Le Lézard
Classé dans : Exploitation minière

SEMAFO : Les ressources présumées du projet Bantou grimpent à 2,2 Moz


Un nouveau résultat d'exploration de 14,6 g/t Au sur 21 m fera l'objet d'un suivi

MONTANTS EN DOLLARS AMÉRICAINS     

MONTRÉAL, le 24 févr. 2020 /CNW Telbec/ - SEMAFO (TSX: SMF), (OMX : SMF) a annoncé aujourd'hui une estimation des ressources minérales présumées de 2,2 millions d'onces d'or sur le projet Bantou au Burkina Faso. L'estimation des ressources sera publiée au début du mois de mars, en même temps que l'estimation globale des réserves et des ressources minérales de SEMAFO, lesquelles sont estimées en date du 31 décembre 2019.

Faits saillants

Benoit Desormeaux, président et chef de la direction, a déclaré : « L'année 2019 a été une excellente année en exploration pour SEMAFO. Les ressources présumées de 2,2 millions d'onces à Bantou nous placent en bonne posture pour atteindre notre objectif de 2,5 à 3,0 millions d'onces en ressources d'ici la fin de l'année. Félicitations à Richard Roy et à toute l'équipe d'exploration pour avoir réussi à ajouter 1,2 million d'onces par forage en 2019. L'équipe avait déjà ajouté 0,7 million d'onces grâce à l'acquisition de Savary et ses propriétés environnantes. Le budget d'exploration initial à Bantou pour 2020, soit 4 millions $, est susceptible d'augmenter alors que nous explorons au-delà des zones connues et que nous effectuons des travaux de suivi sur des résultats excitants comme cette intersection à 14,6 g/t Au sur 21 mètres à Tiébi. Plus de 90 % des ressources présumées sont exploitables par fosse, et nous anticipons une forte rentabilité compte tenu du ratio de découverture de 1:1 prévu dans la fosse Bantou Nord. Ces ressources de 2,2 millions d'onces sont un signe évident que Bantou présente un potentiel de l'échelle d'un district. »

Aperçu des ressources
Les ressources présumées englobent deux principaux secteurs. Comme indiqué au tableau 1, la majorité des tonnes et des onces est concentrée dans les zones Bantou et Bantou Nord. La zone Bantou Nord est située à 1,5 kilomètre au nord de la zone Bantou, tandis que les autres zones, à Karankasso (regroupées au tableau 1 dans « Autres ») se trouvent à 15-30 kilomètres des deux zones principales. Les ressources à Bantou Nord sont délimitées dans une fosse et bien que la teneur soit plus basse, leur faible ratio de découverture, à 1:1, permettrait d'améliorer la rentabilité du projet. Soixante-cinq pour cent des ressources dans la zone Bantou sont délimitées dans une fosse, et le reste a été estimé selon un seuil de coupure de 2 g/t Au sous la fosse. La zone Bantou demeure ouverte en profondeur et offre un potentiel d'expansion pour y ajouter des ressources souterraines.

 

Tableau 1 - Ressources à Bantou par zone


Zone

Tonnes

(Mt)

Teneur

(g/t Au)

Onces d'or

(000 oz Au)

Bantou Nord

36,11

0,95

1 101

Bantou

2,26

5,98

434

Autres

12,74

1,73

709

Total*

51,11

1,37

2 245

*Les totaux pourraient ne pas correspondre à la somme des composantes puisque les nombres ont été arrondis.

 

Survol des travaux d'exploration du T4 2019 à Bantou
Compte tenu du succès rapide obtenu avec la découverte de Bantou Nord, les neuf premiers mois de 2019 ont été dédiés au développement des ressources à Bantou et Bantou Nord. Au quatrième trimestre, l'accent s'est ensuite déplacé vers les secteurs situés à l'extérieur des ressources existantes. Les meilleurs résultats obtenus au quatrième trimestre sont présentés ci-dessous au tableau 2.

