Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Exploitation minière
Sujets : Bénéfices, Bénéfices projetés

SEMAFO présente ses prévisions pour 2020, son plan de redémarrage pour Boungou et ses résultats du quatrième trimestre et de l'exercice 2019


MONTRÉAL, le 6 févr. 2020 /CNW Telbec/ - SEMAFO inc. (TSX: SMF) (OMX: SMF) a annoncé aujourd'hui ses prévisions pour l'année 2020 pour ses mines Boungou et Mana au Burkina Faso. La Société a aussi annoncé ses résultats pour le quatrième trimestre et l'exercice 2019. Tous les montants sont présentés en dollars américains, à moins d'indication contraire.

Faits saillants

 

Prévisions pour 2020








Objectifs 2020


Mana

Boungou

(fév.-avril)

Boungou

(mai-déc.)

Total
Boungou

Consolidé

Production d'or (000 oz)


185-205

42-46

88-104

130-150

315-355

Coût de maintien tout inclus ($/oz)


1 050-1 120

530-560

745-795

680-725

895-960








Dépenses en immobilisations

(inclus dans le CMTI) (en millions de $)














Dépenses en immobilisations de maintien


6

-

3

3

9

Mine souterraine Siou


14

-



14

Frais de découverture


50

-

7

7

57



70


10

10

80








Frais de développement
non récurrents

(exclus du CMTI) (en millions de $)














Piste d'atterrissage & sécurité


2

1

2

3

5



72

1

12

13

85

 

Plan 2020 pour Boungou

L'usine de traitement Boungou a redémarré et le traitement des stocks de minerai a débuté. Nous adoptons une approche prudente à Boungou en 2020 impliquant un plan par étapes. La première phase de trois mois envisage le traitement des stocks de minerai et l'utilisation de l'inventaire de fournitures sur le site ainsi qu'une quantité limitée de nouvelles livraisons. Durant cette période, nous nous attendons d'atteindre une production située entre 42 000 et 46 000 onces à un CMTI entre 530 $ et 560 $ l'once.

Dans le cadre de notre plan par étapes, les employés et entrepreneurs qui voyageaient auparavant en empruntant les voies publiques, seront transportés par la voie des airs entre Fada et Boungou et seront hébergés sur le site minier. Nous utilisons présentement un hélicoptère pouvant transporter 10 personnes. Lorsque la construction de la piste d'atterrissage aura été complétée, nous prévoyons passer à un mode de transport par avion.

Notre plan par étapes prévoit un redémarrage des activités d'exploitation minière au quatrième trimestre, tout en continuant de traiter les stocks de minerai. Les stocks actuels cumulent présentement 1,1 million de tonnes à une teneur moyenne de 3,4 g/t Au, ce qui représente environ dix mois d'approvisionnement pour l'usine. Toutefois, le gouvernement doit  assurer une plus grande sécurité sur les voies publiques et dans la région afin d'accroître la fréquence des livraisons requises pour poursuivre les activités au-delà des trois premiers mois. Les discussions avec les autorités en ce qui a trait à la mise en oeuvre du plan de sécurité nécessaire sont bien avancées. Nous discutons également avec des entrepreneurs miniers qui pourront remplacer African Mining Services à Boungou d'ici le quatrième trimestre.

Bien que nous contrôlions plusieurs aspects du plan 2020 pour Bongou, d'autres aspects exigent le soutien du gouvernement et de nos entrepreneurs et fournisseurs existants.

Mana
Au courant de l'année, l'usine Mana devrait traiter environ 2,3 millions de tonnes à une teneur moyenne de 3,0 g/t Au et atteindre un taux de récupération de l'or de 91 % en moyenne. Environ 600 000 tonnes de minerai seront extraites de la mine souterraine Siou à une teneur moyenne de 5,5 g/t Au, tandis qu'environ 1,4 million de tonnes seront extraites des fosses Siou et Wona à une teneur moyenne de 2,5 g/t Au. Le reste du matériel traité proviendra des stocks de minerai et de matériel à basse teneur. Nous nous attendons toujours à atteindre la pleine capacité de production à la mine souterraine Siou au premier trimestre de 2020.

Les charges administratives pour 2020 sont estimées à 17 millions $.

Plusieurs hypothèses ont été retenues dans la préparation des prévisions pour 2020, notamment :

Exploration en 2020

Un budget d'exploration initial de 7 millions $ a été fixé pour 2020 sur nos trois propriétés prioritaires - Bantou, Boungou et Mana.  

À Bantou, le programme d'exploration de 4 millions $ impliquera un programme de forage de 19 300 mètres qui se veut la continuation du programme de l'an dernier et qui aura pour but de vérifier des secteurs prometteurs situés à l'extérieur des ressources existantes. Nous sommes toujours déterminés à atteindre notre objectif de délimiter des ressources de 2,5 à 3,0 millions d'onces d'ici la fin de l'année 2020.

