Le Lézard
Classé dans : Science et technologie, Santé
Sujet : Lawsuit

Le procès antitrust de Veeva contre IQVIA progresse en bénéficiant d'un large soutien de l'industrie


Veeva Systems (NYSE : VEEV) a annoncé aujourd'hui qu'elle bénéficiait d'un soutien général de la part de ses clients, dans le cadre de son procès antitrust contre IQVIA (NYSE : IQV). Parmi les plus de 70 dépositions recueillies dans le cadre de l'enquête préalable de la procédure, six proviennent des plus grandes sociétés pharmaceutiques mondiales. Alors que son procès initial progresse avec succès, Veeva a déposé une requête cette semaine visant à étendre son action en justice afin d'inclure des applications logicielles supplémentaires développées par Veeva, et qu'IQVIA empêche d'utiliser avec ses données.

« La concurrence et un marché ouvert sont cruciaux pour une économie saine, et essentiels dans les marchés de la technologie, des logiciels et des données », a déclaré Doug Bernheim, président du Département des sciences économiques, de l'Université Stanford, et associé chez Bates White, LLC. « La loi antitrust protège les clients en empêchant que toute entreprise s'empare du pouvoir et du contrôle sur leurs choix. La loi doit donc être appliquée dès lors que l'économie est privée des avantages de la concurrence. »

IQVIA abuse depuis longtemps de sa position monopolistique pour contraindre les clients et restreindre la concurrence. Depuis 2014, IQVIA empêche les entreprises d'utiliser les données de référence OneKey avec le logiciel de gestion des données de base, de Veeva, Veeva Network Customer Master. Ces deux dernières années, IQVIA a également commencé à restreindre l'utilisation de toutes les données d'IQVIA avec Veeva Nitro, un entrepôt de données commerciales de nouvelle génération, Veeva Andi, une application d'intelligence artificielle (IA), ainsi que d'autres applications logicielles de Veeva.

Après trois ans de tentatives infructueuses de collaboration avec IQVIA, pour obtenir en toute bonne foi une résolution concernant le logiciel de gestion des données de référence de Veeva, Veeva a intenté son premier procès antitrust en 2017 pour mettre fin au comportement anticoncurrentiel de longue date, adopté par IQVIA. La requête de déboutement de cette procédure d'IQVIA a échoué, et l'enquête préalable est maintenant pratiquement terminée. Le procès devrait avoir lieu fin 2021.

Veeva a entamé une deuxième poursuite antitrust en 2019 pour mettre fin aux restrictions abusives persistantes, imposées par IQVIA aux clients, cette fois en ce qui concerne l'entrepôt de données commerciales de Veeva. Veeva a maintenant décidé d'étendre la portée de cette action en justice pour prendre en compte la liste toujours croissante des applications logicielles de Veeva, qu'IQVIA empêche les clients d'utiliser, notamment le produit d'IA de Veeva.

« Cela fait longtemps que la loi antitrust protège les consommateurs contre des fournisseurs de plateformes, comme IQVIA, qui tentent d'étendre leur domination du marché, produit par produit, en refusant à leurs clients l'accès à des solutions alternatives et de meilleure qualité, développées par des fournisseurs concurrents », a déclaré Keith Sharfman, professeur de droit à la Faculté de droit de l'Université St. John. « En cas de succès, le procès de Veeva contre IQVIA donnera davantage de liberté aux clients, lesquels sont actuellement dans l'impossibilité d'utiliser les données et les logiciels de leur choix. »

Veeva a l'intention de supprimer les restrictions imposées par IQVIA aux entreprises. Des jugements favorables empêcheraient à jamais IQVIA de bloquer les choix des clients. Veeva est déterminée à parvenir à une résolution favorable pour toute l'industrie, et qui mettra fin au long historique d'abus monopolistique de la part d'IQVIA, malgré les réclamations et requêtes sans fondement d'IQVIA, visant à empêcher que l'affaire ne passe en jugement.

« IQVIA nuit à l'industrie des sciences de la vie en empêchant de parvenir à des accords en matière de données, avec des tiers, ce qui au final ralentit l'apport de traitements aux patients qui en ont besoin », a ajouté Peter Gassner, fondateur et PDG de Veeva. « Nous avons bâti un dossier très solide contre IQVIA, et les preuves continuent de s'accumuler. Nous allons continuer d'agir au mieux pour nos clients, malgré les tentatives d'IQVIA pour empêcher que cette affaire ne passe devant les tribunaux. Merci aux nombreuses sociétés biopharmaceutiques de l'industrie, qui ont témoigné des pratiques monopolistiques abusives d'IQVIA. »

Les clients qui doivent faire face aux restrictions d'IQVIA en matière de données doivent exprimer leurs préoccupations directement à IQVIA et envisager de faire appel à des fournisseurs alternatifs, aussi bien pour les données que pour les services d'ORC. Pour suivre les développements de la procédure antitrust de Veeva contre IQVIA, rendez-vous sur veeva.com/NoDataRestrictions.

