Le Lézard
Classé dans : Les affaires
Sujets : Enfance, Économie, Nouvelles - Monde du travail, Plaidoyer (politique), CPG

Crise des garderies : Les propriétaires adoptent de nouveaux moyens de pression pour forcer le gouvernement à rétablir l'équité


MONTRÉAL, le 2 déc. 2019 /CNW Telbec/ - Quelques centaines de propriétaires de garderies non subventionnées en installation membres de l'AGNSI étaient réunis cette fin de semaine en Assemblée générale à Montréal en présence de nombreuses éducatrices et parents.

Tous étaient mobilisés par l'iniquité majeure qui s'est accentuée au cours des dernières semaines par l'annonce du gouvernement Legault de sa décision de ramener à 8,25 $ par jour le tarif des services subventionnés, et ce, sans pour autant ajuster les paramètres de remboursement anticipé des parents dont les enfants fréquentent un service non subventionné.

Selon les calculs réalisés par plusieurs parents, le fossé financier qui séparera - à revenu annuel égal - des parents dont les enfants fréquentent un CPE ou une garderie subventionnée, par rapport à un service non subventionné, pourrait atteindre la somme de 40 000 $ sur quatre ans.

Mesures adoptées et moyens de pression

Les membres réunis ont renouvelé le mandat du comité de négociation et soutenu fermement l'accélération de moyens de pression à l'échelle du Québec en soutient aux parents.

Ils ont par ailleurs adopté la tenue de journées de ralentissement de service qui se tiendront en rotation dans les différentes régions du Québec au cours des semaines à venir. Ces événements, visant à accentuer la pression sur le gouvernement Legault, culmineront le 4 février prochain à l'occasion de la reprise des travaux parlementaires de l'Assemblée nationale alors que la plupart des garderies non subventionnées du Québec seront fermées.

Citations

« Comme nos membres l'ont exprimé très clairement, la conversion des garderies non subventionnées en garderies subventionnées est aujourd'hui incontournable, mais les propriétaires ne soutiennent pas le projet pilote du ministre Lacombe pour le moment. En vertu du mandat de notre assemblée, l'intervention du gouvernement doit nécessairement viser la conversion d'un maximum de garderies non subventionnées d'ici trois ans, assurer le libre choix à chacun des propriétaires et permettre la mise sur pied de mesures financières transitoires importantes en soutien aux parents et aux garderies. C'est spécifiquement dans ce sens-là que nous entendons poursuivre nos négociations avec le ministère de la Famille. »
- David Haddaoui, président de l'AGNSI

« Contrairement à certains propos tenus par le ministre Lacombe et qui ne font qu'alimenter la grogne parmi les propriétaires, la qualité des services offerts en garderies non subventionnées est généralement très élevée, et ce, malgré le contexte financier intenable. En additionnant les parents, les propriétaires, les éducatrices et les enfants, le gouvernement Legault s'attaque à plus de 250 000 Québécois et nous entendons prendre tous les moyens pour rassembler ces voix pour que l'équité soit rétablie. »
- Suzanne Gagnon, directrice générale de l'AGNSI

À propos de l'Association des garderies non subventionnées en installation (AGNSI)
Le Québec regroupe quelque 1 365 garderies privées non subventionnées fréquentées par près de 100 000 enfants et qui emploient 24 000 employés. L'association des garderies non subventionnées en installation est née de la volonté de trois propriétaires qui voulaient voir naitre une association nationale, avec des membres de leur conseil d'administration des quatre coins de Québec, pour bien comprendre les enjeux de chacune des régions. Plus de deux cents membres actifs ont joint ses rangs. L'AGNSI participe à toutes les tables de travail du ministère de la Famille et tient à défendre l'équité pour les parents qui fréquentent son réseau. Pour plus de détails, consultez le agnsi.com.

SOURCE Association des garderies non subventionnées en installation (AGNSI)


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

à 14:51
L'OCRCVM a suspendu la négociation des titres suivants : Société : Doubleview Gold Corp. Symbole à la Bourse de croissance TSX : DBG Les titres : Oui Motif : À la demande de la société en attendant une nouvelle Heure de la suspension (HE) : 14 h 29...

à 14:45
Lysander Funds Limited (le « gestionnaire »), gestionnaire du Canso Credit Income Fund (le « Fonds »), est heureuse d'annoncer qu'elle a déposé, au nom du Fonds, un prospectus préalable de base provisoire auprès de l'autorité en valeurs mobilières de...

à 14:35
Au Canada, la diversité est notre force; c'est pourquoi le gouvernement du Canada investit dans des initiatives qui soulignent la contribution des Canadiens noirs et qui reconnaissent les défis uniques et majeurs que doit relever cette communauté....

à 14:29
Dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale, le gouvernement du Canada veille à ce que les membres de la Marine royale canadienne (MRC) disposent des navires sûrs et efficaces nécessaires pour protéger la souveraineté du Canada,...

à 14:01
Reprise des négociations pour : Société : Castle Peak Mining Ltd. Symbole à la Bourse de croissance TSX : CAP  Les titres : Oui Reprise (HE) : 14 h 15 L'OCRCVM peut prendre la décision de suspendre (ou d'arrêter) temporairement les opérations à...

à 14:00
Le 29 juillet 2021, une formation d'instruction de l'Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) a accepté l'entente de règlement, comprenant des sanctions, conclue entre le personnel de l'OCRCVM et iA Gestion...



Communiqué envoyé le 2 décembre 2019 à 11:05 et diffusé par :