Le Lézard
Classé dans : Santé, Le virus Ebola, Le Covid-19
Sujets : Essais cliniques / Découvertes médicales, Responsabilité sociale des entreprises, Sécurité publique, FVT

Johnson & Johnson annonce un candidat-vaccin principal contre la COVID-19, un nouveau partenariat historique avec le ministère de la Santé et des Services sociaux des États-Unis, ainsi qu'un engagement à fournir un milliard de vaccins à travers le monde pour une utilisation d'urgence pandémique


Johnson & Johnson et la BARDA investissent ensemble plus d'un milliard de dollars dans la recherche et le développement d'un nouveau vaccin contre le coronavirus?; l'entreprise prévoit de lancer la phase 1 des études cliniques sur l'homme d'un candidat-vaccin au plus tard en septembre 2020

Johnson & Johnson établira de nouvelles capacités de fabrication du vaccin aux États-Unis et des capacités de production supplémentaires en dehors des États-Unis pour commencer la production à risque afin de garantir l'approvisionnement mondial en vaccins

NEW BRUNSWICK, New Jersey, 31 mars 2020 /PRNewswire/ -- Johnson & Johnson (NYSE : JNJ) (l'entreprise) a annoncé aujourd'hui la sélection d'un candidat-vaccin principal contre la COVID-19 à partir de constructions sur lesquelles elle travaille depuis janvier 2020, l'expansion significative du partenariat existant entre les sociétés pharmaceutiques Janssen de Johnson & Johnson et la Biomedical Advanced Research and Development Authority (BARDA), ainsi que l'extension rapide à grande échelle de la capacité de fabrication de l'entreprise dans le but de fournir un approvisionnement mondial de plus d'un milliard de doses d'un vaccin. L'entreprise compte commencer les études cliniques sur l'homme de son candidat-vaccin principal au plus tard en septembre 2020 et prévoit que les premiers lots d'un vaccin contre la COVID-19 pourraient être disponibles pour une autorisation d'utilisation d'urgence au début de l'année 2021, un délai considérablement accéléré par rapport au processus de développement d'un vaccin typique.

Grâce à un nouveau partenariat historique, la BARDA, qui fait partie du Bureau du secrétaire adjoint pour la préparation et la réponse (ASPR) au sein du département de la Santé et des Services sociaux des États-Unis, et Johnson & Johnson ont investi ensemble plus d'un milliard de dollars pour cofinancer la recherche, le développement et les essais cliniques de vaccins. Johnson & Johnson utilisera sa plateforme de vaccins validée et affecte des ressources, notamment du personnel et des infrastructures au niveau mondial, selon les besoins, pour se concentrer sur ces actions. Séparément, la BARDA et l'entreprise ont fourni des fonds supplémentaires qui permettront d'étendre leurs travaux en cours pour identifier des traitements antiviraux potentiels contre le nouveau coronavirus.  

Dans le cadre de son engagement, Johnson & Johnson développe également la capacité de fabrication mondiale de l'entreprise, notamment par la mise en place de nouvelles capacités de fabrication de vaccins aux États-Unis et l'extension des capacités dans d'autres pays. Cette capacité supplémentaire contribuera à la production rapide d'un vaccin et permettra la fourniture de plus d'un milliard de doses d'un vaccin sûr et efficace dans le monde. L'entreprise prévoit de commencer la production à risque de façon imminente et s'engage à mettre à la disposition du public un vaccin abordable à but non lucratif pour une utilisation d'urgence pandémique.

Alex Gorsky, le président-directeur général de Johnson & Johnson, a déclaré : «?Le monde est confronté à une crise urgente de santé publique et nous sommes déterminés à faire notre part pour mettre à disposition dans le monde entier un vaccin abordable contre la COVID-19, et ce le plus rapidement possible. En tant que première entreprise de soins de santé au monde, nous éprouvons une grande responsabilité dans l'amélioration de la santé des personnes dans le monde entier au quotidien. Grâce à la combinaison de son expertise scientifique, de son échelle opérationnelle et de sa force financière, Johnson & Johnson est bien placée pour apporter ses ressources en collaboration avec d'autres afin d'accélérer la lutte contre cette pandémie.?» 

Paul Stoffels, M.D., vice-président du comité exécutif et directeur scientifique de Johnson & Johnson, a déclaré : «?Nous apprécions grandement la confiance et le soutien du gouvernement des États-Unis pour nos actions de R&D. L'équipe mondiale d'experts de Johnson & Johnson a porté nos processus de recherche et de développement à des niveaux sans précédent, et nos équipes travaillent sans relâche aux côtés de la BARDA, de partenaires scientifiques et des autorités sanitaires mondiales. Nous sommes très heureux d'avoir identifié un candidat-vaccin principal à partir des constructions sur lesquelles nous travaillons depuis janvier. Nous avançons selon un calendrier accéléré vers la phase 1 des essais cliniques sur l'homme qui aura lieu au plus tard en septembre 2020 et, grâce à la capacité de production mondiale que nous étendons parallèlement à ces essais, nous pensons qu'un vaccin pourrait être prêt pour une utilisation d'urgence au début de l'année 2021.?»

