Le Lézard
Classé dans : Science et technologie, Santé, Le Covid-19
Sujet : Product/Service

Laurent Pharmaceuticals reçoit l'approbation de Santé Canada pour le lancement de son essai clinique contre le COVID-19


Laurent Pharmaceuticals Inc., une société biopharmaceutique basée à Montréal, a annoncé aujourd'hui avoir obtenu l'approbation de Santé Canada pour lancer RESOLUTION, un essai clinique randomisé de Phase 2, contre placebo, qui vise à étudier la prise de LAU-7b par voie orale, une fois par jour, comme médicament candidat pour lutter contre le COVID-19. L'essai, qui devrait débuter prochainement dans plusieurs hôpitaux canadiens, recrutera près de 200 patients hospitalisés atteints du COVID-19, pour une durée de traitement de 14 jours.

« Nous sommes vraiment heureux d'avoir bénéficié du processus d'examen accéléré de Santé Canada. Nous travaillons en étroite collaboration avec des sites d'essais cliniques à Montréal et commencerons à recruter les premiers patients très bientôt, » a déclaré le Dr Radu Pislariu, président et directeur général de Laurent Pharmaceuticals. « Le traitement vise à réduire la gravité de la maladie et à prévenir sa progression vers une insuffisance respiratoire aiguë, connue sous le nom de syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA). À terme, nous espérons que le médicament pourra aider à éviter que les patients hospitalisés ne soient mis sous respirateur », a ajouté le Dr Pislariu.

Laurent Pharmaceuticals a conçu le LAU-7b en raison de sa capacité à déclencher la phase de résolution de l'inflammation, un mécanisme naturel qui permet de contrôler la réponse inflammatoire de l'organisme sans interférer avec son rôle immunitaire (un effet « pro-résolution »). On pense que le LAU-7b interfère avec la réplication du coronavirus et sa capacité à déjouer les systèmes de défense de l'hôte, en agissant sur les mêmes voies de modulation des lipides qu'il utilise dans le cadre de son effet pro-résolution.

« De nombreux patients atteints du COVID-19 souffrent de complications dues à une réponse inflammatoire incontrôlable. L'inflammation est nécessaire pour combattre l'infection mais, parfois, la capacité de l'organisme à contrôler la réponse inflammatoire peut être affectée par l'âge ou les conditions sous-jacentes, favorisant alors un environnement pro-inflammatoire qui s'emballe et s'auto-perpétue », a déclaré le Dr Larry Lands, pneumologue au Centre universitaire de santé McGill. « Les médicaments anti-inflammatoires classiques agissent en inhibant les mécanismes d'activation du processus inflammatoire, qui sont pourtant nécessaires et importants pour lancer la réponse immunitaire. Contrairement à ces médicaments, le LAU-7b stimule les mécanismes naturels de résolution de l'inflammation et laisse le corps décider du moment où celle-ci doit être réduite : c'est une manière biologique plus naturelle de maintenir un équilibre immuno-inflammatoire efficace mais sans risque », a ajouté le Dr Lands.

L'essai RESOLUTION suit les recommandations du protocole-cadre de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour les essais cliniques sur le COVID-19. L'état de santé du patient sera mesuré sur une échelle ordinale de 7 points et servira de critère d'évaluation principal. Les critères d'évaluation secondaires comprennent diverses mesures de la progression de la maladie, de la durée d'hospitalisation et de la qualité de vie.

À propos de Laurent Pharmaceuticals

Laurent Pharmaceuticals est une société biopharmaceutique au stade clinique spécialisée dans les maladies inflammatoires graves pour lesquelles il existe d'importants besoins médicaux non satisfaits. Protégé par brevet, le médicament candidat phare de la société, le LAU-7b, est une formulation unique de fenrétinide dotée d'une biodisponibilité accrue et idéalement applicable à un schéma thérapeutique avec prise d'une faible dose une fois par jour. Le LAU-7b, qui peut potentiellement déclencher la phase de résolution de l'inflammation, fait actuellement l'objet d'une étude de Phase 2 sur des patients adultes atteints de fibrose kystique (FK). Le LAU-7b (fenrétinide), un rétinoïde synthétique expérimental, a un profil d'innocuité bien documenté établi chez plus de 3 000 patients pour diverses autres indications. Pour plus d'informations, veuillez consulter le site www.laurentpharma.com.

Le texte du communiqué issu d'une traduction ne doit d'aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d'origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 12:00
Au lieu de donner une mise à jour en personne aux médias, Dr Howard Njoo, administrateur en chef adjoint de la santé publique du Canada, a fait la déclaration suivante au nom de Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé du Canada. « On a...

à 11:02
Les plus récentes données sur l'évolution de la COVID-19, au Québec, font état de 91 nouveaux cas dans les 24 dernières heures, ce qui porte le nombre total de personnes infectées à 56 407. Durant cette même période, 4 nouveaux décès ont été...

à 06:00
Afin de prévenir la propagation du coronavirus, la Ville de Mercier annonce qu'elle imposera le port du masque ou du couvre-visage dans tous les lieux publics intérieurs à partir du 15 juillet 2020. La modification réglementaire sera mise à l'ordre...

à 02:00
MedAlliance a annoncé l'inscription du premier patient dans son étude portant sur SELUTION SLRtm 014 DEB pour le traitement de la resténose intra-stent (ISR). C'est le premier ballonnet à élution de médicament (DEB) accepté par la FDA dans le cadre...

10 jui 2020
En vertu de la Loi sur la sécurité civile, le comité exécutif a renouvelé le 10 juillet l'état d'urgence pour une durée  de 5 jours, à l'égard du territoire de l'agglomération de Montréal. Décrété le 27 mars dernier, l'état d'urgence local accorde...

10 jui 2020
Santé Canada avise la population canadienne que les désinfectants pour les mains ci-dessous, qui contiennent de l'éthanol de qualité technique dont l'utilisant dans les désinfectants pour les mains n'est pas autorisée, pourraient présenter des...



Communiqué envoyé le 6 mai 2020 à 06:05 et diffusé par :