 

Tableau 2 - Meilleurs résultats d'exploration du T4 2019 à Bantou*


Sondage

De (m)

À (m)

Longueur (m)

Au (g/t)

Zone

KARC19-0127

63

84

21

14,63

Tiébi

KARC19-0136

29

37

8

1,31

Tiébi Ouest

KARC19-0136

84

86

2

5,42

Tiébi Ouest

KARC19-0162

25

29

4

1,14

Tiébi Ouest

KRC19-0531

87

91

4

2,52

Bantou Est

KRC19-0538

132

136

4

1,92

Bantou Est

KRC19-0538

158

161

3

3,04

Bantou Est

KRC19-0632

124

127

3

1,65

Bantou NO

KRC19-0634

56

60

4

2,00

Bantou NO

*Aucune teneur de coupure n'a été appliquée. Les longueurs sont présentées dans l'axe de forage. Les épaisseurs réelles n'ont pas encore été déterminées.

 

Programme d'exploration 2020 à Bantou
Le budget d'exploration initial à Bantou pour 2020, fixé à 4 millions $, est susceptible d'augmenter alors que le programme d'exploration se déplace à l'extérieur des zones existantes et que le suivi d'intersections intéressantes comme celle obtenue à Tiébi, à 14,6 g/t Au sur 21 mètres, se poursuit. La figure 1 montre l'emplacement des gîtes du projet Bantou et des zones minéralisées récemment découvertes. Tiébi est situé à 4 kilomètres au nord-est du gîte Kueredougou Ouest, le long de ce qui semble être une structure subsidiaire à la structure régionale principale qui englobe les gîtes à Karankasso. La minéralisation est encaissée dans une zone cisaillée de roches volcanosédimentaires et d'intrusifs felsiques fortement silicifiés et séricitisés qui présentent des quantités variables de pyrite disséminée. Le sondage KARC19-0127 (14,6 g/t Au sur 21 mètres) représente le sondage le plus à l'est sur la section et fera l'objet d'un suivi en 2020. Cette section représente la seule vérification par forage réalisée sur cette structure subsidiaire interprétée sur une distance latérale de plus de 3 kilomètres.

Figure 1 - Carte de localisation des gîtes minéralisés sur le projet Bantou (Groupe CNW/SEMAFO)

Contexte géologique à Bantou
L'estimation des ressources actuelle couvre trois groupes de gîtes, soit Bantou, Bantou Nord et Karankasso. La zone Bantou est centrée sur une formation de fer rubanée et un horizon cherteux déposés entre des séquences de volcanites intermédiaires. La minéralisation est considérée bimodale, avec un type stratiforme primaire présent dans des bandes de magnétite-pyrite en alternance avec des couches siliceuses. Une minéralisation plus tardive, possiblement liée aux épisodes orogéniques, est encaissée dans un horizon cherteux dans l'éponte inférieure, dont le sommet et la base ont été fracturés, ouvrant ainsi la voie pour les fluides minéralisateurs qui y ont circulé et déposé de l'or.

Située à seulement 1,5 kilomètre de la zone Bantou, la minéralisation à Bantou Nord est toutefois très différente puisqu'elle est associée à la présence de pyrite très finement disséminée répartie sur une superficie de 300 mètres par 250 mètres. La minéralisation ne montre aucune indication de déformation et/ou d'altération hydrothermale typique des styles orogéniques. Elle est considérée comme une zone de minéralisation aurifère synvolcanique affectant une série de dykes et de filons-couches felsiques ainsi que les volcanites intermédiaires qu'ils recoupent.

Enfin, la minéralisation dans les zones à Karankasso aurait une seule et même origine puisque toutes les zones minéralisées sont associées au développement de veines de quartz dans des roches volcaniques et/ou sédimentaires cisaillées, plissées, séricitisées, silicifiées et carbonatées. S'ils sont présents, les dykes felsiques sont communément cisaillés, foliés ou fracturés et sont spatialement associés à la minéralisation. Les zones à Karankasso sont considérées comme des minéralisations typiques des gîtes orogéniques situés le long d'une zone de déformation régionale qui borde la limite ouest de la ceinture de Houndé; cette dernière encaisse également le gisement Wona-Kona sur notre propriété Mana plus au nord.

