Le Lézard
Classé dans : Vacance et tourisme, Sports et loisir
Sujet : Nouveaux produits et services

Un voyage étonnant sur la route des Incas à Pointe-à-Callière


En exclusivité nord-américaine : Les Incas... c'est le Pérou ! du 27 novembre 2019 au 13 avril 2020

MONTRÉAL, le 26 nov. 2019 /CNW Telbec/ - Dès le 27 novembre prochain, Pointe-à-Callière fera découvrir au public montréalais l'un des savoir-faire les plus riches du patrimoine mondial grâce à l'exposition Les Incas... c'est le Pérou ! Présentée en exclusivité nord-américaine, cette exposition propose un voyage étonnant au coeur des cultures andines et de celles du Pérou, afin de percer les secrets de l'Empire inca, son pouvoir, ses rites et coutumes mystérieuses, et surtout, pour admirer ses grandes réalisations artistiques. 

Cet hiver, partez en voyage à la découverte d'un empire mystérieux et fascinant grâce à l'exposition Les Incas... c'est le Pérou! à Pointe-à-Callière (Groupe CNW/Pointe-à-Callière, Cité d'archéologie et d'histoire de Montréal)

Des pièces rares provenant de grandes collections européennes permettront de découvrir les différentes civilisations qui ont eu une influence majeure sur la culture inca dans les domaines de l'agriculture, de la céramique, de la métallurgie, de la sculpture et de l'art du tissage. « Nous avons la chance d'avoir accès à des pièces uniques, notamment des textiles majestueux qui sont dans un état de préservation incroyable. Ce qui est fascinant, c'est surtout l'histoire que racontent ces objets, celle de l'origine de l'un des empires les plus vastes et les mieux contrôlés que le monde n'ait jamais connus et dont l'influence artistique notamment se fait toujours sentir au Pérou aujourd'hui », explique Francine Lelièvre, directrice générale de Pointe-à-Callière.

Grâce à près de 300 pièces d'orfèvrerie, de céramiques, d'objets rituels et de magnifiques créations de plumes ou de textiles aux motifs inspirants, on apprend comment les civilisations des Andes péruviennes ont su développer leur savoir-faire et leurs connaissances autant sur les plans artistique, économique, politique que social. La muséographie enveloppante permet d'apprécier toute la beauté et la singularité de la faune et de la flore du territoire andin, en passant par la costa, la sierra et la selva pour un voyage étonnant dans le temps, au coeur du Pérou.

Des civilisations précolombiennes influentes

La première partie de l'exposition permettra au public de comprendre l'héritage de six civilisations précolombiennes importantes et leurs influences sur l'Empire inca. On y découvre notamment les sites funéraires élaborés des Paracas et leur pratique de déformation crânienne. On pourra admirer des images grandioses des géoglyphes des Nasca, de gigantesques dessins tracés au sol dont certains peuvent avoir 45 m de longueur, et apprécier la qualité de leurs textiles et de leurs céramiques. Les Mochicas quant à eux seront reconnus pour une société fortement hiérarchisée, leurs sacrifices humains et de très grandes découvertes archéologiques. Le peuple Wari, premier empire expansionniste ayant vécu de 650 à 1000, servira de modèle militaire, politique, sociétal et idéologique aux Incas. Les Chimùs, orfèvres hors pair, contrôleront l'une des plus grandes cités du monde au 15e siècle et repousseront les limites du désert en construisant des canaux d'irrigation complexes. Finalement, les Chancays seront reconnus car ils excellent dans l'art textile et la maîtrise des couleurs. 

Au coeur d'un empire démesuré et fragile

En deuxième partie d'exposition, les visiteurs feront leur entrée dans un monde de plumes majestueux pour admirer des oiseaux naturalisés qui renvoient au monde des Dieux et de magnifiques plumasseries créées par les peuples du Pérou. Ils emprunteront ensuite le chemin processionnel Chambi qui les mènera au coeur de l'Empire inca, dont la structure politique et administrative demeure l'une des plus sophistiquées du monde prémoderne. On y découvrira le Sapa inca, intermédiaire entre les humains et le monde surnaturel, qui règne en maître absolu sur les Incas, ses habits uniques, et surtout les cérémonies dont il est responsable qui impliquent des sacrifices humains et de nombreuses offrandes. On pourra en apprendre davantage sur leurs nombreux rituels dont certains impliquent d'interagir avec des momies pour leur demander conseil.

