Le Lézard
Classé dans : Science et technologie
Sujets : Enfance, Lesbiennes, Gays, Bisexuels, CPG

Élise Gravel et la Fondation Émergence s'illustrent à la 31e Cérémonie du Prix Droits et Libertés


MONTRÉAL, le 6 déc. 2019 /CNW Telbec/ - La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse a remis hier soir le Prix Droits et Libertés à Élise Gravel pour récompenser l'excellence de son travail de sensibilisation et de vulgarisation de sujets complexes et parfois tabous auprès des enfants. Ses illustrations permettent de déconstruire des préjugés avant même qu'ils ne s'installent chez les enfants et c'est justement ce qui a conquis le jury. Distribuées libres de droit sur son site Internet, ses affiches se partagent de manière virale et tapissent les murs d'écoles au Québec.

Photo 1 : de gauche à droite : Suzanne Arpin Vice-présidente jeunesse de la CDPDJ, Myrlande Pierre, Vice-présidente Charte de la CDPDJ, Annie Roy directrice générale de l'ATSA, l'historien et artiste de hip-hop Aly Ndiaye alias Webster, l'auteure et illustratrice Élise Gravel, Laurent Breault, directeur général de la Fondation Émergence, Johanne Lapierre rédactrice en chef de RAD le laboratoire de journalisme de Radio Canada, Philippe-André Tessier, président de la CDPDJ. (Groupe CNW/Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse)

« À travers mes affiches, j'ai envie d'offrir mon soutien aux enfants qui grandissent pour que la prochaine génération soit plus ouverte, plus inclusive, plus tolérante, plus humaine en fait, a affirmé l'auteure et illustratrice Élise Gravel. On était deux finalistes avec un volet illustration, ce qui vient souligner la puissance de ce médium pour faire passer le message, forme d'art qui n'est pas reconnue à sa juste valeur ».

Le Prix Coup de coeur du public a quant à lui été décerné à la Fondation Émergence pour sa campagne #DénonceLaHaine, dont le but est de développer notre réflexe collectif de signaler l'homophobie en ligne afin de l'enrayer. Cette campagne se base sur une expérience sociale où des propos haineux en ligne ont été imprimés sur des affiches et exposés dans l'espace public à Montréal. L'effet choc est immédiat. La violence des messages interpelle les passants qui ont appelé la police après seulement 20 minutes, alors que les mêmes propos peuvent rester en ligne très longtemps. C'est l'idée de transposer ce qui se passe dans le monde virtuel au monde réel qui a séduit le jury. C'est surement un moyen de sensibiliser et de communiquer autrement!

« Je tiens à remercier toutes les personnes qui s'impliquent contre les violences en ligne, et à les encourager à continuer : les militant.e.s mais aussi toutes les personnes qui prennent le temps de signaler ou qui répondent à l'ignorance par de la pédagogie. C'est un grand honneur de recevoir un prix des personnes même pour lesquelles nous travaillons : le grand public » a déclaré Laurent Breault, directeur général de la Fondation Émergence.

La Cérémonie a permis de célébrer les autres finalistes, l'événement Cuisine ta ville de l'organisme ATSA et l'exposition Fugitifs imaginée et conçue par l'artiste Webster. Le thème du Prix cette année visait à souligner le rôle des médias et de tout diffuseur de contenu dans la lutte aux préjugés. Le jury a souhaité à ce propos accorder une mention spéciale à la candidature de RAD, le laboratoire de Radio-Canada, pour l'originalité de son format et l'effort de vulgarisation et de présentation de ces dossiers, notamment ceux qui portent sur l'accessibilité, sur le 3e genre et sur les peuples autochtones.

La soirée était animée par Manal Drissi qui a présenté un numéro spécial à cette occasion en s'inspirant du thème du Prix : Au-delà des préjugés, communiquer autrement.

À la veille du 6 décembre, le président de la Commission, Philippe-André Tessier a invité le public à observer une minute de silence pour rendre hommage aux 14 femmes assassinées le 6 décembre 1989, à l'école polytechnique à Montréal.

