Le Lézard
Classé dans : L'environnement
Sujets : Femme, Enjeux environnementaux, Politique environnementale, Première Nation, Plaidoyer (politique), CFG

COP25 - Déclaration nationale


MADRID, le 10 déc. 2019 /CNW/ -

« Bonjour,

« Je tiens d'abord à remercier l'Espagne d'avoir aidé le Chili à accueillir cette Conférence des Parties. Le Canada accueille favorablement les priorités du Chili, notamment celles axées sur les océans, l'énergie renouvelable, l'économie circulaire et la biodiversité.

« À titre de nouveau ministre de l'Environnement et du Changement climatique du Canada, je suis heureux d'être ici. Ma prédécesseure, Catherine McKenna, a établi d'importants partenariats avec bon nombre d'entre vous et j'ai hâte de renforcer ces relations et d'en établir de nouvelles.

« Dans mon rôle précédent de ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, j'ai vu les effets des changements climatiques sur nos océans.

« En Colombie-Britannique, chez moi, nous en voyons les répercussions sur les populations de saumons sauvages du Pacifique. Elles diminuent chaque année, ce qui signifie moins de nourriture pour les collectivités autochtones, moins de revenus pour les pêcheurs et une biodiversité affaiblie dans notre écosystème.

« Des vies sont touchées. L'année dernière, les vagues de chaleur ont coûté la vie à près de cent personnes. Les feux de forêt ont dévasté l'Ouest du Canada, chassant des milliers de personnes de leur foyer. Des experts scientifiques canadiens ont récemment publié un rapport qui montre que le Canada se réchauffe deux fois plus vite que le reste du monde, et le Nord canadien, trois fois plus vite. Nous avons tous vu les rapports sur le potentiel d'un Arctique sans glace. J'ai accompagné en août dernier le premier ministre Trudeau au Nunavut pour procéder à la protection provisoire de Tuvaijuittuq (Tu-vai-you-ee-tuq) dans un effort de conservation des animaux du Nord du Canada et de l'Extrême-Arctique canadien.

« Les changements climatiques sont un enjeu déterminant de notre époque et l'une des raisons pour lesquelles je suis entré en politique. Je dirigeais dans mon ancienne vie des entreprises de technologies propres. Je suis optimiste quant au potentiel de la technologie pour réduire considérablement les émissions de carbone, ouvrir de nouvelles voies vers la prospérité et créer des emplois. Le Canada est prêt à figurer parmi les chefs de file de cette transition économique mondiale.

« En octobre, les Canadiens ont réélu notre gouvernement avec le mandat de prendre des mesures climatiques ambitieuses. L'année dernière, nous avons imposé une tarification de la pollution que beaucoup ont qualifiée de risque politique trop élevé. En fait, plus des deux tiers des Canadiens ont voté pour des partis qui appuient cette tarification. Nous avons été témoins d'une participation phénoménale aux marches pour le climat en septembre, notamment lorsque le premier ministre Trudeau a marché avec un demi-million de personnes à Montréal.

« Le Canada est fier de prendre part aux efforts internationaux visant à accroître la coopération et l'ambition climatique avec un accent sur l'égalité des genres et l'autonomie des femmes. En 2017, nous avons cofondé l'Alliance : Énergiser au?delà du charbon avec le Royaume-Uni. Nous avons accueilli le G7 l'année dernière et nous y avons présenté la Charte sur les plastiques dans les océans pour lutter contre la pollution par le plastique.

« Nous continuons aussi à respecter nos engagements à soutenir les pays en développement, notamment en veillant à répondre aux besoins des petits États insulaires et des collectivités côtières.

« C'est en outre dans cet esprit de partenariat que nous avons soumis notre candidature au Conseil de sécurité des Nations Unies pour 2021-2022 où nous pourrions agir comme porte?parole de toutes les voix. C'est pourquoi l'un des piliers centraux de notre candidature est de lutter, ensemble, contre les changements climatiques.     