On pourra admirer tout le savoir-faire architectural des Incas en explorant Choquequirao, un centre religieux avec une mosaïque murale de lamas impressionnante, et bien sûr, le fameux Machu Picchu, l'une des créations architecturales les plus stupéfiantes de l'empire à son apogée, grâce à des reconstitutions, de nombreux documents audiovisuels, des photographies de très grand format et des projections. L'exposition met aussi le savoir technique des Incas de l'avant grâce à de nombreux exemples d'outils de tissage, des frondes, des chaussures et un quipu, un système de comptabilité et outil mnémotechnique, constitué de cordelettes colorées, sera aussi un moyen de contrôler les populations.

Au niveau artistique, en plus des textiles, céramiques et différentes offrandes créées par les Incas, les visiteurs pourront admirer de magnifiques aryballes. Il s'agit d'un type de jarre en céramique d'une forme sans précédent, dont les motifs sont multiples et parfois très développés. Étant associé à la « générosité de l'empire », il permet de transporter la bière de maïs, un liquide si cher aux Incas.

La conquête espagnole qui précipitera la chute de l'Empire inca n'aura pas eu raison de son esprit et de ses traditions artistiques. Il sera possible de voir qu'encore aujourd'hui, les principes de réciprocité, les croyances et les rituels liés au paysage et à la fertilité agricole, et l'importance de la terre-mère « Pacha mama » structurent la vie de certaines communautés.

La dernière partie de l'exposition est dédiée aux pratiques du tissage du 19e et 20e siècles, qui sont toujours inspirées du savoir-faire inca, où l'on pourra admirer de magnifiques textiles contemporains tout en devenant tisserand d'un jour en collaborant à un textile... virtuel !

Le textile : véritable symbole du pouvoir

Le textile, art majeur des Andes et source d'inspiration pour toutes les autres formes de création artistique, sert justement de fil conducteur à cette exposition. Plus précieux que l'or ou l'argent, on découvre l'importance du textile pour les sociétés préincas et incas. Symbole de pouvoir et d'identité, il se révèle un véritable support de communication pour montrer sa position sociale, son appartenance à un groupe politique ou religieux. Les prisonniers étaient d'ailleurs dépouillés de leurs vêtements afin de les humilier et nier leur identité sociale. Les ornements faits de textile ou de plumes servaient également d'offrandes aux dieux, en plus d'être utilisés dans les échanges diplomatiques. 

Les défunts, qui poursuivaient leur vie dans l'au-delà, étaient enveloppés dans plusieurs couches de textiles; le nombre de couches de tissu représentant l'importance du défunt dans la société. Les pièces exceptionnelles de textiles présentées dans l'exposition, datant dans certains cas de plus de 2000 ans, sont d'ailleurs presque toutes issues de tombeaux. Ils ont pu être conservés pendant des centaines d'années grâce à l'aridité du désert côtier où ils ont été trouvés.

L'exposition Les Incas... c'est le Pérou ! de Pointe-à-Callière représente une opportunité unique d'aller à la rencontre de l'immense héritage culturel inca.

Des prêteurs et partenaires importants

L'exposition Les Incas... c'est le Pérou ! est réalisée par Pointe-à-Callière en partenariat avec le Musée Art et Histoire de Bruxelles. Le Musée tient à remercier tous les autres prêteurs, dont le MAS | Museum aan de Stroom, Anvers, le Linden-Museum Stuttgart, le Musée du quai Branly - Jacques Chirac, le Musée de la civilisation, Québec, le Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke, le Musée des beaux-arts de Montréal, Bilodeau Canada, ainsi que de collections privées.

Pointe-à-Callière tient aussi à remercier chaleureusement ses partenaires pour leur soutien dont Dynacor, collaborateur de l'exposition, ainsi que Tourisme Montréal, l'Intercontinental Montréal, La Presse et TV5 Québec Canada.

Réalisée par Pointe-à-Callière, l'exposition Les Incas... c'est le Pérou ! est présentée du 27 novembre 2019 au 13 avril 2020.

À propos de Pointe-à-Callière, cité d'archéologie et d'histoire de Montréal

Pointe-à-Callière, lieu de fondation de Montréal, est le plus grand musée d'histoire de Montréal. Érigé sur une concentration de sites historiques et archéologiques d'envergure nationale, le complexe muséal a pour mission de faire connaître et aimer l'histoire de la métropole du Québec et de tisser des liens avec les réseaux régionaux, nationaux et internationaux.

