Le Lézard
Classé dans : L'environnement
Sujets : Prix et Récompenses, Enjeux environnementaux

Découvrir les flots souterrains de l'Arctique canadien : la Fondation W. Garfield Weston décerne au Dr Wayne Pollard le Prix de la famille Weston pour l'ensemble de ses réalisations dans la recherche nordique


HALIFAX, le 5 déc. 2019 /CNW/ - Le Dr Wayne Pollard, scientifique étudiant l'Arctique canadien, a reçu le Prix de la famille Weston pour l'ensemble de ses réalisations dans le domaine de la recherche nordique. Le Dr Pollard a consacré plus de 40 ans à l'étude du pergélisol, une couche de la terre qui reste sous zéro degré centigrade. Ses découvertes, en particulier sur l'interaction de la glace de sol et des eaux souterraines avec le pergélisol, ont conduit à de nombreuses innovations dans la recherche nordique et enrichi notre compréhension du changement climatique.

Le Dr Pollard a notamment été le premier à étudier systématiquement le phénomène des sources pérennes dans les déserts polaires de l'Extrême-Arctique - une avancée qui a révélé non seulement que l'eau liquide peut couler librement dans des environnements où la température est sous le point de congélation, mais aussi que cela contribue à une série de processus géomorphiques uniques. La forte concentration de sel dans ces sources pérennes empêche l'eau de geler lorsqu'elle remonte à la surface à travers le pergélisol, créant ainsi des formations de glace et de minéraux inhabituelles ainsi que des poches de sel, ce qui signale une eau souterraine active. Cette découverte a conduit à un partenariat avec l'Agence spatiale canadienne et la NASA visant à contribuer à la recherche d'eau, et éventuellement de vie, sur d'autres planètes aux climats extrêmement froids, entre autres Mars, la lune de la Terre et Enceladus, la sixième plus grande lune de Saturne.

Les recherches du Dr Pollard détaillent également les conséquences de la fonte des glaces dans le pergélisol due au changement climatique. Son application de la géomorphologie, l'étude des caractéristiques physiques des surfaces terrestres de la Terre, explique que lorsque la glace dégèle dans le pergélisol, les surfaces terrestres peuvent glisser et s'effondrer, affectant ainsi les communautés nordiques. Plus tôt cette année, le Dr Pollard et ses collègues de l'université McGill ont publié une étude portant sur près de 30 ans de relevés aériens et de cartographie au sol des basses terres de la baie Eureka au Nunavut. Les résultats ont révélé que le terrain instable et changeant a créé des formes de fer à cheval appelées « affaissements de dégel rétrogrades ».

« Sans les recherches novatrices du Dr Pollard sur le pergélisol et la géohydrologie, nous aurions beaucoup de questions sans réponse au sujet de l'Arctique canadien », affirme Geordie Dalglish, directeur de la Fondation W. Garfield Weston et président du comité du Nord. « C'est un véritable honneur de lui remettre le Prix de la famille Weston pour l'ensemble de ses réalisations dans la recherche nordique et de reconnaître son importante contribution ici au Canada et ailleurs. »

Le Dr Pollard a reçu le prix de 100 000 $ à la réunion scientifique annuelle d'ArcticNet de 2019 à Halifax. On lui a remis un prix en espèces de 50 000 $ non grevé, ainsi que des fonds supplémentaires pour l'embauche d'un chercheur boursier qui pourra appuyer les travaux continus du Dr Pollard.