« Ici, à Madrid, nous devons maintenant trouver de meilleures possibilités de réductions des émissions de carbone et aider les pays à atteindre, voire à dépasser leurs objectifs. En ce qui concerne l'article 6, le Canada est déterminé à assurer l'intégrité environnementale en évitant le double comptage, en garantissant la transparence et en encourageant le développement durable et cette coopération internationale ne fera que nourrir de plus grandes ambitions pour tous.

« Nous apportons, en établissant des règles solides, ici à la COP25, la certitude dont le secteur privé a besoin pour mobiliser des fonds et créer une économie plus propre.

« Nous avons tous vu les derniers rapports scientifiques; nous savons que nous devons voir plus grand. Le Canada en a tant accompli : l'imposition d'une tarification du carbone, l'élimination progressive du charbon, des investissements historiques dans les énergies renouvelables, la construction de projets de transport en commun partout au pays, le doublement des mesures de conservation de la nature, pour ne nommer que ces initiatives. Nous devons cependant faire plus. Nous savons que nous devons non seulement atteindre notre objectif de l'Accord de Paris, mais aussi déployer des efforts pour le dépasser.

« Nous allons présenter une loi qui nous engage à atteindre notre objectif de rendement énergétique net zéro par des jalons tous les cinq ans, jumelée à une loi sur la transition équitable pour nous assurer de garder nos citoyens au centre de nos politiques. Nous devons aborder les changements climatiques d'une manière empathique et sensible aux préoccupations légitimes concernant cette transition, notamment celles de nos régions productrices d'hydrocarbures.

« Je suis fier d'accomplir ce travail aux côtés des formidables Canadiens présents à la Conférence des Parties. Je pense notamment aux gouvernements provinciaux et territoriaux, à l'industrie, aux groupes environnementaux, aux syndicats, aux professionnels de la santé, aux jeunes, aux parlementaires et aux peuples autochtones. Ils sont de réels partenaires.

« Ce sont les collectivités autochtones qui subissent avant tout autre groupe les effets des changements climatiques. Le Canada prône un respect rigoureux des droits de la personne et des droits des peuples autochtones dans la mise en oeuvre de l'Accord de Paris, notamment l'article 6.

« Ensemble, nous bâtirons un monde durable sur les plans écologique et économique.

« Je vous remercie. »

Page Twitter d'Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook d'Environnement et Changement climatique Canada

SOURCE Environnement et Changement climatique Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 11:34
Le ministère des Transports informe les usagers de la route que des travaux de décontamination occasionneront la fermeture d'une bretelle de l'échangeur des autoroutes 30 et 40, à Vaudreuil-Dorion. EntraveJeudi 23 janvier, de 20 h au lendemain à 5 h...

à 10:12
Le Comité de l'évaluation régionale recueille des commentaires du public sur le rapport provisoire d'évaluation régionale pour l'évaluation régionale du forage exploratoire extracôtier pétrolier et gazier à l'est de Terre-Neuve-et-Labrador. Le...

à 10:00
À la demande du ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. Benoit Charette, le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) rend public aujourd'hui son rapport d'enquête et de consultation du public...

à 09:05
La semaine passée REDAVIA, un chef de file mondial des solutions d'énergie solaire rentables, fiables et propres destinées aux entreprises, a lancé son abri auto solaire modulaire, le REDAVIA Fast Track Solar 40 Carport (FTS-40CP), avec une première...

à 06:48
Après avoir annoncé sa participation au salon Vinexpo Paris (du 10 au 12 février 2020) sous la forme d'une agora dédiée aux enjeux du développement durable, Moët Hennessy révèle le contenu de son programme. Ces trois jours d'échanges et de...

à 05:42
VARSOVIE, Pologne, 23 janvier 2020 /PRNewswire / -- Des représentants des 12 entreprises les plus grandes et les plus dynamiques d'Europe centrale et orientale (ECO) ont signé aujourd'hui un mémorandum créant le « Business Council of Growing Europe »...



Communiqué envoyé le 10 décembre 2019 à 13:00 et diffusé par :