Le Lézard
Classé dans : Santé

À l'occasion du Mois de la sensibilisation à la maladie d'Alzheimer, le temps est à la compréhension


Les Québécois touchés par la maladie demandent
à être mieux acceptés et mieux soutenus

MONTRÉAL, le 6 janv. 2020 /CNW Telbec/ - À l'occasion du Mois de la sensibilisation à la maladie d'Alzheimer, la Fédération québécoise des Sociétés Alzheimer (FQSA) donne aujourd'hui le coup d'envoi à la troisième édition de la campagne de sensibilisation « Je vis avec l'Alzheimer. Laissez-moi vous aider à comprendre. » Le temps étant à la compréhension, cette campagne met l'emphase sur les personnes vivant avec la maladie d'Alzheimer ou d'autres formes de troubles cognitifs afin de démystifier leur quotidien et atténuer la stigmatisation entourant la maladie. 

Logo : Fédération québécoise des Sociétés Alzheimer (Groupe CNW/Fédération Québécoise des Sociétés Alzheimer)

Changer la perception sur la maladie, qui quoi qu'évolutive, ne marque pas la fin d'une vie ; voici l'objectif de cette campagne d'envergure qui permettra d'aider les Québécois à mieux comprendre les maladies cognitives et la réalité des personnes atteintes.

La discrimination et les jugements sont des obstacles importants auxquels doivent faire face les personnes atteintes de troubles cognitifs et leurs familles. « L'expérience de la maladie d'Alzheimer est unique pour chacun et n'est qu'un chapitre dans la vie d'une personne. Il faut arrêter de croire que la vie s'arrête après le diagnostic, grâce à une aide adéquate et du soutien, les personnes atteintes peuvent continuer de jouir d'une belle qualité de vie, et ce, pendant de nombreuses années, affirme Sylvie Grenier, directrice générale de la Fédération québécoise des Sociétés Alzheimer. Trop souvent, les attitudes et stéréotypes négatifs entourant les maladies cognitives dissuadent certaines personnes de chercher de l'aide à la stimulation ou du soutien. »

Motivée par une étude alarmante menée auprès de 1 500 Canadiens qui indiquent que près de 50 %1 des répondants éprouveraient un sentiment de honte ou seraient embarrassés s'ils étaient atteints de la maladie d'Alzheimer, la FQSA invite la population à se rendre sur le site Web consacré à la campagne jevisaveclalzheimer.ca pour lire des histoires inspirantes, s'informer, et trouver des conseils pour mettre un terme à la stigmatisation.

En permettant aux personnes touchées par une maladie cognitive de raconter leur histoire, la FQSA souhaite modifier le regard que l'on porte sur ces maladies et les personnes qui en sont atteintes, et ainsi contribuer à atténuer les jugements pour qu'ils puissent vivre pleinement leur vie.?Le mari de Lyne Gauthier, ambassadrice provinciale de la campagne « Je vis avec l'Alzheimer. Laissez-moi vous aidez à comprendre. », avait 63 ans lorsqu'il a reçu son diagnostic. « Mon mari demeure un être humain qui vibre et qui désire contribuer tout en conservant son autonomie et sa dignité. Si on pouvait cesser de chuchoter le mot Alzheimer et s'informer davantage sur la maladie, cela permettrait d'apprivoiser l'inconnu et de se donner des moyens d'y faire face avec plus d'espoir », souligne la proche aidante.

Actuellement, c'est plus de 141 000 Québécois qui vivent avec une maladie cognitive, sans compter les milliers de membres des familles qui prodiguent directement de l'aide et des soins aux personnes atteintes. On estime que ce nombre atteindra 260 000 d'ici 2031.

«?Le nombre de Québécois atteints d'une maladie cognitive explose. C'est donc une campagne extrêmement importante qui permet de faire une pause et de réfléchir à nos attitudes et perceptions, et ainsi favoriser une société plus inclusive et bienveillante à l'égard des personnes atteintes d'une maladie cognitive et de leurs familles?», conclut Sylvie Grenier.

À propos de la Fédération québécoise des Sociétés Alzheimer

La FQSA, porte-parole provincial des 20 Sociétés Alzheimer du Québec, représente, soutient et défend les droits des 141 000 Québécois atteints de la maladie d'Alzheimer et de maladies apparentées. De plus, elle sensibilise le grand public aux conséquences de la maladie d'Alzheimer et de maladies apparentées, tout en contribuant à la recherche sur ses causes, ses traitements et sa guérison.
www.alzheimerquebec.ca

 

____________________________________________

1 ALZHEIMER CANADA (2017). Sondage Léger Enquête sur la sensibilisation à la maladie d'Alzheimer
https://ilivewithdementia.ca/wp-content/uploads/2018/01/SYNOPSIS_ENQUETE-_SUR_LA_SENSIBILISATION.pdf

 

Logo : Je vis avec l'Alzheimer (Groupe CNW/Fédération Québécoise des Sociétés Alzheimer)

SOURCE Fédération Québécoise des Sociétés Alzheimer


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 17:17
Héma-Québec invite les représentants des médias dans le cadre de la Grande Collecte Laurent Duvernay-Tardif, le 18 février prochain, au PEPS de l'Université Laval. Cette collecte a pour objectif de recueillir 300 dons de sang et constitue une...

à 16:53
Canopy Growth...

à 16:40
En réponse à la récente épidémie du nouveau coronavirus, plus de 329 produits XCMG (SZ : 000425), dont des grues, des excavatrices, des rouleaux compresseurs, des chargeuses-pelleteuses et de la machinerie servant au moulage du béton, ont été...

à 16:15
Mary Kay Inc., une chef de file de longue date de l'autonomisation mondiale des femmes, est fière d'annoncer que Monique Coleman a été désignée en tant que toute première lauréate Pink Changing Lives de la marque. Pink Changing Lives, l'engagement...

à 16:05
Alors que l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) réclame à nouveau que le baccalauréat soit imposé comme norme d'entrée minimale à la profession infirmière dans sa récente planification stratégique 2020-2023, la Fédération des cégeps...

à 15:30
18 février 2020 L'horaire des événements comprend : Trenton, Ontario 10 h HNE : La ministre Patty Hajdu rencontrera le personnel de l'Agence de la santé publique du Canada, de Santé Canada, de Sécurité publique Canada et de l'Équipe des services...



Communiqué envoyé le 6 janvier 2020 à 06:30 et diffusé par :