Candidat-vaccin principal de Johnson & Johnson contre la COVID-19

Johnson & Johnson a commencé ses actions en janvier 2020, dès que la séquence du nouveau coronavirus (COVID-19) est devenue disponible, afin de rechercher des candidats-vaccins potentiels. Les équipes de recherche de Janssen, en collaboration avec le Beth Israel Deaconess Medical Center, qui fait partie de la Harvard Medical School, ont construit et testé plusieurs candidats-vaccins en utilisant la technologie AdVac de Janssen.

Par le biais de collaborations avec des scientifiques de plusieurs institutions universitaires, les vaccins ont ensuite été testés afin d'identifier les plus prometteurs pour produire une réponse immunitaire lors des tests précliniques.

Sur la base de ces travaux, Johnson & Johnson a identifié un candidat-vaccin principal contre la COVID-19 (avec deux solutions de réserve), qui passera aux premières étapes de fabrication. Selon un calendrier accéléré, l'entreprise vise à lancer une étude clinique de phase 1 en septembre 2020, avec des données cliniques quant à son innocuité et son efficacité qui devraient être disponibles d'ici la fin de l'année. Cela pourrait permettre de disposer d'un vaccin pour une utilisation d'urgence au début de l'année 2021. À titre de comparaison, le processus typique de développement d'un vaccin implique un certain nombre d'étapes de recherche différentes, s'étalant sur 5 à 7 ans, avant même qu'un candidat ne soit considéré pour l'approbation.

En plus de 20 ans, Johnson & Johnson a investi des milliards de dollars dans les antiviraux et les vaccins. Le programme pour le vaccin contre la COVID-19 exploite le modèle éprouvé des technologies AdVac® et PER.C6 de Janssen qui permettent de développer rapidement de nouveaux candidats-vaccins et de produire à grande échelle le candidat-vaccin optimal. La même technologie a été utilisée pour développer et fabriquer le vaccin de l'entreprise contre Ebola et pour construire nos candidats-vaccins contre le virus Zika, le VRS et le VIH qui sont en phase 2 ou 3 de développement clinique.

Recherche antivirale élargie 

En plus des actions de développement de vaccins, la BARDA et Johnson & Johnson ont également élargi leur partenariat pour accélérer le travail en cours de Janssen dans le criblage des chimiothèques, y compris les composés d'autres sociétés pharmaceutiques. L'objectif de la société est d'identifier des traitements potentiels contre le nouveau coronavirus. L'entreprise Johnson & Johnson et la BARDA fournissent toutes deux des fonds dans le cadre de ce partenariat. Ces mesures de criblage antiviral sont menées en partenariat avec l'Institut Rega pour la recherche médicale (KU Leuven/Université de Leuven), en Belgique.

Comme annoncé en février 2020, l'entreprise et la BARDA ont travaillé en étroite collaboration avec des partenaires mondiaux pour cribler la bibliothèque de molécules antivirales de Janssen afin d'accélérer la découverte de traitements potentiels contre la COVID-19.

Le virus de la COVID-19 appartient à un groupe de virus appelés coronavirus qui attaquent le système respiratoire. Il n'existe actuellement aucun vaccin, traitement ou remède approuvé contre la COVID-19.

Pour plus d'informations sur l'approche concertée adoptée par Johnson & Johnson pour lutter contre la pandémie, consultez le site www.jnj.com/coronavirus.

À propos de Johnson & Johnson
Chez Johnson & Johnson, nous croyons qu'une bonne santé est le fondement d'une vie pleine d'énergie, de communautés florissantes et de progrès. C'est pourquoi depuis plus de 130 ans, nous avons pour objectif de garder les gens en bonne santé, à tout âge et à toutes les étapes de la vie. Aujourd'hui, en tant que société de soins de santé la plus importante et généralisée au monde, nous nous engageons à utiliser notre portée et notre taille à bon endroit. Nous nous efforçons d'améliorer l'accès et l'accessibilité, de créer des communautés plus saines et de mettre à portée de chacun, où qu'il se trouve, un esprit, un corps et un environnement sains. Nous mélangeons notre coeur, la science et l'ingéniosité pour modifier profondément la trajectoire de la santé pour l'humanité. Pour en savoir plus, consultez www.jnj.com. Suivez-nous sur @JNJNews.