Le programme d'exploration de 1 million $ alloué à Boungou en 2020 comprendra 3 000 mètres de forage à circulation inverse (RC), dans le but d'identifier de nouvelles ressources à proximité de la mine. L'expansion du programme demeure conditionnelle à une amélioration de la sécurité dans la région. À compter du deuxième trimestre, le programme de forage RC poursuivra les travaux suspendus l'an dernier.

À Mana, un budget de 2 millions $ a été alloué afin de faire un suivi des cibles identifiées dans le cadre d'une synthèse géologique réalisée par une firme-conseil externe l'an dernier. La majeure partie de la campagne de forage RC de 3 800 mètres ciblera trois différents secteurs autour de Siou. Nous réaliserons également un programme de forage souterrain afin de déterminer si la minéralisation s'étend en profondeur, sous le plan d'exploitation minière souterraine existant.

 

Faits saillants du quatrième trimestre et de l'exercice 2019*












T4 2019*


2019*



Consolidé

Boungou

Mana


Consolidé

Boungou

Mana

Tonnes traitées



120 200

454 700



999 700

2 061 200

Teneur traitée (g/t Au)



6,72

3,17



6,65

2,28

Récupération (%)



96

97



96

90

Or produit (oz)


69 900

24 900

45 000


340 900

205 200

135 700

CMTI ($/ oz)


699

463

914


724

497

1 095










 

*Les résultats pour 2019 sont préliminaires et pourraient faire l'objet d'ajustements.

 

Boungou a livré une bonne première année d'exploitation, en produisant un total de 205 000 onces à un CMTI de 497 $ l'once sur une période de dix mois en 2019. Mana a terminé l'année sur une note positive en produisant 45 000 onces à un CMTI de 914 $ l'once au cours des deux derniers mois de l'année. L'extraction de minerai à la mine souterraine Siou a débuté au quatrième trimestre de 2019, produisant 100 000 tonnes de minerai à 4,6 g/t Au. Mana a terminé l'année avec une production de 135 700 onces, soit dans les niveaux prévus pour l'année. La situation de trésorerie en fin d'année demeure solide, à 98 millions $. L'estimation des réserves et des ressources minérales de la fin 2019, incluant une première estimation des ressources sur le projet Bantou, sera publiée au début du mois de mars.

À propos de SEMAFO
SEMAFO est un producteur d'or canadien de calibre intermédiaire qui cumule plus de vingt ans d'expérience en construction et en exploitation de mines en Afrique occidentale. La Société exploite deux mines, les mines Mana et Boungou au Burkina Faso. SEMAFO s'est engagée à créer de la valeur par l'exploitation minière responsable de ses actifs de qualité et en tirant profit de son pipeline de projets en développement.

