Le Lézard
Classé dans : Les affaires

La Banque Royale du Canada rachètera jusqu'à 20 millions de ses actions ordinaires


TORONTO, le 27 févr. 2020 /CNW/ - La Banque Royale du Canada (la Banque) (RY aux bourses de Toronto et de New York) a annoncé aujourd'hui avoir reçu l'approbation de la Bourse de Toronto (TSX) et du Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF) pour lancer une offre publique de rachat dans le cours normal des activités et racheter, en vue de les annuler, jusqu'à 20 000 000 de ses actions ordinaires.

RBC Groupe Financier (Groupe CNW/Banque Royale du Canada)

Les rachats pourront débuter le 2 mars 2020 et se poursuivre jusqu'au 1er mars 2021, date d'expiration de cette offre de rachat, ou jusqu'à une date antérieure si la Banque termine plus tôt ses rachats conformément à l'avis d'intention déposé auprès de la Bourse de Toronto. Ils pourront être effectués par l'intermédiaire de la Bourse de Toronto (TSX), de la Bourse de New York (NYSE), et d'autres bourses et systèmes de négociation canadiens désignés. Les actions seront rachetées à leur cours au moment du rachat.

Le nombre maximal d'actions pouvant être rachetées aux fins d'annulation représente environ 1,4 % des 1 423 972 079 actions ordinaires en circulation au 19 février 2020. Le nombre de rachats à la Bourse de Toronto dans une même journée ne dépassera pas 690 353 actions ordinaires, soit 25 % du volume moyen des opérations quotidiennes sur les actions de la Banque à la Bourse de Toronto pour le semestre terminé le 31 janvier 2020. Le volume moyen des opérations quotidiennes sur les actions de la Banque à la Bourse de Toronto pour ce semestre, calculé selon les règlements de la Bourse de Toronto aux fins de l'offre publique de rachat, était de 2 761 413 actions.

L'offre publique de rachat dans le cours normal des activités donnera à la Banque la souplesse nécessaire pour gérer son capital tout en créant de la valeur pour les actionnaires.

Le 2 mars 2020, la Banque établira un régime d'achat automatique d'actions aux termes duquel son courtier, RBC Dominion valeurs mobilières Inc., pourrait, selon un ensemble de critères définis, acheter périodiquement ses actions ordinaires conformément à l'offre de rachat. Le nombre réel d'actions ordinaires achetées dans le cadre du régime d'achat automatique d'actions, le moment des achats et le prix auquel les actions ordinaires sont achetées dépendront des conditions futures du marché.

La précédente offre publique de rachat dans le cours normal des activités de la Banque, qui portait sur le rachat de 20 000 000 actions, a débuté le 1er mars 2019 et prend fin le 29 février 2020. Au 25 février, dans le cadre de cette dernière, la Banque avait racheté 13 660 701 actions sur le marché libre à un prix moyen pondéré en fonction du volume d'environ 103,92 $ par action.

Mise en garde au sujet des déclarations prospectives

Certaines déclarations contenues dans le présent communiqué pourraient être réputées constituer des déclarations prospectives aux termes de certaines lois sur les valeurs mobilières, notamment des « mesures refuges » (safe harbor) de la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis et des lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables. Ces déclarations prospectives comprennent notamment des déclarations concernant l'offre publique de rachat dans le cours normal des activités de la Banque Royale du Canada. Les mots « croire », « s'attendre à », « prévoir », « se proposer », « estimer », « planifier », « projeter », « devoir » et « pouvoir », de même que l'emploi du futur ou du conditionnel ainsi que de mots et d'expressions semblables dénotent généralement des déclarations prospectives.

