Le Lézard
Classé dans : Science et technologie, Santé
Sujet : Product/Service

AmorChem investit dans une nouvelle approche pour cibler les cancers dans lesquels l'oncogène c-Myc est dérégulé


AmorChem II est très fier d'annoncer le financement d'un nouveau projet universitaire centré sur c-Myc, un proto-oncogène impliqué dans plus de 50% des cancers humains. Le fonds de capital de risque a conclu une entente avec Univalor, l'Institut de recherches cliniques de Montréal («?IRCM?») et l'Université McGill afin de soutenir les travaux innovateurs des équipes du Dr. Tarik Möröy et du Dr. Nicolas Moitessier.

D?après l'Organisation mondiale de la santé, le cancer est la seconde plus importante cause de mortalité au monde. Le dérèglement de l'onco-protéine c-Myc est une caractéristique retrouvée dans de nombreux cancers, notamment le médulloblastome, le cancer du côlon et les leucémies. Cependant, c-Myc est difficile à cibler car il ne contient pas de domaine pouvant facilement être atteint par une molécule thérapeutique. A ce jour, aucune des stratégies tentées pour moduler cette cible n'a emporté de succès clinique.

« Nous avons été attirés par l'approche innovante proposée par l'équipe, soit de cibler Miz-1, un cofacteur de c-Myc indispensable à sa capacité de réguler la progression du cycle cellulaire et l'apoptose. Cette approche nous a paru fort intriguante et offre le potentiel d'ajouter une stratégie petite molécule en immunothérapie, grâce au rôle de mieux en mieux compris de c-Myc dans la biologie des lymphocytes T », déclare Kevin McBride, associé et chef scientifique chez AmorChem.

« La participation au KNOCK OUTTM 2019 du Dr. Tarik Möröy et du Dr. Nicolas Moitessier nous a convaincu que leurs expertises respectives en biologie moléculaire ainsi qu'en chimie médicinale et computationnelle offrent la combinaison idéale de savoir-faire pour surmonter les difficultés présentées par cette cible », explique Inès Holzbaur, associée directrice chez AmorChem.

« Au-delà de c-Myc, la plateforme développée dans le cadre du projet offre à AmorChem l'opportunité unique de développer d'autres médicaments basés sur les domaines POZ en visant d'autres cibles importantes », ajoute Elizabeth Douville, associée directrice chez AmorChem.

"La participation de l'Université McGill dans ce genre de recherche à fort potentiel commercial est un enjeu majeur pour notre Université, » dit Sylvain Coulombe, vice-principal adjoint, Innovation et Partenariats, Université McGill. « Notre priorité sera toujours de permettre à notre recherche d'envergure mondiale de produire des innovations qui peuvent sauver des vies. Cette collaboration nous permet d'être plus prêts de l'atteinte de ce but. »

« L'IRCM valorise la collaboration et nous sommes convaincus du bienfait de réunir les meilleurs experts autour d'un projet. Nous sommes donc enchantés de recevoir le soutien d'AmorChem pour ce projet de collaboration prometteur qui a pour objectif de développer de nouvelles stratégies thérapeutiques pour le futur?», déclare Max Fehlmann, président et directeur scientifique de l'IRCM.

« La valorisation de la recherche universitaire n'est pas un exercice facile. Il nécessite l'implication de plusieurs partenaires qui doivent oeuvrer autour d'une vision commune de maturation et ainsi poser des actions concertées permettant de dé-risquer les innovations et de créer une valeur commerciale. La collaboration entre l'IRCM, l'Université McGill, Univalor et AmorChem est un très bel exemple d'un tel partenariat. Le financement d'AmorChem va ainsi permettre de valider le potentiel de la nouvelle plateforme développée par les équipes des Professeurs Möröy et Moitessier et d'en démontrer la valeur commerciale » dit Luc Paquet, président-directeur général chez Univalor.

À propos d'AmorChem

AmorChem (www.amorchem.com) est un leader du capital de risque de démarrage lancé en 2011 et situé à Montréal. En tant qu'expert, le fonds utilise sa profonde compréhension de la science fondamentale pour dévoiler son potentiel thérapeutique, et concentre son savoir-faire en recherche translationnelle dans l'accélération de la découverte et du développement de médicaments couvrant un large spectre de maladies. Le fonds capitalise également sur son expertise en capital de risque de même que sur son expérience entrepreneuriale afin de faire jaillir les premières étincelles de la création d'entreprises, et les façonne en collaboration avec ses partenaires pour qu'elles forment la prochaine génération de compagnies de biotechnologie. Doté d'un capital dépassant les 85M$, AmorChem a financé plus de 30 projets universitaires et démarré plusieurs compagnies de biotechnologie à partir des fruits de cette recherche innovante.


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 21:10
Axway (Euronext: AXW.PA), l'un des principaux fournisseurs de logiciels de gestion et d'intégration des API, est nommé « Leader » dans le Magic Quadrant 2020 de Gartner pour la gestion complète du cycle de vie des API.¹ L'éditeur se félicite de cette...

à 20:58
Innatoss Laboratories a annoncé aujourd'hui le premier service de dépistage des anticorps neutralisants contre le SRAS-CoV-2 offert au public en Europe, à l'aide de la trousse de détection des anticorps neutralisants contre le SRAS-CoV-2 cPasstm de...

à 19:20
À HUAWEI CONNECT 2020, Huawei a tenu un sommet intitulé « Accelerating Industry Digital Transformation Through All-Scenario Intelligent Connectivity ». Lors de ce sommet, Huawei a annoncé qu'elle avait entièrement mis à niveau ses solutions de réseau...

à 18:04
Au cours de l'événement HUAWEI CONNECT 2020, Huawei a commandé un livre blanc IDC intitulé IT Decision-maker Insights: POLAN as an Enabler of Enterprise Campus Transformation. Selon le livre blanc, les décideurs en matière de TI repensent leurs...

à 17:50
L&T Technology Services Limited (BSE : 540115, NSE : LTTS), une société internationale de services d'ingénierie pure-play, de premier plan, a annoncé aujourd'hui avoir été retenue pour fournir des services d'ingénierie au groupe d'activité Contrôle...

à 16:56
Lors de l'événement HUAWEI CONNECT 2020, Pan Weidong, président de la Shanghai Pudong Development Bank (SPD Bank), et David Wang, directeur général de Huawei et président du Conseil d'examen des investissements, ont publié un livre blanc sur la...



Communiqué envoyé le 12 février 2020 à 17:05 et diffusé par :