Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Économie, Services aux petites entreprises, Plaidoyer (politique), CPG

Augmentation de 4,8 % du salaire minimum : une hausse qui créera une pression supplémentaire sur les PME


MONTRÉAL, le 18 déc. 2019 /CNW Telbec/ - Le gouvernement du Québec a annoncé une hausse du taux général du salaire minimum de 0,60 $/h, le fixant à 13,10 $/h à partir du 1er mai 2020. Bien que la FCEI soit satisfaite du fait que cette hausse ne soit pas à 15 $/h, elle tient à rappeler que celle-ci ne profitera malheureusement pas à tous et qu'elle créera une pression supplémentaire sur les PME.

« Notre crainte est que les petits entrepreneurs font partie de ceux qui ne profiteront pas de cette hausse du salaire minimum. La hausse proposée de 4.8 % du salaire minimum est presque aussi importante que leur marge de profit et s'ajoute aux autres charges sociales payées par l'employeur. Pour atténuer cette pression financière, c'est souvent l'entrepreneur lui-même qui va travailler davantage ou diminuer son propre salaire, » explique François Vincent, vice-président à la FCEI.

Un effet domino à ne pas négliger
Les impacts d'une augmentation salariale des employés moins expérimentés ont un effet domino sur l'ensemble de la masse salariale d'une PME. En effet, par souci d'équité les employeurs se retrouvent pressés d'accorder le même traitement à leurs employés cumulant davantage d'expérience ou de qualifications. « L'effet domino de la hausse du salaire minimum ne doit pas être négligé, car elle ne se limite pas seulement aux employés rémunérés à 12,50 $/h. Elle touche aussi ceux qui sont payés à 13 $/h, 14 $/h et plus, » a souligné Gopinath Jeyabalaratnam, conseiller aux affaires économiques et gouvernementales à la FCEI.

La FCEI appuie les efforts du gouvernement en matière de lutte à la pauvreté
La FCEI souhaite rappeler qu'elle appuie les efforts gouvernementaux en matière de lutte à la pauvreté. En ce sens, elle souhaite que Québec privilégie des mesures fiscales qui permettront d'augmenter le revenu disponible des travailleurs à faible revenu. « Nous souhaitons que le gouvernement bonifie, par exemple, le montant personnel de base, les primes au travail ou les crédits d'impôt ciblés, car ce sont des mesures plus efficaces pour les travailleurs, les PME et l'économie que hausser le salaire minimum, » conclut M. Vincent.

À propos de la FCEI
La FCEI (Fédération canadienne de l'entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 110?000 membres dans tous les secteurs d'activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives. Visitez fcei.ca pour en savoir plus.

SOURCE Fédération canadienne de l'entreprise indépendante


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 10:35
Les 110 travailleurs et travailleuses de Siemens, une usine de transformateur électrique à Trois-Rivières, ont enfin accepté dans une proportion de 98,5 % un contrat de travail rétroactif après 13 mois de négociation et 48 rencontres. Celui-ci...

à 10:30
Air Canada a conclu des lettres d'intention avec AAR Aircraft Services - Trois-Rivières SRI (« AAR ») et avec Avianor inc. (« Avianor ») concernant des ententes de longue durée pour la maintenance des cellules d'avions, sous réserve de la conclusion...

à 10:28
Reprise des négociations pour : Société : Quadro Resources Ltd. Symbole à la Bourse de croissance TSX : QRO (Toutes les émissions) Reprise (HE) : 11 h 00  L'OCRCVM peut prendre la décision de suspendre (ou d'arrêter) temporairement les opérations à...

à 10:17
Slate Asset Management (« Slate »), une plateforme de gestion d'actifs alternatifs de premier plan spécialisée dans l'immobilier et les actifs réels, a annoncé aujourd'hui l'acquisition par sa filiale Slate Abbey Holdings L.P., aux côtés de...

à 10:15
L'Office de la protection du consommateur annonce que l'entreprise Financement Standard Vert inc. (Standard Vert Québec) et son administrateur, M. Bryce Bettencourt, ont plaidé coupables, le 1er mai et le 15 novembre 2019, à des accusations portées...

à 10:00
L'Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) a annoncé aujourd'hui qu'il a officiellement modifié les critères utilisés pour nommer des candidats aux prochains postes d'administrateurs indépendants au sein de...



Communiqué envoyé le 18 décembre 2019 à 15:54 et diffusé par :