Le Lézard
Classé dans : Les affaires, L'environnement
Sujets : Économie, Enjeux environnementaux

Projet de loi no 44 - Le Fonds d'électrification et de changements climatiques doit être un vecteur de développement économique, affirme la FCCQ


MONTRÉAL, le 4 févr. 2020 /CNW Telbec/ - Lors de sa présentation à l'Assemblée nationale du Québec, plus tard aujourd'hui, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) soulignera que la transition énergétique devrait permettre de créer des opportunités d'affaires et d'innovation, tout en soutenant les entreprises dans la lutte aux changements climatiques.

La FCCQ souhaite, entre autres, que le gouvernement maintienne un mécanisme de reddition de compte transparent et indépendant du ministère de l'Environnement et de la Lutte aux changements climatiques. Cela évitera de répéter le scénario passé, alors que le Commissaire au développement durable a observé des manquements dans la gestion du Fonds vert.

« L'abolition du Conseil de gestion du Fonds Vert soulève des questions quant à la reddition de compte de la gestion du Fonds. Pour nous, cette structure permettait concrètement d'avoir une saine obsession pour les programmes performants », soutient Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

L'analyse des 185 mesures du Plan d'action 2013-2020 sur les changements climatiques, dévoilée en décembre 2018 par le Conseil, répondait aux demandes passées de la FCCQ d'avoir une telle évaluation, car les programmes performants étaient identifiés ainsi que ceux qui ne répondaient pas aux attentes.

Abolition de Transition Énergétique Québec
La FCCQ avait applaudi la création de Transition Énergétique Québec, soulignant que l'organisme permettait d'avoir plus de flexibilité et d'agilité dans les programmes de transition énergétique.

« Il serait préférable de maintenir Transition Énergétique Québec en place. Cette société d'État est appréciée des entreprises, puisqu'elle permettait un accompagnement des parties prenantes et une rapidité dans les approbations, ainsi qu'une prévisibilité dans les programmes retrouvés sur une base pluriannuelle », explique Charles Milliard. « Si le ministre maintient l'idée de créer des comités consultatifs, il devrait y avoir une représentativité significative d'acteurs du secteur industriel et des entreprises parmi les membres. »

Une vision plurielle de la transition énergétique
Le nouveau Plan d'électrification et de changements climatiques devra non seulement resserrer le nombre de mesures pour assurer leur efficacité, mais également faire une place à une pluralité énergétique répondant aux besoins des entreprises et aux réalités des régions.

« Malgré l'importante et nécessaire place de l'électricité dans la transition énergétique, elle ne peut à elle seule combler tous les besoins énergétiques du Québec », ajoute Charles Milliard. « Pour la FCCQ, dans un contexte où les hydrocarbures ne peuvent encore être totalement remplacés, la nécessaire transition énergétique doit inclure des sources d'énergie plus propres, telles que le gaz naturel et le gaz naturel renouvelable, la biomasse forestière, l'énergie solaire, le propane ou l'hydrogène, en complément à la stratégie d'électrification. »

« Les entreprises ont exprimé et démontré au fil des années une volonté d'améliorer leurs performances sur le plan environnemental, mais de façon pragmatique et en lien avec leurs capacités technologiques et financières. Dans le but de les aider à être plus productives, il faut donner un meilleur accès à du financement pour celles qui désirent améliorer leur équipement ou innover dans le but de réduire leurs émissions de GES », conclut Charles Milliard.

Le mémoire de la FCCQ sur le projet de loi n°44, peut être consulté ici.

À propos de la FCCQ 
Grâce à son vaste réseau de 130 chambres de commerce et 1 100 membres corporatifs, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) représente plus de 50 000 entreprises exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l'économie et sur l'ensemble du territoire québécois. Plus important réseau de gens d'affaires et d'entreprises du Québec, la FCCQ est à la fois une fédération de chambres de commerce et une chambre de commerce provinciale. Ses membres, qu'ils soient chambres ou entreprises, poursuivent tous le même but : favoriser un environnement d'affaires innovant et concurrentiel.

SOURCE Fédération des Chambres de commerce du Québec


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 15:05
Englobe, le leader canadien en traitement de sols, en génie des matériaux et en environnement, annonce qu'elle gardera à son emploi les plus de 2 400 membres de son équipe pour toute la durée de la crise de la COVID-19. Cette décision a été annoncée...

à 14:45
Malgré la pandémie actuelle de la COVID-19, votre gouvernement reste actif et suit la situation de près pour faire face aux inondations printanières. De plus, au cours des derniers mois, la ministre des Affaires municipales et de l'Habitation,...

à 09:23
Alors que les dates pour l'ouverture des saisons de chasse et de pêche sont maintenues, le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, M. Pierre Dufour, tient à rappeler les interdictions gouvernementales que les amateurs de chasse et de pêche...

à 09:10
Made in Nature, le projet financé par l'Union européenne et CSO Italy, poursuit ses actions en faveur des producteurs italiens de l'agriculture biologique, annonçant le lancement d'une campagne de récolte d'asperges vertes, qui font partie des...

2 avr 2020
Afin d'alléger les procédures des entreprises qui souhaitent effectuer une conversion de leurs opérations pour participer aux efforts de lutte contre la COVID-19, le ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques,...

2 avr 2020
GCL System Integration Technology Co., Ltd. (GCL-SI) (SZ : 002506), une importante entreprise photovoltaïque chinoise, a récemment annoncé un projet de construction d'une usine de modules de 60 GW à Hefei, la capitale de la province d'Anhui, en Chine...



Communiqué envoyé le 4 février 2020 à 11:30 et diffusé par :