Pointe-à-Callière est subventionné par la Ville de Montréal.

Des conférences et activités familiales pour célébrer la culture inca

Pointe-à-Callière présentera de nombreuses activités pour les familles et les adultes dans le cadre de l'exposition Les Incas... c'est le Pérou ! cet automne et cet hiver.

Activités familiales

Un temps des fêtes sous le soleil du Pérou
Du 2 au 5 janvier 2020, de 13 h à 16 h
Pointe-à-Callière proposera plusieurs activités familiales qui permettront de découvrir de nombreuses facettes de la culture inca et péruvienne. Au programme : initiation au tissage, atelier sur les divinités incas, création d'une statuette et plusieurs autres animations. Un coin lecture et cinéma permettra aux enfants, comme aux parents de consulter de nombreuses bandes dessinées et même visionner l'intégralité de la première saison de la série Les mystérieuses cités d'or ! Un carnet d'activités sera offert aux enfants pour qu'ils puissent faire une visite ludique de l'exposition. Ces activités incluses dans le coût d'entrée au Musée prendront place tour à tour durant la semaine.

Vivez la semaine de relâche à Pointe-à-Callière
Du 29 février au 7 mars 2020
Participez à nos activités extérieures gratuites et découvrez la richesse culturelle, artistique et historique de la région andine. À l'intérieur, des ateliers créatifs et des animations permettront à toute la famille d'explorer l'univers de l'exposition Les Incas... c'est le Pérou !; les activités intérieures incluses à l'achat d'un billet. Au programme : tissage, iconographie, instruments de musique traditionnels, chocolat chaud et plus encore !

Conférences gratuites à Pointe-à-Callière

Les Incas : des origines à la conquête espagnole
Par Victor Pimentel, archéologue spécialisé dans l'étude des civilisations andines
Samedi 30 novembre 2019

De fils et de trames - Textiles et tisserandes de l'empire Inca
Par France-Éliane Dumais, restauratrice de textiles au Centre de conservation du Québec
Samedi 25 janvier 2020

Au-delà des lignes de Nasca
Par Hendrik Van Gijseghem, archéologue de Pointe-à-Callière
Samedi 8 février 2020

Au 165, place D'Youville
À 13 h en anglais et à 15 h en français
Réservation obligatoire en ligne, pour les détails : https://pacmusee.qc.ca/fr/calendrier/

Des produits thématiques en boutique

Le Pérou sera à l'honneur à la boutique du Musée pendant la période de l'exposition qui offrira notamment de nombreux produits en laine d'alpaga, des décorations de Noël faites par des artisanes péruviennes, des livres sur la culture inca, ainsi que des céramiques et bijoux de style péruvien.

Il est possible de télécharger des photos en haute résolution de l'exposition à cette adresse : http://bit.ly/PACLesIncas

SOURCE Pointe-à-Callière, Cité d'archéologie et d'histoire de Montréal


Ces communiqués peuvent vous intéresser aussi

14 déc 2019
La direction de Ressources Minières Vanstar Inc annonce avoir octroyé à ses dirigeants et administrateurs un nombre total de 1,580,000 options au lieu des 2 millions préalablement annoncés lors du communiqué de presse du 11 décembre dernier. Ces...

13 déc 2019
La ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable des régions de la Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Mme Marie-Eve Proulx, convie les représentantes et représentants...

13 déc 2019
La Cour d'Appel de Monaco annule la procédure pénale contre Yves Bouvier initiée par l'oligarque russe Dmitry Rybolovlev, propriétaire du club de football de l'AS Monaco. Elle estime que l'enquête et l'instruction ont été menées avec une partialité...

13 déc 2019
Dans la foulée des échanges et conclusions d'un groupe de travail, auquel participent également la députée de Labelle, des élus des deux municipalités et des représentants du ministère des Transports, la Fédération des clubs de motoneigistes du...

13 déc 2019
En vue de favoriser le développement de l'offre de la région touristique de Québec, le gouvernement du Québec et l'Office du tourisme de Québec annoncent une aide financière de 200 000 $ à l'organisme Communauté allemande Québec pour soutenir la...

13 déc 2019
Le gouvernement du Québec est heureux d'annoncer un appui financier de plus de 150 000 $ à quatre marchés de Noël qui bonifient l'offre agrotouristique du Québec. C'est la première fois que le gouvernement soutient ces marchés. La ministre du...



Communiqué envoyé le 26 novembre 2019 à 11:00 et diffusé par :