Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Nouvelles - Monde du travail, Plaidoyer (politique)

Université de Sherbrooke - Une négociation qui traîne en longueur


SHERBROOKE, QC, le 6 déc. 2019 /CNW Telbec/ - Insatisfaits devant la lenteur des négociations pour le renouvellement de leur convention collective, les membres du Syndicat des chargées et chargés de cours de l'Université de Sherbrooke (SCCCUS-CSQ), affilié à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), ont déposé ce matin une demande de conciliation.

Face au refus catégorique de nos propositions visant à augmenter la participation des membres du SCCCUS à la vie universitaire, à l'absence de discussion sur les enjeux pécuniaires, malgré nos demandes répétées, et au dépôt surprise de nouveaux textes près d'un an après la présentation de nos demandes initiales, force est de constater que l'Université n'a pas une volonté sincère d'améliorer les choses.

Président du SCCCUS-CSQ, Vincent Beaucher rappelle que les négociations avec l'employeur ont débuté il y a plus d'un an et qu'elles n'ont guère avancé depuis cette date.

« Plutôt que de vouloir améliorer les choses, l'Université souhaite accentuer son droit de gérance et repousser aux calendes grecques l'obtention d'une entente avec son syndicat le plus populeux en demeurant intraitable sur des propositions que nous jugeons insultantes. Les similitudes avec la négociation de 2014 sont frappantes. Si l'Université a une volonté sincère, c'est visiblement celle de répéter l'histoire », déplore le leader syndical.

« Nous souhaitons que la nomination d'une personne conciliatrice soit faite pour amorcer rapidement le processus qui nous mènera à un règlement à la hauteur du rôle que portent nos membres dans l'institution. J'en profite aussi pour suggérer aux dirigeants de prendre le temps des fêtes pour adopter une approche honnête, respectueuse et proactive dans cette conciliation », renchérit monsieur Beaucher.

Profil du SCCCUS

Le SCCCUS représente plus de 2500 membres, chargées et chargés de cours oeuvrant dans toutes les facultés de l'Université de Sherbrooke. Le SCCCUS est également le syndicat le plus populeux de l'établissement.

Profil de la CSQ

La CSQ représente plus de 200 000 membres, dont environ 125 000 font partie du personnel de l'éducation. La CSQ compte 11 fédérations qui regroupent quelque 240 syndicats affiliés; s'ajoute également l'AREQ (CSQ), l'Association des retraitées et retraités de l'éducation et des autres services publics du Québec. La CSQ est également présente dans les secteurs de la santé et des services sociaux, des services de garde, du municipal, des loisirs, de la culture, du communautaire et des communications.

 

SOURCE CSQ


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 16:48
À la suite de la diffusion, par différents médias, de propos erronés concernant certains établissements de détention québécois au cours des dernières heures, le Syndicat des agents de la paix en services correctionnels du Québec (SAPSCQ-CSN) tient à...

à 16:32
La Banque Nationale annonce de nouvelles mesures touchant les prêts hypothécaires, les cartes de crédit et les transactions courantes afin d'appuyer ses clients face à la situation exceptionnelle causée par la COVID-19....

à 16:21
Bell Média accueille favorablement l'approbation du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) donnée aujourd'hui concernant l'acquisition du réseau de télévision généraliste V et de ses actifs numériques, dont le...

à 16:09
Franklin Templeton Canada a annoncé aujourd'hui les distributions en espèces d'avril 2020 pour certains FNB Franklin LibertySharesMD. Comme le présente en détail le tableau ci-dessous, les porteurs de parts inscrits en date du 14 avril 2020 recevront...

à 16:09
La Banque CIBC a annoncé aujourd'hui qu'elle offre des taux d'intérêt réduits sur les cartes de crédit personnelles aux Canadiens qui éprouvent des difficultés financières en raison de la pandémie de COVID-19....

à 16:07
Aujourd'hui, le gouvernement du Québec a annoncé la mise en place d'un programme qui offrira aux employés à temps plein des secteurs désignés essentiels, une prestation visant à assurer une rémunération supérieure à ce que leur procurerait la...



Communiqué envoyé le 6 décembre 2019 à 13:42 et diffusé par :