Le Lézard
Classé dans : L'environnement, Exploitation pétrolière
Sujets : Enjeux environnementaux, CPG, CFG

La nouvelle approche de l'Alberta en matière de tarification de la pollution pour l'industrie lourde est conforme au modèle fédéral


GATINEAU, QC, le 6 déc. 2019 /CNW/ - Partout autour d'eux, les Canadiens voient le prix à payer en raison des changements climatiques, qui donnent lieu à des tempêtes plus violentes, à des feux de forêt et à des vagues de chaleur sans précédent. Les Canadiens savent par ailleurs que la lutte contre les changements climatiques est également une occasion sans pareille de créer des emplois et de faire croître l'économie. La tarification de la pollution est l'un des meilleurs outils dont nous disposons pour lutter contre les changements climatiques tout en maintenant un coût de la vie abordable pour les familles canadiennes.

Le ministre de l'Environnement et du Changement climatique, l'honorable Jonathan Wilkinson, a annoncé aujourd'hui que le nouveau règlement de l'Alberta, Technology Innovation and Emissions Reduction Regulation, respecte les critères de rigueur du modèle fédéral concernant les systèmes de tarification de la pollution par le carbone pour 2020, pour les sources d'émissions qu'il couvre. Le règlement entrera en vigueur le 1er janvier 2020 et remplacera l'approche antérieure de l'Alberta en matière de tarification de la pollution causée par l'industrie. Ainsi, le système fédéral de tarification de la pollution par le carbone fondé sur le rendement, qui constitue la partie du filet de sécurité pour les grandes industries, ne sera pas appliqué en Alberta.

Le règlement a fixé un prix de 30 dollars la tonne pour les émissions des secteurs industriels tels que le pétrole et le gaz, l'électricité, le ciment, l'agriculture et d'autres.

Comme dans toutes les autres provinces et tous les territoires qui ont adopté leur propre tarification de la pollution par le carbone, le système TIER (de l'anglais Technology Innovation and Emissions Reduction) de l'Alberta fera l'objet d'examens annuels permettant de vérifier qu'il demeure conforme au modèle fédéral. Le prix de référence passe à 40 dollars la tonne en 2021 et à 50 dollars la tonne en 2022.

La tarification fédérale de la pollution comporte deux volets : une redevance sur les combustibles appliquée dans l'ensemble de l'économie et un système de tarification pour les secteurs industriels lourds qui doivent faire face à la concurrence internationale. L'annonce d'aujourd'hui porte sur le système de tarification pour l'industrie lourde. En ce qui concerne la redevance sur les combustibles, le gouvernement de l'Alberta a pris la décision d'annuler la redevance provinciale sur le carbone en mai dernier. Cela signifie que la redevance fédérale sur les combustibles entrera en vigueur en Alberta le 1er janvier 2020.

Tous les produits directs de la redevance fédérale sur les combustibles seront reversés à l'Alberta, et la grande majorité d'entre eux seront retournés à la population de la province sous forme de paiements de l'Incitatif à agir pour le climat. Une famille de quatre personnes recevra à ce titre un montant de 888 dollars après avoir produit sa déclaration de revenus l'an prochain, et la plupart des familles recevront un montant plus élevé que ce que leur coûtera la tarification de la pollution. Le reste des produits directs ira aux petites et moyennes entreprises, aux municipalités, aux écoles et aux hôpitaux, aux communautés autochtones et à d'autres organismes.

Conformément au Cadre pancanadien, le plan climatique du Canada, les gouvernements se sont engagés à revoir l'approche de tarification de la pollution d'ici le début de 2022, avec un examen provisoire en 2020. L'examen provisoire de la tarification de la pollution portera avant tout sur les meilleures pratiques pour soutenir la compétitivité des secteurs à forte intensité d'émissions et tributaires du commerce.

Citations

« Les Canadiens ont voté pour l'action climatique lors des élections fédérales de cet automne. La tarification de la pollution contribue à la croissance propre souhaitée par les Canadiens. C'est une bonne nouvelle de voir que le gouvernement de l'Alberta a adopté une tarification efficace de la pollution par le carbone pour ses secteurs industriels, s'appuyant sur plus d'une décennie d'expérience en matière de tarification de la pollution industrielle dans la province. Nous félicitons l'Alberta d'avoir pris l'initiative de fixer la tarification de la pollution causée par l'industrie. »
- L'honorable Jonathan Wilkinson, ministre de l'Environnement et du Changement climatique

« Les changements climatiques sont réels et les Canadiens d'un bout à l'autre du pays en constatent les effets. La décision de l'Alberta de recourir à la tarification de la pollution par le carbone pour réduire les émissions de l'industrie est logique : c'est le moyen le plus efficace sur le plan économique de réduire la pollution par le carbone tout en s'assurant que l'industrie peut demeurer concurrentielle et continuer à réussir. Alors que les Albertains se joignent aux autres Canadiens pour aider à réduire la pollution par le carbone à l'origine des changements climatiques, tout le monde en bénéficiera. »
- L'honorable Bill Morneau, ministre des Finances

Faits en bref

Liens connexes

Page Twitter d'Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook d'Environnement et Changement climatique Canada

SOURCE Environnement et Changement climatique Canada


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

6 aoû 2020
Aujourd'hui, le Bureau de la concurrence a enregistré un consentement auprès du Tribunal de la concurrence afin de résoudre ses préoccupations relativement à l'acquisition d'Anixter International Inc. par WESCO International Inc., une transaction de...

6 aoû 2020
Après avoir accordé une injonction provisoire du tribunal du Royaume-Uni (R.-U.) le 7 mai 2020 contre Shenzhen Senior Technology Material Co., Ltd. (Senior), comme demandé par Celgard, LLC (Celgard), une filiale de Polypore International, LP...

6 aoû 2020
Après qu'un tribunal au Royaume-Uni a accordé le 7 mai 2020 une ordonnance de mesure provisoire à l'encontre de Shenzhen Senior Technology Material Co., Ltd. (Senior) comme l'avait demandé Celgard, LLC (Celgard), une filiale de Polypore...

5 aoû 2020
Pour la toute première fois, la Régie de l'énergie du Canada peut compter sur un Comité consultatif autochtone qui renseignera son conseil d'administration sur l'établissement de nouvelles relations avec les peuples autochtones. Les membres du comité...

4 aoû 2020
Animées par un engagement commun envers la sécurité et le rendement de l'éclairage électrique, UL, une société mondiale de premier plan spécialisée dans les sciences de la sécurité, l'American Lighting Association (ALA) et la National Electrical...

4 aoû 2020
Avec un engagement commun envers la sécurité et les performances de l'éclairage électrique, UL, une société mondiale de pointe dans le domaine de la science de la sécurité, l'American Lighting Association (ALA) et la National Electrical...



Communiqué envoyé le 6 décembre 2019 à 09:48 et diffusé par :