Le Lézard
Classé dans : Les affaires, Science et technologie
Sujets : Sondages, Opinions et Recheches, Gouvernement européen

Selon Federprivacy, les amendes infligées en 2019 en Europe se sont chiffrées à plus 400 millions d'euros en raison de violations de la protection des données


FLORENCE, Italie, 13 janvier 2020 /PRNewswire/ -- L'année dernière, les autorités de protection des données de l'EEE (Espace économique européen) ont infligé 190 amendes représentant un montant total de plus de 410 000 000 ?, selon un nouveau rapport de Federprivacy qui a analysé les sources d'information officielles dans les 30 pays qui font partie de l'EEE. L'autorité de protection des données la plus active a été l'Italie (GPDP), qui a mené 30 actions en 2019, suivie de l'Espagne (AEPD) qui a mené 28 actions et de la Roumanie (ANSPDCP) avec 20 actions. La plus stricte a été le Royaume-Uni (ICO) qui a infligé 312 000 000 ? de sanctions (76 % du montant total).

Federprivacy Logo (PRNewsfoto/Federprivacy)

Certains pays, comme l'Irlande et le Luxembourg, n'ont infligé aucune sanction. Dans ces pays, il y a un siège européen de la majorité des sociétés étrangères qui traitent des données personnelles à très grande échelle. Le président de Federprivacy, Nicola Bernardi explique : « Bien que le RGPD ait jeté les bases d'une législation plus cohérente au sein de l'UE en termes de protection des données personnelles, le rapport souligne qu'il y a deux poids deux mesures dans l'imposition de sanctions entre les différentes autorités. Celle du Royaume-Uni, par exemple, a déjà infligé de lourdes amendes à British Airways et Marriot, tandis qu'en Irlande, aucune sanction n'a encore été imposée, alors que ce pays compte de très grandes entreprises technologiques. Nous espérons que ce système de 'guichet unique' ne favorisera pas injustement des sociétés comme Facebook, Twitter, Amazon et Google. Nous sommes en attente des résultats de 19 enquêtes différentes menées en Irlande ».

Les infractions les plus fréquemment sanctionnées sont : l'utilisation illicite de données personnelles (44 %), une sécurité médiocre (18 %), l'absence ou le manque d'informations adéquates (9 %), le non-respect du droit des personnes concernées (13 %) et les accidents informatiques ou autres violations de données (9 %).

Logo - https://mma.prnewswire.com/media/1064890/Federprivacy_Logo.jpg

Federprivacy 

Courriel : press@federprivacy.org 


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 15:50
L'espace culturel Third Place de Saint-Pétersbourg a lancé la plateforme NFT « Third Place NFT » pour les objets d'art du monde physique. La plateforme est alimentée par la blockchain Free TON, la plus productive au monde. En faisant partie de la...

à 15:41
Jacobi Asset Management  a reçu l'autorisation de lancer le premier ETF Bitcoin de niveau 1 au monde. L'ETF Jacobi Bitcoin est un instrument financier adossé à des crypto-monnaies compensé de manière centralisée,...

à 13:00
En cette Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté, la Coalition montréalaise de la Marche mondiale des femmes (CM-MMF) organise une marche à Tiohtià:ke/Montréal, en partant du Square Cabot, à 13h. Cette action est organisée dans le...

à 09:40
À quelques heures du discours d'ouverture du premier ministre François Legault, qui amorcera le début d'une nouvelle session parlementaire à Québec, la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) fait part de ses priorités. Avenir de la petite enfance,...

à 07:00
À la suite de l'adoption du projet de loi no 59, devenu la nouvelle loi 27, plus que jamais, tous les milieux de travail devront revendiquer et agir en matière de santé et de sécurité du travail (SST). «?Même si nous reconnaissons certaines...

16 oct 2021
Le président chinois Xi Jinping a toujours attaché une grande importance au bien-être des personnes âgées et a montré que le respect et la prise en charge des personnes âgées étaient une priorité absolue pour lui. Xi a fait preuve d'attention et de...



Communiqué envoyé le 13 janvier 2020 à 05:00 et diffusé par :