Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Transport
Sujet : Expansion d'entreprise

GM accélère la transformation des marchés internationaux


DETROIT, 17 février 2020 /PRNewswire/ --

General Motors (NYSE : GM) prend des mesures décisives pour transformer ses opérations à l'international, en s'appuyant sur la vaste stratégie qu'elle s'est fixée en 2015 en vue de renforcer ses activités principales, de stimuler son efficacité économique et de prendre des mesures sur les marchés qui ne peuvent pas dégager un revenu suffisant pour ses actionnaires.

Aujourd'hui, GM a annoncé qu'elle réduirait progressivement ses opérations de vente, de conception et d'ingénierie en Australie et en Nouvelle-Zélande, et qu'elle abandonnerait la marque Holden d'ici à 2021. L'entreprise concentrera ses stratégies pour le marché sur les activités de véhicules spécialisés GM. Elle a également annoncé qu'elle avait signé une liste de conditions contraignantes avec Great Wall Motors visant le rachat de l'usine de construction automobile GM de Rayong en Thaïlande et qu'elle retirerait Chevrolet du marché intérieur de Thaïlande avant la fin de 2020.

« J'ai souvent dit que nous ferions ce qu'il faut, même si c'est difficile, et c'est précisément la situation qui prévaut aujourd'hui », explique la PDG de GM, Mary Barra. « Nous restructurons nos opérations internationales, en se concentrant sur les marchés où nous mettons en oeuvre les bonnes stratégies pour obtenir des revenus robustes, et en donnant la priorité aux investissements mondiaux qui stimuleront la croissance dans l'avenir de la mobilité, et principalement dans les domaines des VE et des VA. »

« Si ces mesures soutiennent notre stratégie à l'international, nous comprenons qu'elles ont des conséquences pour les personnes qui ont tant contribué à notre entreprise. Nous soutiendrons notre personnel, nos clients et nos partenaires, afin de garantir une transition ordonnée et respectueuse sur les marchés concernés. »

Le président de GM, Mark Reuss, explique que l'entreprise a exploré toute une série d'options pour maintenir les opérations de Holden, mais qu'aucune ne permettait de surmonter les difficultés des investissements nécessaires pour le marché hautement fragmenté de la conduite à droite, les conditions économiques permettant de soutenir la croissance de la marque, et offrir un retour sur investissement adéquat.

« Aux plus hauts niveaux de notre entreprise, nous avons le plus grand respect pour l'héritage de Holden et de ce qu'elle a apporté à notre entreprise et à l'Australie et à la Nouvelle-Zélande », ajoute Reuss.

« Après avoir réfléchi à de nombreuses options possibles ? et mis de côté nos souhaits personnels pour satisfaire les gens et le marché ? nous sommes arrivés à la conclusion que nous ne pouvions pas donner la priorité à de nouveaux investissements sur toutes les autres considérations qui existent dans un secteur mondial en rapide évolution. »

« Nous pensons que nous avons l'occasion de développer de manière rentable les activités liées aux véhicules spécialisés, et nous entendons collaborer avec notre partenaire à cette fin », conclut-il.

GM a également entrepris une analyse détaillée de la justification économique d'une production future à l'usine de Rayong en Thaïlande. Une faible utilisation de l'usine et les volumes prévus ont rendu intenable un maintien de la production GM sur ce site. Sans construction à l'échelle nationale, Chevrolet n'est pas en mesure de rivaliser sur le marché thaïlandais des nouveaux véhicules.

Pour le vice-président directeur de GM et président de GM International Steve Kiefer, ces décisions font suite à l'annonce faite en janvier par GM de la vente de son usine de Talegaon en Inde ; d'importantes mesures de restructuration en Corée ; et d'investissements dans les opérations en Amérique du Sud et d'une optimisation continue de ces opérations.

« Ce sont des décisions difficiles, mais elles sont nécessaires pour réaliser notre objectif de mettre la région de GM International sur le chemin de la croissance et de la rentabilité », explique Kiefer.

« GM est bien positionnée sur les marchés principaux de GM International : l'Amérique du Sud, le Moyen-Orient et la Corée. »

Pour le vice-président directeur des opérations de GM International Julian Blissett, en plus de mettre en oeuvre des plans sur les principaux marchés internationaux, GM continue d'optimiser ses partenariats sur des marchés comme l'Ouzbékistan, en transférant des actifs et en créant de solides chaînes logistiques en vue de réduire les coûts sur les marchés de croissance.

« Sur les marchés où nous n'avons pas d'échelle importante, comme le Japon, la Russie et l'Europe, nous nous attachons à créer une niche en vendant des véhicules importés haut de gamme rentables ? grâce à une structure GM économe en ressources », explique Blissett.

