Le Lézard
Sujets : Première Nation, Plaidoyer (politique), CFG

Le Chef national de l'APN, Perry Bellegarde, affirme que le discours du Trône offre une occasion de continuer à travailler avec le nouveau gouvernement


OTTAWA, le 5 déc. 2019 /CNW/ - Le Chef national de l'Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde, affirme que le discours du Trône prononcé aujourd'hui à l'ouverture de la 43e législature offre une occasion pour les Premières Nations de poursuivre leurs efforts et de continuer à progresser.

« Aujourd'hui, le discours du Trône s'est fait le reflet d'un bon nombre de priorités des Premières Nations et constitue ainsi une excellente occasion de pour nous de poursuivre nos efforts et de continuer à progresser, a déclaré Perry Bellegarde, Chef national de l'APN. C'est le premier discours du Trône qui comprend une section sur la Réconciliation, dans laquelle on s'engage sur la voie que nous avons tracée, d'un engagement à honorer l'esprit et l'intention des traités à la prise de mesures concernant la crise climatique, en passant une loi sur la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, ainsi qu'un progrès constant en vue d'une meilleure qualité des infrastructures et une meilleure qualité de vie pour notre peuple. Le secret, pour continuer à progresser, c'est de travailler ensemble en se basant sur la même relation de partenariat, de reconnaissance et de respect mutuels, ainsi que de partage que les traités. Je suis impatient de travailler avec le gouvernement sur l'ambitieux programme qui contribuera à bâtir un pays plus fort pour tous. »

Le discours du Trône prononcé aujourd'hui présente un certain nombre d'initiatives qui concernent ou touchent les Premières Nations, y compris des mesures pour travailler conjointement sur une loi visant à mettre en oeuvre la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones durant la première année du nouveau mandat; la poursuite du travail en ce qui a trait à l'eau potable et à l'élimination de tous les avis à long terme d'ici 2021; des services de santé physique et mentale de qualité et pertinents sur le plan culturel; la mise en oeuvre des appels à l'action de la Commission de vérité et réconciliation et des appels à la justice de l'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées; ainsi que des promesses relatives aux infrastructures, à l'autonomie gouvernementale, à la protection de l'enfance, etc. Les engagements pris en ce qui concerne la lutte contre la violence fondée sur le sexe et la croissance économique partout au Canada correspondent également à des priorités des Premières Nations et leur fournissent une belle occasion de tracer la voie à suivre.

L'APN a présenté ses priorités en vue des élections de 2019 dans le document Tenir ses promesses, lequel peut être consulté ici : https://www.afn.ca/fr/2019/09/09/lapn-lance-tenir-ses-promesses-priorites-des-premieres-nations-et-du-canada-en-vue-de-lelection-federale-de-2019/.

L'APN est l'organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations du Canada. Suivez l'APN sur Twitter @AFN_Updates.

SOURCE Assemblée des Premières Nations



Communiqué envoyé le 5 décembre 2019 à 21:59 et diffusé par :