Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Science et technologie, Santé, Le Covid-19
Sujets : Ententes financières, Gouvernement européen, Essais cliniques / Découvertes médicales

Le département de médecine de précision de l'Université de Maastricht reçoit 920 000 euros de la Commission européenne pour développer des outils d'intelligence artificielle pour les patients COVID-19


MAASTRICHT, Pays-Bas, 13 mai 2020 /PRNewswire/ -- Le D-Lab de l'Université de Maastricht a annoncé aujourd'hui la sortie de son outil d'Intelligence Artificielle (IA) pour le triage des patients COVID-19. Cette même semaine, le département a reçu 920 000 euros de la Commission européenne pour le projet DRAGON mené par la PME belge OncoRadiomics (lien: informations sur la subvention).

Le D-Lab a développé une plateforme de médecine personnalisée pour permettre l'évaluation des risques des patients COVID-19. Les modèles, fabriqués par le groupe ou publiés par d'autres, sont disponibles dans le monde entier sur une nouvelle plateforme https://covid19risk.ai 

"Nous sommes heureux de participer à la lutte mondiale contre la pandémie de COVID-19 grâce à notre système multifactoriel d'aide à la décision pour l'évaluation des risques des patients COVID-19. Nous avons réorienté nos méthodes d'IA, généralement appliquées aux questions d'oncologie, vers la pandémie COVID-19", a déclaré le professeur Philippe Lambin. La plateforme peut intégrer différents types de données médicales disponibles et évaluer le risque de maladie grave nécessitant une ventilation mécanique ou entraînant le décès.

"Nous avons également des modèles simples pour identifier les patients vulnérables qui devraient suivre un strict confinement, qui consiste, par exemple, à ne pas faire les courses eux-mêmes s'ils ont plus de 64 ans et souffrent d'hypertension », a déclaré le Dr Dr Avishek Chatterjee.

DRAGON va développer des supports décisionnels qui permettront l'amélioration du diagnostic et du choix de traitement de la maladie COVID19. Les patients auront la possibilité d'utiliser eux-mêmes certains de ces outils, afin de faciliter une médecine participative.

Le Dr Cary Oberije, a ajouté : « L'une de nos missions sera de coordonner un essai international prospectif de biomarqueur sur les patients COVID-19 ».

Ce projet sera soutenu par le déploiement d'un système d'apprentissage automatique fédéré, une technologie développée à Maastricht par le groupe du professeur Lambin, qui permettra d'utiliser les données tout en respectant la vie privée des patients.

A propos du Dpt de la médecine de précision de l'université de Maastricht

Le D-Lab du département de médecine de précision est un laboratoire d'IA axé sur les supports décisionnels. Pour plus d'informations, visitez le site www.precisionmedicinemaastricht.eu.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 12:25
Allurion® Technologies, une société de premier plan, pionnière du développement d'expériences de perte de poids innovantes, évolutives et fiables, a annoncé aujourd'hui une avancée majeure qui améliore son programme de perte de poids AllurionTM grâce...

à 12:20
La firme montréalaise Thingsfactory a profité de la tenue du Consumer Electronic Show (CES) 2021 pour dévoiler les innovations qu'elle commercialisera dans les prochains mois. Rappelons qu'en 2020, la jeune pousse spécialisée dans le développement de...

à 11:15
L'Autorité des marchés financiers (l'« Autorité ») est préoccupée par la recrudescence d'incidents de sécurité, notamment des cyberincidents, qui touchent de grandes institutions du secteur financier québécois. L'Autorité réitère donc son appel...

à 09:56
EBOX souhaite commencer l'année avec la résolution de mettre fin aux vacances des gros joueurs dans le domaine des télécommunications. Nous militons pour des tarifs de télécommunications justes et raisonnables et désirons demander au nouveau ministre...

à 09:45
Juvare, chef de file en matière de gestion de graves incidents et de technologie d'intervention, et concepteur de WebEOCMD, a annoncé aujourd'hui la nomination de George A. Riedel au poste de président du conseil d'administration non membre de la...

à 09:35
Les propriétaires d'entreprise, quelle que soit l'étape à laquelle ils se trouvent dans leur parcours d'entrepreneuriat, ont vu leur solidité et leur résilience mise à l'épreuve et ont dû s'adapter pour faire croître leurs entreprises florissantes...



Communiqué envoyé le 13 mai 2020 à 11:59 et diffusé par :