« Nous continuerons de mettre en oeuvre ces stratégies commerciales critiques, tout en offrant une transition digne et respectueuse sur les marchés concernés. »

En Australie, en Nouvelle-Zélande, en Thaïlande et sur les marchés d'exportation connexes, les clients peuvent être certains que GM honorera toutes les garanties et continuera de fournir les entretiens et les pièces de rechange. Les opérations locales continueront également de prendre en charge tous les rappels et toutes les questions de sécurité, en travaillant avec les agences gouvernementales compétentes.

En raison de ces mesures en Australie, en Nouvelle-Zélande et en Thaïlande, l'entreprise s'attend à encourir des charges nettes en espèces d'environ 300 millions de dollars. Elle s'attend à enregistrer des charges en espèces et non monétaires totales de 1,1 milliard de dollars. Ces charges seront principalement encourues au premier trimestre et se poursuivront jusqu'au quatrième trimestre 2020. Elles seront considérées spéciales aux fins du flux de trésorerie automobile disponible ajusté au bénéfice avant intérêts et impôts, ajusté-dilué BPA et ajusté.

Avertissement concernant les énoncés prospectifs : le présent communiqué de presse renferme des énoncés prospectifs qui représentent notre jugement actuel à propos de possibles événements futurs. Pour ces énoncés, nous nous fondons sur des hypothèses et des analyses qui reposent sur notre expérience et sur l'idée que nous nous faisons des tendances historiques, des conditions actuelles et des évolutions futures attendues, ainsi que sur d'autres facteurs que nous considérons comme appropriés au regard des circonstances. Nous pensons que ces jugements sont raisonnables, mais ces énoncés ne sont pas des garanties de tout événement ou résultat financier, et nos résultats réels peuvent s'en écarter sensiblement pour toute une série de facteurs importants, tant positifs que négatifs. Une liste et une description de ces facteurs figurent dans notre rapport annuel sur le formulaire 10-K et les documents ultérieurs déposés auprès de la Securities and Exchange Commission aux États-Unis. Nous déconseillons aux lecteurs de se fier excessivement aux énoncés prospectifs. Nous déclinons toute obligation d'actualiser publiquement ou de réviser de toute autre manière des énoncés prospectifs quels qu'ils soient, que ce soit sur la base de nouvelles informations, d'événements futurs ou d'autres facteurs qui touchent à l'objet de ces énoncés, sauf prescription légale contraire expresse.

General Motors (NYSE : GM) est une entreprise mondiale qui s'attèle à proposer aux gens des façons plus sûres, meilleures et plus durables de se déplacer. General Motors, ses filiales et ses entités sous contrôle conjoint vendent des véhicules sous les marques Chevrolet, Buick, GMC, CadillacHolden, Baojun et Wuling. Pour plus d'informations sur l'entreprise et ses filiales, y compris OnStar, un leader mondial des services de sûreté et de sécurité des véhicules, et Maven, une marque de mobilité personnelle, rendez-vous sur http://www.gm.com.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

10 jui 2020
Tecsys Inc. , un important fournisseur de logiciels de gestion de la chaîne d'approvisionnement, annonce aujourd'hui ses résultats pour le quatrième trimestre et l'année entière de l'exercice financier 2020, qui a pris fin le 30 avril 2020. Ces...

10 jui 2020
Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC) L'honorable Jean-Yves Duclos, député de Québec et président du Conseil du Trésor, accompagné de Carl Viel, président-directeur général de Québec International, annoncera un appui...

10 jui 2020
La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) prend note des rectifications du gouvernement dans la dernière mouture de son projet de réforme du Programme de l'expérience québécoise (PEQ), mais estime qu'elles sont minces et ne...

10 jui 2020
Reprise des négociations pour : Société : CT Developers Ltd. Symbole à la Bourse de croissance TSX : DEV.H Les titres : Non Reprise (HE) : 09 h 30 07/13/20 L'OCRCVM peut prendre la décision de suspendre (ou d'arrêter) temporairement les opérations...

10 jui 2020
NAV CANADA a annoncé aujourd'hui ses résultats financiers pour les périodes de trois et de neuf mois terminées le 31 mai 2020. Au cours du troisième trimestre de l'exercice 2019-2020, la croissance du trafic aérien de la Société, mesurée en unités...

10 jui 2020
L'OCRCVM a suspendu la négociation des titres suivants : Société : The Very Good Food Company Symbole CSE : VERY Les titres : Oui Motif : À la demande de la société en attendant une nouvelle Heure de la suspension (HE) : 15 h 49 L'OCRCVM peut prendre...



Communiqué envoyé le 17 février 2020 à 06:02 et diffusé par :