Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Économie, Nouvelles - Monde du travail, Plaidoyer (politique)

Dépôt des offres gouvernementales du 12 décembre 2019 : des offres jugées nettement insuffisantes par le Syndicat des professeurs de l'État du Québec


MONTRÉAL, le 19 déc. 2019 /CNW Telbec/ - Le Syndicat des professeurs de l'État du Québec (SPEQ) juge totalement insuffisante l'offre d'augmentation salariale de 7% sur cinq ans proposée par le gouvernement du Québec le 12 décembre dernier. Elle est nettement inférieure à l'inflation anticipée, ce qui aura pour effet direct d'appauvrir les professeurs, tout en accentuant l'écart déjà considérable entre la main-d'oeuvre du secteur public et celle du secteur privé.

Par ailleurs, les offres n'abordent pas de nombreuses questions prioritaires pour les professeures et professeurs du ministère de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration (MIFI) et de l'Institut de technologie agroalimentaire (ITA). Comme un dépôt ultérieur a été annoncé, le SPEQ demeure en attente quant aux réponses à ses demandes concernant notamment la précarité d'emploi, la charge de travail et l'autonomie professionnelle.

Des demandes claires de la part du SPEQ

Parmi les quelque 550 professeures et professeurs de francisation du MIFI, près de 80% sont des occasionnels, la plupart d'entre eux étant dans les faits des sous-occasionnels, puisqu'ils n'ont aucune sécurité d'emploi ni reconnaissance de leur ancienneté, en raison d'une dérogation aux règles d'embauche de la fonction publique obtenue par le ministère de l'Immigration en 2007 et qui prévaut encore aujourd'hui.

Bien que le gouvernement du Québec prétende que la francisation est une priorité nationale, et que des sommes considérables soient consacrées en postes permanents d'encadrement, les professeurs demeurent les laissés pour compte de ces millions investis. Est-il pensable qu'on ne soit pas en mesure d'accorder le statut de permanence à ce personnel enseignant compétent et dévoué qui oeuvre en première ligne de l'intégration à la société québécoise des personnes immigrantes?

Dans le même ordre d'idées, trop de professeurs des deux campus de l'ITA, l'un à Saint-Hyacinthe et l'autre à La Pocatière, sont encore des occasionnels engagés par semestre, qui travaillent plus d'heures pour un salaire annuel moindre que s'ils enseignaient au Cégep. De plus, ils ne bénéficient pas d'une autonomie professionnelle égale à celle de leurs collègues des Cégeps, surtout quant à la participation au processus de prise de décision dans les questions d'ordre pédagogique. L'actualité des derniers mois, suite aux événements entourant un lanceur d'alerte du MAPAQ, a pourtant démontré qu'en matière de savoir, et particulièrement dans le secteur agroalimentaire, l'espace de liberté académique devrait être perçu comme un élément essentiel au bien-être de toute la population.

Le SPEQ entend, à travers la présente négociation, défendre les professeurs avec détermination, ouverture et ténacité, et ce faisant, il a la conviction de contribuer au mieux-être collectif du Québec.

À propos du Syndicat des professeurs de l'État du Québec : Le Syndicat des professeurs de l'État du Québec (SPEQ) a pour mission de défendre les intérêts des professeurs salariés de la fonction publique et d'organismes publics. Il représente les professeures et professeurs de l'Institut de technologie agroalimentaire (ITA), du Ministère de l'Immigration, Francisation et Intégration (MIFI), ainsi que des Conservatoires de musique et d'art dramatique du Québec (CMADQ). Comptant près de 900 membres, le SPEQ fait partie de la Coalition des syndicats de la fonction publique (CSFP), aux côtés du SFPQ et du SPGQ.

 

SOURCE Syndicat des professeurs de l'État du Québec (SPEQ)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 13:53
La ministre de la Culture et des Communications, Mme Nathalie Roy, profite du 41e Salon du livre de l'Outaouais (SLO) pour annoncer une bonification de l'aide financière accordée à ce rendez-vous littéraire. Le SLO bénéficie donc d'une augmentation...

à 13:45
Le ministre responsable de la région de l'Abitibi-Témiscamingue, Pierre Dufour, et la députée d'Abitibi-Ouest, Suzanne Blais, annoncent aujourd'hui, au nom de la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, qu'une maison...

à 13:30
Le vendredi 28 février, les responsables de services de garde (RSG) en milieu familial affiliés à la CSN tiendront une demi-journée de grève à l'échelle nationale. La période de grève sera de 7 h à 12 h. L'ouverture des services de garde reprendra à...

à 13:06
Aujourd'hui, le président du Conseil du Trésor, Jean-Yves Duclos, a déposé à la Chambre des communes le Budget principal des dépenses de 2020-2021 au nom de 122 ministères et organismes. Le Budget principal des dépenses poursuit le plan du...

à 13:04
Abris Tempo a été acquise par un groupe d'investisseurs québécois grâce à la participation de Fonds régionaux de solidarité FTQ Laval et du soutien financier de Desjardins Entreprises. Leader dans la conception et la fabrication d'abris d'auto depuis...

à 13:00
La cybersécurité est essentielle à la protection des citoyens, de l'information, de l'économie et de l'infrastructure du Canada. Or, jamais les besoins n'ont été aussi grands à ce chapitre, car les menaces évoluent et ont le potentiel de bouleverser...



Communiqué envoyé le 19 décembre 2019 à 11:10 et diffusé par :