De par leur nature même, les déclarations prospectives reposent sur des hypothèses et font l'objet d'incertitudes et de risques intrinsèques qui entraînent la possibilité que nos prédictions, prévisions, projections, attentes ou conclusions se révèlent inexactes, que nos hypothèses s'avèrent erronées et que nos déclarations prospectives, y compris les déclarations relatives à l'offre publique de rachat dans le cours normal des activités de la Banque Royale du Canada, ne se matérialisent pas. Nous avertissons les lecteurs de ne pas se fier indûment à ces déclarations, puisque nos résultats réels pourraient différer sensiblement des attentes exprimées dans ces déclarations prospectives en raison d'un certain nombre de facteurs de risques. Ces facteurs, dont plusieurs sont indépendants de notre volonté et dont nous pouvons difficilement prédire les effets, comprennent : les risques de crédit, de marché, de liquidité, de financement, d'assurance, de non-conformité à la réglementation et de concurrence, les risques opérationnels, stratégiques et réputationnels, les risques liés au cadre juridique et réglementaire, les risques généraux du marché ainsi que d'autres risques qui sont expliqués aux rubriques de notre rapport annuel 2019 portant sur le risque ainsi qu'à la rubrique « Gestion du risque » de notre rapport aux actionnaires du premier trimestre de 2020, incluant le risque lié aux technologies de l'information et les cyberrisques, les risques liés à la confidentialité, aux données et aux tierces parties, l'incertitude géopolitique, le marché résidentiel canadien et l'endettement des ménages, les changements de réglementation, les perturbations numériques et l'innovation, les changements climatiques, la conjoncture commerciale et économique dans les régions où nous exerçons nos activités, l'incidence des modifications des politiques gouvernementales fiscales, monétaires et autres, le risque fiscal et la transparence, et le risque environnemental et social.

Nous tenons à préciser que la liste susmentionnée de facteurs de risque n'est pas exhaustive et que d'autres facteurs pourraient avoir une incidence défavorable sur nos résultats. Les investisseurs et autres personnes qui se fient à nos déclarations prospectives pour prendre des décisions à notre égard doivent bien tenir compte de ces facteurs et d'autres incertitudes et événements potentiels. Les hypothèses économiques importantes qui sous-tendent les déclarations prospectives contenues dans le présent communiqué sont présentées à la rubrique « Examen de la conjoncture économique, des marchés et du contexte réglementaire et perspectives » et, pour chacun de nos secteurs d'exploitation, aux rubriques « Priorités stratégiques » et « Perspectives » de notre rapport annuel 2019, tel que mis à jour par la rubrique « Examen de la conjoncture économique, des marchés et du contexte réglementaire et perspectives » de notre rapport aux actionnaires du premier trimestre de 2020. À moins que la loi ne l'exige, nous ne nous engageons pas à mettre à jour quelque déclaration prospective que ce soit qui est faite dans le présent communiqué.

Des renseignements supplémentaires sur ces facteurs et sur d'autres facteurs sont fournis aux rubriques de notre rapport annuel 2019 portant sur le risque ainsi qu'à la rubrique « Gestion du risque » de notre rapport aux actionnaires du premier trimestre de 2020.

SOURCE Banque Royale du Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 07:12
Empire State Realty Trust, Inc. et iHeartMedia annoncent aujourd'hui leur partenariat pour atteindre ceux qui s'abritent chez eux grâce aux ondes de la radio new-yorkaise Z100 et aux lumières de la tour mondialement connue, l'Empire State Building....

à 06:00
Le Bureau de la concurrence a déposé le 27 mars 2020 un rapport se prononçant contre l'acquisition projetée d'Air Transat par Air Canada, laquelle a par ailleurs déjà été approuvée par les actionnaires, rappelons-le. Alors que l'industrie aérienne...

à 05:00
P2i a annoncé un accord de partenariat avec Samsung. Sa technologie de nanorevêtement Barrier sera appliquée à plusieurs modèles de smartphones dès 2019 et renforcera ainsi la protection contre l'eau et les liquides des composants internes de...

à 04:00
La plateforme d'apprentissage en ligne Preply a annoncé aujourd'hui avoir levé 10 millions de dollars supplémentaires, venant doubler le total collecté lors des tours de financement précédents. « Les fonds collectés seront investis dans le...

29 mar 2020
Amerigo Education, le principal fournisseur de programmes d'accueil scolaire en pensionnat pour élèves internationaux, a communiqué aujourd'hui ses stratégies afin de protéger la santé et le bien-être des élèves lors de l'épidémie de coronavirus...

29 mar 2020
Input Capital Corp. (« Input » ou « la société ») (Bourse de croissance TSX : INP) (ÉTATS-UNIS : INPCF) s'est vu demandé par la Financial and Consumer Affairs Authority de la Saskatchewan, le principal organisme de réglementation des valeurs...



Communiqué envoyé le 27 février 2020 à 08:28 et diffusé par :