« Je suis honoré de recevoir cette reconnaissance de la Fondation W. Garfield Weston », a déclaré le Dr Wayne Pollard. « Je me souviens très bien de mon premier voyage au Yukon au début de ma carrière et je suis toujours émerveillé et profondément intrigué par la dureté et l'isolement du Nord canadien. J'espère que cette reconnaissance incitera un plus grand nombre de Canadiens à devenir scientifiques afin que nous puissions continuer à faire progresser notre compréhension de l'Extrême-Arctique. »

Au-delà de ses recherches révolutionnaires, le Dr Pollard a contribué de façon importante à l'avancement technologique des outils géophysiques dans ce domaine. Il a été un pionnier de l'utilisation des technologies nouvelles et non invasives pour résoudre des problèmes complexes liés au pergélisol dans les communautés de l'Extrême-Arctique. Là encore, la NASA étudie les approches novatrices du Dr Pollard pour voir si elles pourraient aider à l'étude des planètes éloignées.

Le travail louable du Dr Pollard comprend également l'approfondissement de l'enseignement scientifique là où il effectue son travail sur le terrain. Il a organisé de nombreux camps scientifiques au Nunavut pour transmettre ses connaissances à des élèves inuits et promouvoir la science dans les écoles secondaires. En 2008, le Dr Pollard a participé à la préparation et à la direction de Spaceward Bound, un projet d'éducation et de sensibilisation de la NASA et de l'ASC qui a permis d'élaborer du matériel pédagogique sur l'exploration spatiale, l'astrobiologie et les analogues planétaires avec des enseignants inuits du secondaire. Guidé par son expérience dans le Nord, il a également élaboré et donné un cours de science propre au Nord à l'intention des enseignants inuits par l'entremise du programme d'enseignement du Bureau de l'éducation des Premières nations et des Inuits de McGill.

Les lauréats précédents du Prix de la famille Weston sont le Dr Serge Payette (2011), le Dr Louis Fortier (2012), le Dr John Smol (2013), le Dr Charles Krebs (2014), le Dr Ian Stirling (2015), le Dr John England (2016), le Dr Michel Allard (2017) et le Dr Derek Muir (2018).

La Fondation W. Garfield Weston
Depuis trois générations, la Fondation W. Garfield Weston poursuit sa mission d'améliorer et d'enrichir la vie des Canadiens. En mettant l'accent sur la recherche médicale, l'environnement et l'éducation, la Fondation vise à catalyser la recherche et l'innovation pour apporter des changements à long terme. Alors qu'elle célèbre son 60e anniversaire, la Fondation continue de collaborer avec un large éventail d'organismes de bienfaisance canadiens pour faire avancer la recherche de calibre mondial, explorer de nouvelles idées et créer des avantages tangibles pour les communautés dans lesquelles elle oeuvre.

Par l'entremise de son comité du Nord, l'appui de la Fondation permet à d'éminents scientifiques canadiens de mener des recherches scientifiques dans le Nord canadien. Depuis 2007, la Fondation a consacré 35 millions de dollars à ce titre. Plus de 320 bourses d'études ont été accordées à des étudiants diplômés et à des stagiaires postdoctoraux de 27 universités différentes.

SOURCE The W. Garfield Weston Foundation


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 20:51
La vice-première...

à 19:10
Mercedes-Benz et Contemporary Amperex...

à 18:09
La direction régionale de la Mauricie du Centre de contrôle environnemental du Québec du ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques a été avisée de l'incendie d'un entrepôt contenant de l'hydrosulfite de sodium, à...

à 17:52
17 h - Le ministère des Transports du Québec avise les usagers de la route des principales entraves sur le réseau supérieur de la région métropolitaine pour ce soir et la nuit prochaine. Exceptionnellement, ces travaux peuvent être annulés ou...

à 16:43
Le ministère des Transports informe les usagers de la route que des entraves majeures seront mises en place dans le corridor de l'autoroute 20 en direction est durant la fin de semaine du 7 août. Ces entraves sont notamment requises afin de procéder...

à 15:33
Le comité exécutif de la Ville de Montréal a approuvé aujourd'hui l'octroi d'une contribution financière de 25 000 $ au projet Mission 100 tonnes, organisé et animé par le Mouvement des artisans du changement afin de soutenir les activités de...



Communiqué envoyé le 5 décembre 2019 à 06:00 et diffusé par :