18 072  88 145 44 703 
Ajouter/déduire :     
Acquisition d'immobilisations corporelles(2 153)(1 935) (6 704)(7 623)
Acquisition d'immobilisations incorporelles autres que les
 immobilisations incorporelles développées en interne
(463)(669) (1 769)(3 671)
Entrées d'immobilisations incorporelles développées
 en interne
(1 534)(1 742) (5 902)(6 164)
Intérêts payés(3 819)(4 441) (17 442)(9 950)
Remboursement d'obligations locatives(1 180)?  (4 873)? 
Variation nette des éléments hors trésorerie du fonds
 de roulement liés à l'exploitation
7 262 (1 890) (2 169)4 059 
Perte non réalisée (profit non réalisé) sur change5 106 (682) 4 961 663 
Coûts d'acquisition, frais juridiques, charges
 de restructuration et autres charges
693 3 132  24 104 16 817 
Flux de trésorerie disponibles ajustés17 974 9 845  78 351 38 834 
          

Note au lecteur : Les états financiers consolidés annuels et le rapport de gestion sont publiés sur le site de la société, au www.stingray.com, de même que sur SEDAR, au www.sedar.com.

Personne-ressource

Mathieu Péloquin
Vice-président principal, marketing et communications
Stingray
514-664-1244, poste 2362
mpeloquin@stingray.com


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 07:00
Le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, M. André Lamontagne, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, M. Jean Boulet, et le député de Portneuf, M. Vincent Caron, invitent les représentants des médias...

à 07:00
Gestion d'actifs Picton Mahoney (« Picton Mahoney ») annonce aujourd'hui le lancement du Fonds alternatif fortifié acheteur/vendeur Picton Mahoney. Ce fonds sera offert en quatre catégories de...

à 07:00
Redevances Nomad Ltée (« Nomad » ou la « Société »)   est heureuse d'annoncer qu'elle a conclu une entente avec la Banque Scotia (« la Banque Scotia »), la Banque Canadienne Impériale de Commerce (« la Banque CIBC ») et la Banque Royale du Canada...

à 07:00
Les représentantes et représentants des médias sont conviés à une conférence de presse au cours de laquelle le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, M. Jean Boulet, la ministre déléguée aux Transports et ministre responsable...

à 07:00
OpSens inc. ("OpSens" ou la "Société")  a publié aujourd'hui les résultats du troisième trimestre 2020. Faits saillants Le résultat...

14 jui 2020
Securities Clearing Center Company (Société du centre de compensation des valeurs mobilières, Muqassa) a annoncé aujourd'hui qu'elle débutera ses activités le 30/08/2020, correspondant au 11/01/1442H. Après les annonces de sa création en 2018 et de...



Communiqué envoyé le 3 juin 2020 à 18:05 et diffusé par :