La Commission décerne le Prix Droits et Libertés depuis 1988, à l'occasion de la Journée internationale des droits de la personne qui marque l'adoption de la Déclaration universelle des droits de l'homme le 10 décembre 1948. Le Prix vise à souligner le travail exceptionnel de personnes et d'organismes dont les réalisations contribuent à la défense et à la promotion des droits de la personne et des droits de la jeunesse au Québec. Pour en savoir plus, consultez : www.cdpdj.qc.ca/pdl 

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse assure le respect et la promotion des principes énoncés dans la Charte des droits et libertés de la personne du Québec. Elle assure aussi la protection de l'intérêt de l'enfant, ainsi que le respect et la promotion des droits qui lui sont reconnus par la Loi sur la protection de la jeunesse. Elle veille également à l'application de la Loi sur l'accès à l'égalité en emploi dans des organismes publics.

Suivez-nous sur: Facebook | Twitter | Youtube | LinkedIn | Instagram

Photo 2 : le Prix Droits et Libertés 2019 a été remis à l'illustratrice et auteur Élise Gravel (Groupe CNW/Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse)

Photo 3 : de gauche à droit : l'historien et artiste de hip-hop Aly Ndiaye alias Webster, Annie Roy directrice générale de l'ATSA, Laurent Breault, directeur général de la Fondation Émergence, l'auteure et illustratrice Élise Gravel, Olivia Baker, agente de communications à la Fondation Émergence. (Groupe CNW/Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse)

Photo 4 : les membres du jury du Prix Droits et Libertés 2019 (de gauche à droite) : Emily Laliberté, fondatrice et directrice artistique de Coup d'éclats, lauréate du PDL 2018; Philippe-André Tessier, président de la CDPDJ; Manal Drissi, chroniqueuse et blogueuse; Normand Landry, professeur à l'Université TÉLUQ et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en éducation aux médias et droits humains; et Marjorie Villefranche, directrice générale de la Maison d'Haïti - membre de la Commission (Groupe CNW/Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse)

Photo 5 : de gauche à droite : Philippe-André Tessier, président de la CDPDJ, Patrick Desmarais, Président de la Fondation Émergence et Nathalie Bondil, directrice générale du Musée des beaux-arts de Montréal. (Groupe CNW/Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse)

Photo 6 : le Prix Droits et Libertés 2019 a été remis à l'illustratrice et auteur Élise Gravel dans une cérémonie qui a eu lieu au Musée des beaux-arts de Montréal. (Groupe CNW/Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse)

Photo 7 : La fondation Émergence a remporté le Prix coup de coeur du public : Laurent Breault, directeur général de la Fondation Émergence, et Patrick Desmarais, Président de la Fondation Émergence. (Groupe CNW/Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse)

Photo 8 : le Prix Droits et Libertés 2019 a été remis à Élise Gravel (Groupe CNW/Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse)

SOURCE Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 06:00
Qohash annonce aujourd'hui le lancement de sa première solution de sécurité des données pour aider les institutions financières à protéger leurs données sensibles. En mettant l'accent sur les...

à 06:00
En dépit des récentes attaques informatiques et des fuites de données du secteur bancaire exposant la profonde vulnérabilité des organisations, les entreprises canadiennes ne semblent pas ressentir l'urgence de se protéger et d'assurer la sécurité de...

à 05:55
Les sociétés pharmaceutiques Janssen de Johnson & Johnson annoncent aujourd'hui que la Commission européenne (CE) a approuvé l'utilisation étendue de STELARA® (ustekinumab) pour le traitement des patients pédiatriques (6-11 ans) atteints de psoriasis...

à 05:47
FreightBro, jeune pousse technologique du fret numérisant les processus manuels des opérations de transit, a fait part de l'intégration de Maersk Spot à l'intérieur de sa plateforme numérique destinée aux transitaires. Dans une initiative première de...

à 04:23
De nombreux laboratoires rencontrent des difficultés lors de l'utilisation d'analyseurs par électrode sélective d'ions (ISE) avec des électrodes traditionnelles, car les électrodes doivent être remplacées périodiquement. Les électrodes défectueuses...

à 03:00
Chef de file mondial des services de négociation d'actifs multiples en ligne, de données et d'analyses des devises, OANDA a le plaisir d'annoncer la nomination d'Emmanuel Coulon au poste de directeur de la technologie. Il sera chargé de mener la...



Communiqué envoyé le 6 décembre 2019 à 11:22 et diffusé par :