Le Lézard
Sujets : Photo/Multimedia, Contract/Agreement

Le Fonds Saoudien pour le Développement signe un accord de prêt avec le Gouvernement du Burundi pour améliorer une voie de liaison routière majeure


Le Fonds Saoudien pour le Développement (FSD) a récemment signé un accord de prêt d'une valeur de 5,9 millions de dollars avec le Gouvernement du Burundi pour améliorer une importante voie de liaison routière entre la ville de Bujumbura et l'aéroport du pays. La Banque arabe (BADEA) et le Gouvernement du Burundi sont co-contributeurs dans ce projet.

Il s'agit d'un des projets de développement les plus récents que le FSD entame au Burundi, notamment dans les domaines du transport, de l'éducation et du logement. Ce projet s'inscrit dans le cadre du plan de développement du Burundi pour 2045 visant à établir le pays en tant que destination économique et touristique attrayante.

Le projet routier de Bujumbura comprendra un plan d'élargissement de la route, ainsi qu'un accès modernisé et amélioré à l'aéroport.

A cet effet, le vice-président du FSD, Dr. Khaled bin Sulaiman Al Khudairy a dirigé la délégation du Fonds lors d'une visite au Burundi et a signé l'accord avec le Ministre des Finances du Burundi, Monsieur Domitien Ndihokubwayo, et en présence du Ministre des Transports, Jean Bosco Ntunzweenimana et du Directeur Général de Roads Agency Emile Ndayisaba.

« Le FSD et le gouvernement du Burundi ont travaillé ensemble pendant de nombreuses années dans une série de projets de développement réussis. En accordant des prêts, le Fonds Saoudien pour le Développement vise à promouvoir la prospérité économique dans les pays en développement. Les projets pareils, tels que cette amélioration de route, apportent des avantages réels et tangibles aux personnes et aux communautés défavorisées. L'amélioration du réseau routier aura un impact durable sur l'économie du Burundi et ses trois millions d'habitants et ceci à travers une meilleure circulation des biens et des personnes. Le projet constitue également le dernier des engagements du FSD à travailler dans les pays de toute l'Afrique et à améliorer les opportunités de vie pour ceux des pays en développement, » a déclaré Dr. Al Khudairy.

À ce jour, le FSD a contribué à un total de 13 projets de développement au Burundi qui incluent des projets d'infrastructure et d'éducation. Le FSD est l'un des plus grands contributeurs dans le domaine du développement durable en Afrique, promouvant la stabilité et la prospérité de la région depuis 1975, et a contribué une assistance financière à plus de 400 projets de développement dans 46 pays africains. Le but du FSD est en ligne avec la Vision 2030 de l'Arabie Saoudite et ses objectifs visant à promouvoir la prospérité et fournir un soutien socio-économique aux pays en développement.

*Source: AETOSWire



Communiqué envoyé le 20 décembre 2019 à 04:35 et diffusé par :