À propos de Veeva Systems

Veeva Systems Inc. est le principal fournisseur de logiciels basés sur le cloud, pour l'industrie mondiale des sciences de la vie. Pariant sur l'innovation, l'excellence des produits, et le succès des clients, Veeva dessert plus de 800 clients allant des plus grandes sociétés pharmaceutiques mondiales aux sociétés de biotechnologie émergentes. Veeva, dont le siège social est situé dans la région de la baie de San Francisco, dispose de bureaux dans toute l'Amérique du Nord, en Europe, en Asie et en Amérique latine. Pour en savoir plus, rendez-vous sur veeva.com/eu.

Déclarations prévisionnelles

Le présent communiqué contient des déclarations prévisionnelles, portant notamment sur le calendrier de la poursuite antitrust de Veeva contre IQVIA, l'impact et l'issue de celle-ci, l'effet des pratiques d'IQVIA sur l'industrie des sciences de la vie, Veeva et les clients de Veeva, la capacité des clients de Veeva à utiliser les produits de Veeva, et les conditions commerciales générales, en particulier dans le secteur des sciences de la vie. Toutes les déclarations prévisionnelles contenues dans le présent communiqué de presse sont basées sur les plans et attentes actuels de Veeva, et ne constituent pas une garantie que lesdits plans ou attentes seront réalisés. Ces déclarations prévisionnelles représentent les attentes de Veeva à la date du présent communiqué de presse. Des événements subséquents pourront faire varier ces attentes, et Veeva rejette toute obligation d'actualiser ces déclarations prévisionnelles à l'avenir. Ces déclarations prévisionnelles sont sujettes à des risques et à des incertitudes connus et inconnus qui peuvent amener les résultats réels à différer sensiblement de ceux escomptés. Les autres risques et incertitudes susceptibles d'impacter les résultats financiers de Veeva sont inclus sous les rubriques « Facteurs de risque » et « Discussion et analyse de la direction concernant la situation financière et les résultats d'exploitation », dans le rapport déposé par la société sur formulaire 10-Q pour la période close le 31 octobre 2019. Celui-ci est disponible sur le site Web de la société à l'adresse veeva.com sous la section Investisseurs, et sur le site Web de la SEC à l'adresse sec.gov. De plus amples informations sur les risques potentiels qui pourraient affecter les résultats réels seront incluses dans d'autres documents déposés de temps à autre par Veeva auprès de la SEC.

Le texte du communiqué issu d'une traduction ne doit d'aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d'origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 12:33
La Fédération des employés du préhospitalier du Québec (FPHQ) déplore l'hypocrisie du Gouvernement du Québec en ces temps de crise sanitaire. Actuellement, le gouvernement dépend beaucoup des travailleurs de la santé, notamment des paramédics, dans...

à 11:40
EUSA Pharma, une société biopharmaceutique internationale spécialisée dans l'oncologie et les maladies rares, a communiqué aujourd'hui les résultats préliminaires de l'étude SISCO (Le Siltuximab dans un cas grave infecté par le COVID-19), 1...

à 11:16
Heska Corporation , un fournisseur de produits avancés de diagnostic et de soins vétérinaires spécialisés, a annoncé aujourd'hui la conclusion de l'acquisition (« l'acquisition ») de scil animal care company GmbH (« scil ») auprès de Covetrus, Inc....

à 11:15
À la lumière des recommandations émises par la Direction de la santé publique, la députée de Joliette, Véronique Hivon, appuie la décision annoncée aujourd'hui par le gouvernement du Québec d'interdire toute circulation non essentielle entrante dans...

à 10:45
Des ministres et des fonctionnaires du gouvernement du Canada tiendront une conférence de presse afin de fournir une mise à jour sur la maladie à coronavirus (COVID-19). DateLe 1er avril 2020 Heure12 h 00 (HAE) LieuÉdifice de l'Ouest, pièce...

à 10:42
IONpath, Inc. a annoncé aujourd'hui avoir rédigé conjointement avec Bristol Myers Squibb article intitulé Multiplexed Ion Beam Imaging (MIBI) for Characterization of the Tumor Microenvironment Across Tumor Types (Imagerie par faisceau d'ions...



Communiqué envoyé le 27 février 2020 à 04:10 et diffusé par :