Assurance-qualité
Sur les gîtes Bantou et Bantou Nord, les échantillons de forage RC sont prélevés à chaque passe de 1 mètre de forage, correspondant à environ 30 à 40 kg de matériel, qui est réduit à l'aide d'un diviseur à riffles à paliers afin d'obtenir un sous-échantillon d'environ 2 kg. Un petit échantillon d'éclats rocheux de chaque intervalle de 1 mètre est extrait à l'aide d'un tamis, lavé et placé dans des plateaux étiquetés pour diagraphie et référence future. Les échantillons de carottes de forage au diamant sont prélevés par intervalles d'au moins 0,2 mètre et d'au plus 1,2 mètre, en fonction des limites des lithologies/de l'altération/de la minéralisation. Le carottage est scié en deux sur la longueur à l'aide d'une scie au diamant. L'autre moitié est conservée pour référence future dans une carothèque abritée. Des échantillons de contrôle de la qualité, incluant des matériaux de référence et des blancs, sont aussi soumis en même temps que ces échantillons. Tous les échantillons sont expédiés pour concassage, pulvérisation et analyse soit : (i) aux installations de SEMAFO sur le site de la mine Mana; ou (ii) aux laboratoires d'ALS Minerals Services à Ouagadougou au Burkina Faso, ou à Yamoussoukro en Côte d'Ivoire. Tous les échantillons sont analysés par pyroanalyse standard avec fini par AA ou fini gravimétrique sur des fractions de 50 grammes, soit : (i) aux installations de SEMAFO sur le site de la mine Mana; ou (ii) aux laboratoires d'ALS Minerals Services à Ouagadougou au Burkina Faso, ou à Yamoussoukro en Côte d'Ivoire.

La conception du programme de forage, les mesures d'assurance-qualité/contrôle de la qualité (« AQ/CQ ») et l'interprétation des résultats sont effectués par des personnes qualifiées appliquant un programme d'AQ/CQ conforme au Règlement 43-101 et aux meilleures pratiques de l'industrie. En complément des protocoles d'AQ/CQ des laboratoires, un programme interne d'AQ/CQ est en place tout au long du programme d'échantillonnage, par l'insertion à l'aveugle de duplicatas, de blancs et de matériaux de référence reconnus dans l'industrie. Environ 5 % des pulpes d'échantillons sont expédiées à des laboratoires secondaires pour des analyses de vérification.

Pour les autres gîtes, la procédure de manipulation des éclats de forage à circulation inverse implique une division initiale, à l'aide d'un diviseur à riffles, des éclats rocheux des échantillons de forage d'une longueur de 1 mètre en échantillons d'environ 2,5 kg, suivie de leur description et de la consignation des données dans une base de données. Un duplicata d'échantillon de 2,5 kg, préparé au même moment que l'échantillon pour analyse, est conservé pour référence future pour chaque échantillon. Les échantillons de carottes de forage de calibre NQ pour analyse sont d'abord consignés dans la base de données puis sont sciés en deux; une moitié du carottage est soumise pour analyse. La longueur des échantillons de carottage varie en fonction des contrôles géologiques notés; les échantillons varient entre 0,3 mètre et 2,0 mètres de longueur. Un duplicata d'échantillon et un blanc ont été insérés dans la séquence à chaque 5 à 14 échantillons, et un échantillon de référence a été inséré à chaque 29 à 34 échantillons, de telle sorte que 8 % des échantillons analysés correspondent à des échantillons de référence/des blancs/des échantillons de contrôle. Les blancs et les duplicatas ont été préférentiellement insérés dans les zones visuellement minéralisées afin de mieux vérifier les résultats d'analyse. Cette procédure d'échantillonnage a été révisée périodiquement par une personne qualifiée. Tous les échantillons pour analyse ont été recueillis sur place par le personnel de SGS Burkina Faso SA (« SGS ») de Ouagadougou au Burkina Faso, où la préparation et l'analyse des échantillons ont eu lieu. Chaque échantillon a été séché, concassé à 75 % passant 2 mm, puis divisé à l'aide d'un diviseur rotatif pour prélever une fraction de 1,5 kg. Cette fraction a été pulvérisée à 85 % passant 75 microns. Cinquante grammes de ce matériel pulvérisé ont été analysés pour déterminer la teneur en or par pyroanalyse avec fini par spectroscopie d'absorption atomique (AAS). SGS exerce ses activités conformément à la norme ISO 17025 et a mis en place une programme complet d'AQ/CQ impliquant l'insertion de blancs, de matériaux de référence, de doublons et de rejets internes qui, au total, comptent pour 25 % de toutes les analyses effectuées. Tous les échantillons de référence et les blancs de contrôle ont livré des résultats à l'intérieur des limites prescrites.

