Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Exploitation minière
Sujet : Enjeux environnementaux

Une nouvelle initiative visant à décarboniser les chaînes d'approvisionnement en minéraux et industriel lancée à Davos


La méthode COMET va constituer une première étape importante dans la décarbonisation de l'industrie en faisant mieux comprendre ce qu'il en est des émissions de CO2 provenant de la production de matériaux essentiels comme l'acier, le cuivre et le ciment

DAVOS, Suisse, 22 janvier 2020 /CNW/ - Aujourd'hui, le Rocky Mountain Institute, le MIT Sustainable Supply Chains, le Columbia Center on Sustainable Investment et le Payne Institute for Public Policy de la Colorado School of Mines ont annoncé la Coalition on Materials Emissions Transparency (COMET) (coalition sur la transparence des émissions de matériaux). Cette initiative vise à élaborer une méthode standard permettant de mesurer les émissions de gaz à effet de serre (GES) provenant des matériaux, une étape importante dans la décarbonisation des chaînes d'approvisionnement en minéraux et industriel. Plus précisément, la méthode COMET fera mieux appréhender la teneur en carbone des produits de consommation, tels que les voitures, les immeubles et les téléphones, et incitera les entreprises et les consommateurs à acheter des matériaux et des produits intégrant moins d'émissions de CO2.

« Nous savons tous qu'on ne peut gérer ce qu'on ne peut mesurer », explique Paolo Natali, directeur de l'Initiative Matériaux au Rocky Mountain Institute. « Tant que les consommateurs ne savent pas ce qu'il en est de l'impact climatique des produits qu'ils utilisent, il leur sera impossible d'exiger des produits à faible teneur en carbone et, partant, il sera impossible de décarboniser les secteurs industriels responsables de 40 % des émissions annuelles de gaz à effet de serre. »

Bien que la divulgation climatologique prenne de l'ampleur, il ne reste pas moins que la comparaison des GES à l'échelle des entreprises et des chaînes d'approvisionnement est difficile. Qui plus est, il n'y a actuellement aucune uniformité dans la collecte ou la communication des données dans toutes les méthodes, et aucun cadre ne recouvre la chaîne d'approvisionnement dans son ensemble. Cela signifie qu'il n'existe pas de moyen communément accepté de déterminer l'intensité des émissions des produits ou des matériaux. La méthode COMET changera la donne en rendant la divulgation des GES comparable par tous les mécanismes de déclaration actuels et en contribuant à dresser un tableau clair des émissions provenant de la production de matériaux clés comme l'acier, le cuivre et le ciment.

« La transparence des impacts climatiques dans toute la chaîne d'approvisionnement est notre but ultime », a déclaré Suzanne Greene, chef de programme sur les chaînes d'approvisionnement durables du MIT. « Une méthode de calcul des émissions provenant des chaînes d'approvisionnement en minéraux et industriel est, pour les consommateurs et les investisseurs, une première étape importante, si nous voulons comprendre et accélérer la décarbonisation des biens que nous utilisons chaque jour. ».

La COMET s'attachera dans un premier temps à élaborer des directives sectorielles pour les métaux et les minéraux. Pour en savoir plus ou devenir un membre fondateur, communiquez avec Paolo Natali (pnatali@rmi.org) ou Kathy Wight (kwight@rmi.org), ou encore consultez le site www.rmi.org/comet.

Personne-ressource aux médias :

Nick Steel, New York
Téléphone : +1 347-574-0887
Courriel : nsteel@rmi.org

SOURCE Rocky Mountain Institute


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

22 fév 2020
Le Gouvernement du Québec rend public le rapport produit par le Groupe de travail sur la forêt et les changements climatiques (GTFCC). Fruit de deux ans de travail, le rapport représente une avancée à la fois importante et positive, d'autant plus...

21 fév 2020
Soucieux de respecter les principes d'une gestion transparente, le gouvernement du Québec procède aujourd'hui à la publication proactive des dépenses engagées dans le cadre de la mission du premier ministre en Californie qui s'est déroulée du 8 au 11...

21 fév 2020
Le gouvernement du Canada est déterminé à protéger et à conserver la nature et les espèces sauvages. C'est un héritage important que nous lèguerons à nos enfants et petits-enfants. Le caribou des montagnes du Sud du Canada est une espèce...

21 fév 2020
Le gouvernement du Canada est déterminé à faire croître l'économie, à créer des emplois pour la classe moyenne et à maintenir la compétitivité du Canada. C'est pourquoi il a réuni de petites, moyennes et grandes entreprises, des établissements...

21 fév 2020
Les changements climatiques sont le défi environnemental déterminant de notre époque, et les jeunes mènent la charge pour un avenir plus propre. Aujourd'hui, à l'occasion du Festival des sciences de Thunder Bay, la ministre de la Santé, Patty Hajdu,...

21 fév 2020
Depuis plus d'un an, Montréal travaille à développer une structure de gouvernance et de divulgation des informations financières liée au risque climatique, en collaboration avec les Villes de Toronto, de Vancouver et de l'Institut canadien des...



Communiqué envoyé le 22 janvier 2020 à 07:45 et diffusé par :