À propos des sociétés pharmaceutiques Janssen

Chez Janssen, nous créons un avenir où la maladie appartiendra au passé. Nous sommes les sociétés pharmaceutiques de Johnson & Johnson et travaillons sans relâche pour concrétiser cet avenir pour les patients du monde entier en luttant contre la maladie grâce à la science, en faisant preuve d'ingéniosité pour améliorer l'accès aux traitements et en combattant le désespoir du fond du coeur. Nous nous concentrons sur des domaines médicaux où nous pouvons avoir un impact majeur, à savoir les troubles cardiovasculaires et le métabolisme, l'immunologie, les maladies infectieuses et les vaccins, les neurosciences, l'oncologie et l'hypertension pulmonaire. En savoir plus sur www.janssen.com. Suivez-nous sur @JanssenGlobal.

Avis concernant les informations prospectives à destination des investisseurs 

Le présent communiqué de presse contient des «?énoncés prospectifs?» au sens de la loi Private Securities Litigation Reform Act de 1995, concernant le développement de régimes potentiels de prévention et de traitement pour la COVID-19. Il est conseillé au lecteur de ne pas se fier outre mesure à ces énoncés prospectifs. Ces énoncés sont fondés sur les attentes actuelles concernant des événements futurs. Si les hypothèses sous-jacentes s'avèrent inexactes ou si des risques ou incertitudes connus ou inconnus se matérialisent, les résultats réels peuvent différer sensiblement des attentes et projections des sociétés pharmaceutiques Janssen et/ou de Johnson & Johnson. Les risques et incertitudes incluent, sans toutefois s'y limiter, les défis et incertitudes inhérents à la recherche et au développement de produits, et notamment l'incertitude quant au succès clinique et à l'obtention des autorisations réglementaires?; l'incertitude quant au succès commercial?; les difficultés et retards dans la fabrication?; la concurrence, y compris les progrès technologiques, les nouveaux produits et brevets obtenus par nos concurrents?; les contestations de brevets?; les préoccupations concernant l'efficacité ou l'innocuité de produits à la suite de rappels de produits ou d'actions réglementaires?; les modifications des comportements et des habitudes d'achat des acheteurs de produits et services de soins de santé?; les modifications des lois et réglementations en vigueur, y compris les réformes en matière de soins de santé à travers le monde?; ainsi que les tendances envers la maîtrise des coûts des soins de santé. Une liste et une description plus détaillées de ces risques, incertitudes et autres facteurs figurent dans le rapport annuel de Johnson & Johnson sur le formulaire 10-K pour l'exercice financier clos le 29 décembre 2019, notamment dans les sections intitulées «?Cautionary Note Regarding Forward-Looking Statements?» et «?Item 1A. Risk Factors?», dans le dernier rapport trimestriel déposé par l'entreprise sur le formulaire 10-Q, ainsi que dans les documents déposés ultérieurement par l'entreprise auprès de la Securities and Exchange Commission. Des copies de ces documents sont disponibles en ligne sur www.sec.gov, www.jnj.com ou sur demande auprès de Johnson & Johnson. Ni les sociétés pharmaceutiques Janssen ni Johnson & Johnson ne s'engagent à mettre à jour un quelconque énoncé prospectif en raison de nouveaux renseignements, d'événements ou développements futurs.

Logo - https://mma.prnewswire.com/media/403394/Johnson_and_Johnson_Logo.jpg  


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

16 oct 2018
À la demande du très honorable Justin Trudeau, premier ministre du Canada, Son Excellence la très honorable Julie Payette, gouverneure générale du Canada, se rendra en Afrique de l'Ouest du 23 au 30 octobre 2018. Elle effectuera des visites d'État au...

13 sep 2018
Réseau mélanome Canada (RMC), le plus grand défenseur national des patients atteints du mélanome, tiendra sa septième marche de sensibilisation annuelle, Avancées contre le mélanome, le dimanche 23 septembre 2018. Une action commune dont l'objectif...

11 sep 2018
Merck Canada inc., connue sous le nom de MSD à l'extérieur du Canada et des États-Unis, a fait parvenir une lettre aux professionnels de la santé dans le but de leur transmettre des renseignements importants concernant le contraceptif oral...

11 sep 2018
Merck Canada inc., connue sous le nom de MSD à l'extérieur du Canada et des États-Unis, a...

28 aoû 2018
Alors que plus de 82 500 enfants se préparent pour la nouvelle année scolaire dans les zones touchées par le virus Ebola dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), l'UNICEF renforce ses programmes d'éducation, de santé, d'eau,...

22 aoû 2018
Merck Canada inc., connue sous le nom de MSD à l'extérieur du Canada et des États-Unis, a...



Communiqué envoyé le 31 mars 2020 à 10:52 et diffusé par :