Richard Roy, géo., vice-président à l'exploration, est la personne qualifiée responsable des renseignements présentés dans ce communiqué et est une personne qualifiée tel que défini par le Règlement 43-101.

Les ressources sont présentées avant dilution et in situ et sont considérées comme ayant des perspectives raisonnables d'extraction économique. La présente estimation de ressources minérales est le résultat de 625 sondages (79 641 mètres) dans le secteur des ressources, incluant 123 sondages (24 207 mètres) forés par SEMAFO à Bantou et Bantou Nord de juillet 2017 à août 2019. L'interprétation géologique des différents gîtes est basée sur les lithologies, le style de minéralisation et les caractéristiques structurales. L'estimation a été préparée à partir d'un modèle de blocs délimités au sein de modèles fil-de-fer en 3D des principaux domaines minéralisés. Les modèles fil-de-fer en 3D ont été générés dans le logiciel de modélisation Leapfrog Geo, en utilisant des intervalles minéralisés sélectionnés à la main. Une teneur de coupure supérieure a été appliquée aux résultats d'analyse à haute teneur. La teneur de coupure supérieure a été déterminée pour chaque secteur par analyse statistique des zones regroupées partageant des caractéristiques minéralisées similaires. La teneur de coupure supérieure varie de 13 g/t Au à 80 g/t Au. Les résultats d'analyse écrêtés ont été regroupés en composites de 1 mètre de longueur au sein des domaines minéralisés, à l'exception de Kueredougou Ouest (longueur de 2 mètres). Les valeurs aurifères ont été interpolées dans des blocs en utilisant une méthode d'interpolation par krigeage ordinaire (KO) en 3 passes. Les paramètres d'estimation sont basés sur l'analyse par variogramme des composites. Des valeurs de densité de 1,98 g/cm3 à 2,8 g/cm3 ont été utilisées en fonction du degré de météorisation.

Un algorithme d'optimisation de la fosse préliminaire a été appliqué sur les modèles de blocs de la teneur estimée afin de circonscrire les ressources. L'estimation des ressources minérales comprend la minéralisation contenue à l'intérieur des tracés de fosse préliminaires à des seuils de coupure variant de 0,43 à 0,86 gramme d'or par tonne. Les seuils de coupure ont été calculés en utilisant les paramètres économiques suivants : prix de l'or à long terme de 1 500 $/oz; taux de récupération de l'or variant de 65 % à 93 %; coût d'extraction minière moyen pondéré de 2,20 $/tonne de stérile et coût d'extraction minière moyen pondéré de 2,37 $/tonne de minerai, tous deux basés sur une séquence d'exploitation minière préliminaire de haut niveau. Les coûts de traitement et les charges administratives combinés varient entre 16,30 $/tonne et 26,00 $/tonne. Les pentes utilisées pour l'optimisation des fosses étaient de 45 degrés dans le matériel oxydé et de 50 degrés dans la roche fraîche. La minéralisation sous le tracé de fosse à Bantou a été estimée selon un seuil de coupure de 2 grammes d'or par tonne.

Le niveau de confiance accordé aux ressources minérales présumées de cette estimation est plus faible que celui qui s'applique à des ressources minérales indiquées et ces dernières ne doivent pas être converties en réserves minérales. La quantité et la teneur des ressources minérales présumées présentées dans ce communiqué sont de nature incertaine et il n'y a pas eu suffisamment de travaux d'exploration réalisés pour définir ces ressources minérales présumées comme des ressources minérales indiquées ou mesurées. De plus, il n'est pas certain que des travaux d'exploration ultérieurs permettraient de les convertir à ces catégories.

L'estimation des ressources minérales de Bantou (dont la date d'effet est le 31 décembre 2019) a été préparée par SEMAFO et révisée et vérifiée par DRA MET-CHEM de Montréal, Québec. Le rapport technique complet, qui sera préparé conformément aux dispositions du Règlement 43-101 sur l'information concernant les projets miniers (le « Règlement 43-101 »), sera disponible sur SEDAR (www.sedar.com) sous le profil d'émetteur de la Société dans un délai de 45 jours.

À propos de SEMAFO
SEMAFO est un producteur d'or canadien de calibre intermédiaire qui cumule plus de vingt ans d'expérience en construction et en exploitation de mines en Afrique occidentale. La Société exploite deux mines, les mines Boungou et Mana au Burkina Faso. SEMAFO s'est engagée à créer de la valeur par l'exploitation minière responsable de ses actifs de qualité et en tirant profit de son pipeline de projets en développement.