MISE EN GARDE CONCERNANT LES ÉNONCÉS PROSPECTIFS
Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs. Tous les énoncés autres que les énoncés de faits actuels ou de faits historiques sont des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et des hypothèses, et par conséquent les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux exprimés ou sous-entendus dans lesdits énoncés. Vous êtes donc prié(e) de ne pas vous fier indûment aux énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs comprennent des mots ou expressions tels que « prévisions », « plan », « objectifs ciblés », « devrait », « en branle », « initial », « envisage », « attendons », « prévoit », « meilleure », « estimées », « accroître », « hypothèses », « devrait », « seront », « programme », « attendons », « aura pour but », « objectif », « d'ici la fin », « but », « cibles », « préliminaires », « ajustements », « engagée », « créer », « tirant profit », « développement », « pipeline » et d'autres expressions similaires. Les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats ou les événements futurs diffèrent sensiblement des attentes actuelles explicitement ou implicitement exprimées dans ces énoncés prospectifs comprennent la capacité : (i) de produire entre 42 000 et 46 000 onces d'or à Boungou au cours des trois prochains mois à un CMTI entre 530 $ et 560 $ l'once, (ii) de produire entre 88 000 et 104 000 onces d'or à Boungou à un CMTI entre 745 $ et 795 $ l'once durant la période de mai à décembre, (iii) de produire entre 185 000 et 205 000 onces d'or à Mana à un CMTI entre 1 050 $ et 1 120 $ l'once, (iv) de mettre en oeuvre notre budget d'exploration initial de 7 millions $, (v) de traiter les stocks de minerai de Boungou durant la première phase de trois mois, (vi) ) d'utiliser durant la première phase de trois mois à Boungou l'inventaire de fournitures sur le site ainsi qu'une quantité limitée de nouvelles livraisons (vii) de passer à un mode de transport par avion pour les employés de Boungou lorsque la construction de la piste d'atterrissage aura été complétée, (viii) de redémarrer les activités d'exploitation minière à Boungou au quatrième trimestre, (ix) d'assurer une meilleure sécurité sur les voies publiques menant à Boungou et dans la région afin d'accroître la fréquence des livraisons requises pour poursuivre les activités au-delà des trois premiers mois, * de finaliser les discussions avec les autorités en ce qui a trait à la mise en oeuvre du plan de sécurité nécessaire, (xi) de remplacer African Mining Services à Boungou d'ici le quatrième trimestre, (xii) d'obtenir le soutien du gouvernement et de nos entrepreneurs et fournisseurs existants pour mettre en place le plan 2020 à Boungou, (xiii) de traiter, à l'usine Mana, environ 2,3 millions de tonnes à une teneur moyenne de 3,0 g/t Au et d'atteindre un taux de récupération de l'or de 91 % en moyenne, (xiv) d'extraire environ 600 000 tonnes de minerai de la mine souterraine Siou à une teneur moyenne de 5,5 g/t Au et 1,4 million de tonnes des fosses Siou et Wona à une teneur moyenne de 2,5 g/t Au, (xv) d'atteindre la pleine capacité de production à la mine souterraine Siou au premier trimestre de 2020, (xvi) de maintenir nos charges administratives à 17 millions $, (xvii) d'atteindre l'objectif de délimiter 2,5 à 3,0 millions d'onces en ressources à Bantou d'ici la fin de l'année 2020, (xviii) d'identifier de nouvelles ressources à proximité de la mine dans le cadre du programme d'exploration 2020 à Boungou, (xix) de publier l'estimation des réserves et des ressources minérales de la fin 2019, incluant une première estimation des ressources sur le projet Bantou, au début du mois de mars, (xx) de réaliser notre priorité stratégique, l'exactitude de nos hypothèses, les fluctuations du prix de l'or, des devises et des coûts d'exploitation, les risques liés à l'industrie minière, l'incertitude liée aux estimations de réserves et de ressources minérales, les délais, la stabilité politique et sociale en Afrique (incluant notre capacité à conserver ou renouveler nos licences et permis), la sécurité de nos opérations et les autres risques décrits dans les documents de SEMAFO déposés auprès des autorités canadiennes de règlementation en valeurs mobilières. Pour obtenir des renseignements additionnels au sujet de ces risques et d'autres risques potentiels, les lecteurs sont invités à consulter notre rapport de gestion annuel 2018, les mises à jour incluses dans les rapports de gestion du premier, du deuxième et du troisième trimestres de 2019, ainsi que nos autres documents déposés auprès des autorités canadiennes de règlementation en valeurs mobilières, disponibles à l'adresse www.sedar.com. Ces documents sont également disponibles sur notre site web à l'adresse www.semafo.com. SEMAFO décline toute obligation de mettre à jour ou de réviser ces énoncés prospectifs, sauf exigences légales.

 

1 Le coût de maintien tout inclus est une mesure financière non conforme aux IFRS pour laquelle il n'existe pas de définition normalisée en vertu des IFRS et qui correspond au coût comptant total auquel s'ajoutent les dépenses en immobilisations de maintien et les frais de découverture par once.

 

SOURCE SEMAFO


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 22:50
La Ville de Mississauga a reçu cinq récompenses de la part du magazine Foreign Direct Investment (fDi), soulignées par son retour en tant que grand gagnant de la catégorie Ville de taille moyenne de l'avenir 2021/2022 dans l'ensemble des Amériques...

à 21:00
Wilson Sporting Goods Co., en partenariat avec la National Basketball Association (NBA), a présenté aujourd'hui le nouveau ballon officiel de la ligue en prévision de la 75e saison de la NBA. Cette annonce dévoile un partenariat sur plusieurs...

à 18:00
Près de 4 000 membres délégués à la 29e Assemblée générale du Congrès du travail du Canada ont élu aujourd'hui les personnes qui dirigeront cette organisation jusqu'en 2023. Le Congrès du travail du Canada (CTC) est la principale organisation...

à 16:30
Reprise des négociations pour : Société : CHURCHILL RESOURCES INC. (anciennement 9 Capital Corp.) Symbole à la Bourse de croissance TSX : CRI (anciennement NCPL.P) Reprise (HE) : 09 h 30  6/21/2021  L'OCRCVM peut prendre la décision de suspendre (ou...

à 16:26
Reprise des négociations pour : Société : WESTBRIDGE ENERGY CORPORATION (anciennement Westbridge Energy Corporation) Symbole à la Bourse de croissance TSX : WEB (anciennement WEB.H) Reprise (HE) : 09 h 30  6/21/2021 L'OCRCVM peut prendre la décision...

à 15:50
Le Syndicat des travailleuses et travailleurs de la santé et des services sociaux a fait parvenir au Tribunal administratif du travail des avis de grève pour les 21 et 22 juin 2021. En prévision de cette grève, le Tribunal a rendu des décisions...



Communiqué envoyé le 6 février 2020 à 11:48 et diffusé par :