MISE EN GARDE CONCERNANT LES ÉNONCÉS PROSPECTIFS
Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs. Tous les énoncés autres que les énoncés de faits actuels ou de faits historiques sont des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et des hypothèses, et par conséquent les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux exprimés ou sous-entendus dans lesdits énoncés. Vous êtes donc prié(e) de ne pas vous fier indûment aux énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs comprennent des mots ou expressions tels que « sera », « atteindre », « objectif », « susceptible », « augmenter », « anticipons », « rentabilité », « potentiel », « expansion », « ajouter », « permettrait », « améliorer », « estimation », « engagée », « créer », « tirant profit », « développement », « pipeline » et d'autres expressions semblables. Les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats ou les événements futurs diffèrent sensiblement des attentes actuelles explicitement ou implicitement exprimées dans ces énoncés prospectifs comprennent la capacité de (i) atteindre notre objectif de 2,5 à 3,0 millions d'onces de ressources d'ici la fin de l'année, (ii) augmenter notre budget d'exploration initial de 4 millions $, (iii) obtenir une forte rentabilité à Bantou Nord, (iv) réaliser le potentiel de l'échelle d'un district à Bantou, (v) augmenter l'étendue de la zone Bantou en y ajoutant des ressources souterraines, (vi) réaliser notre priorité stratégique, les fluctuations du prix de l'or, des devises et des coûts d'exploitation, les risques liés à l'industrie minière, l'incertitude liée aux estimations de réserves et de ressources minérales, les délais, la stabilité politique et sociale en Afrique (incluant notre capacité à conserver ou renouveler nos licences et permis), la sécurité de nos opérations et les autres risques décrits dans les documents de SEMAFO déposés auprès des autorités canadiennes de règlementation en valeurs mobilières. Pour obtenir des renseignements additionnels au sujet de ces risques et d'autres risques potentiels, les lecteurs sont invités à consulter le rapport de gestion annuel 2018 de SEMAFO, les mises à jour incluses dans les rapports de gestion des premier, deuxième et troisième trimestres de 2019, ainsi que les autres documents déposés auprès des autorités canadiennes de règlementation en valeurs mobilières, disponibles à l'adresse www.sedar.com. Ces documents sont également disponibles sur notre site Internet à l'adresse www.semafo.com. SEMAFO décline toute obligation de mettre à jour ou de réviser ces énoncés prospectifs, sauf exigences légales.

Site web : www.semafo.com

SOURCE SEMAFO


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 12:00
Redevances Aurifères Osisko Ltée (la « Société » ou « Osisko ») a le plaisir d'annoncer, suite au communiqué émis le 30 mars 2020, la conclusion d'un placement privé de 7 727 273 actions ordinaires (les « actions ordinaires ») à un prix de 11,00$...

à 09:55
Nemaska Lithium inc. («?Nemaska Lithium?» ou la «?Société?») présente aujourd'hui une mise à jour de ses efforts de restructuration en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des...

à 09:35
Exploration Typhon inc. (« Typhon ») est fière d'annoncer l'acquisition de nouveaux terrains dans la région Nord-du-Québec, sur le territoire Eeyou Istchee Baie-James. Cette annonce fait suite à une convention d'achat de titres miniers avec lien de...

à 07:30
Forage Orbit Garant inc. (« Orbit Garant » ou la « Société ») a fait aujourd'hui le point sur l'impact de la crise COVID-19 sur ses activités. En raison de l'ordonnance du gouvernement provincial du Québec visant à réduire au minimum les activités...

31 mar 2020
Minière Osisko inc. (OSK : TSX, « Osisko » ou la « Société ») a le plaisir de publier de nouveaux résultats de forage intercalaire issus du programme de forage de définition et d'expansion sur le projet aurifère Windfall, entièrement détenu par la...

31 mar 2020
Exploration Kintavar Inc. (la « Société » ou « Kintavar ») , est heureuse d'annoncer les résultats des forages MS-19-53 à 60. Le programme de forage est maintenant terminé et tous les échantillons ont été envoyés au laboratoire avant que les...



Communiqué envoyé le 24 février 2020 à